Merci de recensez vos actions rps ici pour que le contexte les prenne en compte !
N'oubliez pas de voter !


Partagez | 
 

Havana, ooh na-na [Noa]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2

avatar
Hydra
♠ Emploi : spécialiste au sein du SHIELD + agent sous couverture pour HYDRA
MessageSujet: Re: Havana, ooh na-na [Noa]   Mar 3 Juil 2018 - 14:05

« S'il n'y avait que ça pour me mettre de mauvais poil, je ne serai pas au SHIELD et je n'essaierai pas d'empêcher des bombes d'exploser sous une villa cubaine où se réunissent les pontes de l'île. » « Est-ce que tu as un problème avec moi, agent Kane ? » Un sourire en coin aux lèvres. Nous le savions tous deux qu'elle avait un problème. Sous-entendu. Des noms d'oiseaux dont elle aurait pu me traiter. Son visage sur lequel se lisait chacune des expressions à mon égard. La haine. Nous en étions pas encore là mais elle me détestait. Ce dont je me jouais alors. Des sentiments qui n'avaient rien à faire sur le champ de bataille. Ne pouvant que la rappeler à l'ordre en utilisant son nom d'agent ou autant soulever son incompétence. Incompétente alors qu'elle n'était capable de séparer les émotions personnelles de celles professionnelles. Ce que Brock m'avait appris à faire. Plan que je réalisais à merveille alors que tout ou presque n'était qu'une illusion. Illusion là aussi. Ne lui ayant encore tiré dessus. Incompétence que je remettais en question. Me demandant pourquoi elle était encore au SHIELD et ne pouvant que rire dans le fond alors qu'il ne fallait pas être un génie pour comprendre pourquoi HYDRA avait toujours un coup d'avance. Mais ses compétences au sujet de cette mission n'était pas seulement le problème. Car si son avis était aussi négatif à mon sujet, la réponse se trouvait facilement. La jeune femme qui m'en voulait pour avoir laisser Skye derrière, pour l'avoir abandonné derrière-moi. Pourtant l'abandon n'était pas caractérisé. Ce dont je tentais de me convaincre alors que je savais très bien que cette petite voix qui me soufflait que j'avais tort, que j'avais commis une erreur, que je le regrettais était là. Petite voix que je ne pouvais que faire taire alors que les regrets ne devaient exister, que je n'étais pas là pour me faire des amis. Et elle ne l'était pas. Noa qui devenait la cible parfaite, ou plutôt le punching-ball parfait. Celui dont j'avais besoin pour me défouler. Volonté de se défouler en effet, d'oublier l'image de la jolie brune. La nécessité de se concentrer de nouveau et peut être de frapper dans quelque chose. La solution qui me restait à défaut de me défouler sur les poseurs de bombe se trouvait en face de moi. Et je ne pouvais que vouloir qu'elle le dise haut et fort. Ce que j'attendais.

