Merci de recensez vos actions rps ici pour que le contexte les prenne en compte !
N'oubliez pas de voter !


Partagez | 
 

Across the universe [privé ft. Singularity]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar
Sorcier Suprême
♠ Emploi : Sorcier Suprême, consultant en sciences occultes, ancien neurochirurgien / médecin. ♠ Gif :
MessageSujet: Across the universe [privé ft. Singularity]   Sam 19 Mai 2018 - 18:05
Across the universe
Statut du sujet : Privé ft. Singularity
Date du rp : Situé avant le RP "A Magic World"
Météo & moment de la journée : Vers vingt-deux heures, heure terrestre californienne, la nuit est chaude et étoilée.
Autre : Appartement luxueux au dernier étage d'un immeuble au Centre de Los Angeles. Bien évidemment, lorsqu'on y rentre après y avoir été invité, au lieu de se retrouver dans un appartement moderne, on se retrouve à la place au coeur du Saint des Saints, exactement identique à celui de Greenwhich Village, vaste manoir sur deux étages et aux multiples pièces et recoins, le tout décoré dans un style ancien et victorien. En revanche, si on n'y a pas été invité, on pénètre dans un appartement moderne avec vue sur la ville tout ce qu'il y a de plus banal. Magie magie.




Docteur Strange & Singularity
across the universe




And another one gone, and another one gone
Another one bites the dust
Hey, I'm gonna get you, too
Another one bites the dust


« Veux-tu... bien... te tenir... tranquille...! » maugréa le Sorcier. Le gigantesque démon de roche et de feu bougeait dans tous les sens, rugissant de sa voix caverneuse alors qu'une épaisse chaîne magique lui enserrait la gorge. Sur le haut de sa nuque, Stephen tentait tant bien que mal d'immobiliser la créature folle furieuse, déployant de multiples sceaux autour d'eux pour frapper le monstre et lui imposer d'aller dans la direction que lui voulait. A savoir : à l'opposée des innocents qui, terrorisés, fuyaient dans tous les sens. Esquivant flammes et mouvements brusques, Stephen bondit pour encercler de deux tours supplémentaires chacune des cornes du démon, verrouillant sur lui l'emprise de ses chaînes. Un pas après l'autre, Stephen parvint à faire avancer le géant démoniaque droit vers la falaise. En bas de celle-ci, un océan de flammes verdâtres et de créatures "marines" étranges qui semblaient affamées. Parfait. La bête rugit mais le magicien fut implacable. Dans une dernière incantation, il forma une énorme enclume énergétique sous le cou de la bête, attachée aux chaînes déjà bien serrées. Le monstre ploya droit en avant et chuta dans l'océan de feu.

Dans un dernier acte, Stephen invoqua une hache magique dans sa main, et vint trancher d'un mouvement net le bout de l'une des cornes du démon avant que celui-ci ne disparaisse dans les flammes. Il lâcha prise juste avant et resta en lévitation afin de s'assurer que le monstre disparaissait dans la magie naturelle de cette dimension, où il n'avait pas sa place, faisant revenir par télékinésie le morceau dans sa main libre. Les démons de Mephisto qui outrepassaient les limites du royaume du maître des enfers et se permettaient de déborder dans des dimensions pour terroriser et dévorer des peuples innocents, cela plaisait moyennement au Sorcier Suprême. Rompre l'équilibre des choses établies avait le don de l'agacer, et surtout, de l'alerter et de le faire venir. Et lorsque le Sorcier Suprême se déplaçait, mieux valait être en mesure d'en assumer les conséquences. Dans un dernier geste quelque peu arrogant, Stephen fit vriller la hache entre ses doigts avant de la faire disparaître d'un claquement de doigts pour la renvoyer à sa place bien accrochée sur l'un des murs du Saint des Saints, parmi bien d'autres artefacts et armes magiques. Stoïque, habitué par cette routine, il disparut à son tour sans laisser le temps à la population de réaliser qu'il les avait sauvés et de l'acclamer. Depuis le temps, même les remerciements et l'admiration des peuples protégés avaient fini par le laisser indifférent.



