Merci de recensez vos actions rps ici pour que le contexte les prenne en compte !
N'oubliez pas de voter !


Partagez | 
 

You've been Thunderstruck pv Kitty

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar
Divinités
♠ Emploi : Prince d'Asgard, Dieu de la Foudre, Avengers
MessageSujet: You've been Thunderstruck pv Kitty   Lun 9 Juil 2018 - 0:55
You've been Thunderstruck
Statut du sujet : Privé ft. Kitty Pryde
Date du rp : Flasback, du 5 janvier 2013 à début janvier 2014 (en gros, du début de la Grande Purge au retour de Thor sur Asgard avant l'attaque des Jothuns)
Météo & moment de la journée : Baaaaaah...
Autre : Le RP se déroulera principalement à New York, et se composera de plusieurs scènes couvrant l'année de la Grande Purge



La première, et la principale, tâche du dirigeant était de protéger son peuple. Peu importe que ce dirigeant soit appelé « Roi », « Jarl », « Empereur », ou même, comme chez les midgardiens actuellement, « Président ».
Il s’agissait d’un fait extrêmement simple. Soit le dirigeant régnait pour son peuple, et veiller à sa protection, soit il régnait pour lui-même, et il n’était alors qu’un tyran sans honneur ni valeur.

Thor avait été élevé dans ce mantra, par son père et sa mère, les rois et reines d’Asgard et des Neufs mondes. Toute sa vie avait été consacrée à la lutte pour la protection du peuple. Aussi, la première fois que le SHIELD vint parler aux Avengers du projet du gouvernement, il éclata de rire, pensant à une plaisanterie. Un dirigeant qui tournerait les armes vers une partie de son peuple ? C’était risible.
Mais le rire laissa rapidement place à la colère chez le Dieu de la Foudre. Il avait déjà affronté des tyrans. Ceux-ci avaient tous des buts différents, allant de l’enrichissement personnel à une soif de gloire démesurée. Mais ce qui était évoqué en ces lieux ? Une partie de la population parquée, contrôlée, pour ce qu’elle était ? Des discussions qu’il entendait de la part de ses camarades, ou d’amis de ses camarades, ce genre de situation n’étaient pas nouvelles chez les Midgardiens. Le dieu entendit parler de Shoah, d’Apartheid, et d’autres choses qui lui glacèrent le sang.

Il envisagea même de quitter Midgard, définitivement, et d’avertir son père que Midgard était un monde perdu et perverti. Les midgardiens étaient soit fous, soit… Non, ils ne pouvaient qu’être fou.

Les autres Avengers, et le SHIELD, pouvaient voir le Prince d’Asgard se murer chaque jour un peu plus dans sa colère, qui éclatait de plus en plus souvent lors des réunions. Sa voix puissante, chargée de tonnerre, raisonnait sous le regard inquiet de ses amis, et perfide des agents du SHIELD chargés de le surveiller. Car il était l’Avengers qui était le plus surveillé par le SHIELD : pas Hulk, qui, tout aussi puissant qu’il était, restait impopulaire et relativement gérable, n’ayant que de la puissance brute. Pas Iron Man qui, malgré sa puissance financière et médiatique, écoutait assez l’agence gouvernementale pour rester contrôlable. Mais lui ? Il était le prince d’un peuple extra-terrestre, à la puissance physique largement supérieure, quasi invincible, contrôlant la foudre, doté qu’une popularité forte auprès de la foule, et qui pourrait conquérir la Terre avec une armée de guerriers pluri-millénaire. Et le pire, c’est qu’il n’écoutait pas le SHIELD.

La tension au sein de l’équipe devenait étouffante. L’organisation gouvernementale leur mettait de plus en plus de pression. Tous savaient que ce n’était plus qu’une question de temps. L’arrivée de la première Sentinelle, le 30 juillet, le plongea dans une colère noire, et le gouvernement américain n’échappa à un foudroiement que parce que les amis du Porteur de Mjolnir réussirent à le convaincre de ne pas le faire. Mais le lien de confiance entre Thor et le SHIELD se brisa à ce moment-là.

Les jours passèrent, lentement, alors qu’il ruminait sa colère et se contenait à grand peine, avant qu’il ne craque. Le six septembre, alors que la télévision diffusait en direct les premiers pas de la Grande Purge, en filmant « l’arrestation » de « dangereux mutants », à savoir un père et sa fille d’une dizaine d’année dans un parc d’enfant, que la colère trop longtemps contenu du Dieu de la Foudre, du Tonnerre et de la Tempête, fit voler en éclat la fenêtre de la pièce où il se trouvait. Les agents du SHIELD qui le surveillaient pour « sa sécurité » volèrent contre les murs, alors qu’il décollait, traversant les airs en direction de sa cible, en quelques minutes

Un météore de fureur, blond, vint percuter la Sentinelle présente dans le parc, la traversant comme s’il s’était agi d’un bout de papier. Le Dieu atterrit brutalement au sol, et sans prendre la peine de se relever, ni même de se retourner, pointa son marteau enchanté en direction de la « tête » de la Sentinelle, la faisant exploser sous un déluge de foudre. Son action ne lui prit que quelques secondes, et le cadavre métallique du robot s’écroula avec bruit, alors que le blond se relever, le regard empli d’éclairs et de rage, le silence emplissant le parc pour quelques secondes. Le monde, médusé, venait d’avoir connaissance de la prise de position officielle du Prince d’Asgard sur la question de la Purge. Et celui-ci venait de voir son nom apparaitre sur la liste des personnes à « purger ».