Une avancée qui se faisait aussi silencieusement que possible en parallèle. Une porte devant nous. Une vanne qu'il nous faudrait être deux pour la débloquer. « Est-ce que ça te tuerait de prendre l'initiative et de venir m'aider ? Ça irait un tantinet plus vite et tu pourrais plus rapidement rentrer faire tes petites affaires... » La chute dans l'eau visqueuse. La dominant de plusieurs têtes désormais. Un coup de pied rageur qu'elle donnait dans la porte. Ne lui prêtant pas ma main pour l'aider à se relever. Rangeant mon arme au contraire. « Tu as un truc dans les cheveux si on oublie le rat mort à côté de toi. » Note de moquerie alors que je me positionnais près de la vanne. Tout dans les bras autant que je savais qu'elle serait de nouveau là, ayant autant besoin d'elle. « Prend ton temps je t'en pris. » Note de sarcasme alors que les rôles s'inversaient. La jeune femme qui n'avait aucune idée de ce dont il s'agissait, n'ayant pas idée de ce qu'était ces petites affaires. Et vanne sur laquelle je pouvais m'acharner. Le grincement. Armement rouillé alors que je tirais dessus. Les bras et muscles mis à contribution. « Prête ? » Pourtant autant que j'étais prêt à me déchainer sur elle, la conversation semblait proche du point mort. Des monosyllabes comme si elle n'était pas digne de mon intérêt. De glace. Et la porte qui s'ouvrait. « Attention ! » Ne m'écartant pas non plus assez vite pour éviter la vague déferlante d'eau. Eau reluisante où se mêlait déchet, puanteur, plantes visqueuses et animaux morts. Tout pour l'image en grandeur nature des agents du SHIELD.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
SHIELD
♠ Classe et nom de code : Agent K, comme dans Men in Black ♠ Emploi : Agent au SHIELD ♠ Gif :
MessageSujet: Re: Havana, ooh na-na [Noa]   Jeu 5 Juil 2018 - 22:29
Havana, ooh na-na


Noa respire profondément, pour ne pas répondre à la provocation qu'il lui fait. Ça ne sert à rien de s'énerver, surtout maintenant, même si l'envie de lui en coller une la démange. Quand elle se relève de l'eau visqueuse après sa chute, elle garde tant bien que mal sa dignité alors qu'il lui lance :

Tu as un truc dans les cheveux si on oublie le rat mort à côté de toi.

Pfeuh. Imperturbable, elle enlève le truc dans ses cheveux - une espèce d'algue, comme si des algues pouvaient pousser là - et écarte le cadavre de rat d'un coup de pied, avant de s'approcher de la vanne pour se mettre face à Ward, qui la taquine encore en lui disant de prendre son temps. Plus vite ils s'en iraient, mieux ce serait pour eux deux. Parce que sinon, il y aurait des plumes qui tomberaient et pas qu'un peu.

Alors qu'il lui demande si elle est prête, elle se contente de hocher la tête et se tient prête à l'accompagner dans l'ouverture de la vanne. Et ils tirent et appuient respectivement sur la vanne, qui finit par céder après quelques longues secondes de bataille, et Noa s'écarte de justesse alors que l'eau contenue derrière la porte, emportant un peu plus loin Ward qui connaît lui aussi l'eau visqueuse et les objets flottants non identifiés. Comme quoi, il y a une justice en ce monde...

Même si, intérieurement, elle apprécie le moment, Noa décide de mettre temporairement sa rancoeur de côté et lui tend la main pour l'aider à se relever. A lui de décider s'il la prend ou non, mais au moins on ne pourra pas reprocher à Noa de ne pas faire l'effort. Elle tourne ensuite la tête vers la porte désormais ouverte et fronce les sourcils en voyant le puits de lumière lunaire qui inonde la pièce qui se trouve derrière ; est-ce une pièce qui collecte les eaux usées ? Ce serait plutôt étrange, mais aussi un excellent endroit pour faire exploser une bombe... Elle jette un coup d’œil à son détecteur, toujours rien à signaler, à croire que les poseurs de bombe ont décidé de lever le camp en voyant que le SHIELD était dans la place.

Bon. Pour le coup, elle est un peu embêtée, et regarde sa montre étanche ; bientôt minuit, toujours pas de signaux indiquant une quelconque panique au-dessus, les pourparlers avaient dû bien se passer dans l'ensemble. Elle pose son regard sur Ward et lui lance d'un ton neutre :

Bon, je crois qu'on a plus rien à faire ici, autant qu'on remonte et qu'on aille surveiller la surface. Sauf si tu veux filer d'ici, auquel cas je n'oublierai pas de te mentionner dans mon rapport.

