Merci de recensez vos actions rps ici pour que le contexte les prenne en compte !
N'oubliez pas de voter !


Partagez | 
 

Lueur dans la pénombre (ft Billy Kaplan)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar
Divinités
♠ Emploi : Prince d'Asgard, Dieu de la Foudre, Avengers
MessageSujet: Lueur dans la pénombre (ft Billy Kaplan)   Ven 21 Juil 2017 - 19:58
Lueur dans la pénombre
♣ Statut du sujet : Privé ft. Billy Kaplan

♣ Date du rp : Présent

♣ Météo & moment de la journée : Début de nuit, temps clair





Le camp était encore en effervescence. Il faut dire, avec les Asgardiens, il était en effervescence en permanence. Quand ce n'était pas les préparatifs d'un combat, c'était une célébration quelconque qui occupait ce peuple.
Et bien que l'assaut d'Asgard n'eût pas été un succès total, il restait une source de célébration. En hommage aux combattants qui y avaient perdus la vie. En félicitation pour ceux qui en sont revenus. En joie pour les prisonniers libérés.

Pourtant, l'un des récents libérés brillait par son absence. Le Prince d'Asgard, lui qui pourtant était d'habitude le premier à faire la fête, ne sortait presque pas de sa tente. Les premiers temps, c'était à cause des soins. Son corps était fatigué des mauvais traitements, de la faim et de la fatigue de l'incarcération. Malgré sa robuste constitution, il avait fait en sorte d'attirer sur lui l'ire de ses geôliers, pour conserver leur attention, et ainsi limiter les exactions contre les autres prisonniers. Un moyen de protéger son peuple, encore et toujours, tout en se sanctionner pour sa faiblesse qui l'avait fait perdre.

Mais le temps passa, et c'était maintenant autre chose qui maintenait le Prince enfermé. Son corps était rétablit, et même s'il n'était pas au sommet de sa forme, il était de nouveau le Dieu de la Foudre. Mais son désir de reconquête de sa cité natale était devenue une obsession pour lui. Défilaient dans sa tente les différents "généraux", les éclaireurs et autres stratèges pour l'aider à faire le point sur la situation, et préparer un nouvel assaut. De nombreux plans étaient proposés, de nouvelles alliances à conclure, de nouveaux pactes à passer... Le Prince était maintenant prêt à écouter toutes les propositions pour affronter les Géants de Glace, les annihiler, et reprendre sa cité.

Pourtant, ce soir là, il sortit de sa tente. Le grand blond, ses longs cheveux lâchés dans son dos, une barbe de plusieurs semaines ornant ses joues et son menton, dans son armure de combat qu'il ne quittait plus, Mjölnir à sa taille. Il balayant du regard le devant de sa tente, et commença à déambuler en silence dans le camps bruyant.
Pour les Midgardiens présents, l'admiration et le respect se lisaient sur leur visage quand il passait. Il était grand, puissant. Le prince d'Asgard, le Dieu Thor, un Avengers et l'un des héros les plus puissants au monde. Capable de briser des rochers avec le petit doigts, et de griller les méchants d'un regard. Certains disaient même qu'il était capable de soulever des immeubles entiers, qu'il égalait toutes les armées terrestres, et même qu'il était capable de forniquer plusieurs jours sans pause.
Mais pour les Asgardiens, c'était un soulagement mêlé d'inquiétude. Car eux qui connaissaient bien le fils d'Odin voyaient, contrairement aux midgardiens, combien il avait changé. Il ne souriait plus, ses sourcils étaient froncés, et ses muscles se tendaient à chaque son brusque et puissants.
De plus, il ne s'arrêtait pas pour boire des bières, ne faisait pas d'avance aux jolies femmes, et refusait, poliment mais fermement, toutes les propositions de nourritures qui lui étaient adressées.

Son comportement en troublait certains, et inquiétait ses amis. Thor, lui ne s'en rendait pas compte, perdu dans ses pensées. La vue de son peuple dans cette situation lui était douloureuse. Au moins, ils étaient bien traité, et le moral était haut. Cependant, voir le plus grand peuple guerrier de tous les mondes réduits à vivre comme des nomades... Cela renforçait sa culpabilité d'avoir échoué à protéger sa cité. Si son père voyait cette situation...

