Merci de recensez vos actions rps ici pour que le contexte les prenne en compte !
N'oubliez pas de voter !


Partagez | 
 

Springbreak pas banal (PV Logan)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant

avatar
Young Avenger
♠ Classe et nom de code : Hawkeye deuxième du nom ♠ Emploi : Etudiante et héroïne ♠ Gif : J'ai une vie civile aussi !
MessageSujet: Springbreak pas banal (PV Logan)   Mer 27 Juin 2018 - 18:58
Springbreak pas banal
Statut du sujet : Privé ft. Logan
Date du rp : Présent
Météo & moment de la journée : Début de soirée, temps chaud
Autre : Festival style Springbreak sur la plage




Springbreak pas banal


En ce moment c'est pas trop la forme pour Kate. Elle a fini les cours, a validé son année haut la main, mais elle sent que l'ennui la guette. C'est pour ça qu'elle est toujours en vadrouille, aussi bien en civile qu'en Hawkeye - la nuit, surtout - parce que si elle reste chez elle, elle sait pertinemment qu'elle va tourner en rond.

Ce soir n'échappe pas à la règle de l'évitement, et en plus pour une bonne raison qui la pousse à y aller en civile mais avec de quoi se changer en Hawkeye si nécessaire : un festival style Springbreak sur la plage de Long Beach, le moment rêvé pour aller se vider l'esprit. Elle laisse donc un mot à sa colocataire et amie, America, pour quand elle rentrera de sa vadrouille - si elle arrive à rentrer un jour, Dieu seul le sait  - et file enfiler un short et un débardeur avant de préparer son costume et son équipement au cas où.

Dès qu'elle est prête, elle attrape le vélo que Rica a ramené de sa dernière virée, l'enfourche et se dirige tranquillement vers la plage où la fête commence déjà à battre son plein, vu la musique et les cris de joie qui s'en échappent.

Une fois arrivée, elle gare son vélo, l'attache solidement à un poteau et, attrapant son sac à dos hermétiquement fermé qu'elle enfile, se dirige par la suite vers la plage, tentant tant bien que mal de se faufiler dans la foule qui grossit petit à petit au fur et à mesure qu'elle s'approche de la scène. Heureusement, elle ne s'arrête pas jusqu'à la scène - sinon bonjour les oreilles, comme une gourde elle a oublié les boules quiès - mais réussit à se trouver un petit coin où elle peut profiter du spectacle sans ruiner son audition et sans se faire marcher dessus par des festivaliers en furie. Et puis, de son spot, elle avait une vision pas trop mal du festival, donc plus facile pour elle d'intervenir si besoin est.

Elle paye une serveuse ambulante qui amène des beignets et des boissons, prend son dû et commence à grignoter tout en se déhanchant au rythme de la musique. Pour l'instant, tout se passe bien, rien à signaler, et elle pose son regard acéré sur la foule : il y a de tout, des grands, des moins grands, des jeunes, des moins jeunes, mais tous sont là pour s'amuser et passer un bon moment. A elle de veiller à ce que ça se passe pour le mieux, aussi finit-elle son beignet avant de partir faire un tour du propriétaire pour vérifier que tout va bien tout en continuant à profiter du moment.

Sa canette à la main, elle se promène en veillant à ne pas bousculer les gens, gardant un œil sur la scène et un autre sur le reste de son environnement, quand elle remarque une silhouette un peu étrange qui semble fixer la scène avec attention, sans laisser la musique le faire bouger ne serait-ce qu'un peu. Bon, il serait en discussion avec une autre personne, pourquoi pas, mais il est un peu tout seul... Elle se décide donc à l'approcher doucement, par crainte d'éveiller des soupçons, sans qu'elle se rende compte qu'il était également dans le collimateur d'une tierce personne.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
X-Men
♠ Classe et nom de code : Classe 4 - Wolverine ♠ Emploi : Prof... d'art? D'histoire? De sport? De survie? Je sais plus, je fais trop de trucs dans c'te baraque! ♠ Gif :
MessageSujet: Re: Springbreak pas banal (PV Logan)   Dim 1 Juil 2018 - 14:34
Springbreak pas banal


Il existe des dizaines d'autres X-Men qui auraient pu se coltiner cette mission. Surtout quand on sait où cela se passe. Mais c'est sur moi que ça tombe. Il faut dire que je l'ai un peu cherché aussi: à force d'être le meilleur dans tout ce que j'entreprends, il y a des conséquences, forcément.