Elle vérifie une dernière fois que tout roule avant de se diriger vers la sortie, pour finir sa mission sur le toit de la villa. Elle continue de ne pas apprécier Ward, mais en se comportant avec neutralité, elle lui montre qu'elle est capable de surmonter une mauvaise journée et une mauvaise humeur pour collaborer avec lui. C'est maintenant à lui de montrer qu'il peut aussi ne pas jouer avec ses nerfs...
 



Take me, pull me all around. Break me, I'm yours.
- in this moment
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Hydra
♠ Emploi : spécialiste au sein du SHIELD + agent sous couverture pour HYDRA
MessageSujet: Re: Havana, ooh na-na [Noa]   Sam 7 Juil 2018 - 12:15

La jeune femme qui ne répondait pas à mes questions. Noa qui gardait le silence, imperturbablement. Le silence qu'elle gardait était là alors qu'elle ne m'indiquait pas pourquoi elle me détestait. Cela ne faisait aucun doute que j'aurai préféré l'entendre parler. Cela ne faisait aucun doute que j'aurai voulu qu'elle me dise pourquoi elle ne m'aimait guère et qu'elle mette sur le tapis le sujet de Skye. Peut être que c'était ce que je recherchais. Cherchant en effet à en savoir plus. Peut être qu'au final ce n'était que cela. Je ne tentais pas tant de chercher un terrain sur lequel je pouvais me battre, alors que je recherchais le combat, l'adrénaline mais ses réponses auraient aussi pu me permettre de savoir comment allait Skye. Pensée qui n'était qu'égoïste, qui n'était que faiblesse alors que je me demandais en effet dans quel état. Ce qui n'était que plus terrible de penser cela alors que je l'avais rejeté. Ou plutôt il ne s'agissait même pas d'un rejet, je n'avais pu que confirmer ce brusque éloignement, ce virage à 180° degré. Dans un sens, cette impression était donnée celle que je l'avais jetée comme une vieille chaussette, comme si elle n'était personne. Une histoire que je tentais de me convaincre n'aurait jamais pu exister. Toutes chances de griller la suite de cette aventure. Ce qui n'était qu'ironique aussi que je veuille à savoir des nouvelles d'elle par le biais d'une autre personne alors que je l'avais laissé en pleur, en colère. Censé être insensible. Un masque que je m'efforçais de constituer de nouveau. Des tentatives qui existaient pour que j'en vienne à effacer l'image de la jolie brune de mon esprit.