« L'instabilité de la magie continue de se répandre, Wong. Les parois entre certains dimensions sont de plus en plus fines. D'autres, à l'inverse, deviennent presque infranchissables sans une puissance magique importante. Ce démon n'aurait jamais dû pouvoir traverser. » Revenu au Sanctuaire, Stephen traversa les étages en lévitant, passant près de ladite hache que Wong nettoyait avec un chiffon, pour se rendre dans la pièce centrale du dernier étage, sous le regard de la vitre circulaire qui servait de protection magique à ces lieux. A la lumière de ce hublot géant qui donnait sur le ciel nocturne de Los Angeles, le Sorcier s'assit tailleur en lévitation et commença à invoquer différentes magiques analytiques sur le morceau de corne démoniaque qu'il avait ramené de son combat, et qu'il faisait flotter devant lui. Oui, la magie subissait des dysfonctionnements qui s'amplifiaient, et cela inquiétait le Sorcier. C'était son travail que d'enquêter sur ce sujet.

Il aurait pu continuer, d'ailleurs, s'il n'avait pas fini par se sentir soudainement... observé. Rouvrant les yeux, Stephen redressa la tête pour observer la fenêtre protectrice au-dessus de lui. Il fixa les étoiles. Il aurait pu se laisser aller à les contempler comme souvent, happé par leur beauté et leur côté indéniablement apaisant. Mais aux dernières nouvelles, les étoiles ne clignaient pas. Or deux d'entre elles venaient à l'instant de cligner en le fixant. Il ne lui en fallut pas plus pour savoir que ce n'était pas normal, mais malgré le premier réflexe de se croire espionné ou sous attaque imminente, il réalisa bien vite qu'aucun des systèmes de défense du Sanctuaire ne s'était activé. Cette chose, cette entité, n'avait donc pas d'intention néfaste. Stephen s'intima donc de demeurer calme, et se contenta d'arquer un sourcil dubitatif en observant le hublot. Hormis ce clignement, plus rien. Etrange.

D'un geste de la main, il fit disparaître le morceau de corne dans une poche dimensionnelle et fit s'évaporer ses incantations. Il s'en chargerait plus tard. Toujours en tailleur, il s'éleva dans les airs pour se rapprocher de la fenêtre, et utilisa son troisième oeil pour s'assurer que l'entité était toujours là. Elle se confondait parfaitement avec le véritable ciel derrière. « Je vous vois... Quoi ou qui que vous soyez... je vous somme d'apparaître et de vous présenter à moi, ou je me verrai obligé de vous y contraindre par la force, » dit-il sur un ton parfaitement calme, mais autoritaire. Le regard sévère, le Sorcier attendit. La balle était dans le camp de "l'intrus". Un intrus qui de toute façon ne pouvait pénétrer le Sanctuaire, à moins d'être extrêmement puissant en termes de magie. Mais si c'était le cas, il serait déjà rentré, probablement. D'ailleurs, cet intrus devait percevoir Stephen dans un décor d'appartement moderne et non dans celui du Saint des Saints. Protection basique évitant toute possibilité d'espionnage sur l'intérieur de cette forteresse dimensionnelle.

Words are flowing out like endless rain into a paper cup
They slither while they pass, they slip away across the universe
Images of broken light which dance before me like a million eyes
They call me on and on across the universe




all smile, I know what it takes to fool this town, I'll do it 'til the sun goes down
I'm unstoppable, I'm invincible, I win every single game
I'm so powerful, I don't need batteries to play
I'm so confident, I'm unstoppable today
sia - unstoppable