Thor regardait les agents gouvernementaux, qui commençaient à le braquer avec leurs meilleures armes. Des hélicos, des fourgons supplémentaires. Et sans doute même quelques Sentinelles de plus. Sa colère n’était toujours pas apaisée. Il fit un pas vers les hommes chargés de traquer les « anormaux ». Ils allaient vite découvrir qui étaient les véritables anormaux…

Sauf que le regard du dieu fut attiré par la présence d’une troupe de personnes, qui faisaient face, eux aussi, aux soldats. Ils semblaient faire barrage de leur corps pour protéger la petite fille et son père. Tout Midgard n’était donc pas perdu. Il plissa les yeux, cependant, tiraillé entre son désir de s’assurer que ceux-ci puissent partir et survivre, et déclencher un affrontement qui, s’il serait glorieux, serait surtout sanglant et aux dommages collatéraux importants.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
X-Men
♠ Classe et nom de code : Classe 4 // Shadowcat ♠ Emploi : Professeur de technologie a l’Institut Xavier ♠ Gif :
MessageSujet: Re: You've been Thunderstruck pv Kitty   Mer 11 Juil 2018 - 22:56



You’ve been thunderstruck

La chasse aux sorcières. La Shoah. La Purge. C’est juste le nom qui diffère, mais au fond, ça reste la même chose. Ça reste le même combat. La même terreur. Je suis juive, je suis mutante. Deux bonnes raisons de me haïr pour certains. La Grande Purge, une époque terrible dont je me souviens avec effroi. Mon holocauste à moi, je suppose. A cette époque, j’avais plus ou moins quitté les X-men. Disons que je n’avais pas envie de rester cachée. A attendre. A survivre. Impossible. Alors un soir, j’ai fais mon paquetage, j’ai laissé une lettre derrière moi, pour mes amis, pour ma famille, pour mon amour impossible, puis je suis partie rejoindre un groupe de mutants activistes que j’avais déjà vu dans les médias. Les trouver ne fut pas des plus compliqués, il suffisait d’être au bon endroit, au bon moment.
Mon intégration se fit rapidement, et je me montrais des plus investies et motivées. Ils n’étaient pas les X-men, mais ils étaient mes amis, par la suite, même si certains d’entre eux semblaient avoir des avis aussi tranchés que nos oppresseurs. Pas de pitié. Mesure violente pour lutter contre la violence. Ça n’était pas franchement ma méthode, mais je dois avouer que beaucoup de rage m’animait à l’époque et si au début j’avais quelques réticences, j’y ai rapidement pris goût. Et puis les sauvetages se sont carrément changés en chasse. On ne protégeait plus seulement les nôtres, on éliminait les autres. J’aurais dû voir pourtant que ce n’était pas bon, que c’était un cercle vicieux, un cercle sans fin, que la violence appelle la violence…
Le groupe était dirigé par Assane, un afro-américain dont la peau noire était constellée de cicatrices plus claires. Un changeur de forme, se changeant en gigantesque lion. Amusant, cette analogie de leader et de roi de la savane, non ? Sûrement pour ça que son nom de code était King. Nous étions sept au total, à être réellement actifs sur le terrain, mais une bonne partie du groupe œuvrée dans l’ombre, pour soigner, héberger, cacher, nourrir nos rescapés. Mais l’équipe d’intervention se composait de sept mutants. Nous venions tous d’environnement si différents. J’étais probablement la seule venant d’un institut spécialisé, les autres n’étaient que des indépendants, soit qui vivaient avec leur mutation au nez et à la barbe des sapiens -comme Ted, qui tenait autrefois un restaurant où il pouvait se servir de ses mains qui se changeaient en couteaux- soit comme Liu, l’asiatique aux tatouages vivants, ils avaient su profiter de leur mutation pour de bonnes et de mauvaises fins…

Ce jour-là, nous guettions les attaques possibles des Sentinelles. Et on ne tarda pas à recevoir une alerte de Loreline, une mutante capable de manipuler le temps et l’espace. Elle pouvait prévoir les agissements des Sentinelles, ce qui nous permettait de ne jamais être trop largués. Nous nous préparions, un groupe de quatre, pas besoin de plus. Assane, Ted, Jessie et moi. Sandman n’aimait pas rester en arrière, mais sa mutation agissant sur le subconscient endormi ou somnolent, il n’aurait pas été utile sur cette intervention, d’après Assane.

