Merci de recensez vos actions rps ici pour que le contexte les prenne en compte !
N'oubliez pas de voter !


Partagez | 
 

On se connaît.... [Pv : Daisy Johnson]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar
Blackagar Boltagon
Inhumains
♠ Classe et nom de code : Black Bolt (Flèche Noire) ♠ Emploi : Roi des Inhumains et Krees ♠ Gif :
MessageSujet: On se connaît.... [Pv : Daisy Johnson]   Jeu 22 Mar 2018 - 13:27
On se connaît...
Statut du sujet : Privé ft. Daisy Johnson.
Date du rp : Présent, Mars 2018.
Météo & moment de la journée : Après-midi, un peu frais, mais les premières chaleurs sont là. 15°C.
Autre : Dans le Parc.





Black Bolt & Quake

Roleplay


Cette forêt lui rappelle le parc sous le pont de la Sagesse. Le simple fait de voir des animaux courir devant lui, ne pas être effrayés, cela semble l’apaiser. Son molosse poursuit un canard au loin, lui marche dans cette allée de terre meuble. Ses yeux observent chaque chose qui l’entourent, un peu plus en arrière, deux miliciens qui le suivent comme le protocole l’exige. Il n’a pas besoin d’eux pour se défendre, mais Ahura a insisté, il ne peut pas se permettre de ne pas l’écouter, il ressemble déjà tant à sa mère, cela lui met un baume au cœur. Sa démarche est simple, un peu chaloupé, mais ce n’est pas comme s’il n’avait pas déjà foulé ce sol, cela ne fera qu’une fois de plus. Son regard céruléen observe les fontaines, les arbres. Il se sent bien ici, malgré sa rencontre un peu musclé avec les terriens, il ne leur en veut pas, il sait que c’est parfois nécessaire pour se convaincre d’être protégé. Il inspire longuement, il a besoin d’être au calme, besoin de profiter un peu de cet endroit. Son costume sombre aux deux éclairs argenté lui donne l’identité qu’il doit enfiler auprès de tous. Il est un Roi, il est un homme qui doit se soucier de son peuple comme l’a fait Arthur. Il sait qu’il s’est sacrifié, cela l’histoire, les légendes c’est ce qui le rend incroyable, cette capacité de penser à eux avant lui-même. Il retire son masque, le fait passer derrière lui comme une capuche. Sa courte chevelure hirsute se laisse balancer par le vent. Il ferme les yeux, se sent bien ici. Son corps apprécie un peu de calme, son gardien aussi semble t-il, il court partout et surtout s’amuse à tenter de poursuivre un écureuil.

Il ne veut que récupérer les siens, s’éloigner des humains. Les aider continuera d’être une priorité, mais il veut surtout ne plus se voir mêlé à leurs affaires internes. Il ne peut plus, il est pris d’un conflit interne, mais il ne le montre pas. Il reste stoïque, sa femme lui manque, elle était la seule à le comprendre avant qu’il ne communique avec elle. Ils n’avaient pas besoin de mot, de pensée, elle savait à l’avance. Tout cela lui manquait, mais il savait qu’elle était sur Terre. Où ? Il la recherche et il la retrouvera.

Perdu dans ses pensées, il n’a pas remarqué que des humains observaient non loin. Il plisse le regard, les observe. Si fragile. Mais eux l’étaient beaucoup plus. Il en ressentait déjà les effets. Cette pollution. Il inspire longuement, laisse sa milice se rapprocher de lui. Leur uniforme sombre, en accord avec son habit, cela le fait un peu sourire, l’ombre de celui-ci s’étirant sur ses lèvres. Oui, c’est ça. Il doit se recentrer. Il lève la main, Lockjaw disparaissant et revenant près de lui pour se coller contre cette main qui lui est précieuse. La magie opère. Le groupe disparaît pour apparaître plus loin, mais plus proche des humains. Des enfants, adolescents peut-être. Il s’approche, les observant observer partout pour chercher quelque chose, il se penche, son bras s’étire et attrape l’appareil qu’il a un jour sût manier. Ils sont surpris, mais lui non, il observe le cellulaire, fait glisser son pouce sur la surface, tapotant avant de refaire glisser, le déverrouillant, mais un pattern de code apparaît, sécurisé. Il le retend vers l’adolescent qui le récupère en clignant des yeux. Il inspire longuement, voyant bien que la milice est tendue. Il se détourne d’eux, approche de la fontaine pour s’asseoir sur le bord, scrutant les reflets. Trois passés ici, cela lui manque parfois, mais il ne peut pas être égoïste.

Il est ici pour retrouver les inhumains perdus. Il a pu arriver dans ce parc avec l’aide de son gardien. Fidèle molosse qui est actuellement couché à ses pieds. Un bref regard vers la milice, celle-ci s’écarte et va patrouiller dans le coin. Mieux. Il n’a pas besoin qu’on le couve, il n’est pas mort, il est vivant et en bonne santé. Ses doigts gantés passent dans sa chevelure, les ébouriffant. Il se demande si tout se passera bien pour la Terre. Il craint la menace du ciel. Elle plane toujours.

Un mouvement l'interpelle, il relève son regard bleu glace vers la silhouette. Son molosse fait frémir son diapason comme pour sentir la présence mais ne bouge pas. Blackagar ne fait aucun mouvement pour se défendre ou pour faire peur, il l'observe simplement.


