Merci de recensez vos actions rps ici pour que le contexte les prenne en compte !
N'oubliez pas de voter !


Partagez | 
 

Non mais c'est pas vrai! - PV Donna Holloway

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2

avatar
X-Men
♠ Classe et nom de code : Classe 4 - Wolverine ♠ Emploi : Prof... d'art? D'histoire? De sport? De survie? Je sais plus, je fais trop de trucs dans c'te baraque! ♠ Gif :
MessageSujet: Re: Non mais c'est pas vrai! - PV Donna Holloway   Lun 28 Mai 2018 - 14:58
Non mais c'est pas vrai!


Ah! Enfin un "Merci"! Parce que oui, j'avais quand même d'autres plans que de me retrouver perdu dans ce pays, à devoir la protéger parce qu'elle a quitté l'école sur un coup de tête.

Bon, c'est compréhensible, mais ça n'en est pour autant pas moins stupide, comme façon de faire. Quand je mets les voiles, moi, je sais ce que je fais au moins au départ. Mais là, on sent le grand flou artistique dans lequel nous sommes plongés. Mais bon, je garde ceci pour moi, et ne réponds à ces deux mots qu'avec un petit sourire en coin.

Puis tout d'un coup, sortie de nulle part... Une série de questions! Et pas des questions simples auxquelles je peux répondre juste par oui ou non. Je n'ai même pas le temps d'entamer un début de réponse que déjà la suivante tombe. Conscient que je ne peux pas l'arrêter, je la laisse aller jusqu'au bout de son idée, jusqu'au bout de ses questions... Et c'est avec un haussement d'épaules que je fais ce qu'elle me demande:

- Tout ira bien.

Quoi? C'est ce qu'elle veut que je lui dise! La voici donc exaucée. Tout va donc parfaitement pour elle, non? Vu que je viens de lui dire que tout ira bien. Je laisse échapper un petit soupir, mélange d'agacement et de frustration.

- Ecoute, Donna... C'est pas aussi simple, tu t'en doutes, non? Ce que je peux te dire, c'est que si elle cherche à te faire du mal, elle me trouvera sur son chemin. Mais je pense pas qu'il faille t'attendre à quelqu'un de ... J'interromps ma phrase, je ne sais pas comme la terminer. N'idéalise pas trop cette rencontre. Dis-toi simplement qu'au moins tu sauras, et qu'une fois les données en mains, tu pourras faire ce que tu veux de ta vie. C'est pas cette rencontre qui déterminera quel type de personne tu seras le reste de ta vie.

Je plonge les mains dans mes poches, alors que nous semblons nous rapprocher de l'adresse que souhaitait rejoindre Donna. Mon visage reste fermé, mais je parviens à éliminer les traits de colère qui l'animait encore il y a peu. Si les choses doivent bien se passer, je n'ai pas envie que mon caractère de cochon vienne tout faire foirer. Pas aujourd'hui. Pas alors que la rouquine retrouve peut-être un être qui va compter pour le reste de sa vie.

Et si jamais je me plante et qu'on tombe dans une embuscade, bah y a pas de problème: je peux aisément faire machine arrière et redevenir cet homme qui était dans une colère noire dans la ruelle il y a encore quelques minutes.

Est-ce que j'ai la pression de mon coté? Non, pas du tout. On n'est pas là pour moi. En revanche, je reste sur mes gardes, tous mes sens en éveil, prêt à intervenir si la situation l'exige.

- C'est à toi de voir maintenant. On peut toujours faire demi-tour si tu n'as pas envie d'aller au bout de la chose.

Donna n'a pas à se forcer, et il faut qu'elle garde en tête le fait qu'elle a toujours la possibilité de revenir sur son intention de départ. Personne ne la blâmera pour ça, et surtout pas moi, soyons bien clairs sur ce point!



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Civils
♠ Emploi : Libraire dans un endroit magique où se mêle musique, pâtisseries et coin cocooning. ♠ Gif :
MessageSujet: Re: Non mais c'est pas vrai! - PV Donna Holloway   Mer 30 Mai 2018 - 16:52

I am looking for my origins

Elle admet son manque de réflexion. Pourquoi, il est rare quand elle se jette dans l’inconnu sans réfléchir. Même pour aller au Canada, elle avait demandé bon nombre de renseignement à Logan et avait eu un suivi strict par Noa. Cette fois, elle s’était dit qu’en agissant seule, il ne pourrait plu souffrir par sa faute. Finalement, de son point de vue, c’était pour le protéger. De la même manière qu’il était revenu la voir.

