Merci de recensez vos actions rps ici pour que le contexte les prenne en compte !
N'oubliez pas de voter !


Partagez | 
 

Time to move on

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2

avatar
Admin
♠ Classe et nom de code : + ∞
MessageSujet: Re: Time to move on   Sam 12 Mai 2018 - 12:12
Le membre 'Jayden Edgerton' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dés' :


.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Time to move on   Sam 12 Mai 2018 - 14:24
« Il va falloir jouer serré et vous contrôler. Le succès de cette mission en dépend »

Se contrôler n’était pas tout à fait la spécialité de Cooper. Le mutant regarda son frère d’un oeil inquiet espérant de tout coeur ne pas ruiner leur première mission sous un coup de pression.

Toute l’équipe descendit de la navette puis se réunit à près d’un kilomètre de la structure cible. Soudain, l’oreille affinée de Cooper se tendit, ses instincts animaliers venaient de capter quelque chose. Il ne saurait discerner quoi exactement mais il avait un mauvais préssentiment, il fixa le professeur Grey pour voir si elle aussi captait quelque chose mais sa mine n’affichait rien d’inquiétant. Ne faisant que peu confiance en ses aptitudes, il ne dit rien, se secoua la tête puis se concentra sur le plan du professeur.

“Jayden et Eli, tentez de localiser la source d'énergie de cet endroit … un générateur ou une borne électrique. Méfiez-vous : un endroit aussi stratégique sera sans doute bien gardé. Tâchez de vous en approcher sans vous faire repérer. Si vous sentez qu'à l'intérieur les choses dégénères … débrouillez vous pour couper le courant : ça nous aidera probablement.”


Jean expliqua ensuite à Cooper qu’ils feraient équipe et qu’ils se feraient passer pour des parieurs afin de rentrer à l’intérieur et de récupérer des informations. Le professeur se changea donc d’une manière peu commune tandis que Cooper dans son empressement avait totalement oublié sa tenue de héros et était donc venue couvert d’un t-shirt cintré et d’un jean basique.

Pour une fois que mes oublis ne me font pas défaut. En tout cas, laisser mon frère avec un inconnu pour notre première mission ne me rassure pas. D’autant plus qu’aucun de nous deux ne maîtrise ses pouvoirs. Pourvu que ça se passe bien…

Les deux duos se séparèrent puis se dirigèrent vers le bâtiment. Une fois près de l’entrée, Jean décida d’y aller en premier, Cooper ne comprit pas pourquoi la professeure souhaitait y aller d’abord sans lui. De loin, caché dans son buisson, il suivit la scène et put s’apercevoir que le jeu de Jean n’avait pas réellement fait son effet puisqu’un garde armé sortit d’une autre porte pour l’escorter à l’intérieur.

Et merde! Je vais faire quoi moi maintenant…

Cooper prit son courage à demain, respira un bon coup puis s’élança quelques minutes plus tard à son tour.
Il afficha la mine la plus sérieuse qui soit et prit soin d’avoir une allure totalement naturelle comme s’il venait là régulièrement. Il avait aussi fait attention à afficher une montre luxueuse à son poignet, cadeau de sa famille qu’il avait reçu le jour de ses dix huit ans. Ce genre de détails pourrait faire croire au bonhomme que Cooper était quelqu’un de fortuné qui aurait les moyens de se payer ce genre de divertissement.

“Bonsoir.” dit-il simplement

Le gorille le toisa de haut en bas puis toqua à la porte à laquelle il faisait dos. Un autre garde ouvrit, fit entrer le jeune homme puis le fouilla entièrement afin de déceler une quelconque menace.
“Bienvenue Monsieur.” lui adressa le garde après avoir fini sa fouille

Ses années de journalisme auront eu le mérite de lui avoir appris à savoir jouer certains rôles dans n’importe quelle situation.


Ils déambulèrent tous deux à travers les couloirs jusqu’à arriver devant une salle bruyante dont l’entrée était une nouvelle fois gardée. Après s’être entretenu avec le garde, les agents de sécurité laissèrent Cooper passer.

Le jeune mutant entra dans une grande salle aux lumières jaunâtres. Au centre, un ring trônait la pièce et attirait toute l’attention des gens à l’intérieur. Deux hommes se faisaient face, les deux étaient ensanglantés, à bout de souffle, on voyait dans leurs yeux un cocktail d’émotions terrifiant.

