Well, you hold the line - Noa -

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Anonymous
Invité
Invité
MessageSujet: Well, you hold the line - Noa -    Lun 11 Fév 2019 - 19:29
Well, you hold the line
Statut du sujet : Privé ft. Noa Kane
Date du rp :  présent
Météo & moment de la journée : Enfermés dans une des salles de la base du SHIELD en ce début de soirée et suite à l'attentat subi par l'Agent Kane, le SHIELD décide d'affecter l'agent Ward à sa surveillance pour établir une évaluation de ses capacités et juger de son aptitude à reprendre les missions.
Autre :



Well, you hold the line
“That's the price you pay, leave behind your heartache, cast away.
Just another product of today rather be the hunter than the prey. And you're standing on the edge, face up 'cause you're a natural”
M
on regard s’arrêta une fraction de seconde sur le plateau de viennoiseries qu’ils avaient posé sur la table de la jeune femme. Elle était trop bien reçue à mon goût, n’étant pas entre ces quatre murs - et de surcroît en sa présence - pour le plaisir. Attrapant le plateau, je décidais de le retirer de la table, relevant le regard pour suivre celui de la jeune femme qui s’évertuait à fixer le plafond avant de rire légèrement, de façon totalement ironique tout en continuant de griffonner quelques notes sur son calepin, acquiesçant d’un signe de tête à la réflexion de la jeune femme.

«  Préservez vos articulations, vous serez contente de pouvoir utiliser vos mains lorsque je vous aurais brisé les jambes » dit-il le tout accompagné d’un léger sourire, montrant le sérieux de sa remarque. Si elle semblait avoir oublié que la discussion n’était pas un moment sympathique que ce soit pour elle ou pour moi, je comptais bien lui montrer que le professionnalisme était de rigueur durant cette entrevue. Je croisais les mains sur la table, gardant mon regard neutre ainsi que mon sourire sournois sur le coin des lèvres, l’observant réagir à la tension qui s’était installée bien avant que je ne franchisse la porte de cette pièce. J’avais vu son soupir et même si je ne l’avais pas relevé à mon arrivée, je le lui rappellerais d’une quelconque manière.

« Vous pouvez regarder l’horloge. Elle est désactivée. Ne pensez pas que vous aurez la chance d’écourter cette entrevue, peu importe que vous soupiriez, que vous mettiez la pièce à feu et à sang ou que vous vous pliez aux ordres. C’est moi qui décide entre ces murs. Et ici, je  suis l’Agent Ward et vous me vouvoierez. Est-ce bien clair ? » Demandais-je d’une voix ferme avant d’ouvrir le dossier présent sur le bureau et de déployer face à elle les photos que nous avions récupéré des caméras d’enregistrement  lors du meeting où avait eu lieu l’attentat. Sans aucun état d’âme, ni empathie, je lui montrais des images des blessés, des corps que nous avions récupéré, de l’homme qui avait provoqué la déflagration puis du cocon dans lequel elle s’était trouvée.

Je reculais ma chaise, croisant mes bras contre mon torse, observant ses réactions face à ces clichés, tout en restant silencieux, puis  je décidais de briser le silence, toujours avec tact. Du moins mon tact à moi. « Vous êtes incapable de répondre ? C’est vrai qu’être enfermée dans les archives a du vous faire oublier le peu de vocabulaire dont vous disposiez. » ironisa-t-il en rassemblant les photos, ne laissant que le cocon en visuel tout en la poussant un peu plus sous son nez de manière insistante. « De quoi vous rappelez vous ? » demanda-t-il soudainement par curiosité plus que par intérêt à proprement parler de son évaluation. « J'ai appris que nous avions du vous changer de chambre, suite à des éclats de colère. J'ai toujours su que vous étiez instable émotionnellement parlant. Dirons nous que ce n'est pas les personnes que vous côtoyez qui vous aideront à vous stabiliser de ce point de vue là » ironisa-t-il en laissant l'image face à elle tout en se levant pour contourner la table et reculer la chaise de la jeune femme de la table, gardant une main ferme sur le dossier de la chaise tandis que je penchais mon visage dans sa direction.

«Vous persistez à dire que vous allez bien Agent Kane ? Moi je crois que vous devenez folle n'est ce pas. Entre ce qui vous est arrivé et votre soi-disant mission, vous perdez la tête n'est ce pas ? » demandais-je froidement, tandis que je contournais de nouveau la pièce pour regagner ma place, attrapant sur le trajet mon fidèle calepin avec toujours ce sourire narquois aux lèvres.