Quand il répond exactement ce qu’elle veut entendre, sans réellement y croire, plus contrarié qu’autre chose, Donna baisse la tête. Combien de temps va-t-il lui en vouloir ? Quand va-t-il faire un geste pour ne plus être ce bougon en face d’elle ? Tout son corps hurle qu’elle a peur.

Il tente de la rassurer. Ca semble fonctionner, un peu. Elle sait qu’en théorie, elle ne craint rien avec lui. Mais s’ils sont plusieurs ? Et si on le remet en cage parce qu’elle a été imprévisible ? Si elle pensait ainsi, elle partirait et n’aurait jamais ses réponses.

Elle lui adresse un sourire et soupire, prend de longues respirations. Elle craint ses dernières paroles. Et si elle était la digne fille de ses parents ? Pourquoi pas, après tout ? On dit que les chiens ne font pas des chats, que la pomme ne tombe jamais loin du pommier, alors pourquoi pas elle ? Parce qu’elle est entouré à l’institut… Qu’elle a Noa dans sa vie aussi. Et que connaissant l’homme en face d’elle, il ne la laisserait jamais se tourner vers Hydra. N’a-t-il pas dit qu’un jour il tuerait Jack ? Elle ne sait pas ce qu’elle attend de sa mère. Ca l’inquiète.

Arrivé près de l’endroit, son esprit est déjà peuplé de dizaines de visages et ses mains se mettent à trembler. Elle repose son front sur le torse du mutant et ferme ses yeux. Elle essaie à la fois de se calmer, de retrouver son calme et aussi et surtout de trouver son visage dans les pensées des autres. La barrière de la langue n’est pas un souci, mais dans une pensée, elle entend. Elle entend un prénom. Un nom. Elle relève sa tête et cherche le regard du mutant sur qui elle n’a plus honte de se reposer, tant mentalement, que physiquement.

- Si je fais demi-tour maintenant… Jack aura gagné. Et je ne peux plus le laisser gagner. Je ne m’attends à rien…

Elle tourne la tête vers la ruelle et s’avance un peu. Elle est là. Elle le sait. Elle sait que Logan est dans son sillage, elle se sent presque poussé des ailes et attend qu’une partie de la rue se libère pour avancer. De profil, elle perçoit des pensées, une voix. De l’anglais. Sa voix, elle le sait. Donna sent les larmes qui lui monte aux yeux et tourne la tête dans la direction, où, quelques secondes après apparait une femme, d’une belle chevelure rousse rappelant celle de Donna. Ses traits sont fins, délicats. Elle a cet air presque angélique Dona arbore. Elle est belle, terriblement belle. Donna fait un pas en arrière, les larmes aux yeux, le cœur lourd et perçoit le torse de Logan contre son dos. Il ne la quitte pas…

Cette femme habillée d’une tenue presque similaire à celle du SHIELD, d’un noir profond se tourne vers elle. Les yeux se croisent, Donna perçoit ses pensées et cette femme, Amélia, la reconnait presque aussitôt. Donna sent sa respiration se couper comme un coup violent à l’estomac alors que cette parle dans ce qui semble être un talkie Walkie elle fait un signe de tête à Donna pour aller dans une allée parallèle. Donna jette un regard à Logan, elle attendra son accord pour agir finalement. Ils s’avancent vers la ruelle, elle est là, de dos. Ses cheveux sont encore plus étincelants tandis qu’elle porte du noir. Elle se retourne vers Donna et s’approche, bien rapidement  de sa fille, mais, d’un regard à Logan, elle s’arrête d’un coup net. Elle semble le craindre et elle a raison, après tout. Elle représente un double danger pour Donna.

- Vous n’auriez jamais du venir ici. C’est dangereux pour vous.

Donna ouvre la bouche, elle est surprise, voir même choquée. Elles ne se sont jamais rencontrés, mais c’est la seule chose qu’elle arrive à lui dire ?

- Ne te formalises pas sur mes paroles, je n’ai pas envie qu’il t’arrive quoi que ce soit.
- Il fallait y penser avant de me laisser avec lui alors.

Amélia devient rouge de honte et détourne le visage. Amélia lève souvent son regard vers le mutant, comme si elle craignait réellement Logan.

