Merci de recensez vos actions rps ici pour que le contexte les prenne en compte !
N'oubliez pas de voter !


Partagez | 
 

Alex Kingsley - Young prince lost in the dark

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar
♠ Emploi : Etudiant ♠ Gif :
MessageSujet: Alex Kingsley - Young prince lost in the dark   Jeu 6 Déc 2018 - 22:42


 
feat Logan Lerman
Alex Kingsley

 

 
Carte d'Identité
Windshield1 Juin 199820 ans Institut Charles XavierCélibatairePansexuelLire - Photographier - La Science - Les films de Science-fiction - Les Super-Héros - Les Ennuis Mutant Engagé

 
Caractère

Alex est un garçon discret, sage et studieux. Il peut parfois apparaître très timide et nerveux, mais il sait parfois devenir autoritaire et sûre de lui. Il a tendance à vouloir démontrer l'étendue de ses connaissances, ce qui lui attire parfois les moqueries de certains. Pendant sa scolarité, on le surnommait « monsieur je-sais-tout ». Avant même la rentrée des classes, il avait déjà lu l'intégralité des livres du programme. Il s'agirait sans doute d'un sentiment d'insécurité qu'Alex compense en cherchant à devenir le meilleur élève possible. Il suscite donc souvent l'exaspération de ses condisciples. Sa plus grande peur est d'avoir tort ou qu'un élément clé puisse lui échapper.

Inutile de vous préciser alors, qu'il a toujours été très seul et qu'il n'était pas très souvent entouré à l'école. Il n'avait pour compagnie que les livres. Il avait les meilleures notes, les meilleurs bulletins. Il retient certes tout ce qu'il lit dans les livres, mais il ne recrache pas bêtement ce qu'il retient. Il sait surtout faire preuve d'une grande logique et d'une vivacité d'esprit déconcertante. Son discernement et son savoir lui permettent de surmonter de nombreux obstacles. Son intelligence peut parfois s'avérer plus utile que ses propres pouvoirs, ce qui est un atout non négligeable. Il est aussi très doué en science et en physique-chimie, c'est d'ailleurs les matières qu'il maitrise le mieux et qui le passionne depuis son plus jeune âge.

Il possède un tempérament posé et réfléchi. Il peut avoir le recul et le calme nécessaire pour tempérer le comportement des autres dans des situations extrêmes. Ce jeune homme a la faculté de comprendre les émotions des autres. Il fait souvent preuve d'une très grande empathie et n'hésitera pas une seule seconde à mouiller sa chemise si quelqu'un qu'il considère se trouve dans le pétrin.

Alex sait prouver sa sensibilité et son grand cœur, mais c'est là que sa faiblesse se cache. A vouloir être trop noble et apporter son aide, il fonce tête baissée. Il est pourvu d'une grande volonté et d'une ténacité déconcertante, en d'autres termes c'est une tête brûlée. Il est un jeune garçon brillant, mais cela ne veut pas dire qu'il obéit toujours aux règles. Son autre défaut est sans aucun doute sa naïveté, il fait confiance un peu trop facilement ce qui peut lui faire prendre de grands risques sans même s'en rendre compte. C'est un garçon solitaire et doux, un compagnon digne de confiance.

 

Pouvoirs & capacités

Alex est un mutant de niveau 1.

Comme la plupart des mutants ses pouvoirs se sont développés à la puberté. Son gêne « X » n'a pas affecté son apparence physique, mais ces mutations sont principalement psychiques.

Alex maitrise essentiellement l'énergie cinétique. Il arrive à la manipuler sous deux formes distinctes : la première étant sous la forme d'un champ de force. C'est la forme qu'il manipule le mieux pour l'instant. Il prend généralement la forme d'un dôme de 5 mètres de diamètre. Mais avec le temps et l'expérience, il espère pouvoir l'agrandir ou même pouvoir protéger ses semblables à distance. La deuxième forme est d'utiliser l'énergie comme projectile ou plus simplement par rafales d'énergie. Ces rafales se génèrent par les mains, mais cette faculté le fatigue très vite. Cela augmente son rythme cardiaque et provoque des saignements de nez. S'il en abuse, il peut y laisser sa vie. C'est pour cela qu'il apprend à les contrôler à l'Institut afin de pouvoir les manipuler plus sagement en prenant conscience de ses limites physiques.

