Partagez | 
 

Le Nouveau James Bond (ft Daisy Johnson)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Kurt Wagner
X-Men
♠ Emploi : Professeur de Dramaturgie et Théologie ♠ Gif :
MessageSujet: Le Nouveau James Bond (ft Daisy Johnson)   Mer 6 Juin 2018 - 2:55

Daisy Johnson & Kurt Wagner
Le Nouveau james Bond
My name is Wagner, Kurt Wagner
Décidément, depuis son retour, la vie de Kurt avait été assez mouvementée. Il était encore en plein décalage horaire qu'il dut faire le chaperon pour bon nombre d'étudiants lors d'une visite dans un musée de Los Angeles. Après, c'était normal que les X-Men soient présents en nombre tout en restant discret pour surveiller les plus jeunes mutants dont certaines maîtrisaient mal leurs pouvoirs. De nombreuses émeutes ou accidents avaient eu lieu par le passé suite à une simple étincelle pleine de maladresse.

En parlant de maladresse la nuit suivante avait été... unique et bien que Kurt soit rentré sans trop de soucis à l'Institut il n'était pas vraiment fier de ces dernières heures. D'ailleurs ce fut à son retour en Californie que Logan lui parla d'un agent du SHIELD qu'ils avaient déjà croisé à l'institut. Oui Kurt voyait de qui il s'agissait car le diablotin charmeur oubliait rarement un visage à son goût.
Donc Logan avait été contacté par cette Daisy Johnson ou Quake (tout dépend du nom qu'elle avait donné, ça changera aussi quand il lui dira bonjour plus bas) et cherchait un mutant capable de l'aider pour quelque chose de discret, rapide. Un téléporteur semblait l'intéresser et il n'était pas si surprenant qu'elle sache à qui s'adresser pour ça. D'une part les X-Men étaient parmi les héros les moins secrets et puis elle devait avoir facilement accès à certaines informations. Ensuite puisque cela venait de Logan il avait dû lui parler du mutant allemand. Kurt se serait d'autant plus méfié si Wolverine n'avait pas servi d'intermédiaire. Certes, il avait prévenu Kurt qu'il n'en savait pas plus que lui, juste qu'il avait déjà bossé avec elle et qu'elle semblait réglo tant qu'on était dans son camp. Diablo lui restait toujours un peu méfiant avec les agences gouvernementales malgré le souhait qu'avaient les X-Men de montrer que les mutants pouvaient être bénéfiques. Le SHIELD, depuis quelques temps c'était de toute façon un gros foutoir et il était difficile de leur faire vraiment confiance. Au moins là il était à peu près sur qu'il ne travaillerait pas pour Hydra.

En clair, Diablo ne savait pas trop où il allait mettre les pieds mais il avait donné une réponse positive. Il arriva en premier sur les lieux vêtu d'un jean, d'un t-shirt sombre sur lequel trônait un motif de pop culture. Il avait une veste en cuir noir et pour le reste il était clairement reconnaissable. Il avait cependant son bracelet montre qui lui permettait de prendre une apparence humaine si besoin mais qui permettait aussi à son costume de combat d’apparaître, remplaçant ses vêtements à l'aide de nanotechnologie.
Ils avaient rendez-vous au cœur de Los Angeles, au Vista Hermosa Natural Park. C'était juste au sud d'Echo park et à l'ouest de Downtown. L'endroit était calme en ce début de soirée. Il fermerait bientôt mais ils avaient encore du temps. Le avait des coins tranquilles mais était aussi assez à découvert pour qu'on puisse voir les curieux. Après tout, il s'agissait d'un lieu pour un premier contact. Sûrement qu'ils seraient à même de bouger assez vite après cela. Cela lui rappelait certains dates : un parc, une personne qu'il n'avait vu qu'une fois ou deux par hasard mais qui maintenant le chercherait lui particulièrement. Par contre, non il n'était pas du tout venu avec cette idée derrière la tête. Apparemment on avait besoin d'aide pour en découvre avec Hydra ? Kurt serait ravi d'aider à leur couper une nouvelle tête. Bien que les mutants aient eu rarement à faire avec eux, ils savaient que ces derniers étaient tout sauf des alliés potentiels. Ces résidus de nazis représentaient tout ce contre quoi Kurt se battait. Finalement la seule chose qu'il lui manquait était ses épées. Mais bon, déjà que son physique pouvait effrayer, alors imaginez un diable bleu se promener avec deux sabres dans le dos en plein parc. Ces temps ci ce n'était clairement pas une bonne idée.

Logan lui avait un peu parlé de Daisy. Son pouvoir avait de quoi faire trembler, au sens propre comme figuré. C'était aussi une bonne combattante, Kurt aurait même du mal à la mettre à mal en combat rapproché sans pouvoirs. D'ailleurs avait-il une seule chance ? Certes il s’entraînait depuis des années parmi les X-Men mais cela valait-il un entraînement de super agent secret ? Il souriait en imaginant plusieurs issus du combat possible Contrairement aux derniers jours, ce soir il serait sérieux, enfin à sa manière. On ne l'empêcherait pas de sourire ou de lancer une petite boutade si l'occasion se présentait. Il n'était d'ailleurs pas spécialement nerveux. Logan savait le joindre au cas où et il pouvait également le retrouver si cela tournait mal.

Kurt regardait autour du banc sur lequel il s'était assis. Il y avait plusieurs couples ou groupes d'amis dans l'herbe , assis en cercle ou allongés l'un contre l'autre. Il y avait aussi au loin un groupe qui jouait un football américain, puis quelques joggers passaient devant lui. Il reconnu la jeune femme quand elle se présenta. Il lui avait offert un grand sourire dès qu'il avait croisé son regard.


-Guten aben fraulein Johnson, je suis Diablo, ravi de vous revoir. Si vous le souhaitez je peux nous emmener en une seconde dans un endroit plus calme. Mais sinon asseyez vous je vous en prie, je suis tout ouïe. On m'a dit que vous pourriez avoir besoin de mes services ?

Il n'avait pas vraiment l'habitude de travailler avec ces agents spéciaux alors il essayait d'être un peu concis. Elle pouvait s'étonner de le voir au naturel, de ne pas se cacher mais Kurt avait appris une chose : c'est qu'on évitait en général de trop porter son attention sur les mutants de peur de s'attirer des problèmes.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Daisy Johnson
SHIELD
♠ Classe et nom de code : Quake | Skye ♠ Gif :
MessageSujet: Re: Le Nouveau James Bond (ft Daisy Johnson)   Ven 8 Juin 2018 - 13:56
Work together

Elle avait délaissé, par choix, sa tenue habituelle du SHIELD, ne portant même pas ses gants protecteurs pour sa rencontre avec Kurt. Enfin, rencontre… Ils s’étaient déjà rencontrés, les fois où Daisy accompagné Fury pour aller voir Matthew. Parfois, elle les laissait seuls pour découvrir les mutants, comme Logan ou comme Kurt. Elle avait apprécié presque tout de suite le petit diablotin, ne se fiant que peu à sa couleur. Bien sûr, ça serait mentir que dire qu’elle n’avait pas été étonnée, mais elle ne s’était pas formalisée. Elle-même dotée de capacités, elle n’irait juger personne, aussi bleu soit-il. Ils s’étaient bien entendus, ils avaient même pu se taquiner légèrement et avec la pression que Daisy ressentait à chaque fois qu’elle venait voir Blackagar, le roi d’Attilan.
Elle devait s’infiltrer et avait besoin de soutient. Pourtant, elle avait expliqué à Logan qu’elle ne pouvait pas lui expliquer sa mission et qu’elle le ferait seulement à Kurt, si jamais il acceptait de travailler avec elle.