Un banquet commença, alors que la nuit était tombée. Le prince s'assit à s'écart, dans la pénombre, une chope à la main. Les Asgardiens étaient conscient de sa volonté de solitude, aussi le laissaient ils tranquille, à observer la scène, tel un musicien observant un orchestre, son instrument à la main, mais incapable d'entrer dans le mouvement sans en être désaxé. Car même si Thor se sentait plus lié que jamais à son peuple, il n'y trouvait plus sa place, encombré par sa culpabilité et ses remords.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Young Avenger
♠ Classe et nom de code : Wiccan ♠ Emploi : Etudiant & apprenti héros
MessageSujet: Re: Lueur dans la pénombre (ft Billy Kaplan)   Mar 8 Aoû 2017 - 17:13






Lueur dans la pénombre

Juin 2017

La nuit commençait à tomber et les étoiles à poindre dans un ciel dégagé. La température était assez agréable, les fortes chaleurs s'en allant avec le soleil, et une brise légère arrivant avec la lune. Cette dernière se découpait d'ailleurs de plus en plus nettement dans le firmament, et Billy croisa ses doigts sous son menton en l’observant, perdant son regard sur l’astre de la nuit. Teddy dormait certainement dans la chambre d’à côté, à moins qu’il ne soit en train de lire (ou relire) quelques comics, roman ou autre. La tentation de franchir le couloir sur la pointe des pieds pour le rejoindre était forte, mais il inspira plutôt l’air frais en fermant les yeux quelques instants. A vrai dire, il avait envie de sortir un peu, se promener au clair de lune. L’idée de « faire le mur » avait quelque chose d’assez excitant, un goût d’interdit plus prononcé que celui qui accompagnait leurs sorties héroïques. Il fallait dire qu’à ces dernières se mêlaient généralement l’impression du devoir accompli… Un léger sourire s’étira sur ses lèvres, et Billy alla revêtir un pantalon noir et un sweat à capuche rouge, le blason de la célèbre maison ornant le coin supérieur gauche de son vêtement. Au moins, il serait au chaud.

Le jeune homme se glissa par sa fenêtre, et quitta le jardin à pas feutrés avant de se promener plus librement dans les rues. La capuche rabattue sur son visage, discret, il errait d’abord sans but, les mains enfoncées dans les poches. Il passait devant des bars où résonnaient des rires joyeux, auxquels se mêlaient l’écho des vagues sur le rivage : et cela fit doucement germer dans son esprit une idée de là où il devait se rendre. Il ne prit pas la peine de se cacher pour se téléporter à l’entrée du campement Asgardien, et libéra son visage. Ici, il ne ressentait pas le besoin de se cacher. Le jeune sorcier embrassa le campement du regard avec un sourire, voyant quelques lumières, feux, entendant quelques éclats de rires et chansons tonitruantes. Il ferma les yeux avec la sensation grisante d’être là où il fallait qu’il soit, et avança en direction du bruit qu’il entendait de plus en plus nettement. Un banquet, il venait de tomber sur un banquet, qui n’avait pas commencé depuis bien longtemps s’il pouvait en juger par l’abondance de la nourriture encore présente sur la table.

Billy fut pris à partie par un grand gaillard qui lui mis une pinte d’alcool entre les mains, qu’il accepta avec un petit rire gêné et poli. Plus par curiosité et gourmandise que par réelle envie de manger, il se servit de quelques mets et, pour ne pas déranger les festivités, alla s’installer sur un banc, légèrement à l’écart, où il pourrait grignoter et observer les Asgardiens et quelques Hommes évoluer joyeusement ensemble autour de ce banquet. Billy ne pris tout d’abord par le temps d’observer l’homme avec lequel il partageait son banc, dévorant du regard tout ce qu’il pouvait voir, goûtant avec délice ce qu’il avait dans sa gamelle. Ce n’est qu’au bout de quelques secondes qu’il finit par tourner la tête avec un grand sourire, remarquant enfin quelle éminence il avait à côté de lui. Ses joues s’empourprèrent légèrement lorsqu’il reconnut son héros de toujours, qu’il avait eu l’honneur d’aider à sortir de sa cellule sur Asgard. Ce n’était sans doute pas le sujet à aborder, puisqu’ils n’avaient pas réussi à reprendre Asgard malgré leurs efforts et leur sauvetage réussi, et cela devait certainement affecter le Prince. Il lui sourit plutôt, tentant de paraître tout à fait calme alors qu’une étincelle d’excitation brillait au fond de son regard ;

« Thor ? C’est bien vous ? » Il ne pouvait pas se tromper, comment l’aurait-il pu ? Un « je suis votre plus grand fan » resta bloqué dans sa gorge, et il se présenta plutôt simplement au cas où le dieu ne l’ait pas reconnu : « Je suis Billy Kaplan, ou Wiccan. » avant appelé Asgardian, en l’honneur de Thor. Mais chaque chose en son temps, il ne voulait pas faire fuir le dieu de la foudre en passant pour une groupie.