Certains mutants manifestent parfois de nouveaux pouvoirs qui n'ont pas grand-chose à voir avec le premier et c'est le cas de ce jeune garçon. Cette mutation secondaire est celle de s'élever dans les airs. Cette faculté à voler est assez récente et n'est pas encore très efficace. Il ne peut que s'élever que de quelques centimètres dans les airs et demande beaucoup de patience et d'énergie avant de pouvoir voler librement comme un oiseau.

Comme il a été précédemment dit c'est un petit génie en herbe. Brillant même. Il est encore loin d'égaler les plus grands scientifique de son époque, mais son acharnement au travail pourrait sans doute le mener loin et pouvoir apporter de nouveaux point de vue en biochimie.

Autre capacité qui pourrait être utile en cas de besoin : le combat au corps à corps. Avoir un oncle au SHIELD peut avoir ses avantages comme ses inconvénients. Mais, les entraînements que lui a procuré son oncle peut l'aider à se défendre en cas de besoin. Il n'est pas à un niveau militaire non plus, mais cela peut l'aider si ses pouvoirs sont impossibles d'utilisation étant donné son niveau encore faible dans ce domaine.

  Derrière le masque, y a qui ?
 
Prénom/pseudoParzivalÂge23Code règlement
Code magique:
 
Pv, scénario, marvel ou inventéInventéComment as-tu atterri ici ?La magie de GoogleFréquence de connexionSouvent, voir même hebdomadaire
RemarquesJ'espère qu'on va rigoler !  :lov:

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
♠ Emploi : Etudiant ♠ Gif :
MessageSujet: Re: Alex Kingsley - Young prince lost in the dark   Ven 7 Déc 2018 - 13:07


  Approuvez-vous le gouvernement et les décisions qui ont été prises par rapport à l'évacuation et le sacrifice de New York ? Comment vivez-vous le changement de ville, si vous venez justement de New York ? Avez-vous réussi à reprendre un train de vie plus ou moins normal, avec l'amélioration du camp de réfugié en quartier naissant nommé NY Town ? Si vous viviez déjà à Los Angeles, comment voyez-vous l'arrivée de ces réfugiés installé ici depuis un an à présent ?

 
J'étais très attaché à la ville de New-York, mais l'évacuation était inévitable pour la sécurité de tous. J'avais intégré l'Institut Xavier juste avant son déménagement dans les alentours de Los Angeles. Ce n'était pas facile. Nouvelle école, nouvelle ville, nouveaux camarades et tout cela loin de mes proches. Je ne sais pas si j'ai repris un train de vie normal, l'Institut Xavier est tellement singulier comme endroit. C'est fantastique d'y être, mais on peut parfois s'y sentir très seule. L'amélioration du camp de réfugié est une bonne chose et le quartier de NY Town permet de ne pas se sentir trop éloigné de la maison. On verra bien comment cette nouvelle vie nous mène. Je croise les doigts.


  Avec les élections qui approchent et malgré le bilan plutôt positif de la présidence de Liesmith, la concurrence se dresse en la personne d’Ophelia Sarkissian et de son jeune parti, le Free Democratic Party. Quelle est votre opinion sur cette femme et ce nouveau parti ? Quel oeil portez-vous sur l’actuel Président et sur ce qu’il a pu accomplir ?

 
Je n'ai jamais été un très grand fan de la politique. Cependant, il faut avouer que le président Liesmith a apporté pas mal de choses positives à notre société. Et l'apparition de cette nouvelle personnalité politique : Ophelia Sarkissian semble promettre de belles choses aux citoyens américain, humains comme mutants. Mais, je trouve que c'est un peu trop beau pour être vrai. Certes, nous venons tout juste de sortir la tête de l'eau de crises majeures. Mais je reste sur mes gardes. Reste à savoir si toutes ces belles promesses seront tenues. Je suis quand même heureux de l'amélioration du quotidien des mutants. Ayant toujours été un peu mis à l'écart de mes semblables, je constate quand même beaucoup d'améliorations. Espérons seulement qu'il n'y aura pas de retour en arrière.


