Merci de recensez vos actions rps ici pour que le contexte les prenne en compte !
N'oubliez pas de voter !


Partagez | 
 

We are not so far apart. - Peter

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar
Hydra
♠ Classe et nom de code : Spider Woman ♠ Emploi : Agent d'Hydra infiltré au SHIELD et agent du SHIELD infiltré chez HYDRA ♠ Gif :
MessageSujet: We are not so far apart. - Peter   Lun 28 Mai 2018 - 10:01
We are not so far apart.
Statut du sujet :  Privé ft. Spidy ▬
Date du rp :Présent
Météo & moment de la journée : Dans une salle de classe, il fait beau dehors. Il fait toujours beau dehors de toute façon.



We are not so far apart.

Elle observe dans l’ombre. Elle l’a observé pendant longtemps. En commençant par des vidéos sur Youtube. Elle était étonnée du titre, elle n’avait jamais rencontré quelqu’un comme…Elle. Spider-Man. Alors que de ce qu’elle pouvait voir, au niveau de la taille, de la dextérité, du poids, des muscles visibles, pour elle, il tenait plus de l’enfant que du « man » de Spider-Man. Pourtant, elle ne s’était pas permis de le juger. Comment et pourquoi jugerait-elle quelqu’un qui porte, plus ou moins, le même nom de héros qu’elle ? C’était une chance, finalement. Elle allait connaitre cette araignée, elle le savait.

De San Francisco à Los Angeles, Jessica n’avait jamais cessé de le chercher et pourtant, elle faisait ses recherches dans le plus grand des secrets. Il n’était pas facile à trouver, et pourtant, plus les mois avançait, plus elle avait une piste quand à l’identité. Elle avait finit par cibler des quartiers bien spécifique, comme celui de New-York Town, mais celui là n’avait rien d’étonnant, puisqu’elle savait que Spider-Man vivait à New-York, avant. Elle avait finit par cibler les alentours de l’université, ce qui favorisait son hypothèse d’avoir affaire à un « enfant », plus qu’à un adulte. Pourtant, des élèves, ce n’est pas ce qui venait à manquer. Alors, elle avait usé de son pouvoir d’agent du SHIELD. L’on refuse rarement quelque chose au SHIELD, même s’il a mauvaise presse et Jessica n’hésite pas à user de ses charmes. Ses phéromones retrouvés, c’est encore plus simple avec les hommes. Elle n’aime pas ce genre d’attitude, mais à force de vivre dans la même ville qu’un « minimoi ». Une fois accès aux dossiers des élèves, elle avait ciblé les hommes. Puis certaines absences. Certains retards. Certaines facultés sportives. Elle avait proposé ses services au directeur, en tant qu’agent du SHIELD, en tant qu’ancienne détective. C’était un moyen pour prospecter pour de nouveaux agents de terrain, mais aussi de le retrouver.

Quelques semaines à donner un cours par-ci, un cours par-là, dans un rôle qui lui était par instant compliqué, elle commençait à faire chou blanc. Pourtant, elle voyait, par instant la silhouette de l’araignée dans les airs et se maudissait de ne pas y arriver plus facilement. Elle devait admettre que pour se protéger, ce petit était bon. Elle n’aurait rien à lui apprendre de ce coté là. Avec des regroupements et des logiciels du SHIELD, elle avait fini par tirer une infime liste restante et savait qu’il était présent dans ces noms. Et il n’avait finit par en rester qu’un. Peter Parker, un génie, un très bon élève, un peu discret sur les bords. Si ça n’était pas lui, c’est que Jessica avait fausse route et c’était tout bonnement impossible. Tout concordait où presque.

- Bonjour à tous. Assis, voulez-vous. Je vous présente l’agent du SHIELD Jessica Drew.

Sa veste sur les épaules, son écusson visible, elle les regarde tous, un par un dans les yeux, le sérieux du travail oblige. Histoire de leur donner un peu peur. Avant que le professeur ne parte, elle glisse à l’oreille une question simple, même si elle l’a déjà repéré : Ou est assis Peter Parker. Bien sûr qu’elle l’avait vu, mais elle comptait sur le manque de tact, de finesse et de discrétion du professeur pour attirer, aussi, l’attention de la possible araignée. Elle regarde dans sa direction, accroche son regard quelques secondes et hoche finalement la tête. C’est lui. Il faut que ça soit lui.