L'opportunité donnée alors que je ne pouvais qu'avancer avec l'agent au coeur des tunnels. De l'eau à nos pieds. La jeune femme qui ne ressemblait plus à rien. Et à vrai dire je ne tardais pas à me retrouver dans le même état qu'elle. Une hromace de dégoût. Me retrouvant à mon tour projeté dans les flaques d'eau visqueuse, quand la vanne fut ouverte. Ne ressemblant plus à rien non plus. Un sentiment d'humiliation que j'effaçais alors que je tentais de garder contenance. M'attendant presque à entendre son rire moqueur. Ce qui ne fut pas le cas même si je ne me doutais pas qu'elle comptait les points dans son esprit. Main tendue que je finissais par attraper. Main que je finissais par attraper non sans l'observer longuement. Me relevant à mon tour. Trempé. Ma veste en cuir que j'adorai, que j'avais l'opportunité de sortir ailleurs qui était trempé à son tour. Un grognement qui était étouffé alors que j'en venais à tenter de réduire l'eau. Coup de pied rageur que je ne pus donner alors que j'observais ce qui existait derrière. Une pièce dans laquelle ne se trouvait rien. Un vide total alors que j'en venais à conclure que c'était un échec. Une pointe de déception alors qu'il ne s'agissait en effet qu'une impasse. Une impasse que nous avons suivi, mais qui nous avait conduit à être trempés. « Bon, je crois qu'on a plus rien à faire ici, autant qu'on remonte et qu'on aille surveiller la surface. Sauf si tu veux filer d'ici, auquel cas je n'oublierai pas de te mentionner dans mon rapport. » « Je te rappelle que je suis là alors que rien ne m'y obligeait. Je suis censé être en congé. » Ce qui était alors que là était le cas. Bien qu'en me rendant compte de mes mots, je ne pouvais qu'espérer autant qu'elle n'en vienne pas à se poser des questions. Des questions qu'elle pourrait poser alors qu'au final je me trouvais à Cuba. Ce qui n'était rien. Nullement là pour profiter de la plage si ce n'était pour contacter Brock. Un contact qui échoua. Une mission reportée à plus tard alors que j'en venais à reprendre la parole rapidement. « Mais tu as raison, on ferait mieux de remonter là-haut. » Comptant en effet continuer la mission. Jetant un coup d'oeil à l'appareil qu'elle tenait à la main. Le sous-sol qui était désormais vide de tout présence. « On devrait s'assurer que toutes les pièces là-haut sont vides, le temps qu'ils sortent du bâtiment. On les trouve, on les élimine. Silencieusement. » Ma main qui se posait sur mon arme alors que je reprenais la parole. « Il faut qu'on se change, qu'on se mélange à la foule. J'imagine qu'ils vont faire un gala dès lors qu'ils vont sortir de réunion, boire une coupe de champagne. Il peut y avoir un massacre de masse. Il suffit qu'ils activent une bombe... » Mimant l'explosion de mes mains. Ce qui risquait d'arriver. Mais avant tout, il nous fallait sortir de ces tunnels. Prenant la tête des opérations alors qu'une lueur était passée dans mon regard. La nécessité de faire quelque chose. La partie qui avait assez duré. Mon regard qui s'était durci. Ma veste qui était morte. Pointe d'énervement alors que je comptais en effet en finir rapidement. Des vêtements qu'il nous fallait trouver. Ne pouvant contacter Kebo. Le mieux qui restait à faire si elle n'avait pas quoi me passer, mettre hors de jeu des serveurs et se mélanger à la foule. Des pas précipités alors qu'on ne pouvait que remonter vers l'étage supérieur. Les cuisines proches. Une forteresse de plusieurs étages avec la réunion qui ne pouvait que se dérouler aux étages supérieures. Mon regard qui se reposait sur Noa. « Les serveurs ? » Un travail de collaboration plus important. Il fallait agir vite.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
SHIELD
♠ Classe et nom de code : Agent K, comme dans Men in Black ♠ Emploi : Agent au SHIELD ♠ Gif :
MessageSujet: Re: Havana, ooh na-na [Noa]   Sam 7 Juil 2018 - 16:39
Havana, ooh na-na

Bon, s'il se permet de lui rappeler qu'à la base, il était censé être en congé, Ward lui accorde cependant le point pour remonter à la surface. Ne serait-ce que pour qu'ils puissent finir tous les deux la mission jusqu'au bout et faire en sorte que tout se termine bien. Aussi Noa hoche la tête quand, après qu'il ait regardé le détecteur qu'elle tient en main, il lance :

On devrait s'assurer que toutes les pièces là-haut sont vides, le temps qu'ils sortent du bâtiment. On les trouve, on les élimine. Silencieusement.

Il marque un temps d'arrêt, le temps que sa main se porte à son arme, avant de reprendre :

Il faut qu'on se change, qu'on se mélange à la foule. J'imagine qu'ils vont faire un gala dès lors qu'ils vont sortir de réunion, boire une coupe de champagne. Il peut y avoir un massacre de masse. Il suffit qu'ils activent une bombe...

Et boum. Le mime qu'il fait est sans équivoque, et Noa ne peut qu'acquiescer alors qu'elle reprend sa route vers la surface. Encore quelques heures et ils pourraient tous les deux rentrer, prendre une douche salvatrice et se réfugier dans les bras de Morphée. En tout cas, c'est le programme que se concoctera la jeune femme en rentrant, elle en a bien besoin.