Cette évaluation risquait d'être plus simple que prévu, si elle ne finissait pas par mettre de la bonne volonté de son côté, ma conclusion serait rapidement faite : son inaptitude me semblait une évidence.
©️ nightgaunt
Revenir en haut Aller en bas

Noa Kane
SHIELD
♠ Classe et nom de code : Agent K, comme dans Men in Black ♠ Emploi : Agent au SHIELD ♠ Gif : Well, you hold the line - Noa -  Tumblr_inline_orjvshMcYE1rifr4k_540
MessageSujet: Re: Well, you hold the line - Noa -    Mar 12 Fév 2019 - 18:58



Well, you hold the line
feat. Grant Ward


Depuis qu'elle s'était réveillée à l'infirmerie du SHIELD, après l'attentat, Noa avait le plus grand mal à ne pas exploser le mobilier qui se trouvait à portée de main. Elle allait bien, elle n'arrêtait pas de le clamer sur tous les toits depuis son réveil, malgré un soupçon de syndrome post-traumatique et beaucoup, beaucoup de questions sur ce qu'il s'était passé au meeting en faveur du président Liesmith. Bon, d'accord, elle avait découvert un peu après coup qu'elle avait du sang inhumain dans les veines, et que la brume terrigène à laquelle elle avait été exposée avait activé son gène ; résultat, elle se sentait comme un lion en cage à tourner en rond en attendant qu'on l'autorise à reprendre du service. Et pendant ce temps-là, sa propre enquête piétinait, ce qui l'énervait encore plus. Au moins, elle pouvait montrer qu'elle allait à peu près bien, c'était déjà ça.

Quelques temps après son réveil, elle fut presque soulagée d'entendre qu'elle aurait droit à une évaluation pour que le SHIELD s'assure qu'elle était bien apte à reprendre ses missions, et elle put enfin sortir de l'infirmerie pour se diriger vers une des salles de réunion de la base, où elle fut escortée avant d'être laissée tranquille. Sa réputation de femme qu'il valait mieux ne pas avoir à dos la précédait, on dirait ; d'abord les archives, maintenant ça... Tant pis, elle ferait avec. Comme toujours.

Elle s'installa dans la salle de réunion, grignotant les quelques viennoiseries qui y avaient été déposées, avant de jeter un coup d’œil à l'horloge au-dessus de la porte ; pourvu qu'elle n'attende pas longtemps, plus vite elle ferait l'évaluation et mieux elle se sentirait.

Alors qu'elle patientait plus ou moins, du coin de l’œil, elle put voir la silhouette honnie de l'agent Ward, et ne put s'empêcher de pousser un soupir d'agacement juste avant qu'il ne passe la porte. Quand le karma s'acharnait sur elle, ce n'était pas de la rigolade...

Elle décida cependant de ne pas montrer trop d'agressivité, juste un masque neutre et froid, alors qu'il entrait dans la salle de réunion et lui lançait sans chaleur, s'installant face à elle :

Bonjour. Vous savez pourquoi je suis là, Agent Kane ?

C'est pas la gentillesse qui t'étouffe, Ward, répliqua Noa en faisant craquer ses jointures sans le regarder, se contentant de fixer le plafond avec un intérêt particulier. Mais je te remercie de ta sollicitude vis-à-vis de moi, ça me touche particulièrement.

Elle se cala dans le fond de son fauteuil pour ne pas se ruiner les vertèbres du cou à fixer le plafond, et resta muette quelques secondes avant de reprendre :

C'est toi qui est chargé de vérifier que je vais bien et que je suis apte à reprendre les missions ? Comme si j'avais besoin de toi pour le savoir... Mais je suppose que ce sont les ordres, alors plions-nous aux ordres sans rechigner.

Elle finit par poser son regard sur Ward en attendant une réaction. Elle n'avait pas l'intention de le ménager, surtout maintenant. Et elle pouvait imaginer la réaction de Daisy si elle pouvait la voir en train de se foutre royalement de Ward, comme une petite vengeance personnelle...

by NYXBANANA



    but one soul stays awake at night
    Le feu et l'eau sont bons serviteurs, mais mauvais maîtres.+ aeairiel.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Anonymous
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Well, you hold the line - Noa -    Mar 12 Fév 2019 - 22:10
Well, you hold the line
“That's the price you pay, leave behind your heartache, cast away.
Just another product of today rather be the hunter than the prey. And you're standing on the edge, face up 'cause you're a natural”
M
on regard s’arrêta une fraction de seconde sur le plateau de viennoiseries qu’ils avaient posé sur la table de la jeune femme. Elle était trop bien reçue à mon goût, n’étant pas entre ces quatre murs - et de surcroît en sa présence - pour le plaisir. Attrapant le plateau, je décidais de le retirer de la table, relevant le regard pour suivre celui de la jeune femme qui s’évertuait à fixer le plafond avant de rire légèrement, de façon totalement ironique tout en continuant de griffonner quelques notes sur son calepin, acquiesçant d’un signe de tête à la réflexion de la jeune femme.