• Avez-vous participé à la tentative de reprise d'Asgard ? Si oui, quel est votre opinion dessus, comment vous en êtes vous sortis ? Si non, quel est votre avis sur les Asgardiens et leur présence ?
• Gouvernement, SHIELD, HYDRA : Suite à une explosion au cours d’une soirée mondaine, le SHIELD et HYDRA se sont fait face pour la première fois depuis la mort de l’agent 13. Quelle fut votre place dans tout cela et qu'en pensez-vous ?
• Mutants : La Confrérie se regroupe et se restructure sans Magneto. On dit qu'elle a repris son recrutement actif, y compris au coeur du nouvel Institut et des infrastructures d'intégration des mutants à Los Angeles. De quel côté êtes vous ?

 
Je n'ai pas participé à la tentative de reprise d'Asgard et cela m'aurait bien plus. Un peu d'action ne m'aurait pas fait de mal à vrai dire. Il y a quelques années, j'étais heureux de voir que les histoires de la mythologie nordique sont une réalité. Mon grand-père était suédois et norvégien donc il en connaissait un rayon sur Odin, les marteaux magiques et les querelles des dieux. Je trouve leur présence plutôt rassurante en vérité, savoir que des alliés sont présents avec nous sur terre pourront permettre aux gens de se sentir davantage en sécurité. En ce qui concerne la Confrérie, j'étais toujours un peu distant par rapport à leurs idéaux. Cependant, je ne pouvais que comprendre leurs motivations et leurs désirs profond d'exister sans se cacher et de vivre dans la crainte d'être pourchassé ou exécuté. J'ai conscience qu'il a gagné en popularité depuis les événements de la purge. Mais je ne pense pas être fait pour intégrer un tel groupe.


 
Votre histoire

 

Forêt de Catskills, NY, USA

10 Septembre 2014


Je retiens ma respiration. Un jeune cerf se tient là, au milieu d’une clairière. Le bruit du vent dans les feuilles, les gargouillis d’une petite rivière. Je me cache derrière un épais tronc d’arbre allongé sur le sol. Une dépouille de bois longtemps abandonné par des bûcherons. L’objectif de mon appareil fixe la créature, attendant mon signal pour capturer cette rencontre matinale. Je connais cette forêt comme ma poche. Peu de gens viennent s’y promener, on est tellement loin de la ville la plus proche. Je connais chaque rocher, chaque arbre, chaque détail. Une de mes bottes craque sur une brindille, provoquant un énorme vacarme. Une seconde plus tard, le jeune cerf disparu au milieu des fougères. Je peste contre ma maladresse et sort de ma cachette en reprenant la route pour le domaine.

Pour fuir ce qui se passait dans le monde réel, je me dissimule sous les arbres de la réserve de Catskills. Je prends des photos ou je lis un livre près du fleuve. Ma maison se trouve presque à la limite de la forêt. Je n'ai que quelques minutes de marche pour atteindre le terrain qu'on appelle le manoir Kingsley. Un haut grillage surmonté de barbelés le sépare de la forêt. Il l'encercle entièrement. En théorie, il est électrifié vingt-quatre heures sur vingt-quatre pour éloigner les prédateurs – les meutes de chiens sauvages, les pumas solitaires, les ours ou des gens un peu trop mal attentionnées – qui menaçaient notre quotidien. Mais on le touche généralement sans danger. Malgré ça, je prends toujours le temps de m'assurer de l'absence de bourdonnement révélateur. J'approche mes oreilles et je n'entends aucun bruit. Dissimulé par un buisson, je me couche sur le ventre et rampe à travers une déchirure de soixante centimètres, que j'ai repéré il y a des années. Le manoir se tient là. Les quelques statues du jardin menace de s'écrouler d'une seconde à l'autre, les haies ne sont plus taillées. La nature reprend doucement ses droits. C'est comme si la forêt essayait de reprendre ce morceau de terre qu'il lui appartenait autrefois.