“On continue les paris! On n’hésite pas! Ils vont bientôt lâcher! Pour la bête bleue ou le squelette les paris c’est ici!”

Cooper comprit enfin de quoi il s’agissait. Ce n’était pas seulement des paris clandestins mais bien un match à mort dans lequel des mutants étaient contraints de se battre pour la survie. Tous ces hommes s’amusaient de la situation, ils la provoquaient, ils en jouaient.

Il faut que je m’en aille il faut que je m’en aille.

Les mauvais souvenirs vinrent alimenter la rage de Cooper et sous l’émotion, ses sens reprenaient le dessus. Ses yeux commencèrent à tourner au jaune tandis que ses poils se hérissèrent et des crocs vinrent remplacer ses dents. C’était le pire moment et le pire endroit pour laisser sa nature s’exprimer et il le savait mais il ne pouvait rien contrôler.
Il courut alors à ce qui semblait être des toilettes pour éviter le pire.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
X-Men
♠ Classe et nom de code : Classe 4 - Wolverine ♠ Emploi : Prof... d'art? D'histoire? De sport? De survie? Je sais plus, je fais trop de trucs dans c'te baraque! ♠ Gif :
MessageSujet: Re: Time to move on   Lun 28 Mai 2018 - 9:24
Time to Move On


Vous savez ce qui me tient éveillé? La douleur. Car les gens ne le savent pas forcément, mais bien que mes talents de cicatrisation soient supérieurs à la normale, je ressens la douleur comme tout le monde.

Et maintenant que je suis privé de mes pouvoirs, je commence à ressentir également les effets de l'empoisonnement au métal qui recouvre l'ensemble de mon squelette. Difficulté à respirer, dans un premier temps. Je sais ce qui se produira par la suite, mais j'ai du temps normalement. D'ailleurs, je pensais pas que ce premier symptôme arriverait aussi vite... Peut-être que c'est pas l'empoisonnement mais bel et bien les coups reçus qui ont conduit à cela? J'sais pas.

Je laisse les gorilles qui me tiennent compagnie me ruer de coups, alors que je suis toujours attaché, les mains jointes dans le dos, immobile sur une chaise. Je tente de retrouver une sorte de second souffle, essayant de me convaincre que si je patiente, ils finiront par se lasser. Mais je dois avouer que le gout ferreux du sang que j'ai dans la bouche m'en dissuade un peu.

Ils me parlent, mais je comprends rien, ça siffle trop. L'un des deux gars m'attrape par les cheveux, me forçant à le regarder droit dans les yeux. Allez Logan, profite de ce petit temps pour récupérer... Vas-y... Inspire... Et expire, tout en crachant un gros mollard sanguinolent au visage du gars, qui me lâche.

Parfait, je me fais violence pour sortir mes griffes et sectionner les liens qui me maintenaient et me rue à mon tour sur les deux gars, que j'éventre puis transperce en pleine tête pour éviter qu'ils ne donnent l'alerte.

Je m'agenouille, rentrant mes lardoires, le temps de respirer.

- Bordel...

Résumé:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Time to move on   Mar 12 Juin 2018 - 9:26
Bon bah, après avoir vu Jayden à moitié nu, il vient de monter dans le classement de mes crush. J'essaie de reprendre mes esprits rapidement, on est quand même en mission, et, et, il y a des gens en danger et... Je pense que ça ne sert à rien, penser à des trucs tristes ne m’empêchera pas de rougir, vas falloir assumer. Surtout qu'effectivement, son pouvoir l'oblige à souvent, enlever ses vêtements. Ça va être drôle tout ça.

Il me fait signe qu'il a repéré son frère et Jean. Je hoche de la tête avec un sourire en coin, avec ses pouvoirs, on va pouvoir facilement trouver une source d’énergie... Ah bah non, au final il n'y arrive pas. Il a l'air un peu dépité, la tête baissée. Je pose la main sur son épaule et avec un sourire pour lui faire comprendre que ce n'est pas grave. Ce pouvoir que j'ai, il m'a fallu énormément de temps pour bien le contrôler, et même maintenant, des fois, il me dépasse, on a tous nos lacunes et nos imperfections, que ce soit au niveau de notre comportement ou du contrôle de nos capacités. Tout ça, j'aurais aimé le lui dire, le rassurer. Mais je ne peux que lui sourire bêtement. Je ne suis même plus déçu, garder la majorité de mes pensées pour moi parce que je ne peux pas les exprimer est un bon résumé de la majeur partie de ma vie tous les jours. Un mouvement de tête pour lui dire qu'il faudrait quand même y aller.