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
A-Force
♠ Classe et nom de code : Pocket Dimension ♠ Emploi : Héroine Cosmique, Baby des A-Force, En apprentissage constant de l'espèce humaine ♠ Gif :
MessageSujet: Re: Across the universe [privé ft. Singularity]   Jeu 31 Mai 2018 - 0:03
Sorcerer Friend & Baby Universe
Across the universe
Why not make new friend ?
Le ciel était magnifique en cette chaude soirée de printemps terrestre et les étoiles chantés ce soir.  Elles brillaient de mille feux, elles murmuraient des paroles douces et secrètes, alors qu’un corps qui n’était pas terrestre se laissait aller dans le ciel. Le dos tourné vers le sol, comme si elle nageait dans un océan étoilé pour pouvoir observer ces compagnes. Et si on tendait l’oreille attentivement, on était pouvait attendre des mots échappé à la créature qui se confondait avec la voie lactée. Quelqu’un ou plutôt, quelque chose à forme humanoïde chantait quelque chose de rythmé, de joyeux, d’amusant. Elle avait passé une grande partie de sa journée auprès de Dazzler et même de la soirée, elle l’avait emmenée avec elle dans ses endroits avec la musique forte. Beaucoup trop forte en fait. La pauvre chose intergalactique avait fini par dire aurevoir à son amie pour lui faire signe qu’elle s’en allait. . Et puis Dazzler semblait s’amuser avec ses collègues, alors autant se retirer plutôt que d’être un poids dont il fallait s’occuper. Elle s’était directement téléportée au-dessus du bâtiment après avoir fait une accolade à la musicienne et s’envoler vers d’autres aventures. Le ciel de Los Angeles était pourtant bruyant, mais elle s’en éloignait toujours assez pour être au calme.

Alors la petite chose surnommée avec affection « Blue » par ses compagnes d’aventures chantonnait tranquillement sans se préoccuper du temps qui passait ni des événements en bas. Les yeux clos, elle rêvait sans dormir, se perdre dans les méandres de ses souvenirs. Les autres A-Force, Arcadia, l’explosion, se retrouver dans cet endroit, Antimatter… Tout ce genre de chose. Mais maintenant, les A-Force étaient de nouveau ensemble. Pour le meilleur et le pire. Mais cela satisfaisait amplement Blue, largement même. C’est sur cette note positive de ses pensées qu’un son sens psionique s’activait brutalement, comme un électrochoc brutal. Elle ouvrait les paupières, regardant autour d’elle, sans rien percevoir de particulier. Quelqu’un, sa trace psionique était puissante. Elle était persuadée de l’avoir déjà ressentie par le passé, mais n’avait jamais eu le temps d’aller voir directement ce qu’il se passait. Et cela se trouvait là, juste en dessous d’elle, à l’intérieur de la ville de Los Angeles. Elle clignait une nouvelle fois les paupières en se redressant dans le ciel, balayant le vide devant elle. Avant de murmurer quelque chose pour elle-même. Le temps d’un clignement des yeux et elle avait disparu.

Pas très loin en réalité. Surtout vers le bas. Elle se retrouvait face à une grande vitre, quelque chose de… un appartement ? Oui, là où vivaient les humains en tout cas. Que l’intérieur soit banal, en bois, moderne, haut en couleur ou bichrome ne choquait en rien Singularity. Elle n’était pas très au fait de ce genre de chose et encore moins de la décoration d’intérieure. Mais en tout cas, c’est de là-dedans que venait cette trace psionique puissante. La personne qui avait attiré son attention était à l’intérieur. La curiosité n’était pas le propre de l’être humain, simplement de toute vie et Blue en était le parfait exemple. Parce qu’elle voulait voir qui avait bien pu la faire se téléporter ici. Il ne semblait pas y avoir de danger et naturellement, sans s’en rendre totalement compte, elle se collait à la vitre du lieu pour mieux y voir. Et elle ne fut pas déçue de ce qu’elle y trouva. Un humain, un homme flottait au-dessus du sol. Il semblait concentré sur un étrange objet qui lui faisait penser à un croc ou une corne d’un animal. Patiemment, elle clignait des yeux. Geste fatale qui lui valut visiblement d’être repéré.