Elle échange un regard avec Ward quand il lui demande :

Les serveurs ?

Ça me semble être une bonne solution, répond-elle d'un ton neutre. Sauf s'ils ont des livrées trop justes en terme de taille pour nous...

Tentative d'humour dont Noa n'attend même pas le résultat, continuant sa marche vers la surface. Elle marche en silence, réfléchissant au moyen de neutraliser deux serveurs de corpulence pratiquement identique à la leur, si possible sans avoir à les tuer. D'une, c'est contre ses principes, et de deux, ils ne lui ont rien fait donc pas besoin de s'acharner sur eux. Un petit coup derrière la nuque devrait suffire à les calmer et les neutraliser, avant de récupérer leur livrée.

Après quelques minutes à retrouver le chemin vers la sortie, Noa passe la première la tête dans l'entrebâillement de la porte qui menait aux égouts ; les voici revenus aux sous-sols, c'est déjà une bonne chose. Elle a repéré en arrivant, quelques temps plus tôt, une porte pas loin de l'entrée des sous-sols, et fait signe à Ward de la suivre pour l'atteindre et la franchir, s'engageant dans un couloir qui mène, finalement, à des vestiaires d'où sortent plusieurs serveurs en livrée blanche avec quelques pointes de rouge, notamment au niveau des manches et des épaules. Elle attend que la voie soit libre pour faire signe à Ward d'avancer, et se faufile dans le vestiaire où, par chance, elle trouve deux serveurs retardataires, qu'elle assomme sans un bruit avant de leur retirer leurs costumes, de les ligoter et de les enfermer dans le placard le plus proche avant de lancer un des costumes à Ward et de se diriger avec le sien à l'abri des regards. Courage, bientôt la fin.
 



Take me, pull me all around. Break me, I'm yours.
- in this moment
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Hydra
♠ Emploi : spécialiste au sein du SHIELD + agent sous couverture pour HYDRA
MessageSujet: Re: Havana, ooh na-na [Noa]   Sam 7 Juil 2018 - 18:40

Une question simple et directe. « Ça me semble être une bonne solution. Sauf s'ils ont des livrées trop justes en terme de taille pour nous... » Un plan qui commençait à se dessiner. Et ne pouvant que la laisser prendre le contrôle des opérations. Ne me dérangeant pas si elle récoltait la gloire. Il ne s'agissait pas de sauver le monde à cet instant, si ce n'était d'assommer deux civils qui n'étaient pas entraînés, qui ne savaient rien. Deux serveurs qui se réveilleraient quelques heures plus tard sans comprendre ce qui leur était arrivé. Et ne pouvant que l'aider à les traîner en direction d'un placard. Entassés là où ils ne pourront que faire un somme. Des tenues qui n'étaient récupérées. Aucun qui ne faisait le difficile. Un regard jeté autour mais ici, il n'y avait personne. Aucun cuisinier en vue dans la réserve. Il y avait seulement des étagères sur lesquelles s'alignaient des plats, des verres. Des cartons qui se trouvaient dans un tas. Un débarras. Personne qui ne viendrait nous déranger aussitôt. Et ne pouvant que me débarrasser de mon tee-shirt sans jeter un coup d'oeil dans sa direction. Il n'y avait alors aucune intimité mais la vérité restait que je n'étais pas intéressée par elle. Des femmes que j'avais mis dans mon lit face auquel je n'avais eu aucun attachement. Des femmes qui n'étaient que des cibles. Des femmes qui ne me servaient qu'à obtenir des informations. Il n'y avait jamais eu des sentiments. Pas comme ceux qui semblaient existaient ou que je tentais d'empêcher pour exister. Une attention qui ne se portait pas sur Noa, ne serait-ce que pour découvrir ses courbes féminines. Non, cela ne faisait aucun doute que ce n'était pas à elle que je pensais plus que je devrais. Nécessitant une douche froide définitivement. Et je ne pouvais que jeter un coup d'oeil à ma tenue, qui étrangement réussissait à m'aller. Ce qui me convenait. Jetant un coup d'oeil à la sienne finalement qui flottait légèrement sur elle. Des tenues pour des hommes. « Cela devrait faire l'affaire. »