Je monte les marches et pousse la porte de la cuisine que j'avais laissée entrouverte. Chess, le chat de ma mère, m'accueille en miaulant. J'entends un ronflement dans la salon. Jim, mon oncle, est avachi sur le canapé essayant de rattraper ses nuits trop courtes. La télévision est allumée, on y voit des images de la purge. Un frisson me traverse tout le corps. Je vois ces immenses machines à la recherche de leur proie : les mutants. C'était la raison pour laquelle j'avais dû arrêter mes études à Manhattan. Trop dangereux, selon mon oncle et ma tante. J'avais pour habitude de ne pas les écouter et de faire l'impasse sur ce qu'ils me disaient. Mais la réalité m'avait rattrapé et je devais donc rester ici, dans cette tour d'ivoire, loin de la guerre, des massacres et de la politique. J'avais déjà essayé de fuir, de partir rejoindre mes semblables pour aider à lutter contre cette oppression des plus infâmes. Mais, mon oncle m'avait vite rattrapé. Je marche sur la pointe des pieds et je tente d'attraper un livre sur l'une des nombreuses étagères de la pièce. Je regarde la couverture : La célèbre grenouille sauteuse du comté de Calaveras. Je laisse échapper une grimace, me demandant comment un vieux conte avait pu atterrir dans la collection des mystères astronomique de mon grand-père.

Je vivais dans cette grande demeure avec Jim, le frère de mon père, qui travaille au SHIELD. Il n'a d'ailleurs jamais voulu me dire dans à quelle section il était affilié. Il y avait aussi Wilma, ma tante, elle est la soeur de ma mère et travaille au ministère de la justice à Washington. Autant vous dire que je ne les vois pas souvent. Tout comme mes propres parents qui ont disparu quand j'étais tout jeune. La seule chose que je sais, c'est qu'ils travaillaient tous les deux à l'armée et ils ne sont jamais revenus d'une mission. Mes relations avec mon oncle et ma tante ont toujours été électrique. Nous avons tous les trois des caractères de cochon donc ça peut rapidement virer au drame. L'un frappe dans les murs et l'autre jure en suédois. Ça peut être très drôle parfois, mais à l'heure actuelle plaisanter n'était pas du tout une priorité pour nous trois.

Institut Charles Xavier, Los Angeles, CA

17 Septembre 2017


Toutes les cellules de mon corps me poussent à me jeter sur ce ragoût et à m’empiffrer à n’en plus finir. Le ragoût d’aujourd’hui contient de la viande d’agneau et des pruneaux. Parfait sur un lit de riz sauvage. Je soupire. Tout le monde prend le déjeuner en commun dans une grande salle. Certains ont tendance à s’installer bruyamment à une même table. C’est une façon pour eux d’affirmer leur supériorité, de proclamer que rien ne leur fait peur. Je suis installé dans un coin, comme un mouton égaré. Je soupire une seconde fois. Plus que quelques heures de cours. En terme de survie, c’est le meilleur moment de la journée. Je tiens un livre sur L’Histoire populaire des Etats-Unis de 1492 à nos jours avec ma main droite et je m’alimente de ma main gauche. Je n’excelle pas en histoire et il était important pour moi de savoir à l’avance de quoi il serait question pour les prochaines semaines à venir. Je dispose d’environ cinq minutes pour terminer mon assiette et me rendre à l’autre bout de l’institut pour assister au cours. Je jette un dernier coup d’oeil au planning de la journée et je tressaille en m’apercevant du cours d’entrainement physique prévu en fin de journée. Là non plus ce n’est pas extraordinaire. Montrer mes capacités physiques devant d’autres mutant de mon âge me met profondément mal à l’aise, mais j’essaye de me ressaisir en pensant aux Héros, à l’extérieur, qui ne doivent certainement pas faire attention à ce genre de détail superflu. J’avale une grande rasade de jus d’orange et m’essuie la bouche.

Contre toute attente, je suis le dernier à pénétrer dans la salle de cours. J'essaye d'ignorer tous les regards de mes camarades et je rejoins la dernière table inoccupée. Je suis nouveau ici et me faire des amis n'a jamais été mon point fort. Trouver un sujet de conversation avec quelqu'un n'est jamais facile. Parler de chez moi est douloureux et discuter du présent est insoutenable. Mais je suis quand même content d'être ici, c'est toujours plus supportable d'être dans une maison pleine et intégrer l'Institut Charles Xavier est une aubaine pour moi. Un rêve qui se réalise. Je me retrouve près de la fenêtre. Le cours commence. Je me force à ne pas trop intervenir. J'essaye de retenir ma main qui veut constamment se lever pour répondre aux questions posés par le professeur. J'arrive à me retenir une dizaine de minutes environ. Bizarrement, mes interventions ne font pas tout de suite l'objet de brimades ou d'éclatements de rires. Je sens plutôt un sentiment d'étonnement. Le cours arrive à sa fin. C'est l'heure de l’entraînement.