«  Préservez vos articulations, vous serez contente de pouvoir utiliser vos mains lorsque je vous aurais brisé les jambes » dit-il le tout accompagné d’un léger sourire, montrant le sérieux de sa remarque. Si elle semblait avoir oublié que la discussion n’était pas un moment sympathique que ce soit pour elle ou pour moi, je comptais bien lui montrer que le professionnalisme était de rigueur durant cette entrevue. Je croisais les mains sur la table, gardant mon regard neutre ainsi que mon sourire sournois sur le coin des lèvres, l’observant réagir à la tension qui s’était installée bien avant que je ne franchisse la porte de cette pièce. J’avais vu son soupir et même si je ne l’avais pas relevé à mon arrivée, je le lui rappellerais d’une quelconque manière.

« Vous pouvez regarder l’horloge. Elle est désactivée. Ne pensez pas que vous aurez la chance d’écourter cette entrevue, peu importe que vous soupiriez, que vous mettiez la pièce à feu et à sang ou que vous vous pliez aux ordres. C’est moi qui décide entre ces murs. Et ici, je  suis l’Agent Ward et vous me vouvoierez. Est-ce bien clair ? » Demandais-je d’une voix ferme avant d’ouvrir le dossier présent sur le bureau et de déployer face à elle les photos que nous avions récupéré des caméras d’enregistrement  lors du meeting où avait eu lieu l’attentat. Sans aucun état d’âme, ni empathie, je lui montrais des images des blessés, des corps que nous avions récupéré, de l’homme qui avait provoqué la déflagration puis du cocon dans lequel elle s’était trouvée.

Je reculais ma chaise, croisant mes bras contre mon torse, observant ses réactions face à ces clichés, tout en restant silencieux, puis  je décidais de briser le silence, toujours avec tact. Du moins mon tact à moi. « Vous êtes incapable de répondre ? C’est vrai qu’être enfermée dans les archives a du vous faire oublier le peu de vocabulaire dont vous disposiez. » ironisa-t-il en rassemblant les photos, ne laissant que le cocon en visuel tout en la poussant un peu plus sous son nez de manière insistante. « De quoi vous rappelez vous ? » demanda-t-il soudainement par curiosité plus que par intérêt à proprement parler de son évaluation. « J'ai appris que nous avions du vous changer de chambre, suite à des éclats de colère. J'ai toujours su que vous étiez instable émotionnellement parlant. Dirons nous que ce n'est pas les personnes que vous côtoyez qui vous aideront à vous stabiliser de ce point de vue là » ironisa-t-il en laissant l'image face à elle tout en se levant pour contourner la table et reculer la chaise de la jeune femme de la table, gardant une main ferme sur le dossier de la chaise tandis que je penchais mon visage dans sa direction.

«Vous persistez à dire que vous allez bien Agent Kane ? Moi je crois que vous devenez folle n'est ce pas. Entre ce qui vous est arrivé et votre soi-disant mission, vous perdez la tête n'est ce pas ? » demandais-je froidement, tandis que je contournais de nouveau la pièce pour regagner ma place, attrapant sur le trajet mon fidèle calepin avec toujours ce sourire narquois aux lèvres.

Cette évaluation risquait d'être plus simple que prévu, si elle ne finissait pas par mettre de la bonne volonté de son côté, ma conclusion serait rapidement faite : son inaptitude me semblait une évidence.
©️ nightgaunt
Revenir en haut Aller en bas

Noa Kane
SHIELD
♠ Classe et nom de code : Agent K, comme dans Men in Black ♠ Emploi : Agent au SHIELD ♠ Gif : Well, you hold the line - Noa -  Tumblr_inline_orjvshMcYE1rifr4k_540
MessageSujet: Re: Well, you hold the line - Noa -    Sam 23 Fév 2019 - 11:29



Well, you hold the line
feat. Grant Ward


Bon. Vu la tête de Ward, c'était confirmé qu'il aurait tout donné pour ne pas être là avec elle, mais soit. Tels étaient les ordres, il fallait donc s'y plier, avec plus ou moins de bonne volonté. Et déjà les hostilités furent lancées sans préavis par Ward, qui lui lança avec son masque neutre et son sourire narquois qui le caractérisaient tant :

Vous pouvez regarder l’horloge. Elle est désactivée. Ne pensez pas que vous aurez la chance d’écourter cette entrevue, peu importe que vous soupiriez, que vous mettiez la pièce à feu et à sang ou que vous vous pliez aux ordres. C’est moi qui décide entre ces murs. Et ici, je  suis l’Agent Ward et vous me vouvoierez. Est-ce bien clair ?