Plus sérieusement: il y a de ça quelques années, une drogue spéciale, conçue pour faire planer assez haut les personnes possédant un gène X actif - les mutants, quoi - circulait dans les rues de New-York. Je ne suis plus certain du nom. Le Kick, je crois. Son nom était dû au fait que cela vous secouait comme un coup de pied dans les valseuses. Enfin je ne peux me fier qu'aux rumeurs, n'en ayant jamais pris moi-même. Et bon, je me retrouve ici parce qu'il y aura une variante qui aurait fait surface ici, à Los Angeles.

C'est la raison de ma présence dans cette fête organisée sur la plage. Quelle horreur. La musique, si l'on peut nommer ça ainsi, et beaucoup trop forte. La bière est dégueulasse. Et ils osent appeler cela une fête. Et bah... Je sais que je dénote parfaitement. Je fais plus âgé que toutes les personnes ici présentes - et encore, je ne fais pas mon âge. Et c'est pas un maillot-short rouge, une chemise à fleurs ouverte et un chapeau de pailles - Kitty, ton déguisement est pourri! - que je passe un peu plus dans la foule.

Heureusement pour moi, il existe un breuvage magique qui rend les gens heureux - en apparence - et qui empêche les gens de se concentrer sur ce qu'ils voient: l'alcool! Car même si  la bière est infecte, elle fait son boulot, sans compter que les jeunes ici ne boivent pas que de ça. Mais bon, je suis pas là pour les chaperonner. J'ai un objectif. Essayer de trouver quelqu'un qui, parmi toutes ces personnes, dénoterait autant que moi.

Un gars - ou une fille, ne soyons pas sexiste - qui resterait assez clean et détaché pour faire ses petites affaires et vendre sa daube à des jeunes mutants en mal d'attention et de sensations fortes. Difficile de localiser quelqu'un ici. Je suis bousculé par des demoiselles peu vêtues, par des jeunes hommes qui doivent avoir un taux de diabète trois fois supérieur à la normale tellement ils sont grassouillets, des jets d'alcool, etc... Mais finalement, je l'ai en visuel: le mec qui ne danse pas. Qui n'a même pas un petit mouvement de la tête pour suivre le tempo de la musique.

Maintenant que je le tiens, je ne le lâche plus. Et j'attends le flag. Que quelqu'un s'approche de lui et qu'il essaie de reffourguer sa cochonnerie.

Les pieds enfouis dans le sable, je reste immobile, impassible, portant de temps à autre le goulot de la bouteille en verre que je tiens à la main à mes lèvres. Je bois quelques gorgées, et fais une grimace.

- Bordel...

Oui, c'est aussi dégueulasse que ça, et pourtant, je ne suis pas quelqu'un de franchement difficile à vivre. Enfin... pour l'alcool.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Young Avenger
♠ Classe et nom de code : Hawkeye deuxième du nom ♠ Emploi : Etudiante et héroïne ♠ Gif : J'ai une vie civile aussi !
MessageSujet: Re: Springbreak pas banal (PV Logan)   Dim 1 Juil 2018 - 17:35
Springbreak pas banal


Toujours avec précaution, Kate s'approche de la silhouette, et grimace légèrement quand, une fois près de lui, elle remarque qu'il est complètement... amorphe. Il fixe droit devant lui sans cligner des yeux, et elle est obligée de s'approcher de plus près pour vérifier qu'il respire bien, son rythme respiratoire et cardiaque semblant être au ralenti.

Un peu perplexe, Kate recule légèrement, les bras croisés et la mine songeuse. Ce lascar ne semble que physiquement présent sur la plage, son esprit complètement ailleurs... serait-il en train de planer ? Si c'est le cas, c'est une expression étrange de planage, d'ordinaire on est certes détendu mais au moins vivant, là c'est pratiquement le contraire : complètement amorphe et il faut s'approcher pour se douter qu'il est vivant. Voilà un mystère qu'il allait falloir résoudre, mais toute seule, Kate allait mettre une bonne partie de la soirée, voire de la nuit, à trouver de quoi il retourne. Peut-être même que l'enquête s'étalerait sur plusieurs jours... Mais elle se recentre sur le moment présent et s'écarte un peu plus pour réfléchir à son aise.