Après une disparition de corne et une élévation dans les airs plus tard, l’homme dont elle était maintenant sûre qu’il était l’objectif de sa recherche venait à lui parler. Pourtant, la première chose que Singularity aperçu, c’est une lumière sortant du front de l’inconnu. « Pretty… » Elle se reculait un petit peu comme pour mieux observer l’être dans son entier et la lumière qui se dégageait de son être avant de reprendre une forme un peu plus humaine et visiblement rassurante. Avant de sourire en levant la main gentiment, comme si… elle disait bonjour. « Hello ! » Elle se rapprochait de nouveau malgré l’air plutôt sévère de l’homme. C’est vrai, on lui avait dit qu’il fallait être poli avec les gens et ne pas les téléporter sans autorisation. C’était visiblement mal interprété et mal vécu par les gens. « Je suis Singularity. Amie ? » D’habitude, les gens avaient moins peur quand elle disait cela. Concernant l’homme, il semblait… puissant. Un peu effrayant en réalité. Il ne fallait pas se fier aux apparences de toute manière et elle était certaine de n’avoir jamais croisé cet homme sur Arcadia.

« Sentir. Sentir trace psionique. Ami ? » Être une amie, elle savait faire. Ce n’était pas un secret qu’elle était amie avec à peu près toute personne qui croisait sa route. Ce qui désespérait La question était maintenant de savoir si l’homme était son ami. Il y avait des tas de raisons pour qu’il lui soit hostile. Mais eh, c’était de Blue qu’on parlait.





On the infinity of space


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Sorcier Suprême
♠ Emploi : Sorcier Suprême, consultant en sciences occultes, ancien neurochirurgien / médecin. ♠ Gif :
MessageSujet: Re: Across the universe [privé ft. Singularity]   Sam 9 Juin 2018 - 14:54
Across the universe



Docteur Strange & Singularity
across the universe



Etrange. Stephen, en avait vu, de l'étrange. Il vivait dans un univers qui n'était fait que de cela. Mais l'avantage de son métier était clairement dû au fait que les arts mystiques continuaient toujours de le surprendre ponctuellement, quoi qu'il puisse penser. L'intrus à qui il s'était adressé, ne resta pas immobile bien longtemps suite à cela. Bientôt, une forme humanoïde se dessina à sa fenêtre, qu'il devina bien vite être de genre féminin. Enfin, si on pouvait considérer cette entité selon les genres terrestres, car au vu des étoiles et de l'univers qui semblaient ancrés dans son organisme, le Sorcier en douta fortement. Mais par commodité, il partit du principe que l'intrus était donc une intrus. Il fronça les sourcils en la voyant lui faire signe de la main avec un grand sourire. Rêvait-il ou était-ce là le comportement d'une enfant ?

« Je suis Singularity. Amie ? » Haussement de sourcil. Singularity. Ce nom lui disait vaguement quelque chose mais il n'arriva pas à remettre l'origine de cette sensation de déjà-vu, ou déjà-entendu, en l'occurrence. « Sentir. Sentir trace psionique. Ami ? » Au vu de sa façon de s'exprimer, Stephen comprit vite que son intuition était bonne. Cette entité, quelle qu'elle puisse être, avait la psychologie d'une extrême jeunesse. Et avec elle, de l'innocence, visiblement. Cela amena le sorcier à se détendre, toujours lévitant face à la vitre qui les séparait. Il était intrigué. Cette "Singularity" était capable de changer de forme, et à présent, de détecter les traces psioniques. Elle possédait de grands pouvoirs à n'en pas douter, et le magicien fut certain que la liste ne s'arrêtait pas là. Mais plus encore, il se demandait tout simplement, ce qu'elle était. Et pourquoi elle était là, autre que pour le fait d'avoir détecter ses pouvoirs à lui. Silencieusement, il en appela à l'Oeil d'Agamotto, pour sonder l'entité, s'assurer qu'elle ne cachait rien de néfaste avec elle. Rassuré, il médita quelques secondes en caressant son bouc, hésitant sur la marche à suivre, sur les risques pouvant persister.

