Partagez | 
 

Rachel M. Breidenbach-My sister says, viruses are more useful that cats. I love cats. She hates them

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant

Anonymous
Invité
Invité
MessageSujet: Rachel M. Breidenbach-My sister says, viruses are more useful that cats. I love cats. She hates them   Lun 17 Déc 2018 - 16:58


 
feat avatar
Rachel Monika Breidenbach

 

 
Carte d'Identité
Octopus16 décembre 1987 à Ingolstadt en Allemagne31 ans Agent du SHIELDCélibataireHomosexuelleLe karaté, les chats et l'histoire S.H.I.E.L.D

 
Caractère

Rachel est sociable et est parfaitement à l’aise en société. Elle est très communicative et est caractérisée par une grande joie de vivre. Elle aime bavarder, parler de tout et de rien, mais ne dévoile jamais ses secrets au premier venu. Rachel protège férocement son jardin secret des personnes trop curieuses et des commères.
Rachel est une personne extravertie. Elle croque la vie à pleines dents et refuse toute sorte de contraintes. Elle déteste être enfermée. Par ailleurs, l’inactivité la tue à petit feu. Elle aime la liberté et n’aime pas se plier aux règles imposées par la société. Elle veut faire de nouvelles expériences, partir à l’aventure et faire de nouvelles rencontres.
Ambitieuse, Rachel veut briller et donne le meilleur d’elle-même pour atteindre ses objectifs. Les échecs qu’elle a pu rencontrer dans sa vie ne l’ont jamais poussée à baisser les bras. Dotée d’une volonté de fer, elle persévère et devient un modèle de réussite pour son entourage.
Rachel paraît intouchable et forte malgré tous ses problèmes, mais cela ne l’empêche pas d’avoir des moments de faiblesse. Sensible, elle supporte mal les disputes et les critiques acerbes. Par ailleurs, elle use de son sourire pour dissimuler sa tristesse et sa vulnérabilité.
Perspicace, elle reste à l’écoute de ses amies et se révèle être une bonne conseillère. Loyale, elle garde précieusement les secrets qu’on lui a confiés et espère le même traitement en retour. Trahir sa confiance revient ainsi à couper définitivement le contact avec elle.
Rachel use de la diplomatie pour imposer ses idées et se faire respecter. Elle n’a pas besoin de se montrer autoritaire pour mener une équipe. L’un de ses principales qualités est certainement sa force de persuasion. Elle sait parfaitement manipuler son entourage pour obtenir ce qu’elle veut. Elle utilise ce talent en affaire, la rendant tenace.
De nature complexe, parfois souriante, parfois mystérieuse, elle reste une énigme pour ses prétendants. Elle sait se mettre en valeur, se faire aimer et jouer la comédie pour se sortir d’une situation compliquée.
Maligne et dynamique, elle sait ce qu’elle veut et use de plusieurs stratagèmes pour parvenir à ses fins. Sa soif de connaissance la pousse à se cultiver pour être la première en tout. Perfectionniste, elle ne fait jamais les choses à moitié.
Rachel peut se montrer extrêmement jalouse quand elle est vraiment amoureuse. Elle protège son couple comme la prunelle de ses yeux.

 

Pouvoirs & capacités

  Rachel n'a pas de pouvoir particulier a part une volonté de fer et une excellente mémoire. Elle a aussi une excellente capacité d'analyse et une rapidité d'execution des tâches que beaucoup de personnes enviraient. Elle est très investie dans son travail.

  Derrière le masque, y a qui ?
 
Prénom/pseudoJayaAge31Code règlementValidé par BruPv, scénario, marvel ou inventéInventéComment as-tu atterri ici ?Via MoonFréquence de connexionEn semaine, entre 8h et 16h. Heure du Québec xD
RemarquesICI

 
Revenir en haut Aller en bas

Anonymous
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Rachel M. Breidenbach-My sister says, viruses are more useful that cats. I love cats. She hates them   Lun 17 Déc 2018 - 16:59


Approuvez-vous le gouvernement et les décisions qui ont été prises par rapport à l'évacuation et le sacrifice de New York ? Comment vivez-vous le changement de ville, si vous venez justement de New York ? Avez-vous réussi à reprendre un train de vie plus ou moins normal, avec l'amélioration du camp de réfugié en quartier naissant nommé NY Town ? Si vous viviez déjà à Los Angeles, comment voyez-vous l'arrivée de ces réfugiés installé ici depuis un an à présent ?