HRP.
° CODAGE PAR DITA | EPICODE °


We can be hero
But maybe, that's the point. That there are no guarentees. There are no happy endings. But you show up anyway. You don't give up. You NEVER give up. Maybe that's what it takes to be a HERO. — Wiccan.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Divinités
♠ Emploi : Prince d'Asgard, Dieu de la Foudre, Avengers
MessageSujet: Re: Lueur dans la pénombre (ft Billy Kaplan)   Jeu 24 Aoû 2017 - 23:30
La fête battait son plein, alors que le Prince observait à distance. Un ménestrel sorti son instrument pour jouer, rapidement rejoint par des midgardiens avec des instruments... midgardiens. Mais ils devaient s'être entraînés, les airs se mêlant sans dissonance. Un mélange entre musique traditionnelle asgardienne et musique contemporaine migardienne s'éleva, chacune s'accordant avec l'autre. Visiblement, les deux peuples étaient capable de cohabiter ensemble, s'inspirant mutuellement.

Lors de sa découverte de ce monde, Thor s'était rendu compte à quel point Midgard -ou la Terre, comme ils s'appelaient eux même- avait beaucoup à apprendre à son peuple. Non pas d'un point de vue technologique (ils avaient des millénaires de retards. Et en plus, ils s'étaient totalement égarés), mais d'un point de vue... "humain". Leur vie était plus courte que celle d'un asgardien, et même s'ils manquaient cruellement de l'honneur et du raffinement des dieux, ils avaient une soif de vie qui manquait parfois aux êtres plusieurs fois millénaires. Alors oui, les deux peuples avaient beaucoup à s'apprendre mutuellement... Pour peu que l'orgueil et l'avidité ne détruisaient pas toute entente.

Une soif de vie et de découverte qu'il pouvait retrouver dans son nouveau voisin. Un exemple typique de midgardien : peu de manière, puisqu'il s'installait sans même regarder le Prince, pourtant son voisin, mais une vivacité qui transpirait autant dans sa curiosité emplissant son regard, que dans sa façon de manger. Il avait presque envie de lui conseiller de déguster un plat après l'autre, et de prendre son temps pour manger, sans quoi il ne tiendrait jamais les sept heures que durait un banquet moyen.

Il détourna le regard, finalement, pour se concentrer sur deux guerriers qui s'étaient mis à danser sur une table, quand le jeune midgardien se mit à lui parler.

« Thor ? C’est bien vous ? Je suis Billy Kaplan, ou Wiccan. »

Le regard du dieu vint alors se poser sur le jeune homme à ses cotés. Il l'observa de longues secondes, comme pour le jauger. Plus aucun doute n'était permis quand à l'origine midgardienne du jeune homme: un asgardien ne se serait pas permis de s'adresser ainsi au Fils d'Odin, ni de se présenter sans mentionner son géniteur. Mais cela ne le vexa pas, il avait prit l'habitude du coté plus direct des manières humaines. Et avait apprit à se méfier de ceux qui au contraire se montraient plus grandiloquents.
Non, le soucis venait dans sa façon de se présenter... Visiblement, Thor devait le connaitre. Un "super héros", sans doute, puisqu'il avait un surnom. Wiccan. Le nom faisait référence aux anciens croyants et aux mages. Un sorcier, donc. Et puis, il avait vu le nom dans la liste des volontaires midgardiens ayant participé à l'assaut sur Asgard qui... avait permit sa libération.

Sa mâchoire se contracta un instant et il expira longuement par le nez pour calmer la bouffée de sentiment qui montait en lui chaque fois qu'il repensait à son emprisonnement. Il finit par incliner légèrement la tête vers son voisin.


"Je suis Thor, Fils d'Odin, en effet, jeune Kaplan. Si je ne me trompe pas, vous avez fait parti de ceux ayant participer à l'assaut d'Asgard. Permettez moi de vous en remercier."

Il observa la réaction du garçon. Il espérait que sa formulation n'était pas trop "chevaleresque", comme disait l'homme d'acier. Même s'il ne savait pas exactement ce que cela voulait dire, il y faisait maintenant attention.

"Je dois avouer mon ignorance à votre égard... Ne le prenez pas mal, jeune Kaplan, mais j'ai été légèrement coupé des neufs mondes ces derniers mois, et je n'ai pas encore eut le temps de prendre connaissance de tous ce que j'ai pu manquer."

Il fallait espérer qu'il ne le prenne pas trop mal. Car il n'avait pas l'air méchant, et Thor avait une dette d'honneur envers lui.

"Vous êtes un lanceur de sort, n'est il pas? Je n'en ai point ce talent, mais avez vous déjà rencontré ma mère, Frigga, fille de Freyr? C'est sans doute la plus talentueuse manieuse de la magie au sein d'Asgard, même si elle est trop humble pour le reconnaitre."