Se trouvant un coin de plage où les bouteilles de mauvaise bière n'ont pas encore jonché le sol, elle s'assoit en tailleur et, ramenant ses doigts croisés sous son menton, elle réfléchit. Dans un festival comme celui-là, toutes sortes de choses étranges et pas forcément bonnes pour un organisme - quel qu'il soit, d'ailleurs - circulent et tous en profitent, à des degrés divers. Dans le cas présent, Kate n'a pas encore vu circuler de la poudre ou autre truc bizarre susceptible de lui rappeler de la drogue, mais cela ne saurait tarder. Quelques joints sont déjà visibles sur le sable de la plage, alors pourquoi pas le reste d'ici quelques temps ?

Poussant un soupir, elle laisse son regard se promener de nouveau sur la foule, gardant sous le coude son mystérieux... potentiel drogué - en attendant d'en savoir un peu plus - à la recherche d'un comportement suspect, quand son oeil est attiré par un homme, lui aussi en retrait, quelque part sur sa droite, en train de boire une bière. Lui non plus ne se mêle pas à la fête, mais contrairement à l'autre gus, il est bien vivant, et même plutôt grognon vu son air bourru. De plus, il dégage de lui une certaine autorité, et Kate fronce légèrement les sourcils ; elle a l'impression de l'avoir déjà vu quelque part, celui-là...

Non, décidément, il l'intrigue. Mais elle ne se voit pas l'aborder comme ça en mode "coucou, je ne te connais pas mais je crois t'avoir déjà vu, tu veux bien me dire qui tu es ?", ce serait stupide... Boarf, l'occasion de discuter finirait bien par arriver. Mais il est temps de prendre un peu de hauteur, et l'espèce de nid-de-pie qui a été installé derrière elle serait parfait. Elle s'en approche donc et commence à grimper le long du mât - ou poteau - avec agilité, son sac à dos bien arrimé pour qu'elle puisse en extraire ses affaires si besoin est une fois arrivée en haut.

Juste à temps pour entendre la musique s'arrêter en plein milieu du morceau, un murmure planant au-dessus de la foule ; les gens se sont arrêtés de danser et regardent tous la scène devant eux fixement. Ni une ni deux, elle redescend du mât en s'y laissant glisser et se cherche un endroit pour attraper son arc et ses flèches, passant devant l'homme à la bière sans plus s'en préoccuper. Là ça devient intéressant cette histoire...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
X-Men
♠ Classe et nom de code : Classe 4 - Wolverine ♠ Emploi : Prof... d'art? D'histoire? De sport? De survie? Je sais plus, je fais trop de trucs dans c'te baraque! ♠ Gif :
MessageSujet: Re: Springbreak pas banal (PV Logan)   Mar 3 Juil 2018 - 9:41
Springbreak pas banal


Je regarde le fond de la bouteille en verre que j'ai à la main. C'est rare, mais je pense vraiment que je ne vais pas la finir. Un gamin - bon, il doit avoir entre 20 et 25 ans, mais pour moi, c'est un gamin - passe devant moi, tout habillé en jaune fluo et me tend les bras. Je crois qu'il veut un câlin. Je fais donc la seule chose qui s'impose: je lui donne ma bouteille.

Et voila le gars qui part, tout content d'avoir récupérer un fond de bière dégueulasse. Je le regarde s'éloigner et disparaître dans la foule. Grossière erreur. Je viens de perdre le gars que je tenais. Impossible de le filer à l'odeur... Mince!

Je grogne, même si la cacophonie environnante couvre les bruits que j'émets. Donc je reprends tout depuis le début. Je zyeute dans toutes les directions. Mais pas moyen de retrouver mon gars... Sauf que, tout d'un coup, la musique s'arrête. C'est pas le genre de truc qui se produit normalement dans ce genre de festival, de fête ou d'événement. D'ailleurs le grondement global de la foule vient confirmer le fait que cette coupure n'était absolument pas prévue!

Peut-être que cela fera réagir celui ou celle que je cherche. En effet, la plupart des gens restent les bras ballants, et se plaignent. Mais pas tous. Je vois un gars à une quinzaine de mètres de moi se mettre à tracer dans le sable, bousculant les gens. Et passant devant moi, une demoiselle qui porte un sac-à-dos!

Bon, il est donc temps pour moi d'y aller.

- Dégagez.