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Daisy Johnson
SHIELD
♠ Classe et nom de code : Quake | Skye ♠ Gif :
MessageSujet: Re: On se connaît.... [Pv : Daisy Johnson]   Mar 3 Avr 2018 - 0:32
Hello, king.

Ca fait bien quelques temps qu’elle se laisse aller à sortir de chez elle, du SHIELD avec son uniforme. Parfois, elle en a besoin, sans doute pour imposer l’autorité du SHIELD. Sans doute que c’est parce que depuis le départ de Fury, elle peut se permettre d’être l’agent un peu plus visible qu’elle avait été jusque là. Ca n’est jamais facile de vivre dans l’ombre de quelqu’un, d’aller pour lui, de le suivre, souvent sans poser la moindre question. Non pas aveuglément, mais elle avait ce mentor qui lui avait tout appris. Elle avait rencontré cet homme, ce Coulson, ce simulacre de père qu’elle chérissait profondément. Elle était aussi une femme blessée, une femme meurtrie d’avoir aimé le mauvais homme. Pourtant, elle ne s’était jamais réellement sentie seule, puisque depuis sa rencontre avec Fury, elle ne l’avait jamais été. Surveillée, dans l’ombre, inconnue de beaucoup du SHIELD, au point de pouvoir infiltré l’équipe de Coulson, mais elle n’avait jamais été seule.

Soutenue, épaulée par ce qu’elle considérait comme sa famille, elle avait toujours voulu rendre la pareille. Ballottée de famille en famille, elle ne voulait pas que certains puissent souffrir du même mal qu’elle. Aussi, la cause mutante, la cause inhumaine, elle se voulait porte parole, sans doute parfois dans la violence, ne pas prendre de gant pour pouvoir faire justice. Et pourtant, ce n’est pas faute d’en porter des gants. Blague à part, elle a connu le soutient de ses proches, elle a connu le soutient, la satisfaction de ne pas prendre peur d’elle, de ce qu’elle savait faire. Tous ne sont pas des monstres. Elle ne prône pas la violence, même si elle sait l’utiliser. Elle veut le pacifisme pour ceux qui se sentent perdus. Elle veut le bonheur pour ceux qui sont craint parce que différent. Pourquoi la différence serait source de conflit ? Une vieille réflexion aussi vieille que le monde. Il y en a toujours eu, il y en aura sans doute, mais cette fois, elle est dans la course et elle veut défendre « son peuple ». Parfois, même après des années après l’avoir appris de la bouche de sa mère, elle a du mal à se dire que son peuple n’est pas que les terriens, qu’elle est inhumaine, mais pas un monstre comme le nom l’indique. Parfois, elle se sent si éloigné des siens et les siens, parfois, elle ignore qui ils sont.

Elle a rencontré des âmes en peine. Des apeurés de leurs capacités. Et toujours, elle avait trouvé les mots pour les aider, les rassurer, les éduquer parfois même. Comme une jeune maman le ferait. Elle ne sait pas si elle ferait une bonne mère, depuis Ward, elle a perdu le peu d’espoir de vie qu’elle avait. D’ailleurs, c’est sans doute à cause de lui, avec la perte de l’équipe de Coulson, le départ de Fury à la tête du SHIELD qu’elle se sent étonnamment seule parfois et qu’elle ne vit, désormais, plus que pour son travail. Et son travail, elle y tient, en tant qu’agent, certes, en tant que « chef » des Secrets Warriors, mais elle s’est donné la mission personnelle d’aider les gens comme elle. Les mutants, oui, les inhumains surtouts.
Et pour cela, elle doit le faire. Elle ne l’a jamais fait, elle en a eu envie dès le jour où Fury lui a apprit qui était réellement cet homme, cet inconnu sur la plage, cet homme qui ne peut pas parler. Un roi. Et d’une certaine manière, son roi. Alors, elle avait suivit les ordres, elle avait suivit, observé cet homme. Pour les ordres, oui, pour sa propre curiosité, son envie grandissante, surtout. Le pompier, celui qui ignore qui il est, ce qu’il est, mais celui qu’elle sait qu’elle respecte, parce qu’en plus d’être un roi, il est comme elle. Elle avait voulu, de si nombreuses fois abattre les barrières entre eux et faire le pas qu’elle se refusait toujours pourtant, de faire.
Les choses changent irrémédiablement. Parfois en bien. Parfois en mal. La vie va ainsi, n’est-ce pas ? L’on s’attache, l’on souffre, l’on survit. L’on regrette des actions passées, des occasions manquées. Pour cette fois, elle sent des ondes picotées ses mains. Elle ne craint pas ses pouvoirs, elle ne les craint plus avec les années, même lorsqu’elle devait faire semblant d’être humaine avec son ancienne équipe. Pourtant, elle sent les ondes. L’appréhension de ce qu’elle compte faire. Elle ne sait pas ce qu’elle fait ici, elle ne sait pas pourquoi aujourd’hui, ni ce qu’elle va dire. Sait-il pour elle ? Fury lui a-t-il dit comme il lui a dit qui il était ? Pourtant, depuis bien longtemps, elle se sent nerveuse. Est-ce que cette rencontre, cette réelle rencontre, sans faux semblant apportera quelque chose, à lui, à elle, à eux ? Doit-elle faire la révérence ? Doit-elle l’appeler « Votre majesté » ? Doit-elle faire un cérémonial ?