- Je n’ai appris que récemment que tu étais en vie. Je te le promets. On t’a retiré à moi à peine tu aies passé ton premier cri. Je suis étonnée qu’il ait accepté de te donner le prénom que j’avais choisi. Donna, c’était ma grand-mère et je l’adorais… Mais ça reste une erreur que vous soyez ici. J’ai reçu l’ordre, avant que l’on m’apprenne ton trépas et récemment quand j’ai su que tu étais en vie que… Je ne dois avoir aucun contact avec toi. C’est de ma vie qu’il dépend.

Donna sent son cœur se serrer contre elle. Alors c’est ça… Sa mère pense à sa vie, au lieu de la sienne ? Elle la pensait morte, mais maintenant…Elle ne fait rien ? Donna est prise de court, elle ne sait pas comment réagir.



Codage par Libella sur Graphiorum


Unconditionally.
Open up your heart, Acceptance is the key to be, To be truly free,Will you do the same for me?•°¤ Mags.
It's you. It's me. It's us. Against the world.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
X-Men
♠ Classe et nom de code : Classe 4 - Wolverine ♠ Emploi : Prof... d'art? D'histoire? De sport? De survie? Je sais plus, je fais trop de trucs dans c'te baraque! ♠ Gif :
MessageSujet: Re: Non mais c'est pas vrai! - PV Donna Holloway   Lun 4 Juin 2018 - 17:19
Non mais c'est pas vrai!


Notre marche nous conduit en direction de la personne tant recherchée. Et si en apparence, je suis beaucoup plus calme que lorsque j'ai retrouvé la rouquine que j'accompagne, intérieurement, je reste en alerte. J'écoute ce que me dit la gamine, même si je donne l'impression que les mots qu'elle prononce passe par une oreille pour ressortir par l'autre. Ce n'est pas que je ne suis pas attentif aux choses qu'elle peut ressentir, aux soucis qui lui passent par la tête. C'est juste qu'il faut bien que l'un de nous deux s'assure que nous repartions de ce maudit pays en un seul morceau.

La chaleur ambiante est à la limite du supportable. Je sens que je commence à transpirer de façon plus ou moins abondante, ce qui n'est pas du tout agréable. Cela ne m'empêche pas d'être aux aguets, prêt à intervenir au moindre mouvement louche des personnes que l'on croise.

Je réponds simplement un "Je comprends..." quand la petite me dit que faire demi-tour ne fait pas partie de ses plans. C'est vrai que dans un sens, je conçois qu'elle ait besoin d'aller au bout de tout ça. Mais je me dis aussi que c'est s'infliger de potentielles souffrances pour rien.

Nous voici donc devant une porte. Je me tiens un peu en retrait, par rapport à Donna. Pas très loin, juste deux ou trois pas. J'entends tout ce qu'elles peuvent se dire. Mais je n'interviens pas. Je garde les mains dans les poches de mon pantalon. De temps en temps, mon regard balaie les environs afin de m'assurer que tout ceci n'est pas un piège. Et je le fais de façon plus insistante quand la Môman de Donna affirme que nous n'aurions pas dû venir. Je me tiens maintenant de trois-quart, essayant de garder Donna et sa mère dans mon champ de vision tout en scrutant le décor autour de nous.

Le discours de la mère me surprend. Mais son langage corporel ne me semble pas être incohérent avec ce qu'elle dit. En revanche, si comme elle l'affirme, nous sommes en danger, faut qu'on se bouge.

"Ecoutez, ma p'tite dame..." Je saisis Donna par le bras, et l'entraine à l'intérieur de l'habitation "On s'est frappé un gros voyage jusque-là pour vous voir. On va pas repartir après quatre mots échangés." Je bouscule un peu la mère de Donna, la forçant à nous laisser passer.

- Et si danger il y a, je m'en occuperai.

Devant le regard interrogateur de la génitrice, je me sens obligé de clarifier les choses.

- J'm'appelle Logan. J'enseigne dans l'établissement où vit et étudie actuellement votre fille, si ça peut vous intéresser.

