Merci de recensez vos actions rps ici pour que le contexte les prenne en compte !
N'oubliez pas de voter !


Partagez | 
 

Les deux râleurs [PV Daisy Johnson]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2

MessageSujet: Re: Les deux râleurs [PV Daisy Johnson]   Mar 12 Juin 2018 - 17:21
Bien sûr que c’était utile ! Bon ok, elle avait peut-être un peu forcé la dose mais ça n’était pas si grave si on tenait compte du fait que le bâtiment allait être détruit. Les démolisseurs allaient être contents, ils auraient peu de travail pouvant être dangereux à faire et n’auraient qu’à faire du nettoyage ; plus fastidieux et long mais nettement moins dangereux pour eux ou les alentours – vous n’imaginez pas le bordel que c’est avec la sécurité ce genre de choses, surtout dans ce pays ! En plus, respecter rigoureusement à la lettre les consignes de sécurité alors que dans ce monde, y a toujours une merde qui va arriver, c’est chaud et...on s’égare, c’est ça ? Ah bon ok…
Phil, bois moins de café, ta narration finit par ressentir les effets néfastes et excitants de la caféine et ça part en dawa total ; comment les gens peuvent lire quelque chose supposé de sérieux alors que la narration part en steak ?! - ah faut juste que j’arrête de divaguer (vaguer!) … ah d’accord…
On en était où ?!
Ah oui !

Phil grimaça légèrement quand elle appuya là où ça faisait mal ; de manière littérale. Ce n’était pas si douloureux, il avait déjà eu pire – mais ne s’en souvenait pas : n’est-ce pas TAHITI ?! - mais c’était fortement désagréable. Pas aussi désagréable qu’un bouton de moustique tigre – ces enflures – qui a trop gonflé et qu’on a constamment envie de gratter jusqu’à le percer (ce qui est juste dégueulasse) mais à peu près aussi désagréable que de se prendre une balle même si on porte un gilet pare-balles. C’était pas un gilet façon PAYDAY 2 où on se prendre une balle c’est rien – à part des effets sons et lumière dans le casque et sur l’écran – mais bien la réalité : il y avait un impact et ça faisait un peu mal, comme quand on se prend un coup qui va laisser un hématome pendant quelques temps. En fait, c’est comme quand on se prend une balle de golf. Sérieusement, c’est le même effet, dépendant de qui aura envoyé la balle – oui, il est accessoirement possible de mourir de se prendre une telle balle en pleine tête car ça a la même puissance qu’une balle de fusil. Certes, ça dépend de qui mais en moyenne, ça a cette puissance. Aïe.
En tous les cas, Phil acquiesça. Elle avait raison. Il avait eu peur qu’elle ne soit blessée. En termes purement stratégiques liés au SHIELD, elle était un élément très important avec des pouvoirs fortement utiles – et dévastateurs – mais bon sang qu’elle était douée, que ce soit sur le terrain ou non ! - mais dans la tête de la Supernanny du SHIELD, au diable la stratégie de l’organisation qu’il respectait toujours depuis le début : sa fille bordel. On ne touche pas à Daisy Johnson ; à force vous avez compris. Pas touche à la demoiselle ou Coulson va rentrer en mode berserker et, bien qu’il ne soit pas très crédible sur le papier, il a tout de même accès à certaines armes de destruction presque massive du SHIELD. Ça, ça pouvait faire bobo ; de base comme n’importe quelle arme mais bon…
L’Agent s’en alla donc voir s’il allait réellement bien, ce qui était le cas selon le diagnostic et revint plusieurs minutes après, au même moment où Daisy Johnson avait fini d’aider à mettre le bâtiment sous surveillance. Quelques bruits s’y firent entendre, des poutres s’étaient écroulées dans ce qui restait de l’intérieur. Rien de grave en somme. Le médecin qui s’était occupé de l’Agent était venu voir également la jeune femme.


- Votre père va bien, il va juste avoir un bleu pendant quelques jours. Il faudrait qu’il se mette de la crème qu’on peut trouver en pharmacie pour soulager les petites douleurs et les hématomes en général si jamais il a mal. Ah et il faut qu’il boive moins de café et qu’il dorme plus. Il faudrait voir avec son médecin s’il peut lui prescrire des somnifères.

L’Agent, qui n’avait rien demandé au passage, précisons-le, regarda le médecin, légèrement ahuri.
Gros blanc.


- ...ah, ce n’est pas votre père ?!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Les deux râleurs [PV Daisy Johnson]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2


 Sujets similaires

-
» Skye (Alias Daisy Johnson)
» La solitude c'est mieux à deux ( pv Tom )
» Deux âmes perdues sur les falaises. [Nagate SEUL]
» Nos vos leurs s'accusent
» Deux humoristes virés du poste





Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel Evolution Reborn :: Los Angeles :: NY Town-