J'ouvre cette porte métallique, avec un peu de difficulté, mais chut, et y faisant rentrer ma tête d'abord pour être sûr qu'il n'y ai personne. Je sens la tête de Jayden au-dessus de moi, également en train de vérifier. Et puis je me rends compte que c'est terriblement con ce qu'on fait, on est en uniforme donc normalement, on peut rentrer sans trop avoir l'air de voleurs. On ne doit tellement pas être crédible avec nos têtes complètement perdues dans ce labyrinthe. Marchant depuis quelque temps, je fais signe à Outfit de s'arrêter. Marcher ainsi à l'aveuglette ne servira à rien. Je ferme les yeux, essayant d'accentuer chaque son présent autour de nous dans ce grand bâtiment, espérant repérer quelque chose qui puisse faire penser à un générateur. Il y a une infinité de sons différents, c'est juste une cacophonie, et ça commence à me faire tourner la tête. Je m'écroule légèrement sur un mur, assommé par mon propre pouvoir, c'était intense. Je respire à grandes bouffées. Jayden essaie de m'aider comme il peut... M'aider... Mais oui, peut être que... Je me décolle du mur pour me poser sur lui et je recommence la démarche. Sauf que cette fois-ci, au lieu d'essayer de filtrer ces bruits dans ma tête, je fais en sorte qu'on soit deux à l'écoute de tout ce vacarme. Et peu à peu, on arrive ensemble à repérer un bruit assez mécanique, avec des crépitements qui pourraient ressembler à de l'électricité, ce bruit m'est familier, c'est en tout cas ce qui ressemble le plus à un générateur. Je me tourne vers Jayden cette fois-ci avec une mine décidée, fiers de nous ! Après un high five, on se remet en marche rapide, sachant où aller, enfin, à peu près. C'est toujours mieux que rien.


Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Time to move on   Lun 25 Juin 2018 - 11:01

Time to move On



« le mouchard ».. Ben merci, c’était un mouchard déffectueux. Jayden avait espéré que le surnom peut flatteur dont on l’affublait aurait au moins eut l’avantage de refléter une réalité.. Et bien non. Son pouvoir fonctionnait quand il le voulait bien. En vérité, Jayden n’était pas naif au point de penser que son pouvoir était vivant, tout comme les murs, et le décor. Mais il lui parraissait bien plus facile de récriminer son don en tant qu’entité, plutôt que lui-même, le vrai fautif dans l’histoire.

Bon sang ce que ça pouvait être frustrant de ne pas pouvoir compter sur sa mutation à chaque fois qu’il en avait besoin. Il savait bien que ça viendrait à force d’entrainement, mais de voir à quel point Eli, pour ne citer que lui, savait déjà s’en sortir bien mieux que lui ou son frère, c’était assez démoralisant. Pas par compétition, mais simplement, il fallait se rendre à l’évidence, pour la mutation, il semblait que ce soit plus facile, en commençant plus jeune. Les jeunes adultes qu’étaient Cooper et Jayden avaient déjà trop ancrés en eux leur humanité perdue, et il était dur de la malmenée par leur mutation et les tentatives d’apprentissage liées.

La main d’éli posée sur son épaule vaut plus qu’un discours. Il sait que le jeune homme ne peut pas parler, mais ça ne l’empêche pas de communiquer et de faire passer ses émotions. C’est un artiste, lui aussi. Dans la musique. Il ne l’a jamais écouté mixé, mais ce serait à faire, un jour, si ils s’en sortent avec cette mission… .
La situation n’était pas trop propice à ce genre d’expectation, car des mutants étaient exploités ici, et maltraités, et ils pourraient très bien être les prochains sur la liste, habits de garde locaux ou pas.

Finalement les deux jeunes gens se mirent en marche, non sans avoir d’abord observé avec leurs moyens humains. Ils étaient costumés, certes, mais pour autant leur attitude pouvait les trahir. Jayden faisait de son mieux pour paraitre « local », mais chercher sans arrêt dans quelle direction aller n’aidait pas vraiment dans ce cas précis, pour passer pour un autochtone.

Finalement, au bout d’un moment, Eli semble se concentrer, et entrer en sorte de transe. L’éffort lui coutant visiblement, Jayden fait de son mieux pour le soutenir, s’assurant qu’il ne tombe pas dans les vaps, car il connait ce genre de déconvenue face à l’utilisation intensive d’un pouvoir.