Je lâche enfin le bras de Donna, et croise les miens sur ma poitrine. L'ouïe, l'odorat, la vue... Tous ces sens encore une fois tournant à plein régime, je saurai riposter si je viens de nous jeter dans la gueule du loup.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Civils
♠ Emploi : Libraire dans un endroit magique où se mêle musique, pâtisseries et coin cocooning. ♠ Gif :
MessageSujet: Re: Non mais c'est pas vrai! - PV Donna Holloway   Jeu 7 Juin 2018 - 14:37

I am looking for my origins

C’est très étrange pour Donna d’être ici en face de sa mère. Elle tremble et se revoit, des années durant, à vouloir imaginer son visage et sa voix. Elle aurait aimé une étreinte. Elle aurait aimé que ça se passe comme dans les films. Elle aurait secrètement aimé que sa mère court vers elle, certes, elle aurait été arrêté par Logan, mais après, elle l’aurait si fort contre elle que toutes les blessures de Donna aurait cicatrisé. La vie n’est pas un film, Donna le sait et le vit chaque jour. Sa famille n’est pas la famille modèle et visiblement sa mère ne lui montrera rien d’autre que son accord.

Donna sent Logan concentré, de part ses pensées, oui, mais aussi en le voyant agir ainsi. Elle recommence à culpabilisé, elle aurait un voyage plus tranquille.
Donna sursaute en sentant la poigne de Logan sur son bras. Elle le suit sans essayer de le ralentir. Il veut la protéger, qui pourrait rien le contraire, après tout ? Logan intervient enfin dans cette discussion et son ton ne laisse que peu de place à la réflexion. Donna détourne le visage, un peu, Amélia le regarde en haussant un sourcil, étonné. Elle les laisse passer et les suis, fermant derrière elle.

- Je sais qui vous êtes, Wolverine. Vous oubliez pour qui je travaille.

Elle regarde de nouveau Donna, un peu plus rassurée malgré tout.

- Je ne savais pas que tu étais à l’institut pour les mutants. C’est une bonne chose, Donna.


Elle s’approche de sa fille, lève sa main pour lui caresser la joue, mais un regard vers Logan et elle baisse la main, n’étant pas très rassurée vis-à-vis du mutant. Elle finit par tourner son regard vers Logan et l’accroche sans se défiler.

- Vous vous trompez sur moi. Ou peut-être pas. A l’époque, j’étais plus jeune et c’était une mission, un ordre comme un autre. Jack voulait faire une expérience et je voulais monter en grade. Je n’avais pas pensé que je serais relégué à cette place. Quand j’ai senti la vie en moi, j’ai changé d’avis, mais Jack est loin d’être un idiot. On m’a dit la mort de mon enfant, j’ai perdu beaucoup plus que vous ne le pensez. Et que voulez vous que je fasse maintenant ? Rattraper le temps perdu ? Dites moi que j’ai ma place dans sa vie ? Je ne peux rien donner d’autres que quatre mots.

Donna se senti mal à l’aise. Elle était face à sa mère, mais celle-ci ne voulait rien à voir affaire avec elle. Elle parlait à Logan et tentait de ne pas affronter le regard de sa fille.

- ASSEZ ! Je te rappelle que je suis devant toi ! Que j’ai souffert toute ma vie à cause de Jack ! Qu’il m’a même tué deux fois ! j’ai passé plus de 20 ans enfermé ! Et tout ce que tu arrives à dire ici, c’est que tu es contente que je sois à l’institut ?! Tu as pourtant su que j’étais en vie, tu aurais dû venir !

Donna tremble, elle a le cœur bien lourd. Elle est déçue. Elle aurait secrètement aimé que ça se passe différemment. Est-ce trop demandé que d’avoir un peu d’amour ? Est-ce trop demandé que d’avoir un peu de repère ?

- Venir c’était te mettre en danger, tu peux le comprendre, n’est-ce pas ?
Hydra est dangereux et s’il vient à savoir que tu es là, tu nous mets en danger.


Elle se retourne vers Logan, sachant qu’elle pourrait plus facilement parler avec lui.

- Vous devez la faire partir. C’était une perte de temps.

Elle recula un peu, tout en croisant les bras. Pour elle, c’est une discussion close. Donna tremble un peu plus le cœur au bout des lèvres, presque à hurler. A l’intérieur, elle souffre. Elle est dépitée.