Bien que le Prince avait cherché la solitude, la présence du jeune midgardien répondrait peut être à l'une des questions qui le taraudait depuis son retour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Young Avenger
♠ Classe et nom de code : Wiccan ♠ Emploi : Etudiant & apprenti héros
MessageSujet: Re: Lueur dans la pénombre (ft Billy Kaplan)   Mer 30 Aoû 2017 - 18:48






Lueur dans la pénombre

Juin 2017

Le spectacle que ce banquet offrait à voir à un jeune homme comme Billy avait quelque chose de délicieux. Il avait l’impression de nager en plein rêve, tout simplement : de n’être pas tout à fait réveillé et de revivre ces moments enfantins où il jouait à être Thor. S’il avait pu s’envoler au Pays Imaginaire avec Peter Pan, nul doute qu’il y aurait eu un endroit comme celui-ci quelque part, spécialement pour lui. Mais de Peter Pan il n’y avait point, pas plus qu’un pays Imaginaire, et tout ce qu’il vivait là était parfaitement réel. Tangible. Et son cœur se gonfla d’une fois difficile à contenir lorsque Thor posa son regard sur lui, même s’il lui sembla que le dieu l’évaluait, en premier lieu. Bien loin de se douter de toutes les réflexions que le Prince se faisait à son sujet, sur ses manières ou sa façon de se présenter, il capta néanmoins la tension sur son visage. Tension passagère, mais qui n’échappa pas à l’œil vigilant du jeune homme qui ne voulait visiblement pas perdre son temps ailleurs qu’à observer son héros, et le cœur de Billy ne fit qu’un bon, tandis qu’il se demandait si quelque chose n’allait pas avec lui. N’était-il pas présentable ? Avait-il quelque chose sur le visage ? Jamais Billy n’aurait osé vérifier en se plongeant dans les pensées de Thor (ni de qui que ce soit d’ailleurs) mais il se figea un instant. Jusqu’à ce que l’Asgardien prenne la parole.

« Oh, vous n’avez pas à me remercier, vous savez. »

Les paroles que lui avait adressé Thor avait suffi à éteindre le feu dévorant son cœur par une vague de soulagement. Et une pointe de fierté, également, qui fit danser dans ses yeux une étincelle de joie. Mais cela lui rappela aussi douloureusement que Teddy n’avait pas été là pour partager la réussite de leur mission, et que son compagnon était resté à la maison. Par sa faute, quelque part, puisqu’il s’était glissé par sa fenêtre en laissant la maisonnée endormie, sans chercher à le réveiller no quoi que ce soit. Il eut un pincement au cœur, et se promit de se rattraper, par n’importe quel moyen, plus tard. Teddy pourrait lui réclamer ce qu’il voudrait, il s’efforcer de le combler et de le cajoler – et de rester auprès de lui. Mais, pour l’heure, c’était en compagnie de Thor qu’il se trouvait et, bien qu’honteux de ne pas partager ce moment avec Teddy, il comptait en profiter. Son sourire ne se tarit pas, pas même lorsque le Prince avoua ne pas réellement se souvenir de lui. Il garda la même expression même s’il se senti, l’espace de quelques secondes, attristé. Mais, en y réfléchissant bien, rien de plus normal ; comment Thor aurait-il pu avoir connaissance de son existence avant qu’ils ne se rencontrent, officiellement, en personne ? Le jour où il avait participé à sa libération ne comptait pas réellement, et il s’en rendait bien compte : aussi n’en prit-il pas ombrage. Il hocha plutôt la tête en retrouvant le sourire :

« Oui, c’est ça ! Et je n’ai malheureusement pas encore eu l’honneur de rencontrer votre mère. » avoua-t-il doucement.

Depuis le banquet donné en l’honneur de la libération des deux têtes couronnées d’Asgard, et d’Heimdall, Billy n’était pas revenu au campement. Pas que l’envie lui manquait ; c’était plutôt le temps qui le fuyait. Il embrassa un instant le camp en effervescence du regard, avant de le reporter sur Thor. Il hésitait un peu, ne désirant pas l’ennuyer… Mais d’un autre côté, il ne voulait pas non plus rater sa chance de pouvoir lui parler, voire de l’aider d’une quelconque manière si l’occasion se présentait. Alors, doucement, en prenant une gorgée d’alcool – qu’est-ce que c’était, d’ailleurs ? De la bière ? – il demanda d’une voix douce, réellement inquiète :

« Comment trouvez-vous Midgard ? Je me doute bien que cela n’a rien à voir avec Asgard et que vous préfèreriez largement pour voir fêter une victoire et faire des banquets chez vous, mais… Est-ce que vous vous sentez bien, ici, dans une certaine mesure ? » Il s’arrêta un instant, cherchant l’inspiration dans sa boisson. « Ce n’est pas trop difficile ? Si je peux vous être d’une quelconque aide, vous conseiller des crêperies ou des glaciers, vous n’avez qu’à demander ! »



HRP.
° CODAGE PAR DITA | EPICODE °


We can be hero
But maybe, that's the point. That there are no guarentees. There are no happy endings. But you show up anyway. You don't give up. You NEVER give up. Maybe that's what it takes to be a HERO. — Wiccan.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Divinités
♠ Emploi : Prince d'Asgard, Dieu de la Foudre, Avengers
MessageSujet: Re: Lueur dans la pénombre (ft Billy Kaplan)   Sam 9 Sep 2017 - 16:03
« Oh, vous n’avez pas à me remercier, vous savez. »

Le dieu observa la réponse du jeune en silence. Beaucoup de mortels avaient tendance à être... anxieux, à son contact. Et cela n'avait pas manqué avec lui, mais il avait réussit à reprendre assez rapidement le contrôle de lui même, et répondre sans bafouiller.