Un mot? Si on veut, on est plus proche du grognement, encore une fois. Grognement que j'émets en bousculant les gens à mon tour, pour suivre la jeune femme devant moi. Elle accélère. Elle fuit ou elle traque, elle aussi? Difficile à dire. Je n'ai qu'une envie: sortir mes griffes et faire ce que je fais de mieux. Mais on n'a pas besoin d'un mouvement de foule. Je risquerai de perdre l'autre gars, celui que je pourchasse vraiment.

- Hey! Toi! Stop!

Ben voyons, comme si interpeler quelqu'un était suffisant pour qu'il s'arrête. Surtout qu'on ne sait pas vraiment à qui je m'adresse, là. Bon sang, il ne pouvait pas envoyer Kurt? Ou Malicia? Cela aurait était beaucoup plus simple, non? Bon, peut-être pas en fait, mais au moins, je ne serais pas là.

Un gros gaillard me bloque la route. Volontairement. Il veut en découdre. Il me dépasse d'une tête et me fait perdre mon temps là.

- Tu lui veux quoi à la demois...

Je ne lui laisse pas le temps de finir sa phrase. Petite impulsion. Gros coup de tête sur le nez. Cartilage et os normaux vs Crâne de métal indestructible? Inutile de vous dire qu'il est maintenant à genoux, en train de se tenir le pif et de moucher du sang.

Bon elle est où... Ah, la voila! Je me demande ce que nous allons trouver! Et qui fait quoi et pourquoi!

C'est d'une télépathe dont j'avais besoin en fait. Pas d'un elfe bleu qui se téléporte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Young Avenger
♠ Classe et nom de code : Hawkeye deuxième du nom ♠ Emploi : Etudiante et héroïne ♠ Gif : J'ai une vie civile aussi !
MessageSujet: Re: Springbreak pas banal (PV Logan)   Jeu 5 Juil 2018 - 18:36
Springbreak pas banal


Alors qu'elle passe devant l'homme à la bière, elle entend une voix masculine un peu bourrue lui lancer, alors qu'elle est en pleine course :

Hey! Toi! Stop!

Bon, je vous passe la leçon sur le temps de réaction en voiture, mais l'idée est là : il lui faut une seconde pour percevoir l'information qu'on l'interpelle, d'analyser la situation en se demandant ce qu'on pouvait bien lui vouloir, et de décider de s'arrêter dans sa course pour revenir et voir à qui elle a affaire. Et une poignée de secondes supplémentaires pour atteindre l'endroit où elle voit l'homme à la bière faire face à un gros lourdaud dont elle entend les paroles :

Tu lui veux quoi à la demois...

Même pas le temps pour lui de continuer sa phrase et elle de répliquer, le voilà à terre en quelques secondes, se tenant le nez qui libère des flots de sang après que son vis-à-vis lui ait asséné un coup de boule. Bon, ça a le mérite de calmer le bonhomme, mais Kate ne peut s'empêcher de soupirer d'agacement ; elle est pas si fragile que ça et aurait très bien pu le remettre à sa place elle-même. M'enfin.

Posant ses mains sur les hanches, elle regarde l'homme à la bière et fronce légèrement les sourcils avant de lancer :

Merci de vous être occupé de lui, mais j'aurais pu le faire toute seule si j'avais pu l'atteindre à temps... J'peux vous aider, si c'est moi que vous avez appelée ?

En attendant une réponse, elle le regarde sous toutes les coutures avec attention : elle a déjà vu sa tête quelque part, c'est sûr et certain, mais où... C'est frustrant de ne pas se rappeler des visages, surtout maintenant, mais elle finit par avoir une épiphanie et regarde l'homme avec curiosité :

J'vous reconnais, vous êtes Wolverine non ? Qu'est-ce que vous faites là ?

Si c'est lui, il y a de quoi être surpris effectivement, lui qui est décrit comme étant un loup plutôt solitaire ou proche de l'Institut Xavier, qu'il est bien des rares à pouvoir protéger sans trop craindre pour sa vie. Et puis la réalité de la situation lui revient en mémoire, alors qu'elle tourne la tête vers la foule : plus ça va et plus les gens semblent touchés par ce mystérieux mal qui sévit autour d'eux, pas tous du moins. Quelques irréductibles sont encore debout et en profitent pour quitter les lieux avant qu'il ne leur arrive la même chose, ce qui fait un souci d'évacuation en moins. Poussant un soupir, elle tourne légèrement la tête vers l'homme et lui lance :

Plus tard pour les présentations, si vous voulez bien. Je crois que quelque chose de pas net circule sur cette plage, et j'aimerais bien savoir de quoi il retourne. Vous venez avec moi ou vous vous tournez les pouces ?