Finalement, il leva le bras, et après de vagues murmures, leva temporairement la protection mystique sur la fenêtre. « Je suis le Docteur Stephen Strange. Veux-tu te joindre à moi pour discuter ? » l'invita-t-il poliment à entrer. « Tu n'as rien à craindre de moi. Je suis chargé de protéger cette dimension, pas de lui faire du mal. Je suis... un ami, oui, si l'on peut le voir ainsi, » précisa-t-il pour ne pas laisser l'hésitation envahir son interlocutrice. Ami était un grand mot, mais au vu de son langage, il s'agissait de lui faire savoir qu'il n'était pas un danger pour elle. Après tout, il était venu lui parler de manière quelque peu menaçante, par précaution face à l'inconnue qu'elle avait représenté de prime abord. Une fois à l'intérieur du Sanctuaire, Stephen referma les protections, et lévita lentement vers le sol pour y poser pied à terre et observer sa nouvelle invitée. Il ne pouvait pas s'empêcher de le faire, car elle était tout bonnement hypnotique de par sa seule consistance faite d'étoiles et d'il ne savait trop quoi. Ce n'était pas tous les jours qu'une sorte d'univers vivant était doué de conscience et de forme humanoïde. D'ailleurs, cela mit quelque peu le magicien dans l'embarras. Est-ce que cela s'asseyait, une entité de ce genre ? Est-ce que cela mangeait ? Buvait ? Délicat de jouer les hôtes. Une chance qu'il n'en soit pas à son coup d'essai en la matière.

« Souhaites-tu boire ou manger quelque chose ? » demanda-t-il quand même avec sa politesse naturelle. Selon sa réponse, Wong apparut avec un plateau rempli de divers mets à déguster, de thé et de café. Stephen se chargea de faire le service à partir de là, libérant Wong de ses obligations. Il servit son invitée avant de se servir son propre thé. « Pourquoi es-tu venue, Singularity ? Y a-t-il quelque chose que je puisse faire pour toi ? » l'interrogea-t-il en s'enfonçant dans le dossier de son fauteuil confortable, où il avait pris place. Soufflant sur la vapeur de sa tasse, il attendit patiemment que son étrange interlocutrice éclaire ses questionnements. D'abord savoir ce qu'elle attendait de lui en venant ici, et ensuite, essayer d'en savoir plus sur elle.




all smile, I know what it takes to fool this town, I'll do it 'til the sun goes down
I'm unstoppable, I'm invincible, I win every single game
I'm so powerful, I don't need batteries to play
I'm so confident, I'm unstoppable today
sia - unstoppable


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
A-Force
♠ Classe et nom de code : Pocket Dimension ♠ Emploi : Héroine Cosmique, Baby des A-Force, En apprentissage constant de l'espèce humaine ♠ Gif :
MessageSujet: Re: Across the universe [privé ft. Singularity]   Lun 25 Juin 2018 - 22:12
Sorcerer Friend & Baby Universe
Across the universe
Why not make new friend ?
Elle était dans l’expectative. Visiblement jugé et analysé avec grand soin de la part de l’homme derrière la fenêtre. Elle ne voyait pas pourquoi on se méfierait d’elle, mais plus elle en apprenait du monde autour d’elle, plus elle pensait comprendre la nature humaine. En partie en tout cas, sans la saisir dans son entièreté. Il n’y a pas si longtemps que ça, elle ne reconnaissait pas les gestes hostiles, comme manquer de se faire écraser par un gardien géant en restant en dessous de son pied, avec le sourire en prime de ça. Si Nico n’avait pas eu le réflexe de la pousser avant le moment fatidique, on ne sait ce qui serait advenu de Blue. Maintenant qu’elle repensait à cette scène, elle aurait presque la chair de poule. Ou ce qui s’en rapproche le plus étant donné qu’elle n’avait pas vraiment le même épiderme qu’un humain. Les gens avaient toujours une réaction un peu surprise devant elle, au fil du temps elle comprenait qu’on se méfie d’elle. Elle n’avait rien de normal pour ce monde. Mais elle faisait de son mieux pour aider, parce que c’est ce que les héros devaient faire. Protéger les autres quand ils en avaient les moyens.