Elle présente donc le SHIELD, son histoire « connue », pas la réelle, bien sûr. Evite soigneusement de parler d’Hydra et fusille du regard tous ceux qui parlent de ce qu’il s’est passé avec l’infiltration. C’est ironique de la part de Jessica, n’est-ce pas ? Sa façon de réagir sur les infiltrations Hydra alors qu’elle fait partie des dernières infiltrées. A la différence qu’elle infiltre SHIELD et Hydra.

Elle explique donc, recrute d’une certaine manière et l’observe. Elle ne se gêne pas pour ne pas faire la discrétion, non, au contraire. Elle veut lui mettre la pression. Et la pression, elle sait comment l’amener.

- Prenez une toile d’araignée. C’est fragile et pourtant si résistant. Elle est façonnée par ses soins, elle en connait les rouages et ses défauts. Notre travail est un travail de minutie qui part généralement dans tous les sens, un peu comme cette toile. La recherche d’information, la recherche de personnes, les enquêtes, la protection.


Elle marche, de long en large devant eux et accorde des regards de plus en plus appuyés à Peter.

- Vous devez être comme cette araignée. Furtive, discrète et agir au bon moment. Lorsque sa proie est dans toile, une araignée ne la laisse pas filer. Elle finira par se faire dévorer.

Elle prend une pause et les jauge un long moment.

- Vous devez être réactifs. Il n’y a pas de journées types chez nous. Vous commencez votre journée, vous ne savez pas quand elle va se terminer. Endurants. Sportifs. Intègre. Vous devrez être sur vos gardes, sans cesse, savoir vous protéger, vous faire petit. Vous devrez, parfois, ne plus exister. Certains ici en sont capables.

Son regard à Peter est rapide, assez pour que les autres ne puissent le voir, mais que lui, oui.

- Vous avez quelques formulaires ici. Si l’on juge que vos dossiers sont intéressant, vous aurez des nouvelles. Si tel n’est pas le cas, mais qu’une carrière au service des autres vous intéresse, changez votre comportement. Le SHIELD donne une deuxième chance, mais pas une troisième. Quand à vous…Parker, vous restez.

Elle se saisit d’un stylo qui traine et l’envoie directement vers Peter. Elle montre, déjà l’étendu de sa force, puisqu’il n’est pas tout proche, mais aussi, elle espère qu’il le rattrapera. Rare sont ceux qui peuvent le rattraper. Rares sont ceux qui peuvent prétendre à être appelé araignées.


Codage par Libella sur Graphiorum


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Justicier
♠ Gif :
MessageSujet: Re: We are not so far apart. - Peter   Jeu 31 Mai 2018 - 17:53
Jessica Drew & Peter Parker
We are not so far apart
Ah les cours à l'université et cette routine habituelle qui s'installe de plus en plus. Arrivée, récupérer les livres pour le prochain cours, la cloche qui sonne, le cours, la sonne qui cloche une nouvelle fois, nouveau passage au casier pour prendre les livres du cours suivant... si de ce côté rien n'a changé depuis le départ de New-York pour Los Angeles, le cadre est désormais lui plus différent. Un nouvel établissement, des élèves différents, quoi que certains viennent également de New-York suite à la destruction de la ville, mais aussi des professeurs différents. Au départ, c'était compliqué. Il fallait s'adapter à tout ça. Passer de l'une des plus prestigieuses universités de New-York, avec les habitudes qui en découlaient, c'est pas facile, surtout quand on sait les conditions dans lesquelles se sont effectuées ce transfert. Mais on fini par s'y faire. On s'habitue aux habitués, et on devient soi-même un habitué une fois que l'on se sent enfin à sa place. Un petit sandwich dans la boulangerie du coin entre midi et deux, avec la boulangère qui glisse deux trois viennoiseries des invendus en plus, et le tour est joué. Grâce à la bourse d'étude touchée, je peux également me permettre de traîner un peu dans les laboratoires de l'université, le matériel me permettant ainsi de pouvoir bricoler un peu sur mes bracelets et d'y ajouter quelques mises à jours concernant les toiles. La dernière en date consiste d'ailleurs à, dès qu'ils sont en contact avec mon poignet, se développer tout seuls autour de mes poignets, me permettant ainsi de pouvoir être opérationnel le plus rapidement possible.