Finalement, prenant appuis sur le photographe, Eli arrive a se concentrer. Pris au dépourvu, c’est une succession de sons assez surprenant qui déferle dans la tête et l’esprit de Jayden. Heureusement, même si il n’est pas habitué au pouvoir d’Eli, la sensation est suffisamment proche de celle de son propre pouvoir qu’il arrive à se reprendre, se concentrant comme il le fait lui-même pour filtrer les différentes « voix ».

Acceptant volontiers le jeu d’Eli, Jayden lui sourit en lui emboitant le pas, les deux compères ayant finalement réussit à repérer le bruit caractéristique.
Tentant de se rendre utile, Jayden projete sa conscience à travers les murs pour repérer d’éventuels gardes… Bien lui en prend, car, son pouvoir daignant marcher, il repère effectivement 3 types qui semblent en pause, mais qui doivent sans aucun doute faire des rondes…

« il y en a 3. Ils ne bougent pas, et on était trop concentrés sur le bruit du générateur pour les entendre grâce à ton pouvoir… on peut attendre, mais ils vont surement croiser notre route… en les écoutant avec ton pouvoir on doit pouvoir se synchroniser et les éviter… Le générateur n’est pas loin… apres j’ai une idée, mais ça me fait un peu peur.. mais chaque chose en son temps»



Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar
X-Men
♠ Classe et nom de code : Classe 5 - Marvel Girl ou Phénix ♠ Emploi : Professeur et médecin à l'Institut Charles Xavier ♠ Gif :
MessageSujet: Re: Time to move on   Lun 25 Juin 2018 - 16:07
Le vigile armé derrière elle, Jean franchit la porte d'entrée faire d'une épaisse plaque de taule. La gorge sèche et le cœur battant à tout rompre, la rousse tâchait autant que possible de garder prestance, de ne pas manifester le moindre signe de son stress intérieur. N'ayant pas entendu ce que le précédent garde avait marmonné dans le micro de sa manche, la mutante n'avait pas la moindre idée de la raison pour laquelle on lui avait envoyée un malabar, et encore moins pourquoi on l'avait faite entrée, escortée. Sa couverture était-elle grillée ? La prenait-on pour quelqu'un d'autre ? Dans le doute, le mieux restait encore de ne rien dire et de jouer le jeu jusqu'à avoir le fin mot de l'histoire. Alors, Jean aviserait. En attendant, elle devait prendre sur elle pour ne pas compromettre ses dernières chances.

Une fois à l'intérieur de l'entrepôt, l'horreur que les X-men soupçonnait commençait à prendre forme sous le regard de la rousse. Au centre, se trouvait une sorte d’arène, aux parois intégralement bétonnées, sauf en deux endroits diamétralement opposés. Là, deux lourdes portes d'acier semblaient être les seuls accès et donc les seuls sorties de cette fosse morbide. C'était sans doute par là qu'entraient les combattants.

Surplombant cette arène, des tribunes improvisées avec un ensemble d'échafaudage brinquebalant devaient sans doute avoir pour rôle d'accueillir les parieurs et autres spectateurs malsains. Si la sécurisation de la fausse semblait avoir été particulièrement poussée pour empêcher tout combattant de s'échapper, en ce qui concernait ces tribunes, c'était plutôt le contraire. Pourtant, certains joueurs étaient déjà en place, ne semblant guère inquiets de la structure sur laquelle ils se tenaient.

« Avance ! »


Sur un ton froid, accompagné d'une poussée entre les omoplates avec le canon de son arme, le vigile incita Jean à poursuivre son chemin. N'ayant d'autre choix que de suivre cet ordre, la mutante s'exécuta, jusqu'à arriver dans une salle où l'attendaient trois autres gardes armés. Jean ne comprit que trop tard que sa couverture était grillée … au moment même où elle sentit quelque chose de froid lui enserrer le cou, suivi d'une son électronique.