Ce qui ferait l'affaire non moins. Et une arme qui était entre mes mains de nouveau, avant d'être dissimulée. Une opération improvisée de toutes pièces à vrai dire. Lui passant un plateau et les coupes de champagne posées dessus. « On se divise. Dès qu'on repère l'un d'entre eux, on agit. » Des codes qui étaient utilisées comme au SHIELD ou comme avec HYDRA. La différence était que cette fois-ci nous allons devoir agir à l'ancienne sans aide technique. Il n'y avait personne, aucun hacker pour pirater les caméras et nous guider. Il n'y avait que ce petit boitier électronique qui nous permettait de repérer les bombes. Ce qui comptait. « Et donne-moi le boîtier. » Non pas pour agir en premier mais pour agir plus rapidement si je devais trouver une bombe. Ce qui comptait, désamorcer les bombes en premier. Sachant qu'elle pouvait faire feu et agir en tant qu'agente. Ce qui était plus compliqué au contraire serait de faire deux choses à la fois. Là pour l'aider à désamorcer les bombes. Croyant en ses compétences pour s'occuper des poseurs de bombes. Un regard qui croisait le sien alors que la difficulté ne restait pas moins toujours de faire confiance à son coéquipier. L'une des raisons pour laquelle j'avais toujours préféré travailler seul. Les missions que je réalisais le plus. L'exception était d'avoir travaillé avec l'équipe du SHIELD. Ces derniers qui n'avaient pu que changer ma perspective du monde et ce qui ne restait que compliqué. Cette difficulté de s'attacher. Eux ne pouvant que me concentrer de nouveau alors que je le savais en effet entraînée pour savoir ce qu'elle faisait. Boitier que j'attrapais avant de me diriger vers l'étage supérieur. Ne pouvant que passer avec les amuse-bouche entre les convives qui ne tardèrent pas à sortir de la salle de réunions. Des personnes qui n'étaient pas des simples convives mais des hommes d'affaire, des politiciens. Là pour discuter affaire. Ce qui n'était pas un coup d'état mais qui restait d'autant compliqué. Mon regard qui passait sur chacune des personnes présentes dans la pièce. Analysant chaque geste. Un mode spécialiste qui était activé. Les entrées de secours scannées comme le nombre d'agents de sécurité dans la pièce. Une vingtaine. Ce qui n'était rien, et pourtant ils agissaient. Des poseurs de bombe dont je n'avais aucun doute n'avait pu qu'imiter le mouvement. Leur recherche et soudain le bip reconnaissable. Une bombe posée. Croisant le regard de Noa alors que j'en venais à poser le plateau sur une table. Cette idée-ci oubliée. Mon regard qui s'était posée sur la bombe installée sous la table et sur le serveur qui était en train de quitter la table précisément. Sifflant alors que je criais en même temps. « A neuf heure ! » Ayant laissé tomber les codes silencieux alors que toute mon attention était portée sur la bombe. Les agents de sécurité qui aboyaient. Conscient qu'il nous faudrait disparaître et vite. Un plan qui était désormais hors de contrôle. Mais le temps qui continuait de défiler. Les hommes de main qui aboyaient des ordres pour éloigner les convives, pour les faire sortir de la pièce alors que je me retrouvais à tenter coup pour coup d'éteindre cette bombe avant qu'elle n'explose.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
SHIELD
♠ Classe et nom de code : Agent K, comme dans Men in Black ♠ Emploi : Agent au SHIELD ♠ Gif :
MessageSujet: Re: Havana, ooh na-na [Noa]   Sam 7 Juil 2018 - 23:09
Havana, ooh na-na

Ward est le premier à finir de se changer, rapidement suivi par Noa qui se sent un peu flotter dans son costume, mais heureusement pas de beaucoup. Ça reste confortable, c'est déjà ça. Ward prend les commandes et lui passe un plateau avec des coupes de champagne en lui lançant :

On se divise. Dès qu'on repère l'un d'entre eux, on agit. Et donne-moi le boîtier.