La journée actuelle ne diffère en rien de mes nouvelles habitudes. Après avoir rassuré May avant de partir, je prenais au coin de la rue le bus qui m'amenait à l'université. Discussions sur le dernier Star Wars avec Ned, départ en classe, quelques petites bousculades de sportifs aux grands cœurs, et me voilà pour mon premier cours. Rien de bien passionnant, ce qui me permet de pouvoir étaler mes arguments à Ned par rapport au film Solo, tout en précisant à mon ami que ce n'est pas parce qu'il avait l'impression de savoir parler comme Chewbacca qu'il pourrait tenter de se proposer d'incarner à J.J. Abrams le fils du Wookie dans l'épisode 9. Cette parenthèse passée, je pouvais me concentrer sur mon dessin, un futur costume couché sur du papier dans mon carnet. Je ne me sépare jamais de celui-ci, dans lequel j'y ai écrit toutes mes idées par rapport à mon costume, les gadgets ou encore des idées farfelues des premiers jours, comme le nom à adopter ou encore si mettre un jogging me permettrait d'assurer un peu plus au niveau de la souplesse. Une époque lointaine, pleine de nostalgie, qui me rappelait le moment où Oncle Ben fut assassiné. Je fermais le cahier, laissant tout ces souvenirs, bons ou mauvais, derrière moi. La cloche sonna, indiquant donc le moment de changer de salle de classe. Avec mon fidèle acolyte dans le fauteuil, nous prenions place dans la nouvelle salle, bien au fond, histoire de pouvoir discuter tranquillement. Cependant, les choses s'annonçaient différemment pour cette fois. A côté du professeur, une jeune femme, veste avec écusson du SHIELD sur le dos. Mais qu'est-ce qu'elle faisait là ? Ned eut la même question.

Le fait qu'elle accroche mon regard dans un premier me fait dire que j'ai sûrement fait une grosse bêtise, avant de me raviser et d'écouter l'histoire du SHIELD. En revanche, la suite ne me rassure guère. Elle me fait même paniquer, mais je garde mon calme, masquant ma nervosité en jouant avec mes doigts. Sa façon de parler des araignées et ses regards appuyés dans ma direction ne me laissent que peu de place au doute. Elle sait que je suis Spiderman. Si les autres ne semblent pas accorder d'importance aux informations et regards lancés par l'agent Drew, Ned les capte.

« Tu crois qu'elle vient pour t'arrêter ? » lance-t-il dans un premier temps.

« Non. »

« Regarde comme elle te regarde ! Sois elle est amoureuse de toi, sois elle sait que tu es Spi... » je l'arrête d'un léger coup de coude sur le bras. « ...ou alors, elle vient nous recruter tous les deux ! Le SHIELD sait tous ! Elle veut le package héros et acolyte dans le fauteuil ! »

Aussi optimiste puisse-t-il être, je doute qu'elle soit présente pour lui. Ses paroles sur les araignées, ses allusions à peine voilées par rapport à mes capacités, ses regards appuyés... Aucun doute, l'agent du SHIELD vient clairement pour moi. Reste à savoir maintenant comment faire pour échapper à la jeune femme sans éveiller les soupçons. Cela me paraît bien difficile, étant d'une part au fond de la classe, et d'une autre la capacité des élèves de devant pour sortir rapidement. La cloche sonne. Cette fois, je sais que je vais rester en classe, et pour un long moment. Ned me jette un regard qui signifie bon courage et s'en va. Mon Spider-Sens s'agite, et j'ai à peine le temps de voir le stylo arriver sur mon visage pour me baisser. Le choc du stylo contre le mur brise ce dernier en quelques morceaux.