Alors, le monde autour d'elle sembla changer … comme devenir plus difficilement perceptible … comme si elle venait d'être privée de l'un de ses sens. Tendant les mains devant elle, elle tenta bien de se défaire de ses adversaires … mais rien ne se produisit. Son pouvoir était muet … Portant les mains à son cou avec terreur, la rousse réalisa qu'elle portait à présent un collier inhibiteur, alors que déjà deux des gardes l'attrapaient chacun par un bras pour la forcer à avancer dans une succession de couloirs sombres et humides à l'odeur d'urine et de moisissure, pour finalement la jeter dans une cellule.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
X-Men
♠ Classe et nom de code : Classe 4 // Shadowcat ♠ Emploi : Professeur de technologie a l’Institut Xavier ♠ Gif :
MessageSujet: Re: Time to move on   Jeu 28 Juin 2018 - 17:49



Time to move on

Comme toujours dans les missions de ce genre, on laisse toujours un ‘backup’ au Blackbird, au cas où il faudrait une extraction violente d’urgence ou bien une équipe de secours. Alors Kurt et moi, ainsi que Hank Mc Coy, nous sommes en attente, au cas où ça tournerait mal… Pour préparer l’extraction. J’avoue que je tourne en rond comme un lion en cage, en attendant. Je suis plutôt du genre terrain, et l’idée d’avoir laissé les jeunes y aller et de me retrouver ici ne me plait pas tant que ça… Hank et Kurt savent pertinemment ce qui me turlupinent : je n’attends qu’un signe pour sortir d’ici et rejoindre nos collègues.

« J’ai perdu le contact… »

Commente Hank, en pianotant sur le tableau de bord. Il ne me faut pas longtemps pour dégager les signes d’appartenance aux x-men : ma tenue est bien plus sobre maintenant, dans un textile proche du cuir noir et gris. On dirait presque une combinaison de moto, comme ça. Je me tourne vers Kurt et je pense qu’il comprend mon plan d’un simple échange de regard :

« On se la joue à Pierre-papier-ciseaux, ou bien tu acceptes de jouer le martyr ? »

Il parait évident que pour nos besoins scénaristiques, il jouera plus facilement le mutant captif et moi plus facilement la parieuse… Hank nous regarde nous préparer, assez dubitatif quant à notre plan. Je tâche de le rassurer :

« Hank, on reste en contact. On essaye de faire dans la discrétion tant qu’on le peut. Si tu perds le signal, que l’on tarde trop à ressortir, extraction violente d’urgence. Tiens toi prêt. On tâche de ramener tout le monde. »

Je trouve de quoi simuler des chaines à mon ‘prisonnier’ prenant soin de lui laisser un moyen de se libérer facilement. Pas d’armes lourdes sur moi, seulement un wakizashi à la hanche. Je laisse Kurt préparer et dissimuler son équipement, quitte à en porter pour lui. Une fois prêts, avec l’oreillette en place, nous nous rendons jusqu’à l’entrée du bâtiment. Avec une légère appréhension, je frappe. Si notre plan chie, on est un peu dans la merde. Tant pis, j’y vais cash, plus c’est gros et mieux ça passe, autant jouer à fond.
Un type ouvre une petite trappe de la porte et… baisse les yeux pour finalement me voir.


« Dégage gamine. »

Evidemment… Je fais mine de tirer sur les chaînes et j’attire Kurt à moi pour qu’il soit visible à travers la trappe :

« Primo, tu m’appelles pas Gamine, tête de nœud. Ensuite : j’ai des billets à jouer mais j’apporte mon propre champion. Si tu veux du spectacle, laisse mon fauve rejoindre l’arène, tu ne seras pas déçu. »

Je ne cille pas : la moindre trace de faiblesse et c’est fichu… Une poignée de seconde de silence. Puis la trappe se ferme, et les verrous s’actionnent, laissant la porte s’ouvrir. Le type nous laisse entrer, non sans nous dévisager.

« L’arène est là-bas, garde-le sous contrôle. Sinon, on le plombe. Pigé ? »


Résumé:
 







shadowcat & soft paws

That´s the classic X-Men spirit, fellas. Never use a door when you can make one of your own
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
X-Men
♠ Emploi : Professeur de Dramaturgie et Théologie ♠ Gif :
MessageSujet: Re: Time to move on   Mer 4 Juil 2018 - 12:41
X-Men
Time to move on
And his name is John Ce...Kurt Wagner
Le petit groupe à l'arrière passait le temps comme il pouvait. Hank et Kurt essayaient de garder le contact avec les autres et d'offrir une aide logistique à distance. Finalement beaucoup d'élèves étaient présents sur le terrain. Leur inexpérience pourrait poser problème mais finalement ce furent les deux membres les plus anciens qui eurent des soucis en premier. Très vite Hank prévint Kitty tandis que Kurt cherchait une solution au commandes du Blackbird. En même temps il fallait garder Kitty au calme. Elle savait écouter mais la patience n'était pas son fort, elle préférait l'action.
En quelques instants les deux amis prirent une tenue mieux datée à la situation. L'elfe la regarda, comprenant alors son idée.