Pour mettre du sien, elle voulait montrer un peu plus la femme que l’agent. Elle avait donc préféré sa paire se jean et un t-shirt au symbole des rollings stones, plutôt que l’habituel uniforme. Restait simplement ses boots qui pouvaient encore trahir de son sérieux quand à son travail et pourtant, pour les yeux curieux qui s’arrêtait sur elle, ça pouvait être une tenue décontractée. Pour la jeune femme, c’était surtout un moyen de courir rapidement sans se fouler la cheville, si elle avait prévu des talons. D’ailleurs… Depuis quand n’avait-elle plus été, ni en robe, ni en talon, pour le plaisir ? Le plaisir remonte à trop loin pour elle. Encore plus depuis qu’elle avait revu Ward et que son cœur s’était comme…arrêté. Elle avait souffert plus que de raison de le voir, de voir ce détachement, cet acharnement à lui montrer que d’une certaine manière, elle ne comptait plus.

Daisy avait largement souffert de cette rencontre, comme la salle d’entrainement qui avait subit les dégâts de la fureur de Daisy. Elle avait, à présent, le cœur lourd, le regard sombre et des cernes sous ses yeux, d’avoir si peu dormi et trop pleurer depuis qu’elle l’avait revu. Main dans les poches de sa veste, Daisy avançait vers le point de rendez-vous en pensant à Blackagar et Attilan. C’était dans un parc, qu’elle l’avait rencontré et qu’elle en avait tellement plus sur « son » peuple.

Il était facile à reconnaitre et Daisy étira ses lèvres en un léger sourire. Elle était, malgré son état actuel, contente de le voir et espérait qu’il accepte. Le seul souci majeur n’était pas le non agent, mais l’agent. Et si Daisy perdait pied, encore ? Et si elle n’arrivait pas à se calmer ? Elle s’approcha finalement de lui, le dos un peu vouté, la voix un peu enrouée et tenta, malgré tout, de lui sourire.

- Je vous en prie… Appelez-moi Daisy. Je passe trop de temps enfermé, on pourrait profiter un peu du soleil ?

Elle ne restait pas dehors parce qu’elle le craignait et elle savait qu’il ne voulait pas partir à cause des regards sur sa couleur de peau. Elle prit place à ses cotés, s’adossa avec une certaine aigreur et nonchalance.

- Je suis contente que vous ayez accepté de me rencontrer, Kurt. Je…peux vous appeler Kurt ?

Elle était lasse, elle n’avait pas le cœur à l’ouvrage, mais pourtant, elle devait faire attention. Elle se redressa finalement et se tourna vers lui.

- Avant toute chose, avant de vous faire perdre votre temps, j’aimerais… savoir comment fonctionne votre capacité exactement. Vous pouvez vous téléporter où vous le voulez ? Et si j’ai bien compris votre proposition, vous pouvez emmenez quelqu’un ?

Si sa capacité devait le mettre en danger sans qu’elle puisse intervenir, elle le renverrait. Ici, c’était une mission du SHIELD, elle ne devait pas blesser un X-men de sa main ou non, sinon, elle pourrait perdre leur soutient.


Codage par Libella sur Graphiorum


Daisy Quake Johnson;

I am a soldier. I am a warrior. I am  hero. I am a hacker. I am an agent. I am a woman. I am an inhuman. I'm Quake. I'm Skye. I'm Daisy. I'm still here. × by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Kurt Wagner
X-Men
♠ Emploi : Professeur de Dramaturgie et Théologie ♠ Gif :
MessageSujet: Re: Le Nouveau James Bond (ft Daisy Johnson)   Ven 8 Juin 2018 - 17:12
Daisy Johnson & Kurt Wagner
Le Nouveau James Bond
Kurt était quelqu'un qui aimait les gens. Il s'intéressait à eux et les trouvaient tous uniques, quelle que soit leur particularité. C'est pourquoi, quand il rencontrait quelqu'un il prenait le temps de le regarder et il avait appris avec le temps à faire confiance à sa capacité d'analyse. Il pouvait assez facilement voir ou ressentir si une personne était souriante, ou plus renfermée. Plus jeune, timide et ayant du mal à se sentir accepté, il préférait les gens plus introvertis qui n'empiétaient pas trop sur sa bulle. Puis il avait pris confiance en lui et avait quelque peu évolué là dessus. Mais il n'avait pas oublié ces sensations. Malgré son caractère il faisait généralement attention à ne pas devenir envahissant. Tout ça pour en revenir à Daisy. Il l'avait vu plusieurs fois et ils s' étaient fait sourire par quelques remarques bien placées. Malgré le stress de son travail elle avait un regard plutôt brillant, enfin c'était d'habitude. Après plusieurs minutes en sa compagnie, suite à sa première impression il comprit qu'elle n'était pas aussi en forme que lors de leurs dernières entrevues. Son langage corporel était différent, et que dire de sa voix, on aurait-dit qu'elle le voyait pour la première fois et qu'elle débutait dans son travail. Bon ok c'était un peu dur là. Mais voilà il ressentait qu'elle n'était pas super souriante. Logan lui avait parlé d'un agent avec qui il pouvait rire, sérieuse mais pas chiante. Parfois ils pouvaient même avoir de vraies joutes verbales avait-il dit. C'était difficile à imaginer en cet instant.

-Bien sur Daisy. L'endroit est joli, la chaleur agréable j'aime bien. Alors restons. Ils ferment le parc à 19h30 ça nous laisse encore du temps.

C'est vrai que le début de soirée était très agréable et encore bien ensoleillé. La côte ouest c'était pas New York surtout en cette période de printemps.

-Le plaisir est partagé. Et ce serait indigne de ma part de ne pas vous y autoriser. Et puis ça change de vos visites à l'Institut. On a rarement vraiment le temps pour discuter là bas. Toujours un cours, un entraînement, une mission ou un empêchement de dernière minute. « Cours annulé » est même devenu le cursus le plus important de tous à force d'imprévus.

Il tentait de détendre la jeune femme. Sûrement que si elle avait été élève elle aurait été ravi de voir cela arriver si souvent. Bon par contre il devrait peut être pas trop dire cela à un agent du gouvernement. Ils sont sensé assurer les cours quand même.


-Bref, généralement j'accepte de rencontrer les gens, ensuite je vois si je roule avec eux ou pas. Surtout quand le message est passé par Logan. Il n'aime pas faire perdre son temps à ses amis.


Il lui offrait un doux sourire après avoir senti qu'elle était plutôt fatiguée. Il était quand même loin de pouvoir imaginer tous ses tracas. Après leur métier était quand même rarement reposant et pouvait devenir particulièrement dur quand on avait des proches en danger.


-Bien, sur, mais seulement si vous m'expliquez vos capacités également et j'espère pouvoir en savoir un maximum sur votre mission. Je ne supporte pas être utilisé, c'est déjà arrivé plusieurs fois et ça a la fâcheuse tendance à me rendre de très mauvaise humeur.

Il s'était fermé un instant. Entre le faux cirque puis quand il avait été esclave de Stryker, le même à l'origine d'Arme X, on peut dire qu'il n'avait pas été vernis. Logan et lui partageaient cette haine des expérience sur les mutants.
Il lui lança un sourire amusé. Il sentait qu'il allait devenir grave et ça allait pourrir l'ambiance. Aucune chance que ça arrive tant qu'il avait son mot à dire.