L'entraînement me rend nerveux. Il va durer trois heures, au cours desquels tous les étudiants vont devoir s'entrainer ensemble. Les salles d'entraînements sont situées pour la plupart en sous-sol. Grâce aux ascenseurs, nous y sommes en moins d'une minute. Les portes s'ouvrent sur un long couloir blanc, garçons et filles se séparent pour se changer. Une fois que tout le monde est prêt, nous formons un cercle dans une sorte de gymnase high-tech. Pendant les instructions de l'encadrant, je jette furtivement des regards sur mes camarades. Quasiment tous les garçons et toutes les filles sont plus costauds que moi. Je suis peut-être petit, mais l'ingéniosité familiale me donne un avantage sur les autres. J'essaye de me tenir droit. Je m'aperçois que je ne suis pas le seul à examiner les autres. Je découvre des visages que je n'avais pas encore aperçu, certains n'ont pas l'air très serein non plus. D'autres semblent déborder d'arrogance et de brutalité. On nous informe que les exercices offensifs entre étudiants sont interdis à l'exception de l'accord d'un encadrant et de sa présence. Mon coeur se serre.

Après une longue introduction sur le programme de cette session, l'encadrant ajoute qu'elle se fera en duo. Mon pire cauchemar se réalise. Des duos se forment rapidement, d'autres fixent leur pied. Après un moment, la plupart des duos se forment et je croise les doigts en espérant ne pas avoir à former un duo avec quelqu'un et travailler en solo. Je croise le regard de l'encadrant qui me fait signe, à ses côtés se tient Hayden Anderson, un mutant de mon âge à la force herculéenne. Il est généralement apprécié par les autres élèves et je m'étonne de le voir sans partenaire. Il tourne la tête pour m'adresser un sourire. Je hoche maladroitement la tête et essaye d'étirer mes lèvres. J'étais surpris de constater qu'il n'y avait aucun exercice de duel ou de combat au corps à corps, c'était dans la quasi-totalité des ateliers d'entraides. Ça me soulage. Certains n'hésitent pas à faire démonstration de leurs forces ou de leurs pouvoirs. J'essaye de retenir un maximum d'informations sur mes camarades qui passent dans les divers exercices proposés. J'en oublie même la présence d'Hayden à mes côtés. Nous nous échangeons des banalités et des politesses maladroites. Nous faisons certains parcours d'obstacles et apprenons des techniques de guérison et de premier soin.
C’est l’heure de la pause. Deux filles rejoignent Hayden en tentant de retrouver leur souffle pour le saluer. Je remarque que mon partenaire s’ennuie terriblement avec moi. Quelques minutes plus tard nous nous retrouvons seul. J’essaye de lui poser des quelques questions quand je remarque un groupe me fixer étrangement. Mon impression flamboyante en cours d’histoire semble s’évaporer et être oublier. Hayden semble remarquer ce qu’il se passe.

- Allez, ris comme si je venais de dire quelque chose de drôle, chuchote-t-il.
Nous nous esclaffons de manière à peu près crédibles, sans prêter attention aux regards noirs qu’on nous lance depuis l’autre côté de la salle.
- Super ! Maintenant, je vais sourire comme un idiot et toi, tu parles, ajoute-t-il en continuant de rire. Je sens que ça nous épuise de jouer la comédie comme des idiots, mais il semble avoir compris l’importance de ne pas se laisser intimider par les autres élèves. Ils ne sont pas méchant, ils sont juste un peu désemparé comme tout le monde.
- Que veux-tu que j’y fasse, répondis-je avec plus de fermeté que je ne l’aurais voulu.
- Rien. C’est juste histoire de causer.
Merde. La seule personne qui me fait la conversation depuis mon arrivée et je l’envoie dans les ronces. Pour me faire pardonner, je trouve une solution pour éviter qu’il pense avoir à faire à un monsieur-je-sais-tout mollasson et ennuyant.
- Bon. Et si on passait un peu à l’action ? Le visage d’Hayden s’illumine à ces mots. Je regrette ma proposition. Trop tard pour moi.