« Si vous vouliez me parler, pas besoin de me jeter un stylo. A la limite un avion en papier avec quelques mots dessus... »

J'essayais de détendre un peu l'atmosphère, et pour ne pas froisser la dame, je restais au fond de la classe, assis sur ma chaise. J'avais peur qu'elle tente une prise de combat si je bougeais. Non pas que je ne savais pas me défendre, mais utiliser mes pouvoirs dans un lieu aussi public relevait plus du suicide qu'autre chose.

« J'ai beaucoup apprécié votre discours sur les araignées. Vous êtes spécialistes araignées au SHIELD ? »



Spiderman
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Hydra
♠ Classe et nom de code : Spider Woman ♠ Emploi : Agent d'Hydra infiltré au SHIELD et agent du SHIELD infiltré chez HYDRA ♠ Gif :
MessageSujet: Re: We are not so far apart. - Peter   Jeu 31 Mai 2018 - 20:28
We are not so far apart.

Non, elle n’est pas ici pour l’arrêter. Elle laisse les paroles de Peter et de ce jeune garçon qu’elle comprend être un certain Ned, ou Ed, ou Ted, elle a oublié son nom, ça n’est pas important, de toute façon. La seule personne qui compte dans cette maudite université, c’est lui. Maintenant, elle le sait. Non, en vérité, elle le savait avant, mais maintenant, elle en est sûre et avant qu’ils ne puissent se parler tous les deux, autant jouer avec sa proie, non ? Qui est l’araignée en chef, ici ? Personne n’est le chef de l’autre, mais elle a l’avantage.
Un sourire éclaire le visage de l’agent quand elle entend de nouveau l’acolyte, comme il le disait lui-même. Il semble beaucoup moins prudent que Parker. Elle avait été à deux doigts de lui dire de crier haut et fort que Spiderman était dans cette pièce, mais elle s’était retint. Ce gamin, elle avait été comme lui, elle n’allait pas lui faire de mal, ni détruire sa vie. Si l’on peut percevoir le jeu de l’agent Drew comme partant d’une mauvaise intention ou simplement pour s’amuser, ça n’est pas le cas. A presque un siècle, elle venait de rencontrer quelqu’un comme elle. Pas un venom quelconque, non, une araignée, plus ou moins comme elle.

A la fin de l’heure, elle tente le tout pour le tout. Elle sait qu’elle ne le blessera pas et si tel est le cas ? Oh et bien tant pis, il n’avait qu’à l’éviter ! Mais évidemment, sûre d’elle, surtout après avoir entendu, elle sait qu’elle ne se trompe pas et ses semaines intensives se soldent par une réussite.
Une fois la porte close, ne restant plus que les deux, l’Agent s’assoit sur le bureau et croise ses jambes. Mais sur le bord du bureau, elle plonge son regard sur la silhouette du jeune homme et prend enfin le temps de le détailler. Un beau jeune homme qui pourrait faire des ravages, non ? Un style un peu geek, mais ça, elle l’avait lu aussi. Ses lèvres se figent en un léger sourire et secoue un peu la tête face à la tentative d’humour du plus jeune.

- Vous êtes quelqu’un de dur à trouver, Monsieur Parker.


Sa voix s’est radicalement radoucie depuis qu’ils ne sont plus que deux. Elle se doit de le jauger, mais elle ne veut pas l’effrayer, elle n’en veut pas comme ennemi. Elle n’en cherche pas plus un ami, peut-être un allié occasionnel, certainement pas pour le SHIELD, sauf s’il le désire, encore moins pour Hydra. Elle se fait la promesse de le défendre d’eux. Si elle n’a pas pu sauver la jeune araignée qu’elle était à l’époque, elle sauverait celle-ci des griffes d’Hydra.

- Vous restez loin ? Vous avez peur ?


Sa voix retrouve son naturel taquin, sarcastique. Elle s’amuse de la situation, puisqu’elle sait qu’elle a l’avantage. Tant qu’elle n’a pas dévoilé sa propre identité.

- Vous pourrez rassurer votre ami, je ne suis pas amoureuse de vous. Aussi… Mignon, que vous pouvez être, je crains que la différence d’âge ne soit un frein.