Une fois encore, elle exerçait un léger mouvement de recul quand il commençait à bouger les doigts de l’autre côté de la vitre. Avec une agréable surprise, l’homme lui ouvrait les portes de son sanctuaire après s’être présenté à elle. Docteur Stephen Strange. Avec la meilleure intention du monde, ce nom ne lui disait absolument rien, même au travers de quelques discussions sur la station. En tout cas, cette présentation avait pour effet de rassurer Singularity, peut-être trop naïvement, sur les intentions de cet humain aux capacités certainement extraordinaires pour se laisser conduire à l’intérieur -et de son propre chef. Sagement, elle suivait l’homme qui passait de lévitation à la marche au sol, faisant exactement comme lui dans un instinct presque de mimétisme. L’homme disait être un ami et d’autant plus le protecteur de la dimension où ils étaient. Cela ne pouvait être donc qu’une bonne personne. Aurait-il joué un rôle quelconque dans sa venue dans cet univers ? Peu probable, c’était même insensé. Ses yeux sans pupilles, d’un blanc pur observaient la pièce tout autour d’elle, tout semblait si différent de ce qu’elle avait cru voir de l’extérieur. Ça sentait le bois et les vieux livres.

Elle manquait presque de trébucher sur un des fauteuils quand il s’adressait à elle de nouveau pour lui demander si elle voulait se sustenter. Vivement, elle avait hoché la tête, jamais contre grignoter ou boire quelque chose. Elle ne savait pas si elle avait le besoin absolu, mais cela lui plaisait. Alors elle en profitait. La politesse lui passait un peu au-dessus, comme à son habitude et elle prit place plus tardivement que son hôte, alors qu’elle observait le nouveau venu au crâne rasé. Naturellement, en le voyant, la jeune créature le salua en souriant et en lui donnant son nom avant de se pencher vers le plateau pour attraper finalement un petit biscuit qu’elle gobait immédiatement avant de se retourner légèrement vers Stephen. Elle fronçait un peu les sourcils, intrigué par sa question. Il est vrai, qu’est-ce qu’elle faisait là en vérité ? Elle se posait finalement sur le fauteuil en face de lui, se positionnant en tailleur, finissant de manger son biscuit sagement.« Trace de Stephen forte quand j’étais dans le ciel. Alors je suis descendu voir qui avait cette trace. » Elle pouvait repérer à peu près n’importe qui et n’importe quoi à travers le globe (ou même les dimensions). Alors quand une force psychique puissante interpellait, elle n’avait que la curiosité d’un bambin pour aller voir de quoi il en retournait.

De nouveau, elle secouait un peu la tête en le regardant dans les yeux avant d’attraper la tasse un peu maladroitement avant venir boire quelques gorgées discrètes. « Non… Singularity n’a besoin de rien. » Elle avait des amies et elle se battait à leurs côtés, elle riait et était triste avec elles. L’univers de poche ne voyait pas ce qu’elle pouvait demander de plus. La chose qu’elle désirait dans le fond, c’est seulement de trouver sa place dans cette dimension-là. Voilà tout. Un peu malhabile avec cette capacité, elle faisait reposer la tasse encore trop chaude pour elle par lévitation sur la table à côté d’eux avant de sourire tranquillement. « Qu’est-ce que Stephen est ? Stephen puissant, Singularity l’a senti. Haut dans le ciel. Et Singularity téléporté immédiatement devant la fenêtre, là. » Elle pointait du doigt le lieu-dit qu’ils avaient quittés il y a peu tous les deux. « Stephen à l’air gentil. » Son ton était d’une sincérité frappante et d’une jovialité à ne pas en douter. Elle continuait de le fixer, impatiente d’en savoir plus sur lui à son tour.





On the infinity of space


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Sorcier Suprême
♠ Emploi : Sorcier Suprême, consultant en sciences occultes, ancien neurochirurgien / médecin. ♠ Gif :
MessageSujet: Re: Across the universe [privé ft. Singularity]   Ven 13 Juil 2018 - 23:29
Across the universe



Docteur Strange & Singularity
across the universe



L'invitation acceptée, l'entité nommée Singularity pénétra dans les lieux et posa pieds à terre. Le fait qu'elle imita la démarche du sorcier amusa intérieurement ce dernier, bien qu'il n'en laissa rien paraître derrière son visage impassible. Une fois tous deux installés, elle daigna répondre à ses interrogations. Enfin, si on pouvait le dire ainsi. Cette entité était plus qu'étrange dans sa façon de s'exprimer. Stephen fut conforté dans son impression d'avoir en face une enfant âgée de quelques années seulement. Et pourtant, du peu qu'elle avait laissé entendre, elle semblait dotée de puissants pouvoirs cosmiques. Il la regarda pointer du doigt la fenêtre près de laquelle elle était arrivée. Elle semblait si spontanée, si innocente. Il ne voyait pas de raison de lui refuser des réponses.