-Mais je doute que ça soit votre intention. Disons que c'est plus facile de travailler en confiance. On se connaît depuis longtemps avec les X-Men, ça aide, on a des automatismes et on sait qu'on peut clairement compter les uns sur les autres. Après je sais que votre groupe... c'est plus compliqué, il faut gérer avec la politique générale du gouvernement, votre liberté d'action, vos secrets, etc etc. Enfin j'imagine... et ça doit pas être facile tous les jours de faire avec tout ça. Vous devriez fermer les yeux et vous concentrer sur la sensation des rayons du soleil. Ils sont chauds, agréables comme une douce caresse.

Oui il avait sorti ça très naturellement. Il espérait cependant ne pas trop l'avoir perdu en passant du coq à l'âne. Il était temps qu'il lui réponde quand même.

-Donc je peux me téléporter, moi et plusieurs personnes. Je dirais qu'il m'est facile d'avoir jusqu' 5 personnes avec moi. Plus ça commence à être difficile. Je peux aller assez loin, quelques kilomètres en un saut.Par contre il faut que je connaisse l'endroit déjà ou que je puisse un peu le visualiser sinon je risquerait d’apparaître dans un meuble ou une personne et c'est la mort assurée. Par exemple si vous me demandez là de me téléporter à l'institut je peux si je suis à distance. Si vous me dites de me téléporter devant un restaurant que je connais je le ferai aussi, j'irai sûrement assez en hauteur pour éviter de me retrouver dans un passant ou une voiture. Si je me retrouve devant une porte fermée je peux déjà plus facilement visualiser ce qu'il peut y avoir de l'autre côté que si je suis loin de l'immeuble donc ça minimise les risques mais si on a pu me montrer à quoi ressemble l'intérieur c'est bien mieux. Bref je peux vous aider à rentrer chez vous si vous avez perdu vos clés ou à vous aider à rentrer chez un connard d'ex pour vous venger. Cela dit je ne suis jamais pour la vengeance. Et vous, c'est quoi votre don ?

Il avait tenté de la faire sourire. Pas sur que tous les exemples aient été du meilleur goût.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Daisy Johnson
SHIELD
♠ Classe et nom de code : Quake | Skye ♠ Gif :
MessageSujet: Re: Le Nouveau James Bond (ft Daisy Johnson)   Ven 15 Juin 2018 - 11:13
Work together

Les gens s’étaient un peu formalisés à eux, les mutants et inhumains. Bien sûr, la haine perduré pour ceux qui avaient des capacités, par peur et par jalousie et Daisy en tant qu’agent du SHIELD, avait sur ses épaules, comme tous, la purge et ce qu’elle avait du faire, plus ou moins. Daisy avait aidé beaucoup de personnes à capacités à fuir, parce qu’il était hors de questions qu’elle aide à mettre en pièce ceux qui était comme elle. Dans ses proches, elle savait qu’elle n’avait pas été la seule à agir ainsi. Obéir au SHIELD ne veut pas dire suivre les ordres sans réfléchir. Daisy n’est pas du genre à se taire et agir sans parler, réfléchir. Si elle peut et dois désobéir, elle le fera, peu importe les conséquences. Le SHIELD portait encore les stigmates du soulèvement d’Hydra et de la purge, mais si eux devaient avancer avec, elle voulait que les autres fassent autant. Pourtant dans ce parc, l’elfe bleu à ses côtés ne soulevait pas beaucoup de regard et c’était tant mieux. En soit, c’était un choix tactique étrange que de choisir quelqu’un comme Kurt, qui puisse se faire repérer rapidement, mais à contrario, il avait assez de suite dans les idées pour agir. Après tout, il est X-men, non ? Ils n’avaient échangé que peu de mots aujourd’hui, mais elle se souvenait pourquoi elle l’avait apprécié, alors qu’elle accompagné Fury voir Matthew aka Blackagar, roi des inhumains.

- Ca fait un moment que je ne suis pas venue voir l’institut. Je me rappelle d’un temps où « cours annulé » était ma matière préférée..Ou était-ce parce que je séché ?


Elle tenta de se déridé, elle ne voulait pas que son cœur lourd, voir brisé, soit un frein quelconque dans sa relation professionnelle avec Kurt. Il fut un temps ou sécher les cours était un plaisir, mais pour la jeune demoiselle, c’était compliqué d’être plus intelligente que la moyenne et de s’ennuyer en cours. Loin d’être un génie, si ce n’est en informatique, elle était bien plus intelligente que le reste de sa classe et préféré vagabonder dehors que de rester enfermé dans un monde qui n’était pas le sien. Une plaie pour les professeurs.

Elle ouvrit sa veste, la déposa même sur ses genoux pour profiter de la caresse du vent. Il faudrait qu’elle emmène Coulson dehors, tiens. Juste elle et lui, se reposé, prendre une après-midi à ne rien faire et vu les cernes du plus âgé des deux, ça ne pouvait que lui faire du bien. Elle reporta son attention sur Kurt, même si l’envie de sourire n’était pas présente, elle n’était clairement pas hostile, du moins, elle commençait à se détendre peu à peu.

- Mon but n’est pas de faire perdre du temps à vous, comme à moi. Je sais que le SHIELD a eu longtemps mauvaise presse, mais je ne suis pas ici pour vous utiliser. Oui, je m’intéresse à votre capacité, puisqu’elle celle-ci pourrait être utile dans une mission de reconnaissance. Néanmoins, je refuserais moi-même si cela peut vous mettre dans un danger quelconque. Je pense que si Logan a accepté de nous mettre en relation, c’est qu’il me connait assez. Je suis très rentre dedans et je n’ai envie de me mettre les mutants à dos.


Si elle avait été sérieuse tout du long de son monologue –déformation professionnelle oblige-, elle avait dit les derniers mots avec un petit sourire. Sa voix n’était pas aussi enjouée qu’elle avait pu l’être, mais elle tentait réellement de faire un effort. Elle n’avait pas à faire payer aux autres son histoire définitivement finie avec Ward.

- La politique, je m’en cogne un peu tant que je peux faire ce que je veux. J’ai toujours eu une liberté d’action plus… grande que la normale. Je ne suis pas plus connue pour faire dans la dentelle que pour suivre les ordres aveuglément. Pour ce qui est des secrets… Je pourrais pas dire le contraire, c’est une vie de secrets. J’ai connu ça aussi, une équipe, une confiance, des automatismes… C’est agréable de se reposer sur quelqu’un en toute confiance.

Si sa jovialité semblait vouloir revenir, c’était terminé à présent. Son équipe, Coulson, May, FitzSimmons… Le bus… Ward. Evidemment, elle portait encore la douleur de tout ce qu’elle avait perdu, retrouvé, mais disparut. Elle serra les poings, tentant de faire abstraction de la colère qui naissait de nouveau en elle. Elle aurait tellement voulu que son équipe reste entière… A présent, Daisy s’occupe de sa propre équipe, de ces gens à capacités qu’elle a trouvé, aidé, et pris sous son aile. Pour l’instant, pourtant, cette équipe n’avait rien de la famille qu’elle avait eu avec le Bus.

Lorsqu’il commença à expliquer son don, elle tourna la tête vers lui, délaissant sa colère dans un coin de tête pour l’écouter avec attention. C’est fascinant, la téléportation, quand même. Quand il eut fini, alors qu’un léger sourire avait apparut sur les lèvres de Daisy, elle leva sa main en la dirigeant vers un arbre. Le calcul, tout est dans le calcul. L’arbre se mit à trembler, les feuilles à tomber et Daisy arrêtera bien rapidement, avant de ne causer des dommages irréparables à l’arbre.