Elle se permet un petit rire sarcastique. D’une part, elle ne cache pas sa capacité à entendre, même de très loin, même des murmures, de l’autre, elle se permet de le complimenter, mais ça, passons. Et enfin, il ne comprendra sans doute pas, tout de suite, pourquoi elle insiste autant sur l’âge. Il a quoi ? Une vingtaine d’année ? Elle pourrait être sa grand-mère après tout. Voir même…Son arrière grand-mère vu que certain les font de plus en plus jeune.

Elle prend le dossier de Peter, une partie de ce qu’elle avait pu tirer du SHIELD, parce qu’un génie comme lui, le SHIELD l’observe de loin, mais aussi son dossier scolaire. Elle descend de son bureau et s’approche de lui, lentement, le regardant à peine.

- Pourquoi ? Les araignées vous intéressent-elles ?


Elle relève le regard vers lui, un regard moqueur à n’en pas douter. Quand elle finit par être à sa hauteur, elle fait le tour de sa personne, l’observant avec attention.

- Je constate que vous êtes un jeune homme plein de talents, Monsieur Parker. Oserais-je dire un génie ? Vous êtes considérés comme tel. Et pourtant, lorsqu’on vous regarde, on ne voit qu’un petit être chétif. Il n’est jamais facile d’être supérieur à quelqu’un, n’est-ce pas ? Lorsque l’on sait que l’on peut facilement avoir le dessus…Mais que l’on doit faire profil bas. Vous êtes un jeune homme à part. Et personne ne le sait, n’est-ce pas ?

Elle dépose le dossier du jeune homme en face de lui et penche la tête légèrement. Elle prend une chaine, la retourne avec grande rapidité, plus que la normale s’entend, et s’assoit en face de lui, ne perdant à aucun moment son sourire de supériorité.

- Saviez vous qu’un fil d’araignée pouvait être plus résistant que l’acier ? Plus extensible que le nylon ? C’est donc l’un des fils les plus résistants au monde. Que l’araignée lance sa toile, principalement pour arrêter une proie, dans le but d’une chasse ? Mais aussi qu’une araignée dispose de ce que l’on appelle des setaes, ces longs poils imperceptibles qui lui permettent de se tenir au plafond, par exemple, grâce aux sétules ? Que certaines araignées disposent de phéromones puissant pour tenter ? Qu'elles peuvent entendre des vibrations pour se protéger, comme par exemple...d'un stylo ?

Elle prit la main du jeune garçon, paume en l’air et passa un doigt sur les siens avec un léger sourire cette fois. Puis rapprocha un peu plus son visage vers lui.

- Mais j’ai dans l’idée, que vous êtes déjà au courant, n’est-ce pas, Monsieur Parker ?

Elle se fait d’autant plus taquine qu’elle veut voir jusqu’où il peut tenir pour garder le secret de son identité secrète de héro. Et s’il se tai encore, qu’à cela ne tienne, elle dispose encore de beaucoup pour le faire réagir.


Codage par Libella sur Graphiorum


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Justicier
♠ Gif :
MessageSujet: Re: We are not so far apart. - Peter   Ven 8 Juin 2018 - 10:45
Jessica Drew & Peter Parker
We are not so far apart
Mon Spider-Sens s'agite légèrement, il décèle un danger qui me préoccupe, qui émane directement de l'agent du SHIELD. En même temps, quand on la voit agir de la sorte avec moi, quand on écoute ses allusions à peine voilées sur les araignées,  ses regards dans ma direction qui me font clairement comprendre qu'elle sait que je suis Spiderman. Maintenant, et avant de paniquer peut être inutilement, il est nécessaire pour moi de savoir à qui j'ai vraiment à faire. Une prétendue alliée qui veut m'aider à m'accomplir, comme j'ai pu l'entendre à maintes reprises, ou bien une émissaire envoyée par un de mes adversaires ayant eu vent de mon identité ? Mis à part Tony Stark, aucun héros ou ennemis ne sait qui je suis. J'ai bien fait attention de dissimuler mon identité sous un masque. Et même la tenue fabriquée par Monsieur Stark me permettait une fois encore de cacher mon faciès sous un masque. Que des héros sachent qui je suis, ça ne me pose absolument aucun soucis. Le seul problème est que si mes adversaires le savaient, non seulement je n'aurai pas la vie facile, mais la vie de Tante May serait également en danger. Une fois que l'on connaît une personne, il n'est pas compliqué de dénicher le reste de la famille, les amis,... Par chance, je n'avais pas grand monde dans ma vie, à part May et Ned, mon cercle social n'était pas développé comme les autres jeunes de mon age.