Puis elle lui tourne le dos et repart à l'assaut de la foule, attrapant son arc et son carquois dans son sac à dos. Tant pis pour la discrétion, pas le temps d'enfiler le costume de Hawkeye quand des vies sont potentiellement en jeu...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
X-Men
♠ Classe et nom de code : Classe 4 - Wolverine ♠ Emploi : Prof... d'art? D'histoire? De sport? De survie? Je sais plus, je fais trop de trucs dans c'te baraque! ♠ Gif :
MessageSujet: Re: Springbreak pas banal (PV Logan)   Jeu 5 Juil 2018 - 22:57
Springbreak pas banal


C'est une plaisanterie? La scène qui se déroule sous mes yeux est un peu surréaliste, là. Je suis en train de traquer quelqu'un que je pense être mon petit dealeur de Kick, qui est lui-même traqué par une jeune fille équipée bizarrement pour une fête sur la plage.

Alors que je cherche à rattraper le premier gars, un autre pense que j'en veux à la fille t me barre la route. Que faire? bah ce que n'importe qui ferait, je donne un coup de tête. Et maintenant, la fille à qui je ne m'adressais pas au départ me met presque une chasse parce que je l'ai "sauvée" d'un gars qui voulait la protéger de moi mais qui m'a finalement fait perdre mon temps.

Je me frotte le front, je crois que je commence à avoir la migraine, là.

Elle me demande si elle peut m'aider. Je dis simplement "Je dois trouver le revendeur de drogue, c'est tout". Alors je sais que, sorti de son contexte, comme ça de but en blanc, surtout de la part de quelqu'un qui est à une fiesta d'Enfer sur la plage avec une bière à la main... Cela peut faire louche. Mais même pas ça m'effleure l'esprit. D'autant que la petite me reconnait!

Je lui lance un regard sévère. "Comment tu sais qui j'suis. Et t'es qui, toi?" Savez-vous ce que signifie se prendre un vent? C'est quand vous posez une question, et que votre interlocuteur fait comme si vous n'aviez rien dit, ou vous ignore, ou balaie votre interrogation comme qui rigole. Et elle se permet en plus d'en remettre une couche... Moi? Me croiser les pouces? Je fais appel à tout mon self-control pour ne pas exploser, mais ce n'est pas facile.

Je fais craquer ma nuque dans un grognement animal, mon visage grimaçant, déformé par la frustration de ne pas être vraiment à ma place, et parce que je réalise que les choses échappent totalement à mon contrôle, actuellement.

- Passe devant, demi-portion, je te suis...


Faut qu'on retrouve le gars sur qui j'avais les yeux avant que tout ne se barre en sucette. Et quand ce sera fait, je passerai sur lui mes nerfs. Heureusement que Jean ou les autres ne sont pas là pour voir ce qui va arriver. Je vais faire ce que je fais de mieux, ce pour quoi je suis le meilleur. Même si ce pour quoi je suis le meilleur, c'est pas bien beau à voir.

La foule s'ouvre devant nous. En plus, des gens s'en vont. J'entends derrière nous les copains du gars à qui j'ai probablement cassé le nez m'insulter. Qu'ils s'estiment chanceux que je ne prenne pas le temps de retourner les corriger. Encore que... Non, non, ce ne serait pas raisonnable. J'emboite donc le pas de... Je sais pas qui.

- De la drogue circule. Faut trouver le dealeur. C'est une drogue spéciale, qui n'affecte que les mutants, c'est pour ça que je suis là.

Oui, je dis tout à une inconnue. Qui pourrait être la personne que je recherche en fait. Mais si elle me connait, elle sait qu'elle ne peut pas m'échapper. Donc je n'y perds pas au change.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Young Avenger
♠ Classe et nom de code : Hawkeye deuxième du nom ♠ Emploi : Etudiante et héroïne ♠ Gif : J'ai une vie civile aussi !
MessageSujet: Re: Springbreak pas banal (PV Logan)   Ven 6 Juil 2018 - 23:46
Springbreak pas banal

Celui qu'elle prend pour Wolverine - probablement sans se tromper - lui explique la raison de sa présence : une espèce de drogue tourne sur la plage et il essaie de trouver le revendeur. C'est logique, en même temps. Vu ce qu'il se passe, Kate comprend mieux sa présence en ces lieux, même si elle se demande si la drogue n'a pas quelque chose de particulier pour qu'il soit là lui et pas quelqu'un d'autre...