« On se la joue à Pierre-papier-ciseaux, ou bien tu acceptes de jouer le martyr ? »

-Attends, Hank utilise mon vieil inducteur et branche le sur un de nos prototypes d’inhibiteurs de pouvoirs.

Quelques instants plus tard l'elfe avait au coup un magnifique collier en acier sur lequel était collé un appareil qui normalement pouvait lui faire changer d'apparence.

-Kitty, en appuyant sur le bouton tu l'allumes et je prends une apparence humaine. Les gardes devraient prendre ça pour un type de castration mutante et te donnera plus de crédit. Et ça nous évitera qu'ils aient envie de me faire tester leurs trucs pour esclaves.

Diablo se prépare rapidement, malheureusement il ne peut pas trop prendre d'arme avec lui. Il aime les sabres mais ça c'est difficile à planquer. Il récupère une dague qu'elle pourra porter à sa place. Il fait signe à son amie que ça ira, au pire elle lui prêtera son arme... Et les voilà qu'ils arrivent devant la porte avec leurs oreillettes pour rester en contact. Les micros sont dans le col de leurs vestes. Si Kitty a l'air badass, Kurt lui a laissé son blouson de cuir dans l'appareil, juste vétu d'un t-shirt d'un jean et pieds nus il fait face à l'entrepôt.

Elle n'a pas l'air à première vue mais malgré sa petite taille, cette fille a un fort caractère et le garde en fait les frais. Quand elle présente son champion, elle appuie sur le collier une seconde et Kurt reprend sa forme bleue quelques instants avant que l'appareil ne lui redonne une forme humaine, comme si elle avait désactivé sa mutation. Juste le fait de voir les crocs du diable, le garde ne broncha pas plus longtemps et les fit entrer. Maintenant c'était à eux de jouer

Et pour le coup on ne pouvait pas si bien dire. Deux hommes d'une quarantaine d'années arrivèrent. Le premier portait un costume et se présenta comme un des organisateurs de la soirée. C'était apparemment le monsieur loyal du lieu et non l'un des propriétaires ou des cerveaux de cette horrible mascarade. L'autre semblait être un garde du corps armé d'un de ces fusil à rayon anti pouvoir.


-Madame, on m'a prévenu qu'un nouveau combattant et je suis enchanté de croiser une propriétaire qui ose venir affronter nos champions. Justement, je vous invite à laisser votre... chose... nous prouver ses talents. Mes hommes vont l'escorter dans la fosse où je l'espère il pourra vous rapporter gros... Ce sont des combats à mains nus, mais les pouvoirs sont autorisés. Il peut y avoir des risques... Par contre si il tente quoi que ce soit mes hommes ont pour consigne d'abattre tout mutant récalcitrant. J'espère que vous l'avez bien... dressé.

Kurt reste impassible, le visage baissé tel un esclave résigné pour l'instant. Ils n'auront pas vraiment eu le loisir de visiter les lieux. Mais Kurt pense à l'avenir. Si il trouve des mutants motivés... il pourra essayer de les inviter à la révolte.
Il lance un regard à Kitty pour la rassurer, il se débrouillera. Ils pensent qu'il a un collier anti pouvoirs dans le cou. D'ailleurs Kitty leur aura sûrement montré comment le désactivé pour... libérer la bête. Kurt suit donc plusieurs hommes de main et ils pénètrent dans la fosse. C'est à Kitty de jouer pendant qu'on prépare le diablotin pour le prochain combat.



Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
X-Men
♠ Classe et nom de code : Classe 4 - Wolverine ♠ Emploi : Prof... d'art? D'histoire? De sport? De survie? Je sais plus, je fais trop de trucs dans c'te baraque! ♠ Gif :
MessageSujet: Re: Time to move on   Jeu 5 Juil 2018 - 16:52
Time to Move On


Allez, mon vieux, secoue-toi un peu. Si tu mets trop de temps à sortir d'ici, ils vont envoyer une X-Team pour te sortir de là... Bon, j'ai pris assez de temps pour récupérer - autant qu'il est possible de récupérer quand on n'est plus doté d'un facteur auto-guérisseur.