De loin, elle l’observe, comme elle l’a toujours fait. Lui, ce qui ressemble être ses gardes du corps, ses propres agents et cet énorme masse qui le suit partout. Elle en avait entendu parler de ce chien, un molosse de cette taille, on en entend forcément parler, pourtant, le voir, même de loin, c’est…impressionnant. Alors, elle reste sur ses gardes, elle n’ose pas approcher. Allez, du courage Daisy ! Ca n’est pas qu’un homme, mais il ne va pas te manger comme son chien pourrait sûrement le faire. Il ne va pas te griffer, t’annihiler du monde, comme la patte de son molosse pourrait le faire. Tiens, oui, son chien semble faire frémir la jeune femme. Va-t-elle réellement se surprendre à fuir, envers un homme et son chien ? Non, elle est Daisy Johnson, elle est inhumaine, elle est une agent du SHIELD depuis presque quinze longues années à présent. Elle ne doit plus craindre.
Alors, lentement, anxieuse au possible, elle s’approche. Elle laisse le groupe d’adolescent en manque de sensation forte s’éloigné avec un léger sourire pour elle-même. Des sensations fortes, elle pourrait leur en donner. Un regard à ses mains, à ses avants bras entourés de ses gants qui lui ont longtemps permis de ne pas sentir ses os se briser et elle avance. Se souvient-il d’elle ? Est-ce avec ce doute qu’elle porte aujourd’hui son uniforme, même si elle en a chaud ?

Elle perçoit son regard, elle déglutit, elle se sent aussi nerveuse que lors de ses premiers entrainement avec Fury, lors de sa première rencontre fortuite avec lui, sur une scène flamboyante, comme lorsqu’elle suivait Fury, donnant l’impression qu’elle était pour lui, ce que les deux gardes sont pour cet homme. Doit-elle encore l’appeler Matthew ? Son esprit fourmille d’un milliard de question sur le protocole, elle se fustige de ne pas avoir posé d’avantage de question à Fury d’ailleurs. Elle finit par approcher de lui, du molosse, de la fontaine. Un regard autour d’elle pour suivre des yeux les gardes de ce roi. Elle semble avoir peur qu’ils interviennent. Se laisse-t-il approcher si facilement ?

- Bonjour…


Et la seule chose, d’une voix malhabile qu’elle arrive à dire. Elle se sent terriblement idiote qu’elle en lève les yeux au ciel. Bonjour ? Sérieusement ? Intérieurement, elle se hurle dessus de ne pas avoir eu quelque chose de plus intelligent à dire. D’ailleurs, son esprit va bien trop vite pour elle.

- Je ne sais pas… Je dois vous appelez votre Majesté ? Faire une courbette ? Ou je ne sais pas, présenter un os géant de dinosaure à ce chien pour m’assurer qu’il ne voit pas en moi quelqu’un de dangereux et qu’il tente de me manger ? Non, les animaux sentent le néfaste, pas vrai ? Je ne suis pas néfaste. Enfin, je ne dirais pas que je ne regrette rien, que je n’ai pas fait de mauvaises actions mais je ne suis pas ici pour tenter quelque chose envers vous. En fait… Je ne sais pas même pas ce que je viens faire ici, devant vous, à par jouer la trouble fête. Je suis Daisy. Je ne sais pas si vous vous souvenez… On s’est rencontré…Dans une autre vie. Et… Je parle trop. Quand je suis nerveuse, ça m’arrive souvent. De dire tout ce que mon cerveau ne peut retenir. On dit que c’est un défaut, en fait, on dit aussi que je suis terriblement embêtante à ne pas arrêter de parler, mais… J’essaie de trouver quelque chose à dire d’intelligent.

Elle a parlé bien trop rapidement, si bien qu’à la fin de sa longue tirade, elle soupire, elle prend sa respiration, elle hésite. Elle vient de faire une entrée en matière aussi fracassante que ses pouvoirs. Non, sans doute bien moins, elle n’a rien fait exploser. Elle passe rapidement sa main sur son visage, d’un air bien contrit. Ressent-elle de la honte d’avoir ainsi brisé son silence habituel quand elle est proche de lui ? Elle le craint. Elle ne sait pas pourquoi, mais elle craint. Elle sait qu’il ne parle pas, elle sait qu’il ne peut pas, elle était là, ce jour là. Qu’est-ce qu’elle attend comme réponse ? D’ailleurs, elle tourne son regard vers le chien, se surprenant à se demander si ça n’est pas lui qui va lui répondre. Pauvre Daisy, tu deviens bien folle, ma fille.


Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Blackagar Boltagon
Inhumains
♠ Classe et nom de code : Black Bolt (Flèche Noire) ♠ Emploi : Roi des Inhumains et Krees ♠ Gif :
MessageSujet: Re: On se connaît.... [Pv : Daisy Johnson]   Lun 9 Avr 2018 - 13:52


Black Bolt & Quake

Roleplay


Parfois le Destin réserve des surprises. De taille ? On ne peut pas vraiment le savoir à l’avance. Blackagar observe cette silhouette se dessiner, avancer vers lui, il ressent la tension des gardes non loin, mais il est serein et son chien semble s’étaler encore plus sous ses pieds, ce n’est pas comme si il pouvait craindre quelque chose, il peut très bien se défendre sans eux. Mais l’instinct de protection est si forte, si présente depuis l’attaque de Vulcain, ce n’est alors devenu qu’une volonté de rester vigilant, ne pas perdre une personne que le peuple aime. Le Roi le sait, il comprend pourquoi ils sont ainsi, il ne peut leur en vouloir, ce n’est pas un défaut, mais c’est aussi un tare malgré tout. Un sentiment bien trop propre à leur race. Le silhouette lui est familière, il penche légèrement la tête, l’observant se présenter d’une manière originale. Il est perplexe, il n’arrive pas à comprendre, avant de finalement remettre les éléments du puzzle en place. Boltagon la connaît, il se rappelle son visage, son regard, mais aussi sa présence. Cet effet qu’elle fait quand elle était accompagnée de cette homme. Un chien de garde, une personne qui ne faut pas énerver. c’était ce qu’elle dénotait parmi les autres. Le chien ne semble pas s’intéresser à elle, il baille, se couche sur le flan et s’étale un peu plus alors que son poitrail se soulève à chaque respiration, laissant les jambes de l’inhumain se soulever à ce rythme. Que pouvait-il dire à cette demoiselle ? Rien. Il l’observe avec intensité, la regardant se confondre en excuse et finalement observer le molosse. Il aurait pu en rire, il aurait pu briser cette froideur qui le désigne, mais il ne peut pas, il ne connaît pas. Ses paupières s’abaissent, il inspire longuement, cherche à comprendre et savoir où commencer. Ses gardes sont nerveux, il ressent la tension qui traîne autour d’eux. Ses sourcils se froncent, il lève le bras d’un geste lent et presque gracieux, il fait un signe lent, mais compréhensible dans toutes les langues.

Calme. Doucement. Ralentir. Souffler.

Elle va trop vite et eux sont trop à cran. Il relève ses iris bleu fantôme vers elle, l’invite de cette même main à s’asseoir, prendre place comme si c’était une salle, un lieu privé. Mais il n’en était rien, c’était pour lui simple, tout endroit pouvait permettre d’avoir une discussion, il n’avait rien à cacher. Il n’a jamais rien masqué aux autres. Il inspire longuement, penche la tête de côté, il était calme, doux dans ses gestes. Il abaisse alors le bras, ses doigts venant agripper le bord de la fontaine. La tension se dissipe derrière lui, les gardes ont compris que ce n’est rien de grave, que c’est juste une terrienne curieuse. Pourtant, il l’a connaît, il l’a déjà vu, ils n’a jamais conversé avec elle réellement, mais il l’a vu. Ses gestes sont lents, mais compréhensible. Un mouvement de côté, une inclinaison plus prononcé, mais jamais rien de plus. Et pourtant, son esprit se mêle au sien, établissant une connexion, voulant communiquer avec elle, simplement.

Je vous reconnais. Peu importe comment vous m’appelez.

Il peut paraître froid, agressif par moment, mais il est serein, calme et son chien gronde de contentement réclamant des caresses ou autres grattouilles. Le Roi l’observe avant de finalement se pencher pour accéder à sa requête, ses doigts traînant dans sa fourrure pour gratter son cou massif. Il relève le regard sur elle, répondant par à-coup, simplement et en prenant son temps.

C’est un défaut.

Il n’est pas tendre, mais au final il se lève, enjambant la créature pour se retrouver debout devant la femme, il s’accroupit et s’assoit, son dos contre le ventre de l’animal qui semble ne pas s’en plaindre. Plus content qu’autre chose.

Que voulez-vous ? N’est-il pas dans les parages ? Daisy. Que souhaitez-vous ?


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Daisy Johnson
SHIELD
♠ Classe et nom de code : Quake | Skye ♠ Gif :
MessageSujet: Re: On se connaît.... [Pv : Daisy Johnson]   Mar 17 Avr 2018 - 10:39
Hello, king.

Elle parle. Elle essaie de combler le blanc qu’elle pense avoir, elle essaie de ne pas se laisser avoir par l’anxiété, mais elle sait qu’elle donne totalement figure de ce qu’elle veut cacher, mais tant pis. Se retrouver ainsi, face à celui qui est le suzerrain de sa race à quelque chose de perturbant, elle se sent toute petite, faible, hésitante ; un sentiment qu’elle ignore puisqu’elle le combat chaque jours. Elle se fait une force à vivre dans l’ombre, elle en a pris l’habitude, à présent… Elle est nue, sans barrière, sans moyen de se cacher face à lui. Elle regarde les gardes, elle les regarde sans les regarder, du coin de son œil, pour jauger la situation, mais elle se refuse à croiser leur regard et leur donner une raison de l’attaquer. Elle espère que Matthew, que Blackbolt verra qu’elle n’est pas une menace. Elle n’est sans pas doute pas un point important dans l’univers, mais ils ont un point commun et lui, semble ignorait lequel. Alors qu’il lui permet de s’asseoir à ses côtés, elle ne fait qu’un pas vers lui, souriante, hochant la tête pour le remercier, sans pour autant s’asseoir. Elle se sent assez mal à l’aise pour se retrouver à ses côtés, mais elle sait aussi, que de cette manière, les gardes ne l’attaqueront pas.