- Vous voyez, pour les connards d’ex, ça va, je sais me débrouiller. La vengeance… Parfois ça a du bon.

Et pour cause, Ward avait souffert de sa force alors que, le cœur en miette, la seule option, c’était de lui faire mal, pour qu’il puisse ressentir ce qu’il lui avait fait. Non, ça n’était pas juste parce qu’elle voulait lui faire mal… Elle ne sait pas réellement pourquoi Ward avait été sa victime, mais à cet instant où son cerveau avait cessé de réfléchir, c’était une bonne idée.

- Je maîtrise et génère les vibrations. Pour beaucoup, je suis responsable de tous les tremblements de terre, mais en fait… J’en suis responsable d’à peine la moitié ! Je peux faire autre chose… Vous voyez, vous, vous passez derrière la porte, moi… je la détruis. Chacun sa manière de faire…

Un léger sourire était revenu sur ses lèvres et sa voix s’était faite bien plus enjouée alors qu’elle parlait de ce qu’elle était. Et elle était fière d’être elle, une inhumaine.

- Cette mission est, en théorie, simple et sans danger. En plus d’être extrêmement douée dans mon rôle d’agent, je suis connue sur internet. Enfin, j’ai une réputation, personne ne sait qui je suis, parce que sinon, bonjour la réputation. Mais j’ai réussi à craquer des serveurs, à avoir des adresses plus ou moins dangereuses et j’aimerais bien aller voir avant de débarquer avec le SHIELD. Si j’y vais seule sur ma moto, je vais attirer les regards et si c’est vraiment dangereux, ils pourraient repérer les communications du SHIELD. Je ne vous oblige à rien, bien sûr. Si vous refusez, je comprendrais et je trouverais une autre solution. Je suis sur une piste de trafic de mutant, en fait, de ce que j’ai pu comprendre, on est tous sur la piste d’un trafic de mutant, mais personne ne veut travailler en collaboration.

Elle était assez vague, parce qu’elle ne pouvait pas dire que Fury la guidait de loin, puisqu’il est censé être mort. Elle ne pouvait pas non plus dire qu’elle avait mis des heures, des journées à traquer des désaxés sur internet, sur des forums anti-mutants, anti pouvoirs les plus extrémistes qu’il soit. Ca, elle pourrait lui dire, seulement s’il accepte, seulement si la mission est un succès. Sa mission est personnelle. En même temps, elle fait toujours beaucoup dans le dos de ses chefs. Les secrets du SHIELD, toujours…



Codage par Libella sur Graphiorum


Daisy Quake Johnson;

I am a soldier. I am a warrior. I am  hero. I am a hacker. I am an agent. I am a woman. I am an inhuman. I'm Quake. I'm Skye. I'm Daisy. I'm still here. × by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Kurt Wagner
X-Men
♠ Emploi : Professeur de Dramaturgie et Théologie ♠ Gif :
MessageSujet: Re: Le Nouveau James Bond (ft Daisy Johnson)   Ven 15 Juin 2018 - 21:25

Daisy & Kurt
Le Nouveau James Bond
Promenons nous dans le parc
-De toute façon vous auriez été déçue si vous étiez venue dernièrement car j'étais absent. Je prenais des vacances en famille en Europe. Des vacances sportives... Une habitude dans la vie des X-Men je crois.

Sa remarque l'avait fait sourire. Alors il se libérait un peu. Il n'aimait pas tellement la tension de ces moments. Il avait avec quelqu'un qu'il connaissait mais pas assez, dans un contexte agréable mais sérieux, entre pause et travail. Tout en entre-deux pour ces deux jeunes gens, peut être à l'instar du soleil qui commençait à descendre à l'horizon. Le crépuscule, un autre entre-deux.


-Et bien vous vous seriez plu avec nous. Enfin, j'ose l'espérer. Il est vrai que nous offrons un refuge aux jeunes mutants... et aux moins jeunes, Logan en étant la preuve. Quand on voit le nombre d'Inhumains présents sur terre, parfois je me dis qu'on devrait aussi leur ouvrir les portes. Je sais que nous sommes différents, pourtant on a vécu des choses similaires. Le changement de notre propre corps, apprendre à contrôler qui nous sommes, apprendre à vivre avec le regard des gens, la haine, la discrimination, et un don qui parfois peut faire des choses merveilleuses. Une race différente pourraient dire certains, pourtant nous sommes humains ou à moitié, et avec un vécu similaire, les mêmes expériences.

Non, Kurt n'était pas du genre taciturne. Lui, il parlait et il aimait ça. Ensuite, il était curieux et n'avait pas pu assez parler à la jeune femme durant leurs anciennes rencontres. Il n'avait par ailleurs pas pu souvent parler à un inhumain tout court. Il l'avait senti tendue et trouvait l'ambiance un peu trop sérieuse, presque gênante les premières secondes. Mais cela venait peut-être également de lui.

-Et donc ? On séchait les cours ? Vous savez j'ai grandi dans un cirque ambulant. L'instruction y était très... faite maison. J'ai profité des opportunités qu'offraient l'institut pour rattraper tout cela. Mais j'étais aussi doué pour disparaître quand venait l'heure des leçons.

Au début de sa phrase il lui avait lançait un regard inquisiteur, comme le prof qu'il était l'aurait fait pour une mauvaise élève. Mais son sourire taquin trahissait son manque de sérieux.

-N'hésitez pas à me dire si je parle trop. On devrait peut être revenir sur le sujet de ma venue.

Il reprit son sérieux. Il se força, car la discussion l'intéressait et il aurait pu la continuer longtemps sur ce sujet. Il savait que la famille royale inhumaine prenait soin des jeunes de leur peuple et même ils faisaient plutôt attention aux novhumains. Les mutants n'avaient pas ce pouvoir pour imposer certaines choses. L'institut était un phare pour beaucoup d'adolescents perdus.
Il la regarda enlever sa veste, puis prenant conscience de son propre regard il préféra tourner la tête droit devant lui et s'intéresser aux arbres ravis de ce printemps chaleureux.
Il l'écoutait, était-elle sur la défensive après ce qu'il avait dit ? Oui Kurt était d'un naturel méfiant avec les autorités. La Purge avait été le pire concernant les mutants mais depuis toujours, les gouvernements cherchaient n'importe quel moyen pour contrôler ce qu'ils appelaient « le problème mutant ». Maintenant, depuis quelques temps ils avaient été mené à travailler ensemble. Le SHIELD n'était pas le gouvernement. Parfois il était mieux, parfois il était pire. Kurt n'oubliait pas que chaque agent est un être humain avec ses doutes, ses qualités et ses défauts mais aussi ses rêves. Il sourit à la fin, plu rassuré par la teneur de son discours mais voulu rajouter quelque chose pour la rassurer.


-J'espère ne pas vous avoir froissé. Nous sommes généralement méfiants mais je n'aime pas les conclusions hâtives, surtout si elles sont négatives. Si vous m'avez contacté c'est pour de bonnes raisons et je suis venu car j'espère sincèrement pouvoir vous aider.

La suite l'intéresse. Ainsi elle se voyait comme quelqu'un de plutôt libre. Il en était ravi car il chérissait grandement la liberté. Son pouvoir était devenu important pour lui car il était aussi libre de mouvements qu'il l'était dans sa tête. Il la regardait parler et semblait la voir plus sérieuse après quelques débuts de sourires. Certes Kurt n'était pas venu pour la voir sourire. Il n'avait pas eu la moindre pensée pour ça. Ils devaient partir en mission donc il pensait aux objectifs de cette mission et aux indications qu'elle allait lui fournir.