A notre retour au gymnase, je me dirige vers le seul exercice en duo. Deux encadrants surveillent tous ceux qui y passent. Mon rythme cardiaque s'accélère. Hayden et moi sommes dos à dos, prêt à casser du mannequin. Quelques armes basiques sont mis à disposition. Je me sens ridicule. Un top est donné par un camarade sur le côté. Je prends position et je transperce le mannequin en plein coeur. Puis je coupe la corde du sac de frappe, qui s'éventre en s'écrasant par terre. Sans un temps mort, je roule sur une épaule, me relève sur un genou et attrape un javelot avec ma main droite et le lance sur un projecteur suspendus au plafond du gymnase. Une cascade d'étincelles en dégringoles. Silence. J'ai un noeud à l'estomac, tous me dévisage, surpris.

Ouep, ça va pas être simple. 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
X-Men
♠ Classe et nom de code : Classe 5 - Marvel Girl ou Phénix ♠ Emploi : Professeur et médecin à l'Institut Charles Xavier ♠ Gif :
MessageSujet: Re: Alex Kingsley - Young prince lost in the dark   Ven 7 Déc 2018 - 16:23
Bienvenue Alex et bon courage pour ta fiche :cc:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Justicier
♠ Classe et nom de code : Piàn ♠ Emploi : Sorcière du Kamar-Taj ♠ Gif :
MessageSujet: Re: Alex Kingsley - Young prince lost in the dark   Ven 7 Déc 2018 - 17:12
Bienvenue et bonne chance pour ta fiche, c'est cool d'avoir un nouveau mutant de l'institut !




AHSOKA
© FRIMELDA


Clic si tu l'oses:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Avengers
♠ Classe et nom de code : Captain America ♠ Emploi : Co-leader des avengers. Ancienne égérie et porte-bannière, ancien invader. ♠ Gif :
MessageSujet: Re: Alex Kingsley - Young prince lost in the dark   Sam 8 Déc 2018 - 19:15
Bonsoir et bienvenue jeune homme :face:

Je viens juste pour les corrections (qui se résument en fait à une question de notre part).

Nous aimerions donc savoir depuis quand Alex est à l'Institut Charles Xavier, car nous avons relevés deux trois choses qui nous """""posent problèmes""""" mais qui, en fait, pourraient s'expliquer selon depuis quand Alex y est :face: donc avant de trop nous avancer, on préfère juste te demander un petit repère chronologique, pour qu'on y voit plus clair :*:

Pour être plus concis, ton personnage a des pouvoirs forts intéressants mais pas adaptés à une classe 1. Classe 1, il ne peut pas avoir ce contrôle sur ses pouvoirs au point d'en développer (le vol par exemple), ni agir comme il agit dans ton dernier paragraphe à contrôler ses pouvoirs sur les objets et provoquer tout ceci. Sauf que tu as l'avantage qu'il soit à l'Institut donc qu'il ait appris à maîtriser ses pouvoirs suffisamment pour se le permettre, auquel cas il n'est pas en classe 1 :face: ! Mais permettre de développer le vol il va falloir monter un peu plus en classe, la classe 2 étant surtout la maîtrise relative des dons qu'il possède déjà (ne plus se laisser avoir par ses émotions et donc ne plus laisser ses pouvoirs prendre le contrôle sur lui et son entourage).

Voilà voilà, en attente de ta réponse du coup :v:


I can do this all day
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Hydra
♠ Emploi : Mannequin et espionne agent d'Hydra
MessageSujet: Re: Alex Kingsley - Young prince lost in the dark   Sam 8 Déc 2018 - 19:21
Bonsoir et bienvenue jeune homme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Alex Kingsley - Young prince lost in the dark   
Revenir en haut Aller en bas
 

Alex Kingsley - Young prince lost in the dark

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1


 Sujets similaires

-
» I'm lost in the dark (Liv&Sarah)
» Soran G. Kenway - I will save the world with you
» I’m lost in those dark old hours, she’s gone away
» Dark Heresy ?
» reportage photo : Apocalypse chez les Dark Angels





Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel Evolution Reborn :: First Class :: Les dossiers du SHIELD-