Merci de recensez vos actions rps ici pour que le contexte les prenne en compte !
N'oubliez pas de voter !


Partagez | 
 

Time to move on

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2

avatar
Admin
♠ Classe et nom de code : + ∞
MessageSujet: Re: Time to move on   Sam 12 Mai 2018 - 17:12
Le membre 'Jayden Edgerton' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dés' :


.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Time to move on   Sam 12 Mai 2018 - 19:24
« Il va falloir jouer serré et vous contrôler. Le succès de cette mission en dépend »

Se contrôler n’était pas tout à fait la spécialité de Cooper. Le mutant regarda son frère d’un oeil inquiet espérant de tout coeur ne pas ruiner leur première mission sous un coup de pression.

Toute l’équipe descendit de la navette puis se réunit à près d’un kilomètre de la structure cible. Soudain, l’oreille affinée de Cooper se tendit, ses instincts animaliers venaient de capter quelque chose. Il ne saurait discerner quoi exactement mais il avait un mauvais préssentiment, il fixa le professeur Grey pour voir si elle aussi captait quelque chose mais sa mine n’affichait rien d’inquiétant. Ne faisant que peu confiance en ses aptitudes, il ne dit rien, se secoua la tête puis se concentra sur le plan du professeur.

“Jayden et Eli, tentez de localiser la source d'énergie de cet endroit … un générateur ou une borne électrique. Méfiez-vous : un endroit aussi stratégique sera sans doute bien gardé. Tâchez de vous en approcher sans vous faire repérer. Si vous sentez qu'à l'intérieur les choses dégénères … débrouillez vous pour couper le courant : ça nous aidera probablement.”


Jean expliqua ensuite à Cooper qu’ils feraient équipe et qu’ils se feraient passer pour des parieurs afin de rentrer à l’intérieur et de récupérer des informations. Le professeur se changea donc d’une manière peu commune tandis que Cooper dans son empressement avait totalement oublié sa tenue de héros et était donc venue couvert d’un t-shirt cintré et d’un jean basique.

Pour une fois que mes oublis ne me font pas défaut. En tout cas, laisser mon frère avec un inconnu pour notre première mission ne me rassure pas. D’autant plus qu’aucun de nous deux ne maîtrise ses pouvoirs. Pourvu que ça se passe bien…

Les deux duos se séparèrent puis se dirigèrent vers le bâtiment. Une fois près de l’entrée, Jean décida d’y aller en premier, Cooper ne comprit pas pourquoi la professeure souhaitait y aller d’abord sans lui. De loin, caché dans son buisson, il suivit la scène et put s’apercevoir que le jeu de Jean n’avait pas réellement fait son effet puisqu’un garde armé sortit d’une autre porte pour l’escorter à l’intérieur.

Et merde! Je vais faire quoi moi maintenant…

Cooper prit son courage à demain, respira un bon coup puis s’élança quelques minutes plus tard à son tour.
Il afficha la mine la plus sérieuse qui soit et prit soin d’avoir une allure totalement naturelle comme s’il venait là régulièrement. Il avait aussi fait attention à afficher une montre luxueuse à son poignet, cadeau de sa famille qu’il avait reçu le jour de ses dix huit ans. Ce genre de détails pourrait faire croire au bonhomme que Cooper était quelqu’un de fortuné qui aurait les moyens de se payer ce genre de divertissement.

“Bonsoir.” dit-il simplement

Le gorille le toisa de haut en bas puis toqua à la porte à laquelle il faisait dos. Un autre garde ouvrit, fit entrer le jeune homme puis le fouilla entièrement afin de déceler une quelconque menace.
“Bienvenue Monsieur.” lui adressa le garde après avoir fini sa fouille

Ses années de journalisme auront eu le mérite de lui avoir appris à savoir jouer certains rôles dans n’importe quelle situation.


Ils déambulèrent tous deux à travers les couloirs jusqu’à arriver devant une salle bruyante dont l’entrée était une nouvelle fois gardée. Après s’être entretenu avec le garde, les agents de sécurité laissèrent Cooper passer.

Le jeune mutant entra dans une grande salle aux lumières jaunâtres. Au centre, un ring trônait la pièce et attirait toute l’attention des gens à l’intérieur. Deux hommes se faisaient face, les deux étaient ensanglantés, à bout de souffle, on voyait dans leurs yeux un cocktail d’émotions terrifiant.

“On continue les paris! On n’hésite pas! Ils vont bientôt lâcher! Pour la bête bleue ou le squelette les paris c’est ici!”

Cooper comprit enfin de quoi il s’agissait. Ce n’était pas seulement des paris clandestins mais bien un match à mort dans lequel des mutants étaient contraints de se battre pour la survie. Tous ces hommes s’amusaient de la situation, ils la provoquaient, ils en jouaient.

Il faut que je m’en aille il faut que je m’en aille.

Les mauvais souvenirs vinrent alimenter la rage de Cooper et sous l’émotion, ses sens reprenaient le dessus. Ses yeux commencèrent à tourner au jaune tandis que ses poils se hérissèrent et des crocs vinrent remplacer ses dents. C’était le pire moment et le pire endroit pour laisser sa nature s’exprimer et il le savait mais il ne pouvait rien contrôler.
Il courut alors à ce qui semblait être des toilettes pour éviter le pire.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
X-Men
♠ Classe et nom de code : Classe 4 - Wolverine ♠ Emploi : Prof... d'art? D'histoire? De sport? De survie? Je sais plus, je fais trop de trucs dans c'te baraque! ♠ Gif :
MessageSujet: Re: Time to move on   Lun 28 Mai 2018 - 14:24
Time to Move On


Vous savez ce qui me tient éveillé? La douleur. Car les gens ne le savent pas forcément, mais bien que mes talents de cicatrisation soient supérieurs à la normale, je ressens la douleur comme tout le monde.