Si elle l'entend bien lui demander comment elle sait qui il est et qui elle est, elle ne lui répond pas tout de suite, trop occupée à foncer dans la foule alors que celle-ci se défait de ses éléments les plus "sains" qui fuient l'endroit. Elle entend l'homme à la bière lui lancer :

De la drogue circule. Faut trouver le dealeur. C'est une drogue spéciale, qui n'affecte que les mutants, c'est pour ça que je suis là.

Ah. Oh. Ceci explique cela : le fait que certains aient pu fuir et pas d'autres signifie donc qu'il y a dans la foule d'anonymes des mutants. Et il faut les sortir de ce foutoir sans traîner, et trouver le responsable. Elle entraîne Wolverine derrière elle et s'arrête un peu à l'écart avant de poser son regard sur lui et d'enfin lui répondre :

Pardon, j'ai oublié de me présenter. Kate Bishop, pour vous servir.

Elle tourne la tête vers la foule immobile et reprend :

Vous parlez d'une drogue qui ne touche que les mutants, vous l'avez déjà vue à l’œuvre ? Et si c'est le cas, vous avez une idée de comment on peut résoudre ça ?

Parce que là, elle sèche... Elle commence malgré tout à réfléchir en jouant avec ses flèches ; elle peut envoyer au milieu de la foule de mutants zombies - parce que là c'est ce dont ils se rapprochent le plus - une flèche fumigène pour qu'ils puissent tous les deux se faufiler, mais encore faut-il trouver le dealer avant. Le mieux reste de chercher une personne qui affiche un air suspect en voyant son armée de zombies prête à déferler sur la ville...

Elle repose son regard sur Wolverine et demande d'un air assez inquiet :

J'avoue que je ne vois pas trop ce qu'on peut faire à part chercher le dealer...

Soudain, dans son angle mort, elle a l'impression que quelque chose bouge, et elle tourne légèrement la tête pour vérifier ; c'est là qu'elle voit une silhouette qui semble habillée d'un long manteau, ce qui lui met la puce à l'oreille. Par un temps pareil, tu ne te promènes pas avec un long manteau, sauf pour cacher quelque chose... Elle tapote le bras de Wolverine et souffle :

Je crois qu'on le tient, notre dealer... A vous l'honneur ? Je vous couvre.

Elle se place sur le côté le temps de sortir son arc et une flèche-filet, qu'elle enverra si le célèbre mutant rencontre quelques difficultés à attraper ladite silhouette, mais ça, elle en doute quelque peu...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
X-Men
♠ Classe et nom de code : Classe 4 - Wolverine ♠ Emploi : Prof... d'art? D'histoire? De sport? De survie? Je sais plus, je fais trop de trucs dans c'te baraque! ♠ Gif :
MessageSujet: Re: Springbreak pas banal (PV Logan)   Jeu 12 Juil 2018 - 21:08
Springbreak pas banal

Je sais enfin à qui j'ai l'honneur de parler. Enfin, "je sais", c'est vite dit, car finalement, je viens juste de mettre un nom sur un visage. Encore que... Ce nom me dit quelque chose. Faut que je fasse des liens... Que je fouille dans ma mémoire pour me souvenir... J'ai consulté masse de données au sein du S.H.I.E.L.D, dans les dossiers secrets du borgne. Et j'ai l'impression que j'ai déjà lu ou relevé ce nom quelque part. Mais pas dans un dossier directement à son nom... Dans quoi est-ce que... Puis mon regard se porte sur l'arc qu'elle manipule. Et je tilt. C'est la petite protégée de Barton. Espérons qu'elle soit moins tête brûlée que l'autre!

Après s'être présentée, elle me questionne sur la drogue. Ce qui est légitime. Et vu qu'on dirait qu'on est parti pour faire équipe sur cette affaire, autant qu'elle sache à quoi s'attendre.

- Quand New-York était encore habitable... Cette daube circulait dans les rues. Certains des élèves de l'Institut en ont pris. Une petite star montante, qui était un pseudo-model pour les autres mutants, est morte d'une overdose de Kick.


Je me gratte la joue, avant de reprendre mon explication, alors que mon regard cherche toujours le responsable.

- Quand t'en consommes, si t'es un mutant, au début tu planes... Puis après, t'as l'impression d'être invincible, que rien ne peut t'arrêter.