-Un esprit libre ? J'ai plutôt tendance à aimer cela. Logan fait parti de mes meilleurs amis, donc soyez sans crainte, je peux comprendre que l'on aime une certaine liberté d'action. De plus c'est votre mission, je ne compte pas vraiment imposer mes règles. La politique par contre, elle a eu justement un peu trop tendance à vouloir s'occuper de la vie des mutants. Donc on y prête attention, on reste vigilant. Je sais aussi que vous n'y êtes pour rien... et je vous imagine mal en chasseuse d'humains à capacités. Par contre, le problème avec les secrets c'est que je suis très curieux. Mais je respecterai vos limites. Je n'ai pas envie de vous causer d'ennuis.

La dernière phrase semblait la renfermer. Kurt pouvait sortir de nombreuses anecdotes à propos du travail d'équipe. Le cannonball special des X-Men était une de leurs spécialités. Imaginez un surhomme lancer au loin un Wolverine toutes griffes dehors ? Daisy parlait au passé. Kurt tilta. Son regard jaune se posa sur son visage qui semblait imperturbable. Un expert aurait pu voir les sourcils de l'elfe marquer une volonté de soutient. Mais il devait répondre à sa question sur ses pouvoirs et le fit en tentant d'être le plus clair et précis. Il n'avait pas grand chose à cacher. Les X-Men étaient plutôt connus depuis le temps et sûrement fichés. En tout cas ils gardaient moins bien les secrets qu'un certain homme araignée.
Il la regarda tendre sa main et chercha le moindre indice sur ses pouvoirs. Quand il la vit en action son visage s'illumina. Chaque découverte de pouvoir avait ça de particulier, d'unique. Une personne s'ouvrait à une autre et montrait ce que beaucoup vivaient comme un secret. En tout cas il semblait convaincu, et si elle le regardait, elle pouvait être fière de l'impression qu'elle venait de laisser. Diablo souriait
.

-Je vois ça. Et je ne vous jugerez pas là dessus. J'avoue que parfois ça m'aurait bien tenté.

Il se mit à rire légèrement. La suite était impressionnant. Il imaginait bien qu'elle exagérait, mais cette remarque lui plut beaucoup.

-J'ignorais quel était le secret de la Californie. Mais je suis ravi de le rencontrer enfin.

Un nouveau sourire sur les effets d'entrée de son pouvoir. Lui qui aimait les choses théâtres, son imagination était servie. Enfin il semblait que la discussion se libérait vraiment et que les mots s’enchaînaient plus agréablement. Généralement c'était à ce moment là qu'elle devait quitter l'institut. Mais apparemment personne ne venait les interrompre cette fois.

-Je vois là d'innombrables possibilités d'entrées théâtres. J’essaierai de ne pas rester devant les portes si vous n'êtes pas loin. En tout cas vous savez quoi ? Il se remettait à rire avec douceur alors que son regard glissait par instant dans le sien. Plus jeune j'aurais aimé vous avoir avec moi à l'institut. Pour toutes les fois où l'on m'a dit d'entrer par la porte vous m'auriez sauvé la vie en détruisant cette dernière.

Il espérait que cette anecdote n'allait pas tomber à l'eau et que son regard n'allait pas traduire une gêne. Bien qu'il en faille plus pour vraiment perturber le mutant ce n'était jamais agréable de se rendre compte que l'on avait fait un bide.
Elle se mit à expliquer leur mission. Kurt sourit car le début de l'explication était légèrement embrouillé. Il imaginait là un esprit touffu et alerte en pleine ébullition. Ce genre de discours légèrement alambiqués étaient souvent la marque des intelligences vives.


-Dès le début de vos informations je comptais vous accompagner. Je refuse rarement une aventure, surtout venant d'une potentielle amie. Mais si en plus il y a potentiellement derrière ça un trafic de mutants alors oui vous avez totalement raison : il faut collaborer.

En tout cas Daisy pouvait se targuer d'avoir fait en sorte que Kurt reprenne vite son tempérament naturel. Il savait être sérieux mais y ajoutait généralement une touche d'optimisme.


-Je n'ai pas encore été briefé des dernières missions qu'ont pu effectuer les miens. Comme je vous l'ai dis je suis rentré il y a quelques jours et j'ai des élèves qui avaient besoin de rattrapages ou de cours particuliers avant tout. Donc si nous enquêtons sur la même chose je suis désolé de ne pas pouvoir vous offrir plus d'informations à ce sujet pour l'instant.

Oui pour l'instant car jusqu'à présent il ne voyait pas vraiment de raison de ne pas l'aider dès qu'il aurait une info intéressante. La mission de ce soir de toute façon allait donnait le ton de leurs rencontres futures. Le vent semblait se promener entre les mèches de leurs cheveux, s'amusant à les faire danser par instant.

-Donc oui, Daisy, je vous appuierai. Si vous avez d'autres informations on peut les partager en marchant un peu ? La plupart des passants semblent avoir quitté les lieux.

Oui au fur et à mesure qu'ils parlaient, les coins d'herbes perdaient leurs couples, les groupes d'amis, les chiens en promenade. Le silence commençait à régner en maître dans le parc tandis que le soleil continuait de fuir le ciel pour se reposer.

-Si vous avez des questions à propos de mon équipement... j'ai tout sur moi. Nos combinaisons de X-Men sont portatives désormais. Des nanomachines... Je n'utilise pas d'armes à feu. Surtout mes poings ou des armes blanches si vraiment il y a du danger. Vous connaissez le credo des X-Men j'imagine ? On évite de tuer, on est là pour promouvoir les mutants et la paix. Certes... une paix parfois compliquée. On a déjà fait des erreurs, il faut le reconnaître. Mais je sais m'adapter à la situation. Si je n'ai pas le choix, je ne tremblerai pas.

Disons que parler d'anti-mutants avaient fait ressurgir le sérieux chez l'elfe. Il ne prendrait jamais plaisir à devoir tuer quelqu'un. Mais il avait déjà été violent et il savait l'être quand il le fallait. Bon c'est sur, il préférait affronter des LMD que des êtres humains... Il préférait assommer que tuer, et son pouvoir l'aider beaucoup pour ça. Mais ses sabres, qu'il n'avait pas sur lui, avaient déjà goûté le sang.

-En tout cas j'aime former de nouvelles équipes. J'espère que je vais pouvoir me montrer utile. AU fait sur le terrain comment devrai-je vous appeler ?

Il lui avait tendu la main en guise de confirmation de la nouvelle équipe entre l'inhumaine et le mutant et était prêt à se lever si elle souhaitait se promener.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Daisy Johnson
SHIELD
♠ Classe et nom de code : Quake | Skye ♠ Gif :
MessageSujet: Re: Le Nouveau James Bond (ft Daisy Johnson)   Lun 25 Juin 2018 - 20:02
Work together

Il lui annonce son retour de vacances, comme si deux amis se retrouvaient après de longs moments passés loin l’un de l’autre. Il est tellement naturel, elle avait toujours apprécié ça. Elle aime les gens avec qui elle peut rire et elle aime rire des gens qui n’ont aucun humour. C’est ça, Daisy Johnson. Loin de l’inhumaine, elle est avant tout une femme, une agent. Le lot quotidien des gens comme on eux, on voit les capacités avant la personne. Question d’habitude.