La fierté s'afficha dans son regard et son sourire. Le dieu ne sentait pas en lui de la vanité, ni de fausse modestie quand il affirmait ne pas avoir besoin de remerciement. Mais cela ne l'empêchait pas d'apprécier ses propos. Les jeunes midgardiens et asgardiens étaient vraiment les mêmes, songea Thor, dans leurs réactions. Leur éducation n'était pas la même, ni les valeurs qui les régissaient, mais ils avaient le même besoin de reconnaissance, et d'être apprécier à leur juste valeur.
Et en ce moment, Thor appréciait la valeur de tous ceux qui avaient tendus la main à son peuple, peu importe leur âge ou leur sexe.

« Oui, c’est ça ! Et je n’ai malheureusement pas encore eu l’honneur de rencontrer votre mère. »

Ce n'était pas surprenant, sa mère était tout aussi occupé que lui. Même si elle sortait un peu plus de sa tente que le prince... Il proposerait bien au jeune homme de lui organiser un rendez vous, mais se serait lui faire espérer sans doute pour rien. Sa mère ne pourrait sans doute pas accepter une telle demande, même si elle aurait beaucoup à apprendre au jeune homme. Et aux lanceurs de sorts midgardiens de manière générale. Pour celle qui avait même dirigée un temps le royaume d'Helheim, et maniait la magie depuis des millénaires, la plupart des mages midgardiens n'étaient que des enfants tâtonnant dans le noir. Et même parmi les mages asgardiens, elle faisait référence, ayant tout apprit à l'autre prince d'Asgard, Loki.
Et pourtant, si les lanceurs de sort asgardiens et midgardiens partageaient leurs connaissances... Cela fournirait une puissance de guerre importante pour reprendre Asgard. Le Prince allait devoir en parler avec sa mère.

« Comment trouvez-vous Midgard ? Je me doute bien que cela n’a rien à voir avec Asgard et que vous préfèreriez largement pour voir fêter une victoire et faire des banquets chez vous, mais… Est-ce que vous vous sentez bien, ici, dans une certaine mesure ? »

Le regard du dieu du tonnerre se perdit dans la fête, alors qu'il songeait à la question. Rares étaient ceux qui lui demandaient comment il se sentait. On n'osait pas poser la question au Prince d'Asgard. Ou on présumait qu'il allait bien. Il était Thor, après tout, comment pourrait il aller mal ? Il était un Dieu Nordique, non ? Et un Avengers. Il ne pouvait qu'aller bien. Quand aux Asgardiens, ils ne se permettraient pas une telle... « impudeur ». Ils savaient que leur prince n'était pas aussi bien que d'habitude, mais ils s'inquiétaient en silence, sans en parler.
Alors quand le jeune Billy lui posa la question, il se mit à réfléchir, véritablement. Comment se sentait il ? Etait il bien sur Midgard ?
Il avait toujours aimé Midgard. C'était devenu en quelques mois un lieu où se sentait tout aussi bien qu'à Asgard, voir même mieux.
Avant. Avant de voir son monde natal sombrer dans les flammes de la guerre, de voir son peuple périr sous les lames et le givre des géants de glace. Avant d'être enchaîné dans ses propres geôles, raillé et maltraité.

Sa main se posa par réflexe sur le manche de Mjölnir, son marteau magique. Pour se rappeler que son emprisonnement était fini.

« Ce n’est pas trop difficile ? Si je peux vous être d’une quelconque aide, vous conseiller des crêperies ou des glaciers, vous n’avez qu’à demander ! »

Thor se figea aux propos du jeune homme. Avant de brusquement éclater de rire. Un rire rouillé, au début, qui se libéra de plus en plus jusqu'à résonner dans tout le banquet. Les membres du peuple du prince présents se figèrent un instant, en entendant pour la première fois depuis trop longtemps ce rire, avant de reprendre de plus belle leur célébration.
Et lui qui n'avait pas rit depuis le début de son incarcération, était maintenant parcourut d'un rire libérateur qui parcourait tout son corps.

Il asséna alors une virile claque dans le dos dont il avait le secret au jeune homme, calmant doucement son rire.


"Alors faisons comme cela, Jeune Billy. Je compte sur vous pour connaitre les meilleurs tenanciers de crêperies et de glacier de Midgard!"