J'entrouve la porte de la pièce qui me servait jusque-là de cellule. Je ne vois ni entends personne. Bien. Je dépouille le cadavre numéro un de la veste qu'il portait nouée autour de la taille. Un pull à capuche grisâtre qui n'a pas été taché par le sang versé. Je remonte la fermeture-éclaire jusqu'en haut, et pose la capuche sur le sommet de mon crâne. Allez, je me glisse finalement à l'extérieur de ma petite prison personnelle, et commence à avancer. Je perds l'équilibre de temps en temps, c'est pourquoi je m'appuie contre un mur tous les quatre ou cinq pas.

Cela me donne le timing suffisamment bon pour m'engouffrer dans un local quand une patrouille va pour me tomber dessus. Bon, je suis où, là?

Un, deux, trois, quatre... cinq urinoirs. Toilettes des hommes donc. Et vu comment c'est crâde, ce sont ceux des organisateurs - ou de ceux qui bossent pour eux, tout en bas de l'échelle. Le verrou de la porte de l'unique toilette "pour la grosse commission" s'ouvre, et en sort un garde.

- Bordel...

Je peux pas me permettre de le tuer. Alors je me glisse derrière la porte qu'il ouvre en grand, et attend que le mal élevé qui ne se lave même pas les mains en quittant la pièce s'en aille.

Mon état n'est pas top, mais il n'empire pas. Faut pas que les effets de l'inhibiteur perdure, sinon, les effets de l'empoisonnement à l'Adamantium vont se faire sentir...

Résumé:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
X-Men
♠ Classe et nom de code : Classe 5 - Marvel Girl ou Phénix ♠ Emploi : Professeur et médecin à l'Institut Charles Xavier ♠ Gif :
MessageSujet: Re: Time to move on   Sam 28 Juil 2018 - 13:10
Avec un mélange de curiosité et de méfiance, la rousse porta ses mains à son cou, tentant d'examiner le collier inhibiteur du bout des doigts. Sans trop d'espoir, elle en éprouva la résistance, tirant légèrement dessus. Mais comme elle s'y attendait le mécanisme qui verrouillait cette chose, était bien conçu. Résignée, elle poussa un long soupir, avant d'examiner la cellule dans laquelle elle était retenue prisonnière : une pièce de cinq mètres carré tout au plus, totalement vide, 3 murs de béton dépourvus de fenêtre ou de quoi que ce soit d'autre et une grille au barreaux faits d'acier trempé, munie d'une porte par laquelle elle avait été jetée dans cette cage.

Animée des mêmes intentions qu'avec le collier, Jean alla éprouver l'unique sortie de cette pièce, secouant des deux mains les barreaux. Mais là encore, la grille était solidement verrouillée, lui interdisant l'accès au couloir qui communiquait avec les autres cellules. Elle comprenait mieux l'absence de garde pour la surveiller. Enfermée ici et ce collier au cou, elle n'avait pas la moindre possibilité de s'échapper.

Fermant les yeux, faisant le vide dans son esprit, Jean tenta malgré la présence de l'inhibiteur, de ressentir la présence de ses alliés. Si elle parvenait à les contacter, à leur envoyer un message, alors peut-être qu'ils pourraient l'aider à sortir d'ici. Avec un peu de chance, les capacités de la technologie du collier ne serait pas infaillible. Il fallait qu'elle tente sa chance. Après tout, elle n'avait rien d'autre à faire.

Se concentrant, la télépathe essaya d'étendre son pouvoir, de sonder les alentours à l'aide de son esprit, afin de scanner les lieux. Une violente décharge électrique à la base de sa nuque la força à renoncer. Secouée par le choc, Jean poussa un cri de douleur, s'écroulant sur ses genoux. Une main en appui sur le sol, l'autre portée à sa gorge, elle tenta de reprendre son souffle, alors qu'elle voyait des étincelles devant elle, à moitié sonnée. Une expérience à ne plus retenter.

Elle espérait que les autres rencontraient d'avantage de succès qu'elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Time to move on   
Revenir en haut Aller en bas
 

Time to move on

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2


 Sujets similaires

-
» it's time to move. ( téo&wyatt)
» It's time to move on - Rps Laura Hale
» Seize the Time!An essay by Cynthia McKinneySeptember 19, 2008
» Session time out...
» Damon Moon - "It's time to forget about the past"





Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel Evolution Reborn :: Los Angeles :: Extérieur de Los Angeles-