Rachel ne se préoccupe pas tant de l’arrivée des réfugiés. Malgré tout, elle a conscience que beaucoup d’entre eux ont fui New York afin de survivre. Sa mission a toujours été simple. Retrouver sa sœur. Mais elle reste sur ses gardes. Elle sait que des espions ont infiltré l’organisation pour laquelle elle travaille et se préoccupe plus de la survie de l’organisation que des réfugiés.


Avec les élections qui approchent et malgré le bilan plutôt positif de la présidence de Liesmith, la concurrence se dresse en la personne d’Ophelia Sarkissian et de son jeune parti, le Free Democratic Party. Quelle est votre opinion sur cette femme et ce nouveau parti ? Quel oeil portez-vous sur l’actuel Président et sur ce qu’il a pu accomplir ?

Pour faire court, Rachel n’aime pas Ophelia Sarkissian. Selon elle, la nouvelle candidate tente de prendre avantage de la situation ou tout est encore un peu confus pour renverser la présidence de Liesmith. Elle n’était pas arrivée à Los Angeles depuis bien longtemps, pourtant elle préférait largement Liesmith à Sarkissian.


• Avez-vous participé à la tentative de reprise d'Asgard ? Si oui, quel est votre opinion dessus, comment vous en êtes vous sortis ? Si non, quel est votre avis sur les Asgardiens et leur présence ?
• Gouvernement, SHIELD, HYDRA : Suite à une explosion au cours d’une soirée mondaine, le SHIELD et HYDRA se sont fait face pour la première fois depuis la mort de l’agent 13. Quelle fut votre place dans tout cela et qu'en pensez-vous ?
• Mutants : La Confrérie se regroupe et se restructure sans Magneto. On dit qu'elle a repris son recrutement actif, y compris au coeur du nouvel Institut et des infrastructures d'intégration des mutants à Los Angeles. De quel côté êtes vous ?

Rachel n’a pas pris part ni à la reprise d’Asgard ni aux combats qui ont opposé le SHIELD et HYDRA, car elle ne faisait pas encore partie de l’organisation quand la bataille s’est produite.


Votre histoire


Rachel Monika Breidenbach nait le 16 décembre 1987 à Ingolstadt en Allemagne de Monika et Reinhold Breidenbach. Elle a une soeur de 4 ans de moins qu’elle, qui s’appelle Eleonore. Prénom qu’elle a choisi et tanné ses parents pour qu’ils appellent sa jeune sœur ainsi. Forcés de constater que leur fille ainée était une vraie tête de mule, ils acceptèrent de la nommer ainsi, mais ne lui laissant pas le choix pour le deuxième prénom d’Eleonore.

Les parents de Rachel et Eleonore étaient très fiers de leurs filles, les voyant déjà comme des génies. Pourtant, même si leur amour pour leurs enfants était égal à la naissance d’Eléonore, cela avait rapidement changé au cours des années qui suivirent. Alors que Rachel parlait déjà depuis ses deux ans, ce n’était pas le cas de sa jeune sœur qui, à l’âge de quatre ans ne parlait toujours pas un mot. L’amour que leurs parents éprouvaient pour Eleonore avait alors été transféré à Rachel, qui supportait mal ce trop plein d’amour. Alors qu’elle n’avait que huit ans, tous leurs espoirs étaient transférés à Rachel.