« Prudence. » qu’il me dit, avant de disparaître au détour d’un couloir. Il n’aime pas parler, ni s’étendre sur des émotions qu’il ne maîtrise pas. Il faut dire que son passé est compliqué, d’après ce que j’ai pu comprendre. Un lien s’est tissé entre nous, peut-être pas grand-chose, peut-être que c’est cette impression d’épée de Damoclès au-dessus de nous qui nous pousse un peu l’un vers l’autre. C’est platonique, ça ne va nulle part, puisqu’il n’est pas vraiment friand des contacts physiques. A vrai dire, il a toujours l’air d’être contrarié, déchiré. Comme s’il livrait un combat intérieur.

« Prêts ? » Nous demande enfin Loreline, puis une fois en place, elle nous englobe d’une sphère bleutée qui nous téléporte dans un Parc.

La Sentinelle est là, bien trop proche du père et de son enfant. Ted la pointe du doigt et alors que l’on s’apprête à attaquer cette monstruosité, un éclair vient la percuter. Un éclair, ou pas loin. Un Dieu du Tonnerre. En l’espace de quelques secondes, il venait d’exploser la tête de la Sentinelle. Thor. Comment ne pas le reconnaître ? Il faudrait vivre dans une grotte au fin fond du Pérou pour ne pas le connaître. L’expression de son visage traduisait une colère et une rage puissantes. Je suppose qu’on peut ajouter l’étiquette « Contre la Purge » au Dieu du Tonnerre, plutôt cool, pour notre campagne, non ? Mais pas le temps de s’amuser, même si Ted nous demande à tous si on a bien vu la même chose que lui. Les agents gouvernementaux commencent à braquer Thor, et bien qu’il soit Divin, qui sait ce que le Gouvernement a bien pu mettre au point… Et puis d’un coup, c’était comme si Thor avait donné un coup de pied dans une fourmilière : il en venait de partout…
Il fit un pas vers les agents. Un bain de sang s’annonçait. Assane se mit à courir, se changeant en un énorme lion, ordonnant à Jessie de sortir le père et la petite fille d’ici avant de se ruer dans la mêlée. Ted se chargea de protéger la semi-géante en la couvrant dans sa course. Quant à moi, et bien j’allais sans doute me taper l’audace de combattre aux côtés d’un Dieu. Ça le fait, sur un CV, non ? Mais avant tout, je devais m’assurer que l’évacuation du père et de la fille serait assurée. Jessie venait de grandir au point d’attendre les deux mètres cinquante, attrapant le père et la fille sous ses bras. Elle renversait les véhicules sur son chemin, d’un coup vif et puissant de pied. Assane attaquait violemment les hommes les plus lourdement armés, d’un bon, il pouvait parfois atteindre un hélicoptère qui s’aventurait trop bas dans le ciel…
Alors qu’une Sentinelle se retrouvait face à Assane, je phasais ma main au travers de son torse, interrompant immédiatement la machine.

« On nettoie et on se retrouve au point d’extraction. » grogna-t-il sous sa forme de lion.


« Compris, chef. Et pour l’Asgardien ? »

Il ne répondit pas. C’était un Dieu, avait-il réellement besoin de notre protection ? Je pouvais également sentir la rancœur d’Assane : Thor au même titre que les Avengers était tout aussi extraordinaire que les mutants, et pourtant, il ne jouissait pas de la même renommée. Assane s’en va et je sors de ma cachette, prenant pour cible un véhicule blindé qui tente une percée vers le Dieu qui est déjà largement occupé. Je m’élance et réussis à phaser en un saut à l’intérieur du véhicule, juste le temps qu’il me faut pour phaser puis rendre de nouveau matérielle ma main dans le bras du conducteur, faisant exploser son membre. Vivement je reprends ma forme intangible alors que l’autre soldat me largue du plomb sur la tronche. Une balle ricoche au travers de moi et se loge dans sa jambe, le faisant hurler.

« A mon tour…»

Il se retrouve éjecté en dehors du véhicule tandis que j’étends ma mutation jusqu’à lui, mais avant ça, j’avoue lui avoir un peu cogné la tronche contre les parois intérieurs du véhicule…






shadowcat & soft paws

That´s the classic X-Men spirit, fellas. Never use a door when you can make one of your own
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

You've been Thunderstruck pv Kitty

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1


 Sujets similaires

-
» Kitty cat Babs in distress [Shawn]
» Wrestlemania II : CARTE DU SHOW !
» 04. Happy Birthday, Cat.
» Mademoiselle "LYLY"
» Kitty 7 ans, caniche moyen mâle (dept35)





Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel Evolution Reborn :: Hors-jeu :: What if ?... :: Flashback-