Hum, étant donné l'état presque végétatif de plusieurs des gens qui nous entourent, on dirait bien que plusieurs de nos petits compagnons festifs sont aussi des Homo Superior. Et que le second effet de la drogue prise va bientôt se déclencher! Je grogne à l'idée que l'on va devoir encore se battre contre ma propre espèce. J'ai plutôt envie de chopper le dealer!

- Résoudre ça? On peut pas, pour l'instant. Comme tu dis, on doit mettre la main sur le dealer. Après, je remonterai la filière, et je retrouverai le salopard qui a remis ceci en circulation.

Pendant un instant, nous nous taisons. Tous les deux, nous cherchons. Je teste, je renifle, j'écoute, mais rien. Entre les effluves corporelles, le vomi, l'alcool, la cacophonie environnante... Puis c'est là que la petite semble trouver notre bonhomme!

- Bien...

Je lâche ce mot en arrachant la chemise ridicule que je porte. Je jette tout, restant en short de bain, et m'élance avec force en direction de notre inconnu en long manteau. Courir dans le sable, c'est pas facile. Encore moins quand un squelette en métal indestructible vous alourdit de plus de cinquante kilos. Il me faut toute la volonté du monde pour ne pas faire jaillir mes griffes. Je ne peux pas me permettre ça... Déjà que les choses vont dégénérer de façon incroyable dès que tous les zombies vont déplafonner.

J'espère que Hawkeye Junior a une flèche "Au secours les Vengeurs, Wolverine fait un massacre, venez m'aider" dans son arsenal. Car c'est ce qui va bientôt se produire!

Je suis à portée de voix du mec, qui me remarque enfin. "Hey, connard..."

Bon sang, il s'en va en courant, c'est pas vrai! Je suis obligé de le traquer parmi la foule, et il reste encore des Sapiens actifs!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Young Avenger
♠ Classe et nom de code : Hawkeye deuxième du nom ♠ Emploi : Etudiante et héroïne ♠ Gif : J'ai une vie civile aussi !
MessageSujet: Re: Springbreak pas banal (PV Logan)   Ven 13 Juil 2018 - 13:10
Springbreak pas banal

Wolverine se décide à lui répondre, après un temps d'hésitation :

Quand New-York était encore habitable... Cette daube circulait dans les rues. Certains des élèves de l'Institut en ont pris. Une petite star montante, qui était un pseudo-model pour les autres mutants, est morte d'une overdose de Kick.

Kate sent son visage s'assombrir. Des gosses, des enfants, tombés sous la coupe d'une drogue mise en circulation par des personnes mal intentionnées... Juste parce que mutants. C'est... dégueulasse, à défaut de trouver un autre mot plus diplomate. Il reprend :

Quand t'en consommes, si t'es un mutant, au début tu planes... Puis après, t'as l'impression d'être invincible, que rien ne peut t'arrêter.

Bon, en soi, ce n'est pas foncièrement différent de certaines drogues qui ont aussi cet effet sur les humains lambda, mais :

Résoudre ça? On peut pas, pour l'instant. Comme tu dis, on doit mettre la main sur le dealer. Après, je remonterai la filière, et je retrouverai le salopard qui a remis ceci en circulation.

Kate pousse un léger soupir. Hé bah écoute, quand il n'y a pas le choix... Elle pourrait toujours empêcher les victimes de commettre des catastrophes pour eux et leur zone d'incertitude, pendant que Wolverine se lance à la poursuite du dealer.

C'est d'ailleurs ce qu'il fait, une fois que Kate le lui ait signalé et après avoir arraché sa chemise, laissant la jeune femme quelque peu... perplexe. C'est quoi cette manie de se désaper à moitié pour courir après les méchants ? Bon, d'accord, dans le cas de Wolverine elle suppose que c'est pour avoir le moins de poids possible qui ne s'additionne pas à celui de son squelette, mais quand même...

Alors qu'il se dirige vers leur homme, la jeune femme attrape une flèche électrique et bande son arc, prête à tirer en cas de besoin, et grimace en voyant les deux hommes se mettre à courir, Wolverine courant après l'homme au manteau qui fuit. Pourquoi c'est si prévisible...