Lorsqu’il reprend, elle ne peut que lui adresser un sourire, franc, direct et sincère. Elle est touchée par ce qu’il lui dit. L’idée d’ouvrir les portes aux inhumains n’est pas si farfelus que ça, c’est un peu ce qu’elle fait avec le SHIELD et son équipe, parfois. Elle récupère les plus paumés, les aides, les soutient. Elle offre une épaule, une oreille, un supporte pour ne pas flancher. C’est différent de l’école, mais reste similaire. Un peu comme mutant et inhumains.

- Les inhumains sont moins nombreux que les mutants et pour beaucoup, ils se considèrent comme mutants. Il faut dire que « Inhumain », ça fait très… inhumain, dans le sens propre du terme et pas de le sens de la race…  Les brimades existent et elles n’ont que faire de la race. Les pouvoirs effraient et pourtant… Les x-men, certains autres ou même nous au SHIELD, on essaie d’aider. On vit une seconde naissance, on doit, pour certains, tout réapprendre parce que les pouvoirs sont difficiles à appréhender. Et nous ne trouvons, parfois, aucun secours chez les humains… L’humanité m’effraie par moment. Etre différent n’est pas une tare, nous n’avons rien demandé. Je ne fais aucune distinction entre mutants et inhumains. Un nom, une race, des gênes, pourtant, nous nous ressemblons et si nous commençons à mettre des barrières entre nous, que nous restera-t-il ?

C’est agréable. Parler avec quelqu’un qui comprend, qui comprend les similitudes sans trop pensé à une race mais à tous ceux qui souffrent. Personne n’a le monopole de la souffrance, pas même les humains, mais à exclure les autres, certains se retrouvent seuls. Et Daisy ne veut pas que quelqu’un ressente ce qu’elle a ressenti toute sa vie. Elle était venue en trainant les pieds, avait peur de ce nuage maussade au dessus de sa tête, mais elle était forcé de constater que Kurt était doué pour faire partir la mauvaise humeur. Ce rôle de professeur, cette façon de parler, ses paroles, ses sourires, cette façon de se confier à demi-mot. C’était agréable.

- Disparaitre, c’est votre marque de fabrique, après tout, non ?

Elle sourit, un peu plus que quand elle est arrivée. Elle laisse Ward et ses soucis derrière elle, pour se consacrer à sa mission, à celui qui l’accompagne, surtout. Elle éclate d’un léger rire rapide, mais Ô combien sincère.

- Si je venais à vous dire que vous parlez trop, je me traiterais moi-même d’hypocrite. Parait-il qu’on ne peut jamais m’arrêter quand je commence.

Elle pouvait paraitre un peu froide, sans doute qu’elle l’était, puisque son cœur l’était tout autant. Défendre le SHIELD, les valeurs qu’elle avait connu toute sa vie, qu’elle défendait, sa vie qu’elle mettait en jeu, l’énergie qu’elle dépensait sans le regretter, encore moins depuis l’arrivée de certains dans sa vie, comme Fitz, comme Coulson. Sa famille. Le SHIELD avait un gout différent, maintenant qu’elle s’était donné mission de défendre les inhumains, mais aussi sa famille.

- Je ne suis pas offusquée, je dirais que j’ai l’habitude… Avec la purge, nous avons eu mauvaise presse, j’en ai conscience et votre méfiance est tout à votre honneur. Je pourrais vous dire que vous pouvez avoir confiance en moi, mais c’est à vous de le découvrir par vous-même.

Kurt a réponse à tout. Il pose des questions auxquelles il répond lui-même, avant qu’on le questionne. Le dialogue est intéressant. Peut-être que cela faisait un long moment maintenant qu’elle n’avait pas pris le temps d’écouter quelqu’un d’autres que ses collègues les plus proches. Peut-être devrait-elle s’arrêter, par moment, de réfléchir et prendre du temps, simplement, pour elle ?

- Je suis plus un électron libre… C’est un peu différent plus difficile à gérer vous direz mes supérieurs… Je ne chasse que ceux qui sont mauvais, à capacités ou non. Parfois… Je comprends que certains craquent. L’injustice de ce monde en énervent plus d’uns…

Elle essaie de rire, même si elle parle d’ex, même si elle génère des regards sur eux. Visiblement, un tremblement de terre est plus inquiétant d’un elfe bleu et pour cause. L’un est beaucoup moins dangereux que l’autre. La vengeance n’est pas la solution, Daisy le prône à beaucoup, mais face à Ward, elle avait tout perdu. Elle lui adresse par la suite un clin d’œil complice. Elle n’est pas responsable de la totalité des tremblements de terre, mais sans doute de certains, mais c’est ainsi le risque pour sauver le plus de personnes.

- Gardez le secret… Sinon, je serais obligée de vous secouer.

Il n’y a aucune réelle menace et si elle arrive à se le permettre, c’est qu’elle se sent bien. Elle le regarde avec un franc sourire. Il est d’une excellente compagnie et met du baume au cœur de la jeune femme. Elle se libère de ses chaines invisibles. Elle se sent mieux. Elle aurait aimé que ça ne soit pas que pour le travail.

- Je doute que le duo possible que nous aurions formés auraient été du gout de tous…

Pour les peu de fois où ils s’étaient vu, ils avaient, comme aujourd’hui, trouvé quelqu’un en qui, ils pouvaient se retrouvé. Autant dire que deux caractères comme eux auraient pu mettre le feu au poudre, mais ça aurait pu être aussi, très drôle pour eux deux.

Elle était contente de trouver en Kurt un allié. Elle savait qu’il ne pourrait pas dire non à un trafic de mutant. Elle savait qu’ils seraient un binôme en or, puisqu’il n’était pas à sa première mission et qu’il était discret, ce qui était utile pour cette tâche.

- Vous n’avez pas à vous excusez. Je sais que parfois, il est d’usage de ne pas trop en dire et d’attendre, je comprends parfaitement. Et si nous enquêtons sur la même chose, un jour, peut-être devrions nous en discutez tous ensemble.

Elle regarda autour d’elle avant de hocher la tête, l’idée de marcher, de partir d’ici, de commencer la mission était intéressante.

- Mes informations sont assez légères. J’ai trouvé des forums de discussion bien cachés sur les mutants, inhumains et autres abominations de la nature, comme ils disent. J’ai repéré des choses qui n’auraient pas dû être dite, des choses bien plus graves, des propos que je connais dans mon métier. C’est pour ça que j’ai pris la décision d’aller vérifier.

Elle n’était pas habituée au silence, si bien que marcher, le bruit de leur pas, le vent dans les arbres, leurs paroles permettraient à la jeune femme de ne pas sombrer dans ses propres pensées. Surtout que ce soir, elle avait le loisir de découvrir un nouvel allié, un nouveau coéquipier.

- Vous avez un équipement spécial ?

Elle ignorait qu’il portait plus qu’un simple costume. Elle ignorait pour les nanomachines. Elle devrait mettre à jour le dossier X-men, tiens. Elle ne le voit pas comme un pacifiste, mais il s’en rapproche. Daisy est certes moins regardante parfois, surtout quand elle tombe sur des gens de la pire espèce. Elle a déjà tué, elle n’a pas eu le choix, que ça soit avec ses pouvoirs, sniper, au corps à corps, elle n’a pas le choix, parfois et elle l’assume. Elle ne tue rarement que par erreur et s’il s’agit d’un membre d’Hydra, là, elle est moins regardante. Elle sait faire en sorte que ses pouvoirs tuent, si c’est nécessaire où n’assomment.