« Je suis un être humain pratiquant la magie. J'ai été choisi pour être le protecteur de cette dimension contre les menaces d'origines mystiques, sous le titre de Sorcier Suprême. Cela implique que je sois effectivement puissant, pour tenir tête aux menaces et aux ennemis que je me dois d'affronter. Pour les tenir en respect par la crainte, aussi. C'est probablement cela que tu as dû percevoir, » expliqua-t-il posément. Il était impressionné qu'elle ait pu sentir l'étendue de ses pouvoirs, et de sa puissance, sans même avoir à se concentrer. Juste... comme ça. Oui, le Sorcier était pensif sur le cas de son interlocutrice. Il étira un petit sourire en l'entendant le trouver gentil. Ce n'était d'ordinaire pas la première chose que l'on disait de lui lorsqu'on le rencontrait. Son altruisme pourtant bien réel, était caché derrière une bonne couche d'impassibilité et de sarcasme poli mais cassant la majorité du temps.

Cependant, face à cette "enfant", il ne pouvait se résoudre à être autre chose qu'un adulte bienveillant. Cela ne l'empêchait pas de demeurer prudent. Il avait l'habitude d'être dupé par divers démons et esprits régulièrement, qui tentaient de l'amadouer derrière des apparences innocentes. Ce n'était pas pour rien qu'il était de nature introvertie, et à vivre isolé. Pour cette raison, comme pour des raisons bien plus personnelles. « Mmm. Disons que je suis gentil si on l'est avec moi, » éluda-t-il. Si elle préférait le penser gentil, il n'allait pas aller contre. Et cela même s'il ne se considérait pas vraiment comme un homme gentil. Son passé, ses erreurs, et même son comportement social aujourd'hui encore, avaient tendance à lui faire penser qu'il n'était certes pas méchant, mais pas gentil pour autant avec son prochain. Du moins verbalement. Il aidait les gens, sauvait des vies, des dimensions, mais il restait paradoxalement distant et froid avec ses congénères. Il espérait seulement pour sa survie à elle, qu'elle soit capable de la même chose de temps à autre. Elle semblait si innocente. A la fois une qualité, et un danger pour elle-même, si elle ne prenait pas garde.

Il but une gorgée de son thé, sans la quitter des yeux, avant de se décider à se lancer véritablement. « Dis-moi, Singularity... tu sembles toi aussi très puissante. Qu'est-ce que tu es exactement ? D'où viens-tu ? » finit-il par demander. Vu son tempérament plein de candeur, il doutait que cela la vexe, comme cela pourrait le faire pour beaucoup de gens. Une intuition qui pouvait être fausse, mais il se devait de toute manière de poser la question. C'était son rôle premier que de savoir ce qui se tramait sur Terre, dès lors que cela quittait le domaine du "normal". En admettant seulement que cela existe autrement qu'en tant que terme illusoire, bien sûr.




all smile, I know what it takes to fool this town, I'll do it 'til the sun goes down
I'm unstoppable, I'm invincible, I win every single game
I'm so powerful, I don't need batteries to play
I'm so confident, I'm unstoppable today
sia - unstoppable


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Across the universe [privé ft. Singularity]   
Revenir en haut Aller en bas
 

Across the universe [privé ft. Singularity]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1


 Sujets similaires

-
» SG-Universe, saison 1 [SPOILERS]
» Nouvelle structure de la Partie Privée
» Entraînement chasse ! (privé Nuage de Corbeau)
» Le combat des Alphas [Privé] [Lexy vs Blackmist]
» Ed, Détective privé





Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel Evolution Reborn :: Los Angeles :: Le reste de Los Angeles :: Habitations-