Et maintenant que je suis privé de mes pouvoirs, je commence à ressentir également les effets de l'empoisonnement au métal qui recouvre l'ensemble de mon squelette. Difficulté à respirer, dans un premier temps. Je sais ce qui se produira par la suite, mais j'ai du temps normalement. D'ailleurs, je pensais pas que ce premier symptôme arriverait aussi vite... Peut-être que c'est pas l'empoisonnement mais bel et bien les coups reçus qui ont conduit à cela? J'sais pas.

Je laisse les gorilles qui me tiennent compagnie me ruer de coups, alors que je suis toujours attaché, les mains jointes dans le dos, immobile sur une chaise. Je tente de retrouver une sorte de second souffle, essayant de me convaincre que si je patiente, ils finiront par se lasser. Mais je dois avouer que le gout ferreux du sang que j'ai dans la bouche m'en dissuade un peu.

Ils me parlent, mais je comprends rien, ça siffle trop. L'un des deux gars m'attrape par les cheveux, me forçant à le regarder droit dans les yeux. Allez Logan, profite de ce petit temps pour récupérer... Vas-y... Inspire... Et expire, tout en crachant un gros mollard sanguinolent au visage du gars, qui me lâche.

Parfait, je me fais violence pour sortir mes griffes et sectionner les liens qui me maintenaient et me rue à mon tour sur les deux gars, que j'éventre puis transperce en pleine tête pour éviter qu'ils ne donnent l'alerte.

Je m'agenouille, rentrant mes lardoires, le temps de respirer.

- Bordel...

Résumé:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Time to move on   Mar 12 Juin 2018 - 14:26
Bon bah, après avoir vu Jayden à moitié nu, il vient de monter dans le classement de mes crush. J'essaie de reprendre mes esprits rapidement, on est quand même en mission, et, et, il y a des gens en danger et... Je pense que ça ne sert à rien, penser à des trucs tristes ne m’empêchera pas de rougir, vas falloir assumer. Surtout qu'effectivement, son pouvoir l'oblige à souvent, enlever ses vêtements. Ça va être drôle tout ça.

Il me fait signe qu'il a repéré son frère et Jean. Je hoche de la tête avec un sourire en coin, avec ses pouvoirs, on va pouvoir facilement trouver une source d’énergie... Ah bah non, au final il n'y arrive pas. Il a l'air un peu dépité, la tête baissée. Je pose la main sur son épaule et avec un sourire pour lui faire comprendre que ce n'est pas grave. Ce pouvoir que j'ai, il m'a fallu énormément de temps pour bien le contrôler, et même maintenant, des fois, il me dépasse, on a tous nos lacunes et nos imperfections, que ce soit au niveau de notre comportement ou du contrôle de nos capacités. Tout ça, j'aurais aimé le lui dire, le rassurer. Mais je ne peux que lui sourire bêtement. Je ne suis même plus déçu, garder la majorité de mes pensées pour moi parce que je ne peux pas les exprimer est un bon résumé de la majeur partie de ma vie tous les jours. Un mouvement de tête pour lui dire qu'il faudrait quand même y aller.

J'ouvre cette porte métallique, avec un peu de difficulté, mais chut, et y faisant rentrer ma tête d'abord pour être sûr qu'il n'y ai personne. Je sens la tête de Jayden au-dessus de moi, également en train de vérifier. Et puis je me rends compte que c'est terriblement con ce qu'on fait, on est en uniforme donc normalement, on peut rentrer sans trop avoir l'air de voleurs. On ne doit tellement pas être crédible avec nos têtes complètement perdues dans ce labyrinthe. Marchant depuis quelque temps, je fais signe à Outfit de s'arrêter. Marcher ainsi à l'aveuglette ne servira à rien. Je ferme les yeux, essayant d'accentuer chaque son présent autour de nous dans ce grand bâtiment, espérant repérer quelque chose qui puisse faire penser à un générateur. Il y a une infinité de sons différents, c'est juste une cacophonie, et ça commence à me faire tourner la tête. Je m'écroule légèrement sur un mur, assommé par mon propre pouvoir, c'était intense. Je respire à grandes bouffées. Jayden essaie de m'aider comme il peut... M'aider... Mais oui, peut être que... Je me décolle du mur pour me poser sur lui et je recommence la démarche. Sauf que cette fois-ci, au lieu d'essayer de filtrer ces bruits dans ma tête, je fais en sorte qu'on soit deux à l'écoute de tout ce vacarme. Et peu à peu, on arrive ensemble à repérer un bruit assez mécanique, avec des crépitements qui pourraient ressembler à de l'électricité, ce bruit m'est familier, c'est en tout cas ce qui ressemble le plus à un générateur. Je me tourne vers Jayden cette fois-ci avec une mine décidée, fiers de nous ! Après un high five, on se remet en marche rapide, sachant où aller, enfin, à peu près. C'est toujours mieux que rien.


Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Time to move on   Lun 25 Juin 2018 - 16:01