Je lance un regard étonné à l'agent Drew lorsqu'elle déclare qu'il était difficile pour elle de me trouver. Je ne sais pas trop quoi penser de cette phrase. Cela me laisse entendre que ça fait un petit moment qu'elle est sur mes traces, et celles de mon alter-ego. Après tout, faut bien qu'elle travaille un peu non ? Je n'allais pas lui mâcher le travail non plus. Tout comme je n'allais pas non plus lui faire le plaisir de me dévoiler en tant que Spiderman, bien que mon esquive du stylo lancé montrait déjà une de mes nombres habilités.

« Je vous comprends, il doit y avoir beaucoup de personnes avec le même nom de famille que le mien, c'est qu'il semble être répandu le nom de Parker. »

J'avais prononcé ces mots avec un ton faussement innocent, me moquant légèrement d'elle. Après tout, elle ne s'est pas gênée pour m'embêter, pourquoi pas à mon tour ? Elle poursuit en me demandant pourquoi je me mettais aussi loin, si j'avais peur. Bien sûr que j'ai peur ! La dame débarque, fait un « cours » sur les araignées en prenant bien soin de me lancer pleins de regards évocateurs, et je devrais la rejoindre pour taper la causette avec elle ? Elle me prend pour qui ? Aller, calme toi Peter. J'ignore combien de temps je vais rester assis dans la salle à discuter avec l'agent du SHIELD, mais je sens que je ne serai pas à l'heure pour le prochain cours, et peut être même le suivant, ainsi de suite...j'espère au moins rentrer à temps à NY Town pour manger avec May. C'est thaï ce soir, et je ne rate jamais un repas. Je finis donc par hausser les épaules, et écoute la suite de mes paroles. Mes yeux s'ouvrent, surpris d'entendre ce qu'elle me dit. Elle me trouve mignon ? C'est bien la première fois que j'entends ces mots dans la bouche d'une femme. Bien que May l'ait déclaré à plusieurs reprises, me demandant quand je lui présenterai une jeune femme. Clairement le genre de discussion que je n'apprécie pas du tout.

« C'est Ned qui va être déçu, c'est un bon gars pourtant. »


Même si j'utilisais l'ironie dans ma phrase, je le pensais réellement. Ned est quelqu'un de bon, de passionné et de loyal. Bien qu'il ait failli révéler mon identité à plusieurs reprises à cause de sa capacité à parler avant de réfléchir aux conséquences. Je la vois prendre un dossier, sûrement le mien, et écoute sa question.

« Tout ce qui touche à la science, peu importe le domaine qu'elle représente, m'intéresse. J'apprécie la manière qu'elles ont de s'adapter à leur environnement, leur réaction au danger. Même si ma Tante May ne les apprécie pas trop. Elle en a peur, je vous raconte pas les cris qu'elle pousse quand elle en voit une, elle pourrait réveiller un mort. »

Je préfère jouer la carte de l'humour, voir combien de temps elle peut être patiente devant mon entêtement. Je n'aime pas trop le fait qu'elle m'ait suivi, étudié pour en savoir plus à mon sujet. Je tiens à ma discrétion, à ma petite vie tranquille. Elle m'angoisse alors qu'elle fait le tour de la table en énumérant ce qui est dans le dossier. Je regarde mes mains, chose que j'ai fait lorsque je suis généralement stressé, puis lève la tête quand elle est face à moi.