Codage par Libella sur Graphiorum


Unconditionally.
Open up your heart, Acceptance is the key to be, To be truly free,Will you do the same for me?•°¤ Mags.
It's you. It's me. It's us. Against the world.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
X-Men
♠ Classe et nom de code : Classe 4 - Wolverine ♠ Emploi : Prof... d'art? D'histoire? De sport? De survie? Je sais plus, je fais trop de trucs dans c'te baraque! ♠ Gif :
MessageSujet: Re: Non mais c'est pas vrai! - PV Donna Holloway   Lun 11 Juin 2018 - 11:42
Non mais c'est pas vrai!


Cette réunion de famille ne ressemble en rien à ce que j'imaginais. Alors je ne dis pas que je m'attendais à des effusions de larmes, de la joie, des confettis et que pour l'occasion, la génitrice de la gamine aurait enfourné rapidement un plateau de cookies, mais entre ça et la réalité des faits qui se déroulent sous mes yeux, je dois bien reconnaître qu'il y a un monde.

Amélia affirme savoir qui je suis. Que par les biais de ses employeurs, elle peut disposer de cette information.

- Donc si vous savez qui vous avez en face de vous, vous savez aussi que me mettre en rogne, c'est pas la meilleure des solutions. Vous oubliez que j'ai tué un paquet de vos collègues.

Mettre des mots sur les actions que l'on a le cran de faire, cela rend de suite les choses beaucoup lus concrètes. Je sais quel type de personne je suis. Quelles choses - légitimes ou non - horribles j'ai pu faire dans ma vie. Mais la façon dont je gère les choses est diamétralement opposée à ce que nous fait la mère de Donna, là.

Les mains sur les hanches, j'écoute. J'écoute ce qu'elle dit, lâchant un "Conneries..." de temps en temps. Je ne crois pas à tout ce qu'elle raconte. Et l'emportement de Donna après le petit laïus de sa mère semble aussi indiquer que ce qu'elle nous dit ne lui convient pas.

Je m'interpose entre les deux, Donna ne semblant pas en état de continuer la discussion pour l'instant.

- En danger? Vous pensez vraiment que le danger vient d'Hydra, alors que je suis face à vous? Que je sais ce que vous avez fait? Que je sais pour qui vous bosser? Vous êtes certaines que le danger vient d'un groupuscule complètement dépassé qui se fait rosser une fois par semaine par les Young Avengers ou les X-Babies?

Je pointe de mon index accusateur le visage d'Amélia, et les mots qui sortent de ma bouche sont plus proches du grognement insultant que d'un vrai langage civilisé.

- Le danger, la petite s'en cogne. Elle voulait te rencontrer, espèce d'ordure. Ce qu'elle voulait, c'était savoir d'où elle venait. Pourquoi elle avait traversé un enfer... Et t'es même pas foutue de la réconforter un peu?

Je laisse tomber le bras le long de mon corps, tandis que les griffes sortent sur le dos de mon autre main et que j'arme mon bras. J'avance de quelques pas vers la femme qui me fait face, levant mon poing. Mais je regarde rapidement en direction de Donna. A-t-elle vraiment besoin de voir ça? Non, je ne le crois pas. Enfin, je sais qu'elle ne doit pas voir ça. Mais j'en ai envie. Bordel, que j'en ai envie. Je me dirige donc vers la gamine rentrant mes griffes.

- Tu veux qu'on parte?


Je ne veux pas la forcer à faire quoi que ce soit dont elle n'aurait pas envie. Mais moi, je ne lis pas dans les pensées donc il va falloir qu'elle formule oralement ce qu'elle désire au moment précis où nous parlons.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Civils
♠ Emploi : Libraire dans un endroit magique où se mêle musique, pâtisseries et coin cocooning. ♠ Gif :
MessageSujet: Re: Non mais c'est pas vrai! - PV Donna Holloway   Mer 1 Aoû 2018 - 11:47

I am looking for my origins

Donna souffre et ravale ses larmes pour ne pas donner satisfaction à sa mère, ne pas mettre en colère Logan, ou ne pas se laisser submerger par l’émotion. Parce que la dernière fois qu’elle a souffert son esprit l’a bloqué dans sa tête, créant l’illusion d’une vie presque parfaite ou son père et sa mère sont heureux, sans tourmente. Le paradis pour la jeune rousse qui désire plus qu’autre chose que d’avoir une vie normale, avec surtout, une famille à laquelle se raccrochait. Et visiblement, ça ne sera pas sa mère
.
Amélia ne se démonte pas face à Logan, elle fait preuve de courage ou de folie, ça sera au choix. Elle le toise d’un regard moqueur et hausse les épaules.