Il sourit, avant que son visage ne se ferme à nouveau.


"J'aurais aimé que vous puissiez découvrir Asgard au sommet de sa gloire, et non dans l'état d'invasion actuel... Nul doute que vous auriez prit plaisir à découvrir les spécialités culinaires de mon peuple..."

Il se tut un instant, songeur.

"Mon peuple est fort, et il ne m'a adressé aucun reproche, alors que j'ai faillit à mon devoir. Il tente de se reconstruire, de continuer à faire vivre l'esprit d'Asgard, de se battre, même en mon absence. A t'il vraiment besoin d'un Prince Déchu comme moi? Nul ne le dira, mais... J'ai brillé par mon absence..."


Pourquoi était il en train d'exprimer ses doutes à un jeune midgardien inconnu? Difficile à dire. Thor sentait en lui la jeunesse volontaire, et une puissance ancienne refoulée. Rien de réelle, comme un résidu, ou comme si elle n'était pas encore présente. Rien de concret, et le Prince pouvait simplement imaginer cela pour justifier son besoin de s’épancher. Car au fond, il n'avait personne à qui il pouvait véritablement se confier, et son instinct lui disait une chose: ce Billy Kaplan était quelqu'un en qui il pouvait avoir confiance pour parler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Young Avenger
♠ Classe et nom de code : Wiccan ♠ Emploi : Etudiant & apprenti héros
MessageSujet: Re: Lueur dans la pénombre (ft Billy Kaplan)   Lun 9 Oct 2017 - 18:19






Lueur dans la pénombre

Juin 2017

Billy était honoré de pouvoir se tenir aux côtés de son héros, mais il s’inquiétait également sincèrement. Il se souvenait avoir été perdu lorsqu’ils avaient dû quitter New York pour atterrir et s’installer à Los Angeles. Leur ville n’avait certes pas été prise, mais elle avait été rasée, et s’ils étaient toujours sur Terre et que lui (et, il l’espérait à ce jour, la plupart des ex-New Yorkais) avait réussi à refaire leur vie à et s’y habituer, être chasser de son monde était encore autre chose. Il pouvait deviner, à peu près, le sentiment que les Asgardiens pouvaient ressentir, le mal du pays, comme on dit… Mais ils leur seraient beaucoup plus difficile de passer le cap, certainement. Parce qu’ils auraient toujours l’espoir de récupérer un jour leur royaume, tandis que les New Yorkais n’avaient aucun espoir de revoir un jour leur ville. La question du jeune sorcier sembla plonger le prince dans la réflexion et il finit par reprendre doucement la parole, lui proposant de lui faire connaître les meilleurs glaciers et crêperies de la ville.

Cela eu pour effet de faire rire Thor et, même si Billy ne comprit pas sur le coup, ce fut comme une petite victoire en soi. A en voir la réaction des autres Asgardiens, cela devait faire longtemps que Thor n’avait pas ri, et un sourire monta sur les lèvres du jeune Kaplan, avant que le prince d’Asgard ne lui assène une tape virile dans le dos qui l’aurait presque fait décoller, en se calmant doucement. Avec un grand sourire, il hocha la tête !

« Alors, ce sera avec grand plaisir ! » assura-t-il avec un léger rire.

Le visage de son héros se referma pourtant, et le jeune héros l’écouta attentivement. Il comprenait les doutes qui assaillait Thor, ou du moins y prêtait-il une oreille attentive. Il ne savait pas réellement s’il était objectif, et sans doute ne l’était-il pas, mais Billy trouvait le dieu de la foudre bien sévère envers lui-même. Tout le monde pouvait faire des erreurs, connaître un échec. Sans doute que les obligations qui allaient de pair avec son titre pesait sur lui plus que le jeune sorcier ne pouvait le comprendre, mais cela ne l’empêchait pas de trouver Thor envers lui-même.

« Vous n’avez pas fait exprès de rester enfermer dans cette geôle. » tenta-t-il de dire doucement, pour le rassurer. Il ne savait pas vraiment comment s’y prendre, mais ça valait toujours le coup d’essayer. « Je suis persuadé que votre peuple a besoin de vous. Même si en ce moment, vous êtes assaillit de doute, ils ont besoin d’un Prince pour qui se battre. Ils sont heureux de vous avoir déjà récupéré, et ils vous suivront le jour où tout sera prêt pour reprendre votre royaume. Je suis persuadé que vous avez toujours toute votre légitimité, à leurs yeux. »

Il ne savait pas vraiment s’il avait le droit de parler comme ça, mais Billy le pensait réellement. Il suffisait de regarder le campement autour d’eux pour s’en rendre compte ; il est vrai que personne n’en voulait au Prince, ce qu’il trouvait tout à fait normal. Il ne fallait pas que Thor doute de lui, même si c’était plus facile à dire qu’à faire.