- Je me pose parfois, moins la question. Si je peux éviter, j’évite, si j’ai besoin, c’est que c’était un besoin nécessaire et…tant pis ? Je sais que je parais extrémiste, mais j’ai assez d’expérience pour savoir que parfois, on a pas le choix, mais vous devez le savoir aussi. Ne vous inquiétez pas, si je ne cause rien, vous ne tremblerez pas.


Un sourire un peu moqueur, un peu fier de sa blague. Elle semble retrouver sa bonne humeur, même si, au final, la discussion ne prête pas à la rigolade. Daisy est comme ça, pourtant. A sa dernière question, elle réflechis un instant.

- Et bien… On m’appelle soit… Daisy, ou agent Johnson…Ou Quake. Je travaille toujours avec les mêmes personnes, alors, c’est un peu une question à laquelle je ne m’attendais pas. On ne vous appelle pas Kurt pendant vos…excursions ? L’elfe bleu ? Grand shtroumpf ?

Elle essaie de rire avant de saisir sa main avec plaisir. Elle est assez fière de sa boutade et espère simplement qu’il ne prendra pas mal du tout la confiance dont elle fait preuve à l’instant. Elle finit par se lever en prenant sa veste. Comme prévu, tout est devenu calme et elle n’aime pas ça.

- Je dois passer à ma voiture, d’abord, prendre deux trois choses et après… Je suppose que je vous laisse conduire ?

Elle se rend donc, avec lui, jusqu’à sa voiture. C’est agréable de marcher avec lui, de discuter, de tout, de rien, d’un peu de soit, d’un peu de la mission, d’un peu du monde. Elle ouvre son coffre, amène un sac vers elle et commence à s’équiper. Ses gants, évidemment, toujours avec elle. Elle anticipe, d’ailleurs, la question.

- Je les porte toujours. Si je maitrise mes pouvoirs totalement, ils les canalisent surtout. Au début, c’était assez douloureux.

Elle en rit, maintenant, mais à l’époque, c’était tout autre. Elle ouvre ensuite une petite mallette et sort ses deux armes à feu. L’un qu’elle accrochera à sa cuisse, dans son étui, l’autre dans son dos. Et pour finir, une veste plus grosse, sans écusson visible. Si elle pouvait éviter d’être reconnu tout de suite en tant qu’agent du SHIELD, ça serait bien.

- Bon, je suppose que… Tout est bon. Vous avez besoin de quoi ? Visualiser, mais…Des photos ? la vue GPS ?  Et… Je dois m’attendre quoi, à voyager avec vous ? Je suppose que je dois vous toucher ? Gardez les mains près du corps, comme dans les parcs d’attractions ?

Non, décidemment, garder son sérieux, n’est pas la qualité première de Daisy Johnson.




Codage par Libella sur Graphiorum


Daisy Quake Johnson;

I am a soldier. I am a warrior. I am  hero. I am a hacker. I am an agent. I am a woman. I am an inhuman. I'm Quake. I'm Skye. I'm Daisy. I'm still here. × by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Kurt Wagner
X-Men
♠ Emploi : Professeur de Dramaturgie et Théologie ♠ Gif :
MessageSujet: Re: Le Nouveau James Bond (ft Daisy Johnson)   Jeu 28 Juin 2018 - 19:54
Daisy & Kurt
Le Nouveau James Bond
Tu as confiance en moi ?
-Vous êtes Inhumains, mais vous n'êtes pas des monstres. Comme les mutants... Et pourtant c'est souvent ainsi qu'on nous appelle. Après si j'ai bien compris, le terme Inhumain est vieux et n'a donc pas la même signification.

Il la laissait continuer. La regardant avec attention, intrigué par ses réponses. Certains mots sont familiers mais étonnent. Il n'imaginait pas... C'était idiot de sa part de l'imaginer si différente. Il ne pensait pas qu'elle puisse en dire autant, si vite. Elle n'en avait peut être pas l'impression mais elle s'ouvrait à lui.

-L'humanité est injuste. Il m'arrive de le penser. Maintenant je ne fais pas ça pour eux, mais parce que c'est ce que je pense être juste. Je le fais pour mes convictions et mes proches. Et aussi tous ces sourires, ces pincements au cœur quand un inconnu vous reconnaît dans la rue et vous sourit avec un petit merci... Tornade, la X-Woman m'avait raconté qu'une jeune fille était une très grande admiratrice d'elle. Elle n'habitait pas NewYork mais était en vacances chez sa tante dans cette même ville. Alors elle a tenté d'aller voir Tornade, au manoir pour lui offrir un dessin. Malheureusement on était de sortie ce jour là. Cette enfant a fait le tour de la ville pour nous retrouver mais à chaque fois elle arrivait trop tard. Je les avais accueillies au manoir alors j'ai prévenu Tornade. Et le hasard a fait que nous nous retrouvions à la gare en même temps que cette jeune fille alors qu'elle allait repartir chez elle avec toute sa peine. Tornade est allée la voir et elles ont pleuré de joie toutes les deux. La plus jeune pour avoir vu son idole. La plus âgée car ce petit dessin qu'on lui a offert lui a rappelé à quel point elle pouvait toucher des gens, à quel point c'est important tout ce que l'on fait. Je me rappelle encore la voir accrocher ce dessin sous une photo de notre groupe, elle avait encore les yeux humides. Hum, ne lui dis jamais que je t'ai raconté cela.

Son discours était quelque chose qu'il avait malheureusement l'habitude d'entendre à l'institut. C'était si familier. Il lui souriait, la remerciant de lui montrer qu'il avait raison de croire les mutants et les inhumains plus proches que ce que d'autres pouvaient penser.

-Tu sais, j'ai déjà entendu tes mots ailleurs, dans notre école, souvent. Cela prouve bien que tu as raison. Au final nous sommes quand même tous humains. Tous des êtres vivants conscients, aspirant à une seule chose, la paix. Et ces barrières... je crois que c'est notre devoir d'empêcher qu'elles ne s'érigent.

Il sourit à sa boutade. Décidément elle savait comment répondre. Elle était précise dans ses interventions et son humour. C'était très agréable.

-Bien joué. Oui, l’entraînement depuis son plus jeune âge il n'y a rien de mieux. Je vous montrerai bien assez tôt comment je disparais.

Sa remarque sur elle le fit sourire de plus belle.

-Mais ce serait un plaisir de vous écouter encore. Cela me semble si familier, vos mots... Enfin c'est loin d'être désagréable en tout cas.

Son regard fut légèrement fuyant à ses propos mais son sourire était resté le même. Il revint alors poser ses yeux sur son visage quelques secondes plus tard. La suite était un peu plus sérieuse, pourtant il gardait un visage doux et ne semblait pas vouloir se fermer.

-Bonne réponse. Je ne peux avoir aucune certitude, juste avoir assez confiance en moi pour savoir si quelqu'un m'inspire positivement ou non. C'est un peu ça la confiance en même temps, on donne sans aucune certitude de recevoir en retour.

La suite c'était un peu toute la vie des X-Men. Une question épineuse qui faisait que parfois la Confrérie avait raison de les détester alors qu'ils se battaient dans le même camp. Chasser les siens était une sorte de question morale qui embêtait toujours Kurt. Mais en même temps ils étaient tous humains, à pouvoirs ou non, et ils avaient les mêmes défauts parfois. La peur et la haine amenait à de terribles choses.