Tandis qu’Eleonore sombrait de plus en plus dans la solitude et dans l’introversion, Rachel semblait être la seule à pouvoir rentrer en contact avec elle. Elle l’aidait autant que possible. Son aide avait déjà commencé alors que sa sœur ne parlait toujours pas. Elle lui avait appris quelques mots, afin qu’elle puisse s’exprimer le mieux possible, mais elle avait l’impression que ses efforts n’étaient pas vraiment payant, car leurs parents commençaient à avoir de plus en plus de soupçons quant aux capacités mentales de leur plus jeune fille. Alors qu’elles étaient toutes les deux au primaire, elle faisait tout en sorte pour que sa sœur se sente le mieux possible et puisse s’adapter relativement facilement aux attentes de leurs professeurs. Et elle avait cru que cela fonctionnait relativement bien, car devant elle, Eleonore la rassurait souvent quant aux efforts qu’elle faisait pour la faire sentir à son aise.

Pourtant, son angoisse s’est intensifiée à la fin du primaire, lorsque Rachel quitta pour aller au collège. Elle n’aimait pas laisser sa jeune soeur seule et avait l’impression qu’elle échouait à la tâche qu’elle s’était donnée : être la grande sœur protectrice qui serait toujours là pour elle. Chaque soir, une fois de retour de l’école, elle lui demandait comment s’était passé sa journée. A chaque fois, Eleonore la rassurait et lui disait que ça s’était bien passé. Pourtant, elle n’était pas dupe. Elle avait remarqué des changements, subtils tout d’abord, puis ce jour-là, lorsqu’elle était revenue en sang de l’école, elle avait ressenti une colère comme jamais elle n’en avait ressenti auparavant. Une colère froide qui lui donnait envie de rendre gorge à ceux qui avaient fait du mal à sa sœur. Pour éviter que Rachel ne se fasse du souci, Eleonore avait pretexté qu’elle s’était blessée en cours d’éducation physique. Pourtant, l’ainée n’était pas dupe. Elle savait qu’il y avait quelque chose derrière tout ça. Malgré ses tentatives pour la faire parler, elle n’avait jamais réussi à avoir des informations concrètes sur ce qui s’était réellement passé.

Pendant ce temps, tandis que leurs parents commençaient à se désintéresser de leur dernière – allant même jusqu’à l’envoyer dans un pensionnat spécial pour les jeunes en difficulté – la pression sur Rachel augmentait. Elle devait toujours viser l’excellence. La médiocrité n’avait pas de place dans la famille. Ses parents étant tous les deux des ingénieurs reconnus dans leurs domaines, ils n’en attendaient pas moins de leur fille ainée qu’elle soit la meilleure dans tout ce qu’elle entreprenait. Avec la pression de ses parents et l’éloignement de sa sœur, Rachel ressentait le besoin de plus en plus pressant de devoir évacuer la frustration qu’elle commençait à ressentir. Et quoi de mieux que d’extérioriser le tout en s’inscrivant aux arts martiaux? Elle s’était trouvé une passion en commençant le karaté, discipline dans laquelle elle monta les grades en un temps record, ayant ainsi sa ceinture noire à 14 ans.
Entre ses entrainements, ses cours et sa vie chez ses parents, Rachel mettait un point d’honneur à vouloir visiter sa sœur pendant qu’elle était dans cet endroit spécial, comme le disait ses parents. Tout le contraire de ce qu’auraient souhaité ses parents finalement. Eux avaient décider de prendre leur distance avec Eleonore et avaient demandé à leur fille ainée de faire de même. Pourtant, avec son caractère bien trempé, Rachel avait refusé. C’était sa soeur et quoi que ses parents, ou même n’importe qui d’ailleurs, puissent lui dire, elle allait toujours être là pour elle. C’était lors d’une de ses visites que sa jeune sœur finie par lui avouer ce qui s’était réellement passé ce fameux jour où elle était rentrée en sang. Et tous les jours d’avant. Rachel n’oublierait jamais ce sentiment de vide, d’impuissance la plus totale qui avait envahi son cœur lorsqu’elle écouta le récit de sa sœur. Comment avait-elle pu être aveugle à ce point? Ce jour-là, elle s’était dit qu’elle avait vraiment failli à son devoir de sœur. Depuis, elle s’était promis qu’elle se rattraperais du mieux qu’elle pourrait.