HRP.
° CODAGE PAR DITA | EPICODE °


We can be hero
But maybe, that's the point. That there are no guarentees. There are no happy endings. But you show up anyway. You don't give up. You NEVER give up. Maybe that's what it takes to be a HERO. — Wiccan.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Divinités
♠ Emploi : Prince d'Asgard, Dieu de la Foudre, Avengers
MessageSujet: Re: Lueur dans la pénombre (ft Billy Kaplan)   Dim 7 Jan 2018 - 10:58
Bien sûr que je n'ai pas fait exprès de me faire enfermer! Dans les propres geôles de mon propre peuple, dans mon propre palais! L'humiliation n'en reste pas moins cuisante... J'aurais dût réussir à éviter ça... Mon entêtement m'a empêché de reculer à temps, mon arrogance m'a fait croire que je sauverais seul ma patrie... Résultat, mon peuple a perdu foyer et prince...

Thor avait parlé plus fortement qu'il ne le pensait, et s'était attiré quelques regards. Il baissa brutalement le ton. Son peuple ne devait pas savoir quels tourments assaillait le Prince.

Ils me suivront, oui... Ont ils vraiment le choix? Pendant des millénaires, notre peuple a vaincu en étant dirigé par la famille royale. Par mon père, et par son père avant lui. Notre gouvernement n'est point comme les vôtre, jeune Kaplan... Nous n'en changeons pas tous les dix ans... Même la reine du Royaume d'Albion ne peut se comparer à nous. Et en plus, ma famille règne sans partage, ni limitation. Ma légitimité s'appuie sur des millénaires de tradition asgardienne...

Ils me suivront... Par habitude... Par honneur, par éducation... Mais par choix...?


Le Prince d'Asgard n'était pas un démocrate, et encore moins un républicain (au sens premier du terme, pas au sens de la politique américaine). Il n'y avait pas d'élection à Asgard, et d'une certaine façon, l'envisager était purement ridicule.
Cependant, à force de temps passé sur Midgard, le dieu de la Foudre avait observé ces mortels, qui ne vivaient qu'à peine une centaine d'année, passer le plus clair de leur temps à débattre de ce qu'ils appelaient la politique. Un Asgardien ne s'occupait pas de politique. Les midgardiens, si, en permanence. De ce fait, un midgardien était bien plus impliqué au sein de son pays, d'une certaine façon... Et le dieu devait reconnaître qu'il admirait, d'une certaine façon, ceux qui se dressaient pour leurs idées... Même s'il ne les comprenait pas totalement.

Les Asgardiens n'était pas... "éduqué", "formé" pour penser à la politique. La question ne se posait sur Asgard. Les seules occasion de parler politique était pour la désignation du successeur, et soit cela se passait "calmement", comme pour sa propre désignation de succession du Père de Toute Chose, soit cela se passait bien un massacre tel que l'on essayait d'oublier jusqu'au nom du rival, comme pour la nomination du père de Thor, Odin.
Car oui, selon les standards Asgardien, la "dispute" Loki-Thor s'était plutôt bien passée.
Loki... Le blond poussa un soupir. De tous les Asgardiens, il était le plus midgardien dans l'esprit.


Mon frère me manque, parfois... Il était le seul qui me forçait à me remettre en question, avec sa vivacité d'esprit qui lui était propre et ses mots effilés que des épées, quand les autres se contentaient d'approuver ou de s'opposer frontalement à moi. Sa liberté de ton, et son absence d'hésitation à me critiquer.

Il arrêta de parler, un long moment, laissant le silence s'installer. Il bu sa chope, lentement, avant de fixer les flammes. Son regard et son visage, sombre, à cause de la pénombre et des pensées qui traversaient l'esprit du Prince, luisaient pourtant grâce aux flammes, dans un contraste assez... lugubre.
Un tic nerveux parcouru sur son visage, alors que par réflexe il posait sa main sur son marteau, son plus proche compagnon.


La torture physique... elle n'était rien. Je suis Thor, la douleur est une vieille compagnon d'arme. Les menaces glissaient sur moi, à quoi bon m'inquiéter pour ce dont je n'avais pas le contrôle?

Parlait-il tout seul? Non. Il s'adressait bien au jeune Kaplan, sans le regardait. Il murmurait des mots qui tournaient dans sa tête sans qu'il ne puisse les dire à quiconque. Alors pourquoi à lui? Parce que le Dieu de la Foudre avait atteint un point de rupture, aux cotés du jeune midgardien qui ne le regardait ni avoir espoir, ni avec une sorte de mélancolique pitié.