- Vous osez me menacer ? Vous n’allez pas me tuer en face d’elle. Vous n’oserez jamais la choquer.

Et si pourtant, elle semble le défier, sa voix semble trahir la sincérité. Elle veut vraiment protéger la petite rousse qui lui sert de fille. La chair de sa chair, son sang, sa fille. Elle semble comprendre que Logan apprécie assez la gamine pour ne pas tuer sa mère devant ses yeux. Elle aimerait pouvoir la serrer contre elle, mais elle ne le peut pas, pas avec Logan, pas à cause d’Hydra, de Jack ou même en fonction de la pauvre fille qu’elle pensait morte.

La plus jeune des rousses tremblent de plus en plus. Elle se sent mal et quand Logan s’interpose entre les deux, Donna baisse la tête et serre ses poings. Elle veut faire le vide en elle, elle ne veut plus entendre, elle ne veut plus vivre tout ça. Elle voulait autre chose, elle voulait l’espoir d’une étreinte maternelle, d’entendre que tout irait bien, de se savoir protéger. Elle n’aurait jamais cette sensation, à tout jamais elle serait seule.

Amélia sourit et secoue la tête en regardant Logan puis en tournant la tête face à Donna.

- Et pourtant, je vous rappelle qu’Hydra est encore debout. Coupez une tête, tout ça, ça vous parle ?

Personne n’est assez dupe pour voir la haine dans les paroles d’Amélia. Elle n’aime pas Hydra et au fond d’elle, perdre sa fille, qu’on lui ait menti autant et tout ce qu’il faut pour que sa loyauté face à Hydra s’étiole.

Le visage d’Amélia se tire en une grimace avec les paroles suivantes. Elle souffre autant que Donna, mais a apprit à ne pas le montrer, mais ses yeux, eux, sont criant de vérité. Elle n’a pas le temps de réagir qu’elle se fait menacer par les griffes de Logan. Elle recule de plusieurs pas, jusqu’à se coller le dos au mur. Va-t-il vraiment faire ça ? Va-t-elle vraiment mourir, face à sa fille, dans un pays merdique ?

Pourtant, elle le voit s’éloigner vers Donna. Celle-ci relève la tête vers lui, sa lèvre tremble, elle va craquer d’ici peu, elle le sait. Elle esquisse un sourire infiniment triste et son corps est parsemé de soubresauts avant qu’elle ne tourne le dos à sa mère, à Logan. L’instant d’après, elle cède et se met à courir dans la ville pour échapper à tout ça. Elle court aussi vite que ses jambes peuvent la supporter, le cœur hurlant de douleur. Amélia ferme les yeux une seconde face à ça. Sa fille souffre, c’est un fait

- Prenez soin d’elle. Je ne suis pas une mère modèle, je le conçois, mais je n’ai jamais voulu qu’elle souffre à ce point.

Elle sort alors une carte qu’elle lui tend, elle ne le défie plus, elle semble réellement attristé.

- Si un jour…Vous avez besoin d’aide… ou qu'elle a besoin de quelque chose...

Elle hésite. Elle sait qu’il va partir retrouver sa fille, elle sait que seul, elle risque peut-être quelque chose seule avec lui, mais elle espère qu’il ne fera rien. Elle veut aider, comme elle peut, mais sait que la barrière Hydra ne l’aidera pas.
Donna fini par se laisser tomber contre un arbre, dans un parc un peu isolé de la ville. Elle ne pleure pas encore, elle est en boule, comme si le monde l’agressait, comme si elle voulait disparaitre, comme si tout allait mal, parce que oui, tout va mal.


Codage par Libella sur Graphiorum


Unconditionally.
Open up your heart, Acceptance is the key to be, To be truly free,Will you do the same for me?•°¤ Mags.
It's you. It's me. It's us. Against the world.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
X-Men
♠ Classe et nom de code : Classe 4 - Wolverine ♠ Emploi : Prof... d'art? D'histoire? De sport? De survie? Je sais plus, je fais trop de trucs dans c'te baraque! ♠ Gif :
MessageSujet: Re: Non mais c'est pas vrai! - PV Donna Holloway   Jeu 2 Aoû 2018 - 19:16
Non mais c'est pas vrai!