Noa ne répondit pas, se contentant de hocher la tête en signe d'assentiment alors qu'elle s'installait de façon plus professionnelle pour subir l'interrogatoire. Elle avait déjà prévu de faire preuve d'au moins un peu de professionnalisme, en tout cas le minimum syndical ; si ça avait été un autre agent, peut-être aurait-elle changé d'attitude.

Alors que Ward rassemblait les clichés de l'attentat, il poussa en évidence celle où l'on pouvait voir sur Noa le cocon caractéristique des inhumains, lorsqu'ils étaient exposés à la brume terrigène, et la jeune femme resta le plus impassible possible alors qu'il reprenait les hostilités :

Vous êtes incapable de répondre ? C’est vrai qu’être enfermée dans les archives a du vous faire oublier le peu de vocabulaire dont vous disposiez.

Noa dut prendre sur elle pour ne pas laisser la colère qui l'envahissait, face aux attaques de Ward, prendre le dessus. Ça lui rappelait un film où l'un des protagonistes, pour traverser un champ de tir, répétait "Je fais corps avec la Force et la Force fait corps avec moi" pour rester maître de ses émotions et traverser le champ de bataille sans se prendre de balles. La résilience, un nouveau concept pour Noa qu'elle allait devoir apprendre à maîtriser si elle voulait avancer.

La voix de Ward retentit de nouveau :

De quoi vous rappelez vous ?J'ai appris que nous avions du vous changer de chambre, suite à des éclats de colère. J'ai toujours su que vous étiez instable émotionnellement parlant. Dirons nous que ce n'est pas les personnes que vous côtoyez qui vous aideront à vous stabiliser de ce point de vue là.

Ah. Dommage, il était bien parti avec sa question... Mais comme d'habitude, il fallait qu'il casse tout avec ses piques, c'en était pénible à force. Et dire qu'il demandait du professionnalisme... Et puis, elle se retrouva avec lui à quelques centimètres de son visage, Ward s'étant levé pour lui faire face de plus près pour lui souffler :

Vous persistez à dire que vous allez bien Agent Kane ? Moi je crois que vous devenez folle n'est ce pas. Entre ce qui vous est arrivé et votre soi-disant mission, vous perdez la tête n'est ce pas ?

Puis il revint à sa place, son éternel sourire narquois au coin des lèvres, amenant Noa à se crisper avant de siffler :

Restez coincé ici, sans aucune possibilité de sortir, et on en reparlera, agent Ward. Par contre, si vous voulez que je sois un minimum coopérative, il va vous falloir changer de ton et fissa, je n'ai pas de comptes à vous rendre et je n'en aurai jamais.

Elle se détendit ensuite légèrement puis fixa la photo, déglutissant avant de reprendre d'un ton plus neutre :

Et je me souviens de tout. De pourquoi j'étais là-bas, de ce qu'il s'est passé avant que je perde connaissance. Et ce n'était pas en lien avec "ma" mission, si vous voulez tout savoir.

Elle marqua une pause avant de continuer :

J'y étais en civile, sans aucun ordre de mission du SHIELD. Je voulais me faire un avis sur les élections à venir, même si maintenant je pense que ce sera plutôt vote blanc. Mais personne n'avait prévu qu'un homme viendrait sur la scène malgré la sécurité, hurlerait "Attilan libre" et se ferait exploser... J'ai eu le temps de protéger une personne, avant d'ingérer un peu de brume. La suite, vous la connaissez.

Puis elle se rembrunit, croisant les bras sur sa poitrine, avant de poser un regard froid sur Ward en attendant la suite. Elle se doutait qu'il n'allait pas faire preuve de tendresse vis-à-vis d'elle, mais elle était blindée, elle saurait se contenir.

by NYXBANANA



    but one soul stays awake at night
    Le feu et l'eau sont bons serviteurs, mais mauvais maîtres.+ aeairiel.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Well, you hold the line - Noa -    
Revenir en haut Aller en bas
 

Well, you hold the line - Noa -

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1


 Sujets similaires

-
» la fiche de Méline Laura
» o0o Présentation de Céline Delma o0o
» BETWEEN THE LINE.
» Céline Frémont, avocate
» Line up the stars ◆ 17/07 | 18h25





Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel Evolution Reborn :: Los Angeles :: Extérieur de Los Angeles :: Base du SHIELD-