Et puis d’un coup, elle réprime un sursaut, mais son corps réagit. Son regard trahi la surprise, elle en frisonne même alors qu’elle repose son regard vers celui qu’elle a longtemps connu comme Matthew. Elle vient d’entendre sa voix, dans sa tête, pourtant, elle se sait immuniser face à certains télépathes. Il est, donc, bien plus fort encore qu’elle ne le pense. Elle prend une profonde respiration et son sourire – qui avait disparu après la surprise- revient se poser lentement sur ses lèvres. Elle ne craint pas, non.

- Avez-vous une préférence, tout de même ?

La voix de Daisy semble s’être adoucie, plus prudente, plus douce, moins énervée. Elle a besoin de savoir comment elle doit l’appeler, sans doute qu’en lui disant directement la vérité, il comprendrait pourquoi ? Pour lui, ça ne ressemble qu’à une femme qui veut parler, pour elle, c’est tout autre. Elle trouve le chien fascinant et aimerait, s’avancer, se pencher, le caresser, comme elle caresserait son chien en rentrant chez elle. D’ailleurs, elle n’a pas oublié de le nourrir, pas vrai ? Elle se surprend encore à être surprise de sa voix dans sa tête, comme du contenu qui ne l’étonne qu’à moitié. Oui, elle parle trop quand elle est nerveuse, oui, c’est un défaut et ce, malgré qu’elle ait une bonne façon de se gérer. Personne n’est parfait, n’est-ce pas ?

Elle suit les gestes du roi, se lever, se rapprocher… pour s’asseoir contre l’épaisse masse que forme le chien, bien heureux  de recevoir la chaleur de son maître. Daisy sourit un peu plus, combien de fois avait-elle craqué et que les larmes s’étaient mêlés aux poils de son chien ? Elle comprend l’osmose qu’elle voit entre les deux en face d’elle, elle a la même avec son chien et sait que Leo, son frère, son ami, son meilleur ami, son rempart, à la même avec son chien. Oui elle comprend et ses divagations sont coupées par la voix du souverain. Elle soupire un instant, rapidement, inaudible  et regarde autour d’eux. Non, il n’est pas là, il n’est plus là et Daisy ne s’entend pas avec Hill, elle préfère de loin l’ancien directeur à Hill. Elle prend une profonde inspiration, et s’agenouille devant lui, avant de s’installer en tailleur, cherchant un instant le regard de l’inhumain en face d’elle. A présent, elle perd le chemin de son raisonnement, elle hésite.

- Il n’est pas là. Il n’est plus celui qui dirige. Je suis venue de mon propre chef.

Sa voix se fait définitivement plus posée alors qu’elle regarde de nouveau l’animal. Comment doit-elle lui dire ? De but en blanc ? En Tournant autour du pot ? Est-ce qu’il la croirait seulement ?

- Je… J’ai plus ou moins toujours su qui vous étiez. Fury a toujours su que cette information me tiendrait à cœur, personnellement. Il a toujours su que je pourrais vous surveiller, enfin, surveiller vos arrières, que je pourrais avoir un œil sur vous et agir si tant est que vous étiez en danger… J’aurais aimé être plus rapidement présente ce jour là…

Le jour où il a parlé. Le jour où elle aurait pu, avec ses pouvoirs, sans doute l’aider. Elle joue avec ses doigts, nerveuse et regarde, à quelques mètres, une pomme de pin solitaire sur la pelouse. Le marron foncé dénote de la clarté du vert de la pelouse. Elle tend finalement sa main, vers elle et laisse la magie opérer. Sa magie, ses dons, son ADN, son petit truc en plus. La pomme de pin, roule, lentement, s’éloignant d’eux. Elle ne veut pas effrayer les humains, alors elle l’a fait doucement, pour que ça ne soit pas si visible, pour qu’eux, puissent voir, mais que les autres ne s’en formalisent pas.

- Je suis une inhumaine. Alors je suppose que nous avons, finalement, beaucoup plus en commun que de simples feus.

Elle penche la tête sur le côté, elle sourit, encore et toujours, mais cette fois, c’est réellement sincère. Cette fois, elle sent le sang battre dans ses tempes, roulés dans ses veines comme si elle tenait une vie entre ses doigts. Elle n’a jamais été aussi proche de quelqu’un de sa race qu’elle se sentirait émue. Depuis sa mère, qui avait-elle réellement vu ? Avec qui avait-elle réellement discuté. Et lui… C’était son roi, après tout.



Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Blackagar Boltagon
Inhumains
♠ Classe et nom de code : Black Bolt (Flèche Noire) ♠ Emploi : Roi des Inhumains et Krees ♠ Gif :
MessageSujet: Re: On se connaît.... [Pv : Daisy Johnson]   Mer 18 Avr 2018 - 22:52


Black Bolt & Quake

Roleplay


Elle semble lui donner les informations, au compte goutte, comme lui. Il ne s’en formalise pas, c’est presque de bonne guerre, s’il ne se doutait pas que c’était plus compliqué pour elle. Il le sentait à sa voix, sa façon d’agir. c’était un sujet délicat. Il écoute avec attention. Il se rappelle d’elle, il ne peut pas l’oublier, tout comme il se souvient de tous ceux qu’il a croisé lorsqu’il vivait sur Terre comme un humain. L’homme qu’il avait connu comme son bienfaiteur n’était plus présent. Était-il mort ? Ou bien avait-il juste décidé de se cacher quelque part. Il serait aisé de le faire sortir de sa cachette, pourtant il se recentre sur ce qu’elle lui déclare. Toujours su qui il était. Ce n’était pas rien. Il hoche lentement la tête, laissant ses doigts couvert de lycra caresser la créature derrière lui. Il ne la coupe pas dans sa lancée, il n’a pas besoin de ça, il cherche simplement à laisser cette journée se dérouler sans que personne ne la gâche. Ce n’est pas chose aisée, son frère le lui avait dit de ne pas se fier aux terriens. Il aurait pu l’écouter, mais au fond, il voulait simplement croire en eux, protéger cette Terre qui était son foyer pour son peuple. Il se demandait si les Éternels étaient encore vivant.

Être là ce fameux jour.

Il abaisse ses paupières, les fermant finalement pour ensuite inspirer, il se souvient. La faiblesse avait étreint son cœur et son expérience. Il se souvenait parfaitement de la destruction qu’il avait engendré dans la ville de Los Angeles. Il s’appuie contre l’animal, cherchant à comprendre avant de finalement secouer la tête. Ce n’était pas à elle de se blâmer. Personne n’était fautif, tous étaient innocents, c’était comme ça qu’il voyait les choses. La révélation lui redonna espoir, pourtant un espoir qu’il ne put montrer. Son visage resta stoïque, il observant dans les yeux cette femme, ayant soulever ses paupières à cette révélation. Le mouvement de la pomme de pin, le fait qu’elle soit encore plus nerveuse, tout cela ne montrait qu’une chose. Une peur. Se faire rejeter ? Ce n’était pas difficile de le comprendre, il connaissait ce sentiment. Son bras se souleva, il laissa ses doigts relever son menton pour qu’elle le regarde dans les yeux. Il inspire une bouffée d’être frais. Ses pensées se mettent en ordre, pour ensuite s’aligner de manière cohérente. Il se devait de rassurer cette créature qui n’était pas comme lui, mais qui lui ressemblait beaucoup. Cela était difficile de l’assimiler.

Nous avons des points communs. Toutefois, je ne me souviens pas d’avoir entendu votre nom dans les archives génétiques du Parlement…. Je ne me rappelle pas vous avoir croisé parmi nous.

Ceci était la stricte vérité, il soupçonnait presque un accident du Tératogène, il y a quelques années. Il ne pouvait en discuter, en déployer son raisonnement. Il retire sa main, se contente simplement de baisser le regard vers le mouvement de tête de la bestiole. Celle-ci semble vouloir renifler et recouvrir de bave la femme. Il lui intime le calme, mais si au final, il le laisse se relever pour approcher et laisser sa langue la recouvrir de bave. Lockjaw était un gardien plein de fourberie. Il reste sur ses gardes. Toutefois il était ouvert et ne souhaitait pas rompre le traité par égoïsme. Le coin de ses lèvres s’incurvèrent dans un sourire discret, amusé par l’acte de la bestiole. Il finit par reprendre son air froid, comme si cela n’avait existé.

Appelez-moi par le nom que j’ai emprunté à l’époque, cela ne me dérange pas de converser ainsi. Comment savez-vous que vous êtes inhumain ? Je ne remet pas en doute les connaissances de Fury. Je suis perplexe, pourquoi ne pas être venue plus tôt vers nous ?

Il se sentait peiné pour elle, il ne comprenait pas pourquoi cette inhumaine n’était pas venue à leur rencontre plus tôt…. Il avait peur que le reste des infectés par la brume soit aussi perdu qu’elle, que lui pendant son amnésie. Il avait peur de ne pas obtenir d’aide pour les protéger, les guider. Il ferme les yeux, laissant ses bras s’appuyer contre ses genoux comme s’il méditait. Il cherchait une solution, il voulait simplement les accueillir, c’était bien son frère qui n’allait pas apprécier. Cette pensée le laissa quelque peu perplexe quant à la suite des événements.


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Daisy Johnson
SHIELD
♠ Classe et nom de code : Quake | Skye ♠ Gif :
MessageSujet: Re: On se connaît.... [Pv : Daisy Johnson]   Mer 9 Mai 2018 - 16:32
Hello, king.

La pression grandit en elle. Bien avant, lorsque Fury lui a annoncé qui était cet homme, alors qu’elle savait qui elle était et donc, par conséquent, ce qui reliait Matthew où du moins, ce roi à elle. Alors qu’elle lui rendait visite, sans parler, se contentant de le regarder avec attention. Lorsqu’elle le suivait, le protégeant du monde qui ne comprenait pas et ne comprend toujours pas les être « hors norme ». Apprenant le connaitre, malgré ses silences. Arrivant trop tard, ce jour où elle aurait pu l’aider. Bien sûr, elle s’en était voulue et avait parlé à Fury. Elle se sentait coupable, non pas parce qu’il était roi, mais parce qu’elle devait le surveiller, prendre soin de sa vie et qu’elle avait failli à sa mission. A l’institut, l’observant au dessus de l’épaule de Fury. Il l’écoute, elle sait qu’il ne parle pas, mais elle sait aussi, à travers son regard, qu’il l’écoute. Il apprend, elle apprend.