La confrontation ne tourne pas vraiment bien. Si j'étais quelqu'un de raisonnable, je tenterais de calmer le jeu. Mais je suis... Moi. Et quand la mère de Donna me demande si j'ose la menacer, je ne peux me contenir.

- Les menaces, c'est pour les péteux qui n'assument pas les propos qu'ils tiennent. Et... Je fais un petit mouvement de la tête en direction de la petite. Y a des sorts pires que la mort. Croyez-moi.

Je la laisse donc, puis retourne vers Donna, lâchant un "Bon sang..."

C'est après ces mots que la gamine part en courant, afin de quitter les lieux qui n'auront pas été ceux des effusions de larmes et de joie qu'elle devait espérer sans même vraiment le savoir. Je suis resté suffisamment longtemps avec elle pour m'être imprégné de son odeur. Je pourrai donc la retrouver facilement. C'est pourquoi je lui emboite le pas en marchant, conscient aussi qu'elle a peut-être besoin d'un peu de temps pour elle, pour remettre ses idées en place.

Mais, alors que je m'éloigne, Amélia me parle à nouveau. Comme si j'avais quelque chose à faire de ses états d'âme, sérieux... Je me retourne donc, pour la défier du regard, tout en écoutant ce qu'elle me dit. Et je l'avoue, j'affiche un sourire plein de mépris pour cette femme.

- Garde tes conseils. On sera une meilleure famille pour elle que toi et le mec qui t'a mis enceinte.

Je saisis la carte qu'elle me tend. Je regarde le recto. Le verso, et je hausse un sourcil. Délicatement, je déchire le petit bout de papier en une dizaine de petits confettis.

- Si un jour, elle a besoin de quelque chose, je serai là.

Je laisse choir les petits bouts de la carte au sol, sans prendre la peine de nettoyer. Bon, ça fait vraiment action de rebelle à deux sous, mais pas grave. Je laisse, tournant les talons et quittant les lieux définitivement, j'espère.

Je me laisse donc guider par mon odorat surhumain pour remonter la piste qui me conduira jusqu'à Donna. Je le fais en marchant, mains dans les poches. Je ne presse pas le pas, car la piste est de plus en plus claire, nette. Cela signifie qu'elle s'est arrêtée. Je me doute de ce qu'elle est en train de faire. Et effectivement, quand elle entre dans mon champ de vision, je la vois immobile.

Je monte mes défenses mentales, tel que me l'a appris Jean. Comme m'y a entrainé Charles. De cette manière, elle sera seule avec elle-même, même si je me rapproche. Je me fais silencieux, discret. Et enfin, j'arrive à m'asseoir à coté d'elle. Mais je ne dis toujours rien.

On restera autant qu'elle en aura besoin, c'est tout.

C'est typiquement le genre de situation où je ne peux pas affirmer que je suis le meilleur. Parce que réconforter les gens, c'est pas mon truc. Enfin, pas de manière conventionnelle, et mon franc parlé n'est donc pas toujours adapté aux situations qui se présentent. C'est pourquoi, à moins qu'elle n'entame la conversation, je ne dirai rien.

Jambes allongées, dos appuyé contre l'arbre où Donna s'est réfugiée, j'attends. Silencieusement. Patiemment. Et ce n'est en aucun cas un problème pour moi.

Je repense à l'apparente sincérité d'Amélia. Ai-je fait une bêtise en refusant la main qu'elle me - nous? -  tendait? Je ne sais pas. Je ne sais pas si je dois en parler à Donna, aussi. Je ne suis pas certain que ce soit le genre de détails qu'elle a besoin de savoir, mais je ne suis pas en position de choisir, de prendre des décisions pour elle. Mais tout ça, on verra plus tard.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Non mais c'est pas vrai! - PV Donna Holloway   
Revenir en haut Aller en bas
 

Non mais c'est pas vrai! - PV Donna Holloway

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2


 Sujets similaires

-
» BLACK JACK ◮ Mais, c’est pas un vrai suicide, soit tranquille c’est probablement rien d’autre qu’un appel à l’aide.
» Le vrai courage n'est pas savoir quand supprimer une vie mais quand savoir en épargné une.
» Veut voir Abdel mais tomber sur Nirina (Pv elle)
» « Mais j'trouve pas de refrain à notre histoire... »
» Aristide : « Sélection mais pas d’élections ! »





Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel Evolution Reborn :: Les mondes connus :: Le reste du monde-