Noa s'exécute et lui lance le boîtier avant de se diriger vers la salle principale où devait se dérouler le gala après les discussions, et se fond dans la foule, se séparant de Ward et se faufilant entre les convives, leur proposant du champagne ou des petits fours. Dure vie que celle de serveurs ou de grooms, qui ne gagnent même pas un sourire des convives alors qu'ils leur apportent de quoi se sustenter et se rafraîchir la gorge... Tss.

Tout se passe plutôt bien, dans un premier temps. Noa circule avec Ward parmi les convives, souriant comme si de rien n'était, mais elle garde un œil sur la pièce pour s'assurer que tout va bien. Si elle ne remarque rien de particulier, elle croise le regard de Ward après qu'il ait lui aussi regardé chaque issue de la pièce, et elle l'entend hurler :

A neuf heure !

Aussitôt elle tourne la tête et remarque un serveur qui s'enfuit de la pièce, pendant que les agents de sécurité aboient des ordres et font évacuer la pièce. Ni une ni deux, elle se met en course à la poursuite du poseur de bombe présumé, laissant à Ward le soin de s'occuper de la bombe. Heureusement pour elle, elle a un bon souffle et court plutôt vite, peut-être pas aussi rapide et agile qu'un Quicksilver, mais elle se débrouille honorablement malgré les objets qu'il lui lance en voyant qu'elle avale la distance qui les sépare tout en accélérant comme il peut. Lui aussi est rapide, le bougre.

Mais par son entraînement au SHIELD, Noa apprend vite en analysant son environnement, et finit par rattraper pleinement le fugitif en le plaquant d'un coup d'épaule dans le dos et le ceinturant, comme au rugby pour les sportifs qui voudraient visualiser la chose. Une fois plaqué au sol, elle l'immobilise en s'asseyant dessus et le menotte en sifflant :

La prochaine fois, pense à tourner tes doigts et ton cerveau sept fois avant d'accepter de poser des bombes au milieu de dignitaires. C'est pas le meilleur plan pour montrer ton opposition.

Puis elle le redresse sans ménagement et le ramène avec elle dans la pièce, où elle trouve encore Ward et d'autres agents de sécurité revenus après avoir fait évacué la pièce. Elle s'approche d'eux et leur remet le fugitif en leur lançant :

De rien, c'est un plaisir. Promis, mon collègue finit et vous n'entendrez plus parler de nous, il ne s'est rien passé, tout va bien.

Puis elle s'approche de Ward et lui souffle :

Tu finis et on se taille, tu t'en sors ?



Take me, pull me all around. Break me, I'm yours.
- in this moment
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Hydra
♠ Emploi : spécialiste au sein du SHIELD + agent sous couverture pour HYDRA
MessageSujet: Re: Havana, ooh na-na [Noa]   Aujourd'hui à 18:01