Elle avait regardé cette pomme de pin virevoltait aux bons soins de sa volonté, ressentant les picotements –non douloureux à présent- dans ses bras. Elle était fière d’elle, de ce qu’elle était, ce qu’elle avait appris. Et la main de cet homme la fait tressaillir, surprise d’un geste d’une telle proximité et son regard s’accroche au sien, lentement. Elle craint, à présent, d’être rejeté par la personne qui est représentent de sa race.

Il ne la connait pas. Bien évidemment. Elle a vécut sous d’autres noms, dans d’autres vies, dans l’ombre de personnes. Elle s’est fait discrète et ne se formalise pas. « Parmi nous », elle connait Attilan, de nom plus qu’autre chose. Elle n’en connait que de vagues échos et ne sait pas si sa place est plus là-bas, qu’ici.

- Je m’appelle Daisy Johnson, je suis la fille de Kimberly Johnson, une inhumaine et de Calvin Zabo…un complet cinglé. J’ai découvert mes pouvoirs, parce que mon…géniteur a fait quelques expériences sur lui et que ça a libéré mes gênes que je tenais de ma mère. Je n’ai jamais quitté la Terre. J’ai découvert mes pouvoirs à l’adolescence avant que Fury ne me trouve et ne me donne une chance d’être quelqu’un…

C’était un résumé assez rapide et simpliste de sa vie, mais elle n’avait envie, pour l’instant, que de dire ça. De toute façon, il n’avait sans doute pas envie d’en savoir plus, sur une vie d’une…terrienne ? Ce qui l’importe est forcément la question de son gêne inhumain, pas vrai ? Elle essaie de réfléchir, mais elle a du mal. Pourquoi est-elle ici ? Quelque chose se passe entre l’animal et Daisy. Entre l’animal et Matthew. Daisy s’inquiète, surtout de la manière de réagir de l’homme en face d’elle et pourtant, lorsque la langue du chien trouve position sur sa main, elle ne peut que se détendre, rire même un peu, amusée et rassurée par l’attitude du canidé. Elle n’est donc pas un danger, il le sent et cet élan de « tendresse » animale, aide la jeune femme à se détendre. Ses épaules s’affaisse un peu, sa respiration semble plus fluide, comme si une pression venait de quitter son corps.

- Comment s’appelle-t-il ?

Ca l’intéresse, vraiment. Ca n’est pas juste une question de théorie, de rhétorique. Elle aime les animaux et se dit que l’odeur de son propre chien doit forcément joué dans la balance ?

- Il apprécie les autres animaux ? Spok manque cruellement de compagnie de ses congénères. Spok c’est…mon chien. C’est difficile d’être loin des siens… Si tant est que l’on est vraiment une place dans le monde.


L’espace d’un instant, elle redevient plus facilement Skye, la gentille, fluette, l’énergique, la joyeuse femme, loin du sérieux de l’agent, loin de la nervosité de l’inhumaine. Pourtant, elle perd également son sourire lorsqu’il reprend. Sa dernière phrase est autant pour elle que pour son animal.  Ca n’est pas juste une phrase en l’air.

- J’ai vécut loin de ma famille…toute ma vie à dire vrai. J’ai rencontré ma mère qui m’a appris la vérité.  

Ses mains s’enfoncent dans l’herbe, son regard dévie et elle hésite. Après avoir demandé pourquoi elle n’est pas venu, viendrait la question de savoir pourquoi et elle n’en savait rien.

- Je n’essaie pas de vous importuner. Ma famille, c’est le SHIELD, c’est Fury. Pourtant, je suppose que lorsqu’on ignore qui l’on est réellement, on a forcément envie, un jour où l’autre de dépasser le stade de l’inconnu. Je n’ai jamais eu le courage de venir vous parler et… Je ne sais pas, je me suis dit qu’aujourd’hui je pourrais en apprendre plus sur vous, sur no… votre peuple. J’aimerais savoir…d’où je viens.

C’était finalement ça. Savoir ce que l’on est, oui, mais les détails… Elle voulait savoir si elle avait une place, quelque part dans ce monde. Ses mains se rejoignent et elle soupire avant de relever la tête, d’abord vers le ciel pour profiter de la couleur, puis du vent pour en savourer la caresse et enfin, vers lui.

- J’essaie de protéger les gens… Les Inhumains. Je ne tolère pas ce que l’on peut faire aux mutants tout comme à ceux qui me sont semblables. Je ne sais pas si vous entreteniez de bons sentiments envers Fury, mais lui comme moi avons par envie de faire bien.

Pourquoi avait-elle besoin de se défendre ? Elle n’avait rien fait de mal. Si elle avait tué ? Oui. Si elle avait mal fait parfois ? Oui. Si elle avait bien agis parfois ? Oui. Elle se voulait forte pour protéger les autres, les protéger et les aider, comme elle avait été aidée. Elle ne voulait pas que quelqu’un ressente le mal-être que parfois, elle avait pu ressentir.


Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Blackagar Boltagon
Inhumains
♠ Classe et nom de code : Black Bolt (Flèche Noire) ♠ Emploi : Roi des Inhumains et Krees ♠ Gif :
MessageSujet: Re: On se connaît.... [Pv : Daisy Johnson]   Lun 14 Mai 2018 - 19:15


Black Bolt & Quake

Roleplay


Lockjaw….

Il reste attentif comme si les mots de la femme était important, c’était comme une confession et il se devait d’être une oreille attentive. Il se sentait dans le devoir de l’être. Déformation professionnelle ? Un peu, ce n’est pas comme-ci cela était une erreur. Il était trop… trop. Son attention se focalise sur le nom du présumé animal de la femme. Cela lui rappelle quelque chose. Une chose qu’il a entendu, vu. Il essaie de se rappeler avant de poser la question, comme si tout protocole avait disparu comme si le Matthew ignorant était à nouveau là, perdu et en soif de questionnement.

Star Trek ?

Il ne semble pas se reconnecter, il est perdu dans les images qu’il se souvient, ce film qu’il a vu à la caserne avec ses… amis. Il se rappelle de ce qu’ils ont dit que voir ce film était vital. Ces moments passés à simplement ne rien connaître et tout réapprendre. c’est une vie qu’il a apprécié, une vie qu’il protégera. Les terriens ne sont pas tous vil, il le sait, il veut protéger cette Terre qu’ils partagent. c’est ce qu’il veut et il le fera, même si son frère ne sera pas d’accord. Il veut montrer que la Terre est un joyaux dans cet univers. Il sait que les autres Inhumans qui sont disséminés dans la galaxie ne pensent pas comme lui, mais il leur a montré, il leur a mis sous les yeux que la base même de leur espèce était faite de mortel fragile, de créature doué d’une sensibilité émotionnelle. C’était ça qu’il cherchait à protéger à sauver des griffes des Shi’ar, des Skrull, des Kree de tous….. Il ne voulait qu’une chose laisser la paix étreindre cette planète bleue. Il agissait pour eux et son peuple, juste pour ça. Leur protection avant ses besoins. Roi trop bon. Bien trop par moment.

Il en revient à elle, il reste stoïque, d’un calme olympique, ce n’est pas ce qui le fera sourciller. Certains y arrivent, mais ce n’est que de bonne guerre. Il inspire un court instant avant de finalement se permettre de prendre la parole après tout ça. Il lève le bras, laisse ses doigts agencer des gestes pour communiquer, pour démontrer un tic qu’il garde malgré lui. Un tic qu’il a reprit depuis la disparition de sa femme, de son porte parole.

Votre mère est donc inhumaine ? Kimberly… Elle n’apparaît pas non plus dans mes souvenirs.

Il n’émet pas le fait qu’elle soit d’une génétique plus ancienne, plus enfouit, il ne dit rien se contentant de remettre de l’ordre dans sa tête. Il comprend la détresse, il la connaît, il a rencontré très peu de gens comme eux, mais le peu qu’il en a vu ont tous cette espoir. Il ferme les yeux, cherche à ne pas prononcer de mots blessant, ce sera parfois difficile de contenter tout le monde, mais il se tente à le faire, à être apaisant et surtout compatissant. Cela le tuera, le pourrira, il le sait, mais il ne peut pas abandonner les gens à leur sort, ce n’est pas ce qu’il veut et il le démontre avec force et bonté. Roi. Il est aimé pour ça, il est ce que les Inhumans cherchent et il gardera en tête de toujours faire passer son peuple avant lui. Son peuple et la Terre, même si cela sera très diffcile.

Nous pouvons en parler. Votre famille est ici, je ne cherche pas à vous l’enlever. Vous avez fait votre choix, vous vous sentez bien là. Mais je répondrais du mieux que je peux à vos interrogations, à ce qui fait de vous une métisse à notre espèce.

Il s’arrête de lui adresser ses pensées, il se rappelle des mots de son frère, il sent qu’il va devoir être plus armé d’arguments, il comprend son point de vue, avant de finalement reprendre.

Vous tentez de les protéger. Ceux qui ont été transformé à leur dépend, mais comment savez-vous qu’ils sont Inhumans. Qu’ils sont comme vous et pas de simple mutants ? À moins que vous ne protéger les différents en pensant qu’il y a des gens comme vous et moi en plus de l’évolution terrienne.

Il se pose la question, pourquoi reste t-elle sur la défensive ? Est-il si impressionnant ? Il fait tout pour la mettre en confiance, il sait qu’il ne connaît pas la psychologie humaine, il en regrette parfois de ne pas être plus attentionné sur ce point. Mais il ne peut pas changer ça et il le démontre bien en restant aussi figé qu’une statue, l’émotion ne traversant pas ses traits.


Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: On se connaît.... [Pv : Daisy Johnson]   
Revenir en haut Aller en bas
 

On se connaît.... [Pv : Daisy Johnson]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1


 Sujets similaires

-
» Skye (Alias Daisy Johnson)
» Et comment Evan se fit connaître
» Comment peux-tu te connaître si tu ne t'es jamais battu ? | shane
» Les joies de la famille... ♥ [Daisy]
» » La vie est un jeu, dis moi à quoi tu joues on se connaîtras mieux ♪ v2.0





Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel Evolution Reborn :: Los Angeles :: Central L.A. :: Echo Park-