Alors qu'elle s'apprête à neutraliser le dealer, elle remarque du coin de l’œil que les zombis sont en train de se réveiller. Niveau rage, à côté d'eux, Hulk est limite tout doux... Pas le temps de tergiverser, il faut les neutraliser eux d'abord. Elle tourne son arc vers la foule de zombis qui avance dans sa direction, le lève et lâche sa flèche, qui fait une magnifique parabole avant de se ficher dans le sol et de libérer sa charge électrique qui assomme une bonne partie d'entre eux, les autres continuant d'avancer et de se diriger vers la route. Ceux-là, Kate les immobilise en envoyant une flèche qui libère, une fois fichée dans le sol, une substance gluante qui devrait les ralentir le temps qu'elle aille donner un coup de main à Wolverine. Et comme les deux hommes se sont éloignés dans leur course, elle attrape une moto, l'enfourche, la démarre et se rue dans la direction prise par son binôme du jour et sa proie. Il faut faire vite.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
X-Men
♠ Classe et nom de code : Classe 4 - Wolverine ♠ Emploi : Prof... d'art? D'histoire? De sport? De survie? Je sais plus, je fais trop de trucs dans c'te baraque! ♠ Gif :
MessageSujet: Re: Springbreak pas banal (PV Logan)   Dim 15 Juil 2018 - 21:15
Springbreak pas banal


Tout en courant, j'essaie d'accrocher l'odeur de ma proie. Afin d'être capable de repérer cette personne si jamais je devais la perdre pour une raison ou pour une autre. Et quelque chose me frappe. Quelque chose qui aurait dû me sauter aux yeux il y a déjà cinq secondes, quand le fuyard et moi-même avons commencé à courir!

Pourquoi est-ce que la petite que j'ai laissé derrière moi ne lui a pas encore décoché une flèche dans le buffet? Pas forcément une pointe mortelle... Je sais que Clint a des objets tous plus bizarres les uns que les autres, genre flèche qui se transforme en gant de boxe, ou flèche électrifiée ou une flèche qui libère un filet sur la cible. Et là, je me doute de ce qui se passe... Les effets du Kick... Je me permets encore une foulée ou deux avant de lâcher cet être qui prend maintenant le large... J'ai pu m'imprégner de son odeur. Je pourrais le retrouver n'importe où maintenant, c'est qu'une question de temps.

Mais revenons-en maintenant à notre problème qui est un peu plus immédiat. Tous les mutants ici présents... Ils commencent à déplaner. Ce qui signifie que les choses vont mal tourner de façon assez tragique. Et au milieu de tout cela, il y aura une ado armée d'un arc. Je ne peux pas la laisser seule. Non pas que je doute de ses capacités, mais je suis obligé d'aller l'aider. S'il lui arrivait quelque chose, je serais responsable!

Nous avions déjà quitté la plage, ma proie et moi. Et alors que je rebrousse chemin, je vois la demoiselle sur une moto. Quand elle me passe à coté, elle ralentit juste ce qu'il faut pour que je puisse grimper derrière elle. Je ne fais pas de chichis, et je la ceinture au niveau de la taille fortement, afin de ne pas tomber suite à la puissante accélération qu'elle fait.

- Deuxième à droite. Accélère, je dois pas perdre son odeur.

Même sur la bécane qui a très certainement été "empruntée", je peux flairer notre petit gars qui tente de nous distancer. Mais la piste est de plus en plus nette.

- On se rapproche! A gauche!

Elle se penche vraiment dans les virages! Si c'est Clint qui l'a formé, il a assuré. Pour une fois qu'il fait quelque chose de bien! Faudra que je lui en touche un mot.

Nous arrivons devant un parking sous-terrain. "Stop", ordonnai-je sans plus de forme, alors que je desserrai mon étreinte et descendais du véhicule.

- T'as quoi comme armes, dans ton carquois?


A part des flèches normales, j'entends bien. Je veux savoir si elle peut gérer... Dans le même temps, j'utilise mon communicateur pour prévenir l'école afin d'envoyer une équipe aider à maîtriser la foule. Je n'ai pas envie qu'un incident déclenche une vindicte vengeresse contre des mutants qui ont simplement eu le malheur de croiser la route du dealer de Kick.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Springbreak pas banal (PV Logan)   
Revenir en haut Aller en bas
 

Springbreak pas banal (PV Logan)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant


 Sujets similaires

-
» Présentation de Logan Echolls
» Alice Logan [validée]
» Logan Wright
» Logan(X)
» Brooke Logan





Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel Evolution Reborn :: Los Angeles :: Le reste de Los Angeles :: Long Beach-