-Oui... Les X-Men, nous nous occupons aussi généralement des autres mutants qui décident d'agir... dangereusement. Je peux comprendre pourquoi Magneto n'a plus confiance en l'humanité. Mais je ne peux me résoudre à le laisser faire. Les nôtres nous font souffrir jusqu'à perdre tout espoir. La haine est notre ennemi, elle l'a toujours été. C'est notre combat de tous les jours. C'est elle qui rend la planète si faible et incapable de se défendre parfois. C'est elle qui cause toujours tant de dégâts et souvent elle vient simplement de la peur. Il n'y a rien de plus normal que d'avoir peur. J'ai souvent peur... pour mes proches. Mais je refuse qu'elle me guide là où je ne veux pas aller.

Kurt ne faisait plus trop attention aux gens. Il était bien et avait décidé depuis des années de ne plus se cacher. Oh bien sur il l'avait fait dernièrement lors d'une sortie scolaire, mais là c'était pour protéger les élèves. Il sourit à sa phrase. Oserait-elle ? En tut cas tout ceci l'amusait.


-Vous pouvez me faire confiance, vous verrez... Et puis ça m'a l'air d'être votre marque de fabrique de secouer les choses.

Une petite boutade par rapport à ce qu'elle avait pu lui dire plus tôt. Il souriait plus encore avec les mots suivants. Il aurait cependant beaucoup apprécié la connaître plus et si elle avait été membre de l'institut alors ils auraient certainement été de très bons amis. L'entendre rire était un vrai plaisir, assez surprenant au début mais il s'y habituait de plus en plus.

-Oh... Ils auraient été obligé de s'y habituer. Je pense que j'aurais beaucoup apprécié en tout cas.

Oui, elle savait le faire sourire un peu plus que d'habitude, signe qu'il appréciait sa compagnie.
Ils se levèrent et marchèrent. Si elle avait attiré l'attention en secouant l'arbre, personne ne s'était amusé à les suivre depuis qu'ils s'étaient mis en route. Il l'écoutait, et malheureusement, pour une fois, ses mots ne lui firent pas plaisir. Il connaissait bien ces gens là... Habités par la haine désormais ils s'influençaient les uns les autres dans une atmosphère morbide. Il grimaçait légèrement.


-Je connais aussi... Malheureusement. On a eu souvent l'occasion de croiser ces extrémistes. Des soit-disant défenseurs de l'humanité qui assassinent les mutants. Des gens bien organisés, entraînés, armés.


Il retrouva son sourire à sa prochaine question. Pour autant il garda le mystère.

-Je vous montrerai quand on n'aura plus personne aux alentours. Mais pas d'inquiétude j'ai tout sur moi.

La discussion glissait vers leur code de conduite. C'était une chose difficile car parfois le choix n'était pas facile. Parfois, épargner quelqu'un provoquait des catastrophes plus tard. Chez les mutants chacun pensait un peu à sa manière, selon son expérience. Logan avait beau être son meilleur ami ils agissaient très différemment. Il sourit aussitôt au verbe trembler.

-Décidément, vous aimez bien les jeux de mots. J'aime beaucoup. Et je n'ai pas l'habitude de trembler... Donc il faudra y mettre du cœur si vous voulez que ça m'arrive.

Il n'allait pas résister à l'occasion de rire avec elle. Et il faut croire qu'elle avait décidé la même chose vu la fin de sa phrase. Il prit un air choqué. Comment osait-elle ? Mais c'était drôle et il avait du mal à ne pas sourire.

-Grand Schtroumpf seulement quand j'aurais une barbe blanche. J'ai jamais osé appeler ma mère Schtroumpfette tiens... J'y penserai la prochaine fois. Et bien c'était pour garder votre identité secrète. Donc Quake en public, Daisy le reste du temps ? Agent Johnson me semble un peu long. L'elfe velu (Fuzzy Elf) c'est un peu comment Logan m'appelle mais il n'acceptera pas de partager son droit avec quiconque. Mes meilleurs amis ont aussi droit à un seuil de tolérance. Diablotin parfois mais ce sont des surnoms affectueux. En mission on utilise nos noms de code généralement donc ça sera Diablo ou Nightcrawler. Mais du coup ça veut dire que je vais devoir vous trouver d'autres surnoms.

Il arrive à sa voiture et la laisse se préparer. Il n'allait pas la laisser rigoler sans trouver un peu de répondant. Daisy devrait profiter du temps qu'il lui reste avant qu'il ne trouve quelque chose pour elle.

-Et bien, pour votre gouverne, sachez que je n'ai aucun problème à être sur le siège passager. Mais pour mes voyages à moi, en effet vous n'aurez pas trop le choix.

Il la regarde mettre ses gants et son regard semble appeler une question qu'elle devine aussitôt. Il hoche la tête en guise de compréhension.


-Oui je comprends. On a souvent des appareils du genre pour certains des nôtres. Vous devez avoir des scientifiques particulièrement doués. Nous à la base c'est surtout pour faciliter la vie de certains jeunes.

Il la regarde faire. Elle est armée. Ça ne le dérange pas mais il préfère être au courant. Il regarde autour d'eux et voyant qu'ils sont seuls il appuie à un endroit particulier de sa veste et ses habits changent. En quelques secondes le voilà avec son costume de X-Men, noir et rouge. Ses questions sont amusantes mais également importantes, car maintenant c'est à lui de jouer.

-Je crois que le premier voyage en ma compagnie sera moins agréable qu'un manège. Ensuite on s'y fait et je pense être d'excellente compagnie donc ça devrait compenser. Vous pouvez faire ce que vous voulez de vos bras tant que l'on garde un contact physique. Pour le reste... Si je vois en direct c'est mieux mais les photos peuvent faire l'affaire, pareil pour des images satellites une fois que j'ai réussi à me repérer. Je peux nous approcher de l'endroit juste en connaissant les rues. Ensuite pour entrer, si je peux trouver une fenêtre pour voir à l'intérieur ce serait le mieux. Faire le tour du bâtiment aussi serait bien pour me permettre de voir comment on pourrait sortir.

Il se rapproche alors et regarde un petit appareil qui leur montre une vue gps des lieux. Kurt lui demande de zoomer, pour mieux reconnaître. Il voit à peu près où c'est. Puis il cherche un toit.


-C'est bon. J'espère par contre que vous avez l'estomac bien accroché. La première fois ça secoue.

Daisy n'aura pas eu le temps de répondre. Il lui prit la main dans la sienne, doucement, et BAMF.
Ils réapparurent sur un toit, tout proche du bâtiment. Daisy devait ressentir des nausées et avoir une perte d'orientation qui s'estompait petit à petit.


-Ne vous inquiétez pas, ça va vite passer, et ce sera moins pire avec l'habitude.

Il lui laissa le temps de récupérer complètement. Au bout de 5 minutes elle devait à nouveau être totalement en état de botter le cul de n'importe qui. Kurt s'était rapproché du bord du toit et lui montra les lieux. AU bout de son doigt devait se trouver l'endroit qu'elle souhaitait infiltrer.

-On cherche quoi ? Des gens qui deviendront bavard, des informations sur ordinateur ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Le Nouveau James Bond (ft Daisy Johnson)   
Revenir en haut Aller en bas
 

Le Nouveau James Bond (ft Daisy Johnson)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1


 Sujets similaires

-
» James Bond:ma presentation
» JAMES BOND/ DANGEREUSEMENT VOTRE
» Attention chien méchant [libre]
» JAMES BOND/ L'ESPION QUI M'AIMAIT
» [Demande] James Bond RPG





Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel Evolution Reborn :: Los Angeles :: Central L.A.-