Finalement son vœu le plus cher, celui du retour de sa sœur dans la famille, fut réalisé deux ans après l’entrée d’Eleonore dans la pension pour les jeunes en difficulté. Soudain l’expression “ce qui fait le bonheur des uns, fait le malheur des autres“ pris tout son sens. Même si Rachel était très heureuse du retour de sa sœur, ses parents, quant à eux, l’étaient beaucoup moins. Finalement, au cours de son séjour là-bas, le potentiel – que Rachel avait toujours su qu’Eleonore avait – a été dévoilé au grand jour. Sa sœur était surdouée. Il n’est pas peu dire que Rachel était très fière de sa sœur, d’autant plus qu’elle avait décidé de s’orienter vers la microbiologie, tandis que Rachel se dirigeait vers la criminologie.

Tandis qu’Eleonore étudiait à la maison, Rachel continuait ses cours en criminologie et continuait ses cours de karaté, voulant se perfectionner un maximum et s’était mise en tête de vouloirs aider les jeunes à passer au travers de l’intimidation, car elle avait un grand sens de la justice. C’est ainsi qu’à 22 ans elle avait obtenu un master en criminologie et travaillait déjà pour la police de Munich, ville dans laquelle elle avait déménager pour l’occasion.

Au cours des années, cependant, la relation avec sa sœur en était venue à se dégrader un peu. Eleonore devenait de plus en plus assidue dans ses études et ne partageait plus grand-chose avec Rachel même si celle-ci lui demandait souvent de lui raconter comment se passait ses journées. Un jour pourtant – sans doute le deuxième jour le plus horrible de sa vie – sa sœur disparut sans laisser de trace. Elle s’en souvenait comme si c’était la veille. Elle était rentrée à Ingoldstadt pour aller souper avec ses parents. Mais avant de leur dire bonjour, elle s’était directement dirigée vers la chambre de sa sœur, sachant qu’elle s’y trouvait très certainement. Pourtant, ce n’est pas sa sœur qu’elle y avait trouvé. Mais plutôt une chambre bien rangée, vidée même, d’une grande partie de ses affaires. Et un mot sur la table de bureau
”Liebe schwester,
Ich werde dich immer lieben.
Leb wohl, Eleonore”

Et boum. Deuxième coup de massue pour Rachel. Sa sœur, son amie de toujours, venait de quitter la maison. Sans laisser de trace. Déterminée, elle s’était donnée pour mission de la retrouver, quoiqu’en puisse dire leurs parents. Parents qui ne semblaient pas plus perturbés par la disparition de leur dernière, mais semblaient désapprouver la volonté de Rachel de la retrouver.

Finalement, ses recherches la menèrent à Los Angeles et elle fut rapidement repérée par les agents du SHIELD qui – selon leur dire – l’avaient déjà en ligne de mire alors qu’elle était encore en poste en Allemagne. C’était une chance unique pour elle. Une chance qu’elle ne voulût pas laisser passer, car grâce à eux, elle allait enfin pouvoir retrouver sa sœur. En quelques mois, elle s’était fait une place indiscutable dans l’agence et ne s’imaginait pas retourner en Allemagne. Ses capacités étaient bien plus d’utilité avec le SHIELD qu’avec la police munichoise.


Revenir en haut Aller en bas

Brunnhilde
Divinités
♠ Classe et nom de code : Valkyrie ♠ Emploi : Souveraine du Valhalla | Chef des Valkyries | Guerrière d'Asgard | Maître d'Arme
MessageSujet: Re: Rachel M. Breidenbach-My sister says, viruses are more useful that cats. I love cats. She hates them   Lun 17 Déc 2018 - 20:37
Et voilà la seconde sœur :drama: Bienvenue parmi nous :amour:
Tout pareil que la sœur, tu as 7 jours pour terminer ta fiche, si tu as une question ou besoin d'un délai, n'hésite pas a MP le staff, bon courage pour ta fiche :cc:


† you shall find that pretty rose vines are just as lovely when they wrap thight over your limbs and shatter your bones.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mindy McCready
Fugitif
♠ Classe et nom de code : Hit-Girl ou The Little Bitch pour les intimes. ♠ Emploi : Ex-justicière mise aux arrêts pour PTSD & fugitive sous la garde de Papa & Mama Bears
MessageSujet: Re: Rachel M. Breidenbach-My sister says, viruses are more useful that cats. I love cats. She hates them   Lun 24 Déc 2018 - 12:18
Hey hey :cc: Des nouvelles ? Besoin d'un délai ?