« Tu finis et on se taille, tu t'en sors ? » Son chuchotement. Si seulement. C'était trop simple. C'était toujours trop simple. Il ne pouvait en avoir seulement un. Il y avait forcément quelque chose qui clochait. J'en étais certain. Si elle avait géré les agents de sécurité, il ne restait pas moins que ce n'était pas terminé. La partie n'était pas terminée. Du moins je n'en n'étais pas certain. Encore les civils, les agents de sécurité, il était facile de s'en occuper. Il suffisait de montrer sa plaque. Il suffisait d'inventer une excuse. Tout dépendait toujours du contexte. Le SHIELD qui pouvait être à la fois accepté ou non. Mais maintenant avec les élections à venir, la situation devenait plus tendue. La situation se complexifiait sans qu'il n'y ait besoin de se poser plus de questions. Chacun qui avait des plans. HYDRA qui avait en particulier des plans. Ce que je savais. Et pourtant je n'avais pas connaissance de tous ses plans. Ne me mêlant pas à la politique. M'occupant du reste. M'occupant de la mission que m'avait confiée Brock. Le reste comptait moins ou si peu. Et pourtant j'étais là. J'étais là alors même que mes plans étaient d'une toute autre idée. Mes plans étaient autre chose. Mais malgré tout, j'étais là. Ce qui ne voulait pas dire que la mission était terminée. Car à mes yeux, ce n'était pas terminée, pas tant que toutes les variables n'étaient pas éliminées. Ce que j'avais appris à faire. Ayant appris à éliminer chacune de ces variables jusqu'à ce qu'il n'en reste plus, jusqu'à ce que la mission soit un succès. Mais pour le moment, le plus sûr était de s'en aller. S'il y avait un potentiel allié ici, il était aussi certain qu'il tenterait de disparaître dans la foule ou tenterait que tout se calme. Les agents de sécurité qui commençaient aussi à s'agiter en parallèle. Alors je ne pouvais qu'hocher la tête en direction de Noa. Signe plus que certain. Poussant la porte qui se trouvait devant. Poussant la porte pour me diriger vers les escaliers avant de me débarrasser de cette tenue de serveur qui ne servait plus à rien désormais.

Descendant les escaliers rapidement avant de retrouver la jeune femme dans la rue. Là j'attrapais son bras pour la forcer à se stopper net. « Il n'y a plus de bombes. Mais je pense qu'il y a toujours un poseur de bombes à l'extérieur. » C'est ce que je pensais. Mon regard grave qui l'attendait alors que je ne pouvais que l'observer. Voulant savoir ce qu'elle pensait. Il n'était possible de laisser une autre personne à l'extérieur. Il n'était pas possible de se tromper et de commettre cette erreur. Chaque menace devait être éliminée. A tout prix. « Les bombes ont été posées les unes après l'autre, ce qui veut dire qu'il y a quelqu'un d'autre. Quelque part. Et alors que tout le monde sort, il sera là lui aussi. » Ce dont j'étais certain. Il y avait quelqu'un d'autre voir même plusieurs individus qui allaient se mêler à la foule. Et d'un même mouvement, je ne pouvais qu'à mon tour me déplacer. Me retrouvant bientôt englouti par la foule. Englouti mais nullement noyé alors que je dominais la foule du haut de ma stature. Mon regard qui passait sur chaque silhouette à la recherche de la bonne personne. Mon regard qui se posait sur chacun à la recherche d'un des auteurs. Et soudain je ne pus que le voir. L'un d'entre eux. Des regards qui se croisaient. Se mettant à courir bien entendu. « Stop ! » Bien qu'à vrai dire je ne pouvais que me mettre à courir derrière lui. Il 'ny avait plus qu'à espérer que Noa s'occupe du second s'il existait alors que je ne pouvais qu'augmenter ma vitesse. Ce que je fis alors que je ne pouvais qu'accélérer la cadence. Un virage pris de court et soudainement l'homme ne pouvait que tomber à terre alors que je tombais dessus. Masse de corps. Et mon poing qui s'abattait sur son visage. Il n'allait plus pouvoir aller nulle part.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Havana, ooh na-na [Noa]   
Revenir en haut Aller en bas
 

Havana, ooh na-na [Noa]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2


 Sujets similaires

-
» Declaration on Haiti. Third Cuba-CARICOM Ministerial Meeting, Havana, Cuba
» Havana Club - Chucker
» havana oh nana (do you feel the beat?) ft. Dani'





Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel Evolution Reborn :: Les mondes connus :: Le reste du monde-