Ils ont placé Mjölnir devant moi... A quelques mètres seulement... Il ne répondait pas à mon appel... rien... pas une réaction... pas un tremblement... J'essayais encore et encore, en vain...
Suis-je encore digne de le porter? Même depuis ma libération... Je le sens par moment devenir plus lourd dans ma main ou à ma ceinture.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Young Avenger
♠ Classe et nom de code : Wiccan ♠ Emploi : Etudiant & apprenti héros
MessageSujet: Re: Lueur dans la pénombre (ft Billy Kaplan)   Jeu 1 Fév 2018 - 15:05






Lueur dans la pénombre

Juin 2017

Billy ne pensait sincèrement pas devenir, pour cette nuit, le confident de son héros. Mais il devenait évidement que Thor avait besoin de parler, peut-être pour faire le point lui-même sur la situation, et le jeune William lui prêtait avec plaisir une oreille attentive n’osant pas – ou peu – intervenir dans son monologue, ou sort de. Ses changements de tons, de voix, tout cela était captivant. Sa détresse, ses hésitations... Il comprenait, ou pensait comprendre (tentait de comprendre) le poids qu’un prince avait sur ses épaules, et il ne pouvait pas empêcher son esprit de penser à Teddy, prince héritier de l’espace... Ou, du moins, d’une bonne partie. Ce n’était pas une tâche aisée que d’être un bon souverain, et il s’en rendait compte. A travers les paroles de Thor, il commençait à entrevoir les sacrifices que devaient faire l’Asgardien, qu’avait fait l’Asgardien, que tout bon dirigeant devrait faire. Ses questionnements aussi étaient légitime, car Thor apprenait sur Midgard ce qu’était la démocratie tandis que le régime d’Asgard était toujours une monarchie. Cela donnait à réfléchir, même si – d’un point de vue folklorique – Billy ne sait pas s’il aimerait qu’Asgard n’ait plus de souverain. Il n’avait de toute manière pas son mot à dire dans cette histoire, et un changement de politique serait malgré tout, quelque part, une formidable avancée. Pourtant...

« Si, quelque part, vous suivre n’étaient pas leur choix, peut-être se seraient-ils déjà soulevé. Surtout en ces temps troublés. Je sais que les Asgardiens et les Hommes sont différents, mais nous avons des siècles d’Histoire de soulèvements parce que les habitudes politiques ne nous plaisaient pas. »

Sa tentative pour rassurer Thor était peut-être maladroite mais, au moins, elle existait. Il se souvenait juste de ses cours d’Histoire – cours qu’il appréciait entre tous – et était heureux de pouvoir s’en servir en une telle occasion. Billy osa poser une main réconfortante sur l’épaule de Thor, sans oser lui dire qu’il côtoyait son frère. Parfois. Une version de son frère, du moins, plus jeune, puisque Loki se présentait quasiment exclusivement sous sa forme d’enfant ou d’adolescent en présence des Young Avengers. Ou d’Humain quand il se faisait passer pour le président... Qu’il était le président. Longue histoire. Le Sorcier retint un léger sursaut et ramena sa main vers lui lorsque, soudainement, alors qu’il silence s’étirait, Thor posa la main sur son marteau. Il semblait perdu, quelque part au fond de lui-même, mais Billy savait que ses paroles lui étaient adressées. Il secoua légèrement la tête avec un regard à la fois triste et déterminé.

« Ce qui vous est arrivé n’est pas juste. C’était une épreuve que la vie, le destin ou tout ce que vous voulez a placé sur votre route pour vous ralentir, vous tester. Mais à présent, vous êtes ici, Thor. Vous êtes de retour, et Mjolnir vous obéit à nouveau. Peut-être est-ce parce que vous doutez de vous-même qu’il vous semble parfois lourd : mais vous n’avez pas cédé. » Billy hésita un instant, puis lui offrit un grand sourire : « Vous restez un grand héros. Pour votre peuple, mais pour nous aussi. Je sais... Je comprends que ce soit difficile, cette situation, tout ça, en ce moment. Mais vous allez vous relever, vous, Thor, et vous tous. Comme vous le faites toujours. Et vous n’en serez que plus fort. »

HRP.
° CODAGE PAR DITA | EPICODE °


We can be hero
But maybe, that's the point. That there are no guarentees. There are no happy endings. But you show up anyway. You don't give up. You NEVER give up. Maybe that's what it takes to be a HERO. — Wiccan.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Lueur dans la pénombre (ft Billy Kaplan)   
Revenir en haut Aller en bas
 

Lueur dans la pénombre (ft Billy Kaplan)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1


 Sujets similaires

-
» Dans la Pénombre.
» Dans la pénombre de la nuit... [PV:Shintori Saori]
» Dans la pénombre (pv Fleur de sel)
» Une lueur dans l'océan
» cette nuit à côté de toi, c'était comme une lueur dans les profondeurs. ҂ TALIE





Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel Evolution Reborn :: Les mondes connus :: Camp Asgardien-