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
- - and she used to be the sweetest girl.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Anonymous
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Rachel M. Breidenbach-My sister says, viruses are more useful that cats. I love cats. She hates them   Jeu 27 Déc 2018 - 19:37
Hey hey hey! Vraiment désolée de pas m'être reconnectée depuis l'inscription! (boulet que je suis x) )

Oui j'aimerais bien un petit délai. Je partirais en vacances le 3 janvier, donc si c'est ok pour vous je vais essayer de la terminer avant le 2 janvier?
Revenir en haut Aller en bas

Brunnhilde
Divinités
♠ Classe et nom de code : Valkyrie ♠ Emploi : Souveraine du Valhalla | Chef des Valkyries | Guerrière d'Asgard | Maître d'Arme
MessageSujet: Re: Rachel M. Breidenbach-My sister says, viruses are more useful that cats. I love cats. She hates them   Lun 31 Déc 2018 - 0:55
Alors tu as jusqu'au 2 ! Bon courage :amour:


† you shall find that pretty rose vines are just as lovely when they wrap thight over your limbs and shatter your bones.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Brunnhilde
Divinités
♠ Classe et nom de code : Valkyrie ♠ Emploi : Souveraine du Valhalla | Chef des Valkyries | Guerrière d'Asgard | Maître d'Arme
MessageSujet: Re: Rachel M. Breidenbach-My sister says, viruses are more useful that cats. I love cats. She hates them   Jeu 3 Jan 2019 - 18:53
Coucou toi, contente de voir que tu as pu vaincre ta fiche ! Dans ce cas, je vais m’en occuper.
Dans l’ensemble, tout semble bon pour nous, il te manque seulement le code qui se trouve dans le règlement :amour: Aussi, pas de nom de code (je préfère demander au cas où si jamais il y a un oublie :hihi:) ?

Voilà voilà :amour:


† you shall find that pretty rose vines are just as lovely when they wrap thight over your limbs and shatter your bones.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Anonymous
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Rachel M. Breidenbach-My sister says, viruses are more useful that cats. I love cats. She hates them   Ven 11 Jan 2019 - 20:47
Excusez moi du temps de réponse! xD
J'ai fait les changements :)
Revenir en haut Aller en bas

Brunnhilde
Divinités
♠ Classe et nom de code : Valkyrie ♠ Emploi : Souveraine du Valhalla | Chef des Valkyries | Guerrière d'Asgard | Maître d'Arme
MessageSujet: Re: Rachel M. Breidenbach-My sister says, viruses are more useful that cats. I love cats. She hates them   Ven 11 Jan 2019 - 21:00
Hey :cc: Tu as la première partie du code, il t'en manque encore un petit bout :amour:


† you shall find that pretty rose vines are just as lovely when they wrap thight over your limbs and shatter your bones.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Anonymous
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Rachel M. Breidenbach-My sister says, viruses are more useful that cats. I love cats. She hates them   Lun 14 Jan 2019 - 14:05
On va finir par y arriver haha! J'ai mis la deuxième partie :)
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Rachel M. Breidenbach-My sister says, viruses are more useful that cats. I love cats. She hates them   
Revenir en haut Aller en bas
 

Rachel M. Breidenbach-My sister says, viruses are more useful that cats. I love cats. She hates them

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant


 Sujets similaires

-
» Rachel Berry - Obviously, i'm a star
» Rachel Draan
» [Ile de Ronapura] Sister Act I : Une soeur appelée à prier
» 04. 74'75 | Rachel Berry
» After the show between friends [Rachel]





Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel Evolution Reborn :: First Class :: Les dossiers du SHIELD :: Les fiches refusées/abandonnées-