Merci de recensez vos actions rps ici pour que le contexte les prenne en compte !
N'oubliez pas de voter !


Partagez | 
 

And all the kids cried out, "Please stop, you're scaring me" | Wanda & Buck

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar
Justicier
♠ Classe et nom de code : Winter Soldier ♠ Emploi : Winter Soldier, traqueur d'HYDRA, père au foyer ♠ Gif :
MessageSujet: And all the kids cried out, "Please stop, you're scaring me" | Wanda & Buck    Jeu 21 Juin 2018 - 18:16
And all the kids cried out, "Please stop, you're scaring me"
Statut du sujet : Privé ft. Wanda
Date du rp :Mai 2018
Météo & moment de la journée : Beau milieu de la nuit.


And all the kids cried out, "Please stop, you're scaring me"
I sat alone, in bed till the morning
I'm crying, "They're coming for me"
And I tried to hold these secrets inside me
My mind's like a deadly disease
Tu n’as rien à faire ici. Tu n’as pas le choix d’être là. A l’intérieur de tes mouvements grâcieux au silence parfait, il ne reste plus que le long dilemme entre avancer et faire demi-tour. Ce n’est pas dans ta nature, ni dans ce qu’on t’a inculqué à coups d’électrochocs et de bains glacés. Si tu suis un gamin de Brooklyn trop con pour fuir devant un combat perdu d’avance, tu cours toi-même au-devant du danger. Tu n’as pas le temps d’avoir peur si tu sais ce que tu as à faire. Tu as connu la mort et la peur, tu t’es enveloppé dans son linceul, tu es devenu un mort. Cela n’empêche pas la peur. Tu n’as rien à faire ici : tu es trop vieux pour ces conneries, tu es trop sobre pour ces conneries, tu es trop fatigué pour ces conneries, tu n’as pas le temps pour ces conneries. Si les Avengers veulent sauver le monde, est-ce ton problème ? Tu n’en feras jamais partie. Natasha n’en fait plus partie, et Steve, tu le sens lointain et déçu des idéaux affichés. Mais être à la hauteur de ce que Rogers attend de vous est un sacerdoce capable de vous tuer plusieurs fois. Tu t’étais juré de rester en-dehors de ces conneries, mais la pensée te trouble, et refuse d’arrêter de tourner dans son esprit. On a déteint sur toi. Tu ne sais juste pas de qui te vient cette impulsion de pénétrer par effraction dans le second bâtiment le mieux protégé de Los Angeles le premier, la planque Barnes-Romanoff.  Tu ne deviens pas irritable ni agité, comme certains de ton entourage. Tu n’as pas le désir inné de rétablir la justice à grande échelle. Tu veux juste protéger les tiens.  Certaines choses doivent être faites, et être faites correctement pour que tu puisses avancer sur la voix de ta paix intérieure. Tu suis des vlogs youtube en pagaille, le visage concentré derrière le rideau de tes cheveux, en tailleur et en jogging à lapins sur le tapis du salon. Et parfois, pendant trente secondes de shirshasana, tu trouves cet étrange moment où les pensées terrifiées et perdues se calment, et ce n’est pas le bruit de fond blanc, l’absence totale d’émotions du Winter Soldier qui prend tout de suite le dessus. Puis le poids du couteau et du flingue que tu portes même à la maison, même en jogging trop bas sur tes hanches et sweat trop chaud pour la météo t’ancres à nouveau dans la réalité avec la violence d’un flashback traumatique.

Ce qui te maintient le long de cette paroi, en-dehors de la main de métal qui se hisse et bande les muscles de métal, est l’obstination parfaite du soldat avec un objectif en tête. Et le besoin de paix caché dans tes mâchoires serrées, aux dents sans fois brisées et fissurées par tes propres crocs et démons plus souvent que par les coups que tu pares sans hésitation. La paix ne survint que parce que des mauvais hommes qui essaient de bien faire sont volontaires pour se salir les mains et apaiser les consciences des hommes bons. C’était une réalité que tu avais pris sous ton aile dès Azzano. Tu n’as pas envie d’être là, mais c’est la seule chose à faire et tu es peut-être amer à ce propos, mais tu es là. Sans que quiconque t’en ai donné l’ordre.

Esquiver les protections de Stark a le mérite de t’occuper l’esprit et les mains en passant par ton instinct en alerte. Les documents d’HYDRA et du SHIELD sont anciens et l’homme a amélioré les défenses du manoir, mais rien d’insurmontable pour le Winter Soldier. Tu as bien tué son père et des centaines d’autres hommes qui se pensaient intouchables. . On peut t'accorder un peu de crédit. Tu t'immobilises un instant, sur le mur, une ombre inaudible et invisible. Bien sûr, il y a l’intelligence artificielle qui veille au grabuge, mais tu sais, avec le temps, déjouer la plupart de ses capteurs, et tromper les autres pour qu’on te pense anodin.
La vérité est que tu as besoin de savoir. De mettre un visage, de vérifier avec tes souvenirs si ce visage-ci s’est penché au-dessus de ton berceau de torture, si cette personne est coupable au-delà de la rédemption, si ce n’est qu’un des espions de plus que tu as entraîné de ton temps. Les Avengers accueillent un loup en reconversion. Une victime d’Hydra tu l’as appris, mais tu n’aimes pas ça. Les victimes d’Hydra ont des fantômes d’HYDRA plein les placards, et tu n’as toujours pas de miroirs intacts dans votre salle de bain. Tu as besoin de savoir, tu as besoin d’être sûr. Tu as besoin de mettre un point final à tes liens avec HYDRA, empêcher les fantômes de ressurgir dans ton nouvel univers – et exploser les bases ne semblent servir à rien et tu n’as pas le droit de vote.

Il ne reste que ça : faire des pancakes à ta fille adoptive, et te glisser dans l’intimité d’autrui pour savoir ce qu’ils cachent. De face au mur pour la grimpette, tu pivotes comme un danseur pour te placer dos à lui. Pendant une brève seconde tu envies le costume de Natasha, puis ta main gantée d’une mitaine de cuir se pose sur le rebord de la fenêtre et te stabilise, prêt à faire le dernier bond. Tu secoues la tête pour chasser tes cheveux qui s’échappent et te collent dans la bouche et gêne ton champ de vision alors que tu décales de quelques millimètres ta tête pour voir à l’intérieur sans, normalement te faire prendre. Si la personne est bien endormie, il te suffira de te placer en équilibre sur le rebord de la fenêtre comme un gros chat noir et prédateur. Couper le verre de la fenêtre pour accéder au loquet et te glisser à l’intérieur. Te pencher au-dessus de la silhouette endormie, croque-mitaine sombre au visage hanté.


code by bat'phanie


To know what they did to you, it would break your captain's heart.

My dreams are the worst I've ever had. Images of the Winter Soldier fold in on each other... I see things I forgot happened... Like a door unlocking in my mind... Torture... Slaughter... And training others in their use... So much horror... I wake up vomiting


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

And all the kids cried out, "Please stop, you're scaring me" | Wanda & Buck

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1


 Sujets similaires

-
» Mon w.e. Masters-Kids, Hamont , Bastogne !.
» 05_ i just can't stop loving you
» 01. Don't stop me now !
» 222 t-shirts et du stop-motion
» ♍ I Can't Stop - Flux Pavilion ♪





Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel Evolution Reborn :: Los Angeles :: Le reste de Los Angeles :: Habitations-