« Je n'ai pas la prétention de dire que je suis un génie, ou encore que je pourrais en profiter contre d'autres personnes. Chacun est fait comme il est, je respecte n'importe qui. J'ai eu la chance d'avoir des facilités qui me permettent aujourd'hui de pouvoir faire ce que j'aime, de pouvoir m'intéresser à tout et de retenir tout ce que j'apprends. Je fais profil bas, en effet. Mais je pense que vous avez vent de ce qu'on fait à des personnes comme moi dans les écoles, que ce soit à l'université ou dans les collèges, lycées...et dire que je suis chétif, c'est super offensant ! »

Je grimaçais quelque peu. Je comprenais parfaitement où elle voulait en venir. Dans le plein de talents qu'elle disait, elle faisait référence à mes capacités d'araignées. Il fallait que je noie le poisson le plus possible. Combien de temps allais-je pouvoir tenir avant de craquer ? Agent du SHIELD, ça veut forcément dire qu'elle a été entraînée pour ce genre de joutes verbales. J'espère qu'à un moment, un professeur remarquera mon absence et que Ned l'aiguillera dans cette salle pour venir me chercher. J'y crois peu, voir pas du tout, mais l'espoir fait vivre comme on dit. J'hallucine une fois de plus quand elle me parle des particularités des araignées, le tout en prenant ma main. Elle me met de plus en plus mal à l'aise. Afin de masquer mon malaise de plus en plus voyant, je fais mine d'être surpris par son savoir.

« Vous m'impressionnez. C'est rare de trouver des personnes aussi calées dans ce domaine. »


Je vois la rapidité avec laquelle elle tourne la chaise pour s'y asseoir. Ce pourrait-il qu'elle possède des pouvoirs similaires aux miens ? Je commence à me poser la question en tout cas. Je doute cependant que l'agent Drew se dévoile aussi facilement.

« Bien sûr, j'ai lu beaucoup de livres traitant de leurs capacités. Vraiment un animal fascinant. D'ailleurs, saviez-vous qu'elles sont réputées pour vivre une vie solitaire ? Mis à part quelques espèces qui présentent une vie sociale un peu plus élaborée. Elles sont présentes la plupart du temps dans des régions tropicales. Elles peuvent collaborer pour la chasse, ou encore le soin aux plus jeunes de leurs tribus. »

Je lui adressais un mince sourire, mais la proximité qu'elle avait avec moi me rendait vraiment mal à l'aise.



Spiderman
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Hydra
♠ Classe et nom de code : Spider Woman ♠ Emploi : Agent d'Hydra infiltré au SHIELD et agent du SHIELD infiltré chez HYDRA ♠ Gif :
MessageSujet: Re: We are not so far apart. - Peter   Mer 13 Juin 2018 - 15:28
We are not so far apart.

Elle l’avait sous estimé. Elle avait pensé que, jeune, il se laisserait démonter facilement face à une agent du SHIELD qui n’y allait pas avec le dos de la cuillère. Elle voulait qu’il se découvre, elle voulait le pousser dans ses retranchements. Elle voulait et désirer beaucoup de ce jeune garçon et ce qu’elle voyait ne lui déplaisait pas, au contraire. Il avait une hargne qu’elle découvrait, alors que de prime abord, il semblait si…chétif, oui.

Elle lui sourit, esquisse un petit rire quand il rentre dans un jeu de joute verbale avec elle. Beaucoup de Parker, non.

- Je ne m’intéresse pas à ce nom là.

En soit, ça n’est pas totalement vrai. Parker, le gamin, l’élève doué, elle s’y intéresse. On s’intéresse toujours à ce genre de personnes, douée dans tous les domaines. Il avait tout du héro à son jeune âge, que certains plus âgé, n’approchait pas.
Elle relève son regard sur lui, un sourire moqueur qui l’illumine. Sa tante ne supporte pas les araignées ? Elle sait bien qu’il fait exprès, elle sait bien qu’il a saisi, elle sait bien qu’il joue avec elle. Ce jeu lui plait. Leur plait ?

- Tiens donc ? Si seulement, elle savait… N’est-ce pas ?

L’étau se resserre, elle fait bien exprès pour le serrer autour de lui, pour l’envoyer dans sa propre toile. Il est sa proie et si jouer avec sa nourriture ne se fait normalement pas, ici, elle fait l’effort de s’amuser. Ca attendri les muscles, dit-on.

- Vous êtes un génie. Libre à vous d’être modeste ou de le faire penser, mais c’est ainsi que l’on vous voit. Pourquoi ne pas essayer un établissement qui accepte plus facilement les gens comme vous ? Pourquoi pas le SHIELD ?

Elle n’est pas aussi sérieuse qu’elle peut le montrer. Certes, un élément comme lui serait intéressant pour le SHIELD, autant pour ses capacités physiques que mentales, mais elle sait le prix de la liberté, surtout pour un enfant de son âge. Sa propre liberté lui semble si éloignée.
Elle éclate d’un léger rire et ancre son regard dans le sien, avec cette lueur de victoire qui la caractérise. Elle est têtue, elle est forte et elle sait qu’elle peut facilement le perturbait, avec ses propres capacités.

- Les araignées sont un sujet qui me fascine depuis…des siècles. Elles sont bien trop nombreuses, finalement.

Des siècles. Cette presque boutade la fait sourire un peu plus. Pas des siècles, juste un siècle. Ce qui est déjà pas mal en soit. Les araignées ne sont pas trop peu nombreuses, mais les héros pouvant être catégorisé comme tel le sont, à son désespoir. Elle relâche finalement son poignet, elle entend son cœur et comprend le trouble. Elle veut jouer, pas qu’il s’éloigne d’elle, ça n’est pas clairement pas ce qu’elle recherche.

- Je comprends pourquoi vous vous êtes renseigné, j’ai fais la même chose il y a quelques années. Elles sont solitaires mais elles ne sont pas seules. Imaginez une araignée dans un environnement où elle est seule à être comme elle est et découvre, finalement, ne pas être si seule. Aussi solitaire soit-elle, elle approchera des siens. Je vous rejoins sur le soin des plus jeunes, Monsieur Parker.

Elle pose ses bras sur la table et elle se fait un peu douce dans sa manière d’agir. Elle pourrait tenir encore longtemps, mais elle prendrait le risque d’un éloignement et ce qu’elle veut, comme il l’a dit sans s’en rendre compte, c’est prendre soin de lui.

- Parce que c’est une chose que vous ignorez sans doute, mais vous n’êtes pas seul. Cela fait des années que je suis à votre recherche, parce que nous faisons partie de la même…tribus ? C’est des capacités rares que vous avez et je ne peux qu’admettre que vous en êtes digne. Découvrir qui vous êtes est un peu plus appréciable, puisque vous êtes une bonne personne. Désirez vous que nous parlions plus librement, loin des oreilles curieuses concernant votre…nature, ailleurs ?


Elle n’est pas sûre qu’il comprenne qu’elle est elle-même une araignée, mais elle sait qu’un secret est difficile à garder, aussi, elle retire son masque d’agent pour redevenir un peu plus humaine avec lui. Elle finit par se relever, remettant la chaise à sa place.

- Vous pouvez refusez, Monsieur Parker. Je ne vous en voudrai pas, mais vous êtes de nature curieuse, n’est-il pas ? Cessons les faux semblants et discutons… d’araignée à araignée ?

Elle lui adresse un sourire complice cette fois, non pas pour le toiser ou pour se moquer, mais simplement pour être, oui, complice. Elle ouvre la porte les couloirs sont vides, tout le monde est en classe et personne ne le verra partir avec un agent du SHIELD.

- Je vous ai déjà excusé auprès de l’établissement, dans l’hypothèse où, vous me suivriez.


Elle tient la porte dans sa main, elle est plus douce et plus docile et le regarde longuement. Elle craint avoir été trop rude, d’avoir trop joué, mais une araignée joue avec sa proie, sauf que cette fois, il ne s’agit plus de sa proie, mais de quelqu’un comme elle.



Codage par Libella sur Graphiorum


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: We are not so far apart. - Peter   
Revenir en haut Aller en bas
 

We are not so far apart. - Peter

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1


 Sujets similaires

-
» Il y a une vie après Peter Jackson.
» Peter Hallward: Entrevue avec JBA (juillet 2006)
» Peter Retep
» Peter Lentz [Validée]
» Nouveauté possible grâce à Peter Jackson





Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel Evolution Reborn :: Los